Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260024224
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 130 x 205 mm

Khalil

Date de parution : 16/08/2018

Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’automne. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie...

Vendredi 13 novembre 2015. L’air est encore doux pour un soir d’automne. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d’explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l’acte. Il fait partie du commando qui s’apprête à ensanglanter la capitale.
Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ?
Dans ce nouveau roman, Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d’un réalisme et d’une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l’esprit d’un kamikaze qu’il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l’insoutenable brutalité de la folie.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260024224
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 264
Format : 130 x 205 mm
Julliard

Ils en parlent

« Si ce formidable roman de Yasmina Khadra était un ustensile de cuisine, ce serait une moulinette. De quoi, ici, s’obstiner à réduire en poudre ce mystère de la folie. Et nous laisser au bord du gouffre. » 
Pierre Vavasseur / Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • M_a_r_c Posté le 9 Octobre 2020
    Jeune Belge d’origine marocaine, Khalil passe ses années d’enfance à Bruxelles, avec ses copains Driss et Rayan. L’islam fait partie de leur quotidien, parce qu’il s’agit de leur religion de leurs parents. Et donc de la leur. Mais cela ne va guère plus loin. En grandissant, leurs chemins se séparent peu à peu. Rayan est bon élève. Khalil et Driss, eux, ne tardent pas à décrocher. Et leur horizon à se boucher. En mal de repères, les deux adolescents deviennent une proie facile pour les recruteurs de l’extrême, qui, en s’intéressant à eux, en leur donnant de l’importance, redonnent un sens à leur vie. Et la machine infernale de la radicalisation et du fanatisme se met en marche. Jusqu’au 13 novembre 2015, quand Khalil, Driss et deux autres de leurs frères se retrouvent ceinturés d’explosifs aux abords du Stade de France avec pour mission de mourir en martyrs, en tuant le plus d’infidèles possibles. Avec Khalil, Yasmina Khadra décortique froidement ce qui fait le lit de l’extrémisme. Il analyse la manière dont cette gangrène s’immisce dans l’esprit d’un jeune au départ sans histoire mais dont la précarité, familiale et sociale, sert de terreau à ce qui deviendra rapidement de la folie. Car c’est bien... Jeune Belge d’origine marocaine, Khalil passe ses années d’enfance à Bruxelles, avec ses copains Driss et Rayan. L’islam fait partie de leur quotidien, parce qu’il s’agit de leur religion de leurs parents. Et donc de la leur. Mais cela ne va guère plus loin. En grandissant, leurs chemins se séparent peu à peu. Rayan est bon élève. Khalil et Driss, eux, ne tardent pas à décrocher. Et leur horizon à se boucher. En mal de repères, les deux adolescents deviennent une proie facile pour les recruteurs de l’extrême, qui, en s’intéressant à eux, en leur donnant de l’importance, redonnent un sens à leur vie. Et la machine infernale de la radicalisation et du fanatisme se met en marche. Jusqu’au 13 novembre 2015, quand Khalil, Driss et deux autres de leurs frères se retrouvent ceinturés d’explosifs aux abords du Stade de France avec pour mission de mourir en martyrs, en tuant le plus d’infidèles possibles. Avec Khalil, Yasmina Khadra décortique froidement ce qui fait le lit de l’extrémisme. Il analyse la manière dont cette gangrène s’immisce dans l’esprit d’un jeune au départ sans histoire mais dont la précarité, familiale et sociale, sert de terreau à ce qui deviendra rapidement de la folie. Car c’est bien de folie dont il est question dans le roman de Khadra. Une fois radicalisé, plus aucune discussion n’est possible. Les oreilles de Khalil se ferment hermétiquement à tous les discours qui ne vont pas dans la même direction que celle qu’il a choisi de suivre. Plus rien d’autre ne compte que la mission que ses frères lui ont confiée, quel qu’en soit le prix à payer, pour lui et pour les autres. C’est un sentiment de malaise qui m’a rapidement gagné à la lecture de Khalil. Pas en pensant aux ravages que fait un terrorisme en se faisant exploser au milieu de la foule. Mais plutôt en mesurant l’étendue du fossé que la radicalisation crée entre les fanatiques et ceux que j’appellerai pour faire bref les gens normaux. Un fossé qui rend impossible toute discussion, vaine toute tentative de retour à la raison. Les dernières pages de Khalil ne sombrent pas dans l’obscurantisme complet, une faible lueur d’espoir vacille au loin, mais ce que semble dire Yasmina Khadra, c’est qu’il est aussi vain d’essayer de raisonner un fanatique endoctriné qu’un malade mental. Et c’est ça qui, pour ma part, m’effraie. J’aurais pu poursuivre ma critique en m’interrogeant sur les responsabilités des uns et des autres dans ce genre de naufrage : les parents, l’école, la société… Mais la critique risquait alors de tourner au débat ou à la thèse. Tel n’est pas le but, raison pour laquelle je me focalise sur ce que je pense être le cœur du problème. Un roman dérangeant donc. Mais terriblement lucide.
    Lire la suite
    En lire moins
  • camii Posté le 6 Octobre 2020
    J'ai beaucoup aimé se livre mais j'aurais aimé que ce soit plus détaillé et je pense que dans la réalité ça doit être plus hard que ça au sein de l'association. Je n'ai pas trop aimé le vocabulaire trop soutenus employés par Khalil et les autres personnages qui ne reflète pas du tout la réalité.. On en oublie d'où viennent les personnages.. Sinon c'est un beau livre que j'ai dévoré en un jour.
  • Gerard17200 Posté le 4 Octobre 2020
    Nous sommes en novembre 2015 , au moment des attentats terroristes qui ont secoué Paris, puis Bruxelles. Khalil est un jeune belge, d’origine marocaine. Impliqué dans les attentats parisiens, il rate son coup car sa ceinture d’explosifs ne se déclenche pas. Il retourne à Bruxelles et doit se faire discret, ne pas éveiller les soupçons, et ne pas compromettre ses donneurs d’ordre. Il doit également être très prudent vis à vis de sa famille et de ses amis, qui ne sont pas au courant de son « passage à l’acte ». Il est choisi pour une nouvelle mission : Marrakech. Le parcours d’un garçon qui s’est fait endoctriner, victime d’un lavage de cerveau en règle pour qu’il devienne un serviteur d’Allah et qu’il soit prêt à sacrifier sa vie pour détruire la civilisation occidentale et les infidèles ! Un livre court et efficace. L’un des mérites de ce roman, c’est de montrer comment le poison s’inocule lentement dans les veines d’un futur djihadiste. Il faut peu de choses pour que tout dérape dans la vie d’un jeune homme qui fait les mauvais choix, les mauvaises fréquentations, et qui se laisse endoctriner, convaincu qu’il défend la bonne cause.
  • MathildeLitteraire Posté le 19 Septembre 2020
    Dans ce livre, l'auteur se positionne de l'autre côté, du côté des terroristes, en prenant comme personnage principal Khalil, un des kamikazes. Il va alors explorer le terrorisme d'une nouvelle façon, se plonge dans l'esprit d'une de ces personnes d'une façon très réaliste et juste ! Nous suivons Khalil dans le moindre de ses pensées, son histoire, son passé et son présent. L'auteur nous partage les raisons qui l'ont poussé à rejoindre leur camp et à devenir kamikaze. A travers lui et d'autres personnages, terroriste ou non et de plusieurs religions ou non, nous avons plusieurs avis différents, l'avis de Khalil, qui va évoluer sur certains points malgré qu'il reste sur ses positions. Bien sûr, je n'ai jamais pu comprendre son point vu et ses positions... Je ne peux pas comprendre comment on peut vouloir faire ça... j'ai beaucoup réfléchis avec ce livre, j'ai été choqué par certains passages et pleuré sur la fin sur l'horreur des événements. Je suis encore très touchée et marquée par le 13-Novembre... ! Le tout dans une écriture juste et percutante, qui nous touche au plus profond de nous-même, à vie.
  • Thomas_Harnois Posté le 30 Août 2020
    Avec « Khalil » Khadra navigue en terrain connu et tente de rentrer dans l’esprit d’un terroriste européen d’origine maghrébine. Cette plongée dans l’esprit tordu d’un homme aux valeurs inversées est dérangeante et malsaine. On y trouve la justification aveugle de commettre n’importe quel acte barbare pour atteindre un prétendu état supérieur, un paradis ou Allah récompenserait les terroristes morts en martyrs pour sa cause. Les discours habiles et vénéneux d’émirs dévoyés, trouvent un fort écho sur des paumés comme Khalil, des jeunes en situation de détresse, mal à l’aise dans leur vie et cherchant à retrouver un sentiment de dignité et de grandeur. On comprend que le terrorisme se nourrit de la détestation de soi, de pensées paranoïaques et victimaires pour fournir une voie nihiliste parsemée de haine et de violence. Malgré ce choix courageux collant à l’actualité, « Khalil » n’est pas pour moi le meilleur roman de Khadra, qui malgré la beauté de sa plume, ne se réinvente pas sur ce sujet qu’il a déjà bien mieux traité.

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.