Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266308618
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 140 x 225 mm
Et pourtant, le bonheur est là
Anaïs Bouteille-Bokobza (traduit par)
Date de parution : 10/06/2021
Éditeurs :
Pocket jeunesse

Et pourtant, le bonheur est là

Anaïs Bouteille-Bokobza (traduit par)
Date de parution : 10/06/2021
Enrico Galiano, le nouvel auteur phénomène du roman jeunesse, avec plus de 100 000 livres vendus en Italie
 
À 17 ans, Gioia ne se résout pas à faire comme les autres. Enfermée dans sa bulle, elle écoute en boucle les Pink Floyd, discute avec son amie imaginaire, photographie... À 17 ans, Gioia ne se résout pas à faire comme les autres. Enfermée dans sa bulle, elle écoute en boucle les Pink Floyd, discute avec son amie imaginaire, photographie les gens de dos et collectionne dans un carnet des mots étrangers intraduisibles.
Puis, sans prévenir, sa rencontre avec Lo fait...
À 17 ans, Gioia ne se résout pas à faire comme les autres. Enfermée dans sa bulle, elle écoute en boucle les Pink Floyd, discute avec son amie imaginaire, photographie les gens de dos et collectionne dans un carnet des mots étrangers intraduisibles.
Puis, sans prévenir, sa rencontre avec Lo fait voler en éclats ses convictions. Solitaire comme elle, ce garçon lui inspire des émotions qu’elle n’a jamais ressenties. Mais voilà qu’il disparaît sans laisser de trace. La jeune fille commence à douter : aurait-elle aussi imaginé cette relation incroyable ?
Pour être heureuse de nouveau, Gioia est déterminée à retrouver son amour perdu...

« Un auteur qui sait s’adresser directement au cœur des adolescents. » ELLE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266308618
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • liliterre Posté le 4 Mai 2022
    Il est des lectures qui ne nous convainquent pas tout de suite. J'ai vu de nombreuses étoiles attribuées à celui-ci; je l'avais classé dans mes livres à lire; la couverture me faisait de l'œil (comment peut-on isoler une jeune fille aussi belle?!)... Je vais dans ma médiathèque, m'apprête à enregistrer mes emprunts... et découvre que ma bibliothécaire est en train de couvrir "Et pourtant le bonheur est là"!!! Je pensais le prendre la fois prochaine (s'il était disponible) mais on me dit: "Ne bougez pas, j'en ai pour une minute et je vous le confie!" (comment peut-on être si rapide à couvrir un livre? Moi, je passe mes soirées de rentrée à me battre avec les manuels de mes enfants?!). Là, je me fais la réflexion que le destin veut que je lise ce livre!!! Je repars donc avec, me plonge dedans, ne découvre rien d'exceptionnel de prime abord. Gioia (prénom déjà difficile à prononcer, je trouve) est une jeune fille très spéciale. Asociale. Et de ce fait, déjà, je n'accroche pas trop avec elle (même si objectivement je trouve qu'elle a raison sur certains points!). Lo débarque, une histoire d'amour s'installe... Rien d'original. Oui mais... Des personnages anodins, banals,... Il est des lectures qui ne nous convainquent pas tout de suite. J'ai vu de nombreuses étoiles attribuées à celui-ci; je l'avais classé dans mes livres à lire; la couverture me faisait de l'œil (comment peut-on isoler une jeune fille aussi belle?!)... Je vais dans ma médiathèque, m'apprête à enregistrer mes emprunts... et découvre que ma bibliothécaire est en train de couvrir "Et pourtant le bonheur est là"!!! Je pensais le prendre la fois prochaine (s'il était disponible) mais on me dit: "Ne bougez pas, j'en ai pour une minute et je vous le confie!" (comment peut-on être si rapide à couvrir un livre? Moi, je passe mes soirées de rentrée à me battre avec les manuels de mes enfants?!). Là, je me fais la réflexion que le destin veut que je lise ce livre!!! Je repars donc avec, me plonge dedans, ne découvre rien d'exceptionnel de prime abord. Gioia (prénom déjà difficile à prononcer, je trouve) est une jeune fille très spéciale. Asociale. Et de ce fait, déjà, je n'accroche pas trop avec elle (même si objectivement je trouve qu'elle a raison sur certains points!). Lo débarque, une histoire d'amour s'installe... Rien d'original. Oui mais... Des personnages anodins, banals, interviennent. De plus en plus. Et eux m'accrochent, me font finalement aimer Gioia. Des leçons de vie apparaissent. Epatantes. J'ai adoré Mr Bove, le professeur de philosophie. Ses cours sont des trésors! L'amour des mots transparait. Avec toute leur complexité. J'aimerais pouvoir en retenir ne serait-ce que la moitié. Le suspense s'impose. Incisif et malicieux. Combien de fois j'ai changé d'avis sur ce que vivait Gioia? Et cette remarque me ramène à la dernière leçon de Mr Bove, lorsque chaque élève se trouve muni d'un caillou à placer d'un côté de la balance... Lisez au moins ce passage, vous ne serez pas déçu!!! Et si vous décidez de lire le roman en entier, j'imagine que vous ne serez pas déçu non plus! C'est un bon roman jeunesse, un bon roman d'amour qui n'est pas mièvre et touche à la poésie sans être fastidieux.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bibiofeel Posté le 24 Avril 2022
    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un roman pour ados et je n'ai pas été déçue. Déjà, cette magnifique couverture. Et puis l'histoire, originale, surprenante, belle ! On y suit Gioia, 17 ans, adolescente atypique (elle s'est toujours sentie à part, a une amie ... imaginaire, photographie les gens de dos, collectionne les mots étrangers et intraduisibles, écoute du rock des années 70...) et sa rencontre étonnante avec Lo, 18 ans, avec qui elle se sent bien, vivante, elle-même. Et voilà que Lo disparaît et Gioia s'interroge. Qui est-il vraiment ? Lui a-t-il menti ? L'a-t-elle imaginé ? Les chapitres courts s'enchaînent ainsi que les révélations, les retournements de situation sur fond de musique, de philosophie, d'humour, avec un petit côté thriller. Il ne s'agit donc pas simplement d'une histoire d'amour. Même s'il se dégage de la douceur, il est aussi question de violences verbales et physiques, de relations toxiques, de problèmes psychologiques et familiaux. J'ai adoré le style, l'écriture, la trame originale. Les personnages et leurs histoires sont touchants. Une belle et extravagante histoire d'amour, de vie que je vous invite à découvrir.
  • nyxrosee Posté le 8 Mars 2022
    J’ai eu du mal à réfléchir à ma lecture une fois mon livre fermé. J’ai dû me poser un instant pour dire si j’avais réellement apprécié ma lecture ou si elle n’avait été qu’un assez bon passe-temps. Et après ça, j’ai accordé 4 étoiles au roman. Je pense que ma confusion a été dû au fait que, pendant ces 400 pages, je n’ai pas eu l’impression de lire une fiction. J’étais avec Gioia, j’étais dans sa classe de philo, j’étais au BarA et dans sa chambre. J’étais sur le toît de l’immeuble et chez la psy. J’étais partout avec elle et je suivais sa vie, comme si ma place était là et nulle part ailleurs. C’est pour cela que ce livre finit avec une aussi bonne note, parce que ce roman perdu entre imagination et amour, a coché toutes les cases pour me convaincre. Et, si la fin ne m’avait pas fait froncer un peu les sourcils, je pense que ce livre aurait été un total coup de cœur. Comme j’ai pu le dire avant, je pense que Gioia et son acolyte Tonya resteront près de moi pendant longtemps.
  • LivresdAvril Posté le 28 Janvier 2022
    100 000 exemplaires vendus en Italie d'un livre écrit par "l'auteur phénomène", par ailleurs l'un des 100 meilleurs profs du pays (c'est quoi ce classement ?) : la maison d'édition ne lésine pas sur les arguments pour appâter le chaland adolescent. De mon côté, ça aurait plutôt tendance à me rebuter.  Malgré tout, j'espérais une lecture facile et pas trop niaise pour ma pause entre Orwell et Chalandon. Alors c'est sûr, on retrouve la jeune fille créative et incomprise de ses pairs, le garçon mystérieux, le prof de philo qui dispense des phrases dignes d'un livre de développement personnel et les parents (pas qu'un peu) défaillants. Mais c'est bien fait. Le balancement entre réalité et imaginaire est intéressant, il y a des idées très mignonnes (les mots intraduisibles) et Gioia est particulièrement attachante. Faut dire qu'elle aime la photo et les Pink Floyd, ça aide.  Le fait que l'histoire se déroule en Italie apporte un dépaysement bienvenu, l'écriture est fluide et agréable. Un bon moment sans prise de tête. Ce n'est déjà pas mal !
  • Sophielit Posté le 14 Janvier 2022
    Ce livre a été un de mes grands bonheurs littéraires de l’été. J’ai eu un coup de foudre pour cette Gioia atypique qui est à part et acide dans ses réparties, mais qui porte en elle aussi énormément de bienveillance. « Personne ne le sait, mais à l'école primaire quand on lui demandait : « Qu'est-ce que tu veux faire quand tu seras grande ? », Gioia Spada répondait toujours la même chose : « Le bonheur de quelqu’un. » »
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket jeunesse

    Ados : 16 livres coup de cœur pour la Saint-Valentin

    Avoir le cœur qui s’emballe et les genoux qui castagnent ? Facile avec ces 16 livres coup de foudre des Éditions Pocket Jeunesse pour la Saint-Valentin. Romances, comédies romantiques ou histoires d’amour fantastiques… à vous de glisser les heureux élus dans votre Pile A Lire !

    Lire l'article