Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355843747
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 648
Format : 140 x 220 mm

Le Carnaval des ombres

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 03/06/2021
« Pourquoi avez-vous si peur, agent Travis ? »
1958. Un cirque ambulant, avec son lot de freaks, d’attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, au Kansas. Sous les regards émerveillés des enfants et des adultes, la troupe déploie un spectacle fait d’enchantements et d’illusions. Mais l’atmosphère magique est troublée... 1958. Un cirque ambulant, avec son lot de freaks, d’attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, au Kansas. Sous les regards émerveillés des enfants et des adultes, la troupe déploie un spectacle fait d’enchantements et d’illusions. Mais l’atmosphère magique est troublée par une découverte macabre : sous le carrousel gît le corps d’un inconnu, présentant d’étranges tatouages.
Dépêché sur les lieux, l’agent spécial Michael Travis se heurte à une énigme qui tient en échec ses talents d’enquêteur. Les membres du cirque, dirigés par le mystérieux Edgar Doyle, ne sont guère enclins à livrer leurs secrets. On parle de magie, de conspiration. Mais l’affaire va bientôt prendre un tour tout à fait inattendu.

Avec cette magnifique évocation de l’Amérique rurale de la fin des années 1950, R. J. Ellory nous offre, une fois de plus, un roman qui touche en plein coeur.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355843747
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 648
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

« Une des grandes plumes du roman noir actuel. »
Le Figaro Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • yeroliote Posté le 12 Octobre 2021
    Gros coup de cœur au début du livre jusqu'à plus de la moitié et puis l'auteur est parti dans une direction vers laquelle je ne m'attendais pas. Un passé, présent très intéressant qui moi m'a tout de suite plongé dans le livre quitte à ne plus le lâché des personnages haut en couleurs, de temps en temps une ambiance étrange je me suis vu être le personnage principal, une plume qui est facile à lire et juste un petit bémol pour la fin car je m'attendais vraiment à mieux. J'ai vraiment était ravi de lire pour la première fois cet auteur qui m'a donné envie de lire ces autres livres.
  • Cookie4444 Posté le 6 Octobre 2021
    Il y a des livres qui nous surprennent par leurs beautés, leurs justesse et la faculté de peindre toutes les nuances de la psyché humaines. Des livres d’une beauté absolu qui nous emportent avec subtilité dans leurs univers. Le carnaval des ombres de R.J. Ellory fait parti de ces rares livres qui m’ont subjugué dès les premiers mots. Oui, dès les premières pages, je suis tombée amoureuse de sa plume. C’est la première fois que je l’écris. C’est très étrange d’ailleurs comme sensation. Nous ne maîtrisons plus rien. Nous sommes hypnotisés, transporté dans son univers. Nous ne lisons plus mais nous vivons les mots. Une sensation très rare qu’on aimerait qu’elle perdure à l’infini. R.J. Ellory est un magicien hors pairs, il arrive magistralement en un tour de mots à nous projeter dans les ombres de ses personnages. L’illusion est parfaite, nous ne faisons plus qu’un : nos propres ombres fusionnent avec celles du héros, Trevis, agent du FBI. Nous sommes tous en quête d’une vérité mais existe-elle ? Une problématique mystérieuse qui nous entraîne avec elle du début à la fin. Impossible de s’en défaire car elle nous échappe comme l’enquête confiée à Travis. Nous sommes dans les années 50... Il y a des livres qui nous surprennent par leurs beautés, leurs justesse et la faculté de peindre toutes les nuances de la psyché humaines. Des livres d’une beauté absolu qui nous emportent avec subtilité dans leurs univers. Le carnaval des ombres de R.J. Ellory fait parti de ces rares livres qui m’ont subjugué dès les premiers mots. Oui, dès les premières pages, je suis tombée amoureuse de sa plume. C’est la première fois que je l’écris. C’est très étrange d’ailleurs comme sensation. Nous ne maîtrisons plus rien. Nous sommes hypnotisés, transporté dans son univers. Nous ne lisons plus mais nous vivons les mots. Une sensation très rare qu’on aimerait qu’elle perdure à l’infini. R.J. Ellory est un magicien hors pairs, il arrive magistralement en un tour de mots à nous projeter dans les ombres de ses personnages. L’illusion est parfaite, nous ne faisons plus qu’un : nos propres ombres fusionnent avec celles du héros, Trevis, agent du FBI. Nous sommes tous en quête d’une vérité mais existe-elle ? Une problématique mystérieuse qui nous entraîne avec elle du début à la fin. Impossible de s’en défaire car elle nous échappe comme l’enquête confiée à Travis. Nous sommes dans les années 50 au fin fond du Kansas, dans une petite ville tranquille. Un endroit calme et paisible bousculé par un cirque ambulant qui débarque avec ses « monstres » comme l’homme au sept doigts. Une arrivée qui bouscule les codes et les conventions. Au départ mal vu par les habitants, ils arrivent à être accepter jusqu’à ce qu’un mort soit découvert sous le carrousel… Un meurtre étrange qui va pousser l’enquêteur Travis à plonger dans son passé tragique. C’est une histoire qui se ressent, une véritable expérience qui nous pousse dans notre propre psyché. Le carnaval des ombres projette avec justesse toutes nos fêlures, nos failles. Un roman noir d’une beauté rare qui nous emportent dans son flot de réflexions intenses sur la condition humaine. Le sombre s’entrechoque avec la lumière, à nous de l’attraper... Une grande réussite, je n’ai qu’une chose à vous dire : lisez le ! Alors prêt à plonger dans les ombres ? Connaissez-vous la plume de R.J. Ellory ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • lesloisirsdevaness Posté le 5 Octobre 2021
    Au début, peut-être pendant les 50 premières pages, je me suis demandée dans quoi je m'étais embarquée. Dubitative, surtout devant le pavé que ce livre représente, je me suis dit que ça ne me plairait probablement pas. Quelle erreur! Je suis montée dans le manège, et bien m'en a pris, je ne suis pas redescendue!! Michael Travis, agent senior du FBI enquête en 1958 sur le meurtre d'un inconnu retrouvé dans un cirque, sous un manège. Quel agent! Son passé est prenant, il est sombre. Il explique la personnalité de Michael. Ce personnage est fascinant et ce qu'il vit le rend tellement attachant. Le cirque, lui, est envoutant. Tout comme les personnes qui y sont employées. Tous semblent sous le charme du spectacle qu'ils offrent. C'est avec impatience qu'on veut en savoir plus sur chacun d'eux. Et comprendre... Alternant passé et présent, c'est un récit époustouflant qui nous amène sur un sentier inconnu, mystérieux, troublant et brumeux. Une atmosphère mystique règne, qui m'a fait penser à Stephen King. Une enquête dont on ne comprend pas grand chose, comme Michael. On est dans le flou le plus total mais on veut comprendre alors on reste. On observe avec des étoiles pleins les yeux... Au début, peut-être pendant les 50 premières pages, je me suis demandée dans quoi je m'étais embarquée. Dubitative, surtout devant le pavé que ce livre représente, je me suis dit que ça ne me plairait probablement pas. Quelle erreur! Je suis montée dans le manège, et bien m'en a pris, je ne suis pas redescendue!! Michael Travis, agent senior du FBI enquête en 1958 sur le meurtre d'un inconnu retrouvé dans un cirque, sous un manège. Quel agent! Son passé est prenant, il est sombre. Il explique la personnalité de Michael. Ce personnage est fascinant et ce qu'il vit le rend tellement attachant. Le cirque, lui, est envoutant. Tout comme les personnes qui y sont employées. Tous semblent sous le charme du spectacle qu'ils offrent. C'est avec impatience qu'on veut en savoir plus sur chacun d'eux. Et comprendre... Alternant passé et présent, c'est un récit époustouflant qui nous amène sur un sentier inconnu, mystérieux, troublant et brumeux. Une atmosphère mystique règne, qui m'a fait penser à Stephen King. Une enquête dont on ne comprend pas grand chose, comme Michael. On est dans le flou le plus total mais on veut comprendre alors on reste. On observe avec des étoiles pleins les yeux et le coeur serré. Ne passez pas à côté de ce livre, ce serait une terrible erreur!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Agape92 Posté le 22 Septembre 2021
    Je suis une fan de R.J. Ellory, j'ai adoré beaucoup de ses livres, mais là, j'avoue j'ai été un peu perdue dans l'histoire. Pourtant j'ai bien accroché dès le début,,,, mais après... J'ai déjà très vite decroché des imbroglios entre FBI et CIA, puis Doyle et sa troupe sont arrivés avec ses phrases enigmatiques, ses sous-entendus. J'ai par moment eu l'impression d'être dans un roman de Stephen King lorsque l'agent Travis arrive à Seneca Falls, l'atmosphère, les habitants, une sensation de basculer dans l'iréel, presque un monde parrallèle, puis à un autre moment dans ce roman de Dennis Lehane Shutter Island (que j'ai adoré ainsi que Mystic River). Je dois également manquer de connaissances historiques pour en apprécier la lecture, ce qui m'a malheureusement laissé à coté de plaque.
  • goeland76 Posté le 22 Septembre 2021
    Encore un livre de Ellory qui ne déçoit pas.Cet auteur soigne ses intrigues et son style.Dans ce nouveau roman il ose même une touche de fantastique qui fonctionne à merveille.Depuis "seul le silence" qui est un des plus beau et plus triste livre que j'ai pu lire, Ellory est et reste un des meilleurs auteurs.Action,sensibilité,humanité se retrouvent dans ses romans.Il se renouvelle sans cesse et crée véritablement une oeuvre.Içi il est question d'un cirque de freaks, de FBI, d'enfance fracassée et tout cela aboutit à un superbe roman
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    30 romans pour frissonner cet été

    Vous avez envie d'un thriller psychologique, d'une plongée au coeur de la DGSE ou d'un roman historique ? Trouvez LE roman qui vous fera frissonner cet été. Votre pile à lire va bientôt s'agrandir !

    Lire l'article