Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355842962
Code sériel : 152
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 220 mm

Les Fantômes de Manhattan

Claude DEMANUELLI (Traducteur), Jean DEMANUELLI (Traducteur)
Date de parution : 07/06/2018
Et si un livre détenait les clés de votre existence ?
Annie O’Neill, 31 ans, est une jeune fille discrète. Elle tient une petite librairie en plein cœur de Manhattan, fréquentée par quelques clients aussi solitaires et marginaux qu’elle. Son existence est bouleversée par la visite d’un nommé Forrester, qui se présente comme un très bon ami de ses parents, qu’elle... Annie O’Neill, 31 ans, est une jeune fille discrète. Elle tient une petite librairie en plein cœur de Manhattan, fréquentée par quelques clients aussi solitaires et marginaux qu’elle. Son existence est bouleversée par la visite d’un nommé Forrester, qui se présente comme un très bon ami de ses parents, qu’elle n’a pratiquement pas connus. L’homme est venu lui remettre un manuscrit. Celui-ci raconte l’histoire d’un certain Haim Kruszwica, adopté par un soldat américain lors de la libération de Dachau, devenu ensuite une des grandes figures du banditisme new-yorkais. Quel rapport avec l’histoire intime d’Annie ? Et pourquoi le dénommé Forrester est-il si réticent à lui avouer la vérité ? Lorsqu’elle lui sera enfin dévoilée, celle-ci sera plus inattendue et incroyable que tout ce qu’elle a pu imaginer.
 
Conteur hors pair, R. J. Ellory retrace ici le récit d’un demi-siècle plein de bruit et de fureur. Cette nouvelle variation sur son thème favori, la répercussion de l’Histoire sur les trajectoires personnelles, est cette fois bien différente de ses ouvrages précédents, ne serait-ce que grâce à son héroïne, qui donne au récit une nostalgie et une douceur inaccoutumées. Des événements passés qui viennent à la rencontre du présent, une vie volée, une vengeance, Les Fantômes de Manhattan n’est pas sans rappeler par ses thèmes et son ampleur Il était une fois en Amérique de Sergio Leone.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842962
Code sériel : 152
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Une des plus grandes plumes du roman noir actuel."
Le Figaro Magazine
"Ellory est un virtuose !"
Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • David83340 Posté le 30 Août 2021
    il va me rester en mémoire assez longtemps tant le personnage principale a une belle personnalité, on s'y attache et on se prend a espérer vraiment son bonheur. l'intrigue est bien orchestré . il a pas 4 étoiles simplement parce que c'est parfois un peu cucu et long.
  • klimt4 Posté le 28 Avril 2021
    Bonjour à tous , Les fantômes de Manhattan de R. J. Ellory nous emporte dans une petite librairie avec Anne. Celle-ci est célibataire , a perdu ses parents , enfin , n'a pas connu son père , enfin , il est parti précipitamment. Anne n'a jamais su comment.. Elle voudrait bien retrouver sa trace. De fil en aiguille va - t - elle y parvenir ? C'est tout l'enjeu de ce roman parfaitement construit. J'ai eu l'impression de lire un roman à tiroirs : oui , ce roman est unique . Il met en avance le métier de Anne , puis , ses recherches .Mais tout s'imbrique parfaitement. Je lui ai trouvé une part de thriller: les recherches de la jeune fille vont trouver racine dans le passé de son père. Ces passages nous livrent une part de violence .
  • krisk Posté le 27 Avril 2021
    C'est à Manhattan qu'on retrouve Annie O'Neill, [masquer] célibataire, qui tient une petite librairie. C'est à l'age de 7 ans que son père meurt, et depuis sa mère n'en parle plus beaucoup. Annie ne sait donc pas grand-chose à propos de son père. Jusqu'au jour où un certain Forrester pousse la porte de sa librairie pour lui faire parvenir une lettre de son père adressé à sa mère, ainsi qu'un manuscrit qui raconte la vie de Harry Rose. A deux ils vont recréer le club de lecture qu'il avait commencé avec son père et c'est donc chaque lundi que Forrester revient avec un chapitre en plus pour qu'Annie découvre cette histoire, ainsi qu'une autre lettre. [/masquer] On retrouve ici un univers un peu différent de ce qu'on a l'habitude de lire avec cet auteur. Un décor que tout amoureux du livre ne peut qu'aimer, une librairie, des livres, et puis un voyage à Manhattan, ça ne se refuse pas. Une histoire qui finalement commence doucement, et qui parait ennuyeux, (c'est un peu le reflet de la vie d'Annie), et puis il y aura la rencontre de Mr Forrester qui changera tout. Un livre que j'ai trouvé très bien raconté, qui s'immisce petit... C'est à Manhattan qu'on retrouve Annie O'Neill, [masquer] célibataire, qui tient une petite librairie. C'est à l'age de 7 ans que son père meurt, et depuis sa mère n'en parle plus beaucoup. Annie ne sait donc pas grand-chose à propos de son père. Jusqu'au jour où un certain Forrester pousse la porte de sa librairie pour lui faire parvenir une lettre de son père adressé à sa mère, ainsi qu'un manuscrit qui raconte la vie de Harry Rose. A deux ils vont recréer le club de lecture qu'il avait commencé avec son père et c'est donc chaque lundi que Forrester revient avec un chapitre en plus pour qu'Annie découvre cette histoire, ainsi qu'une autre lettre. [/masquer] On retrouve ici un univers un peu différent de ce qu'on a l'habitude de lire avec cet auteur. Un décor que tout amoureux du livre ne peut qu'aimer, une librairie, des livres, et puis un voyage à Manhattan, ça ne se refuse pas. Une histoire qui finalement commence doucement, et qui parait ennuyeux, (c'est un peu le reflet de la vie d'Annie), et puis il y aura la rencontre de Mr Forrester qui changera tout. Un livre que j'ai trouvé très bien raconté, qui s'immisce petit à petit pour ne plus vous lâcher au fil des pages. Des personnages justes, qu'on a hâte de retrouver une fois qu'on repose le livre pour plus tard. Je peux dire que j'ai tout aimé dans ce livre, bon comme je l'ai déjà dit dans de précédentes critiques, je suis une lectrice facile qui ne devine pas aisément les choses, donc là ou d'autres auront deviné, moi je suis encore en train de me poser 36 milles questions. Mais c'est tant mieux, j'ai pu savourer cette histoire et j'ai vraiment passé un agréable moment. C'est vraiment dommage que ce livre ait dû se terminer, parce que pour moi on aurait encore pu continuer pour ne jamais s'arrêter !
    Lire la suite
    En lire moins
  • luparahlam Posté le 29 Janvier 2021
    RJ Ellory, lors d'un échange privé, m'avait indiqué que ce roman était très différent des autres et qu'il espérait que j'aimerais. Eh bien cher RJ Ellory, je dois dire que vous êtes une "sacrée bonne femme" ! Et si votre roman est certes différent, il y a une constance chez vous, le talent de mettre en scène des personnages absolument et totalement complets ! Une sacrée bonne femme donc et muy caliente ! 😉 Plus sérieusement, ce roman est génial à lire sur biens des plans ! Annie O'Neill, la petite trentaine, librairie du Reader's Rest, vit seule dans le quartier de Morningside Heights à Manhattan et a pour voisin, son meilleur ami, Jack Sullivan, un baroudeur alcoolique à l'humour huilé et pince sans rire. Un jour, un vieux monsieur entre dans la librairie d'Annie, il lui dit avoir connu son père et lui offre quelques chapitres d'un livre. Il lui donnera la suite chaque lundi. Et c'est une histoire dans l'histoire absolument fascinante qu'Annie va lire : celle de Harry Rose, enfant du camp de concentration à Dachau, sauvé par un américain à la fin de la guerre, devenu un grand bandit. Parallèlement à sa lecture, Annie O'Neill fait la connaissance de David... RJ Ellory, lors d'un échange privé, m'avait indiqué que ce roman était très différent des autres et qu'il espérait que j'aimerais. Eh bien cher RJ Ellory, je dois dire que vous êtes une "sacrée bonne femme" ! Et si votre roman est certes différent, il y a une constance chez vous, le talent de mettre en scène des personnages absolument et totalement complets ! Une sacrée bonne femme donc et muy caliente ! 😉 Plus sérieusement, ce roman est génial à lire sur biens des plans ! Annie O'Neill, la petite trentaine, librairie du Reader's Rest, vit seule dans le quartier de Morningside Heights à Manhattan et a pour voisin, son meilleur ami, Jack Sullivan, un baroudeur alcoolique à l'humour huilé et pince sans rire. Un jour, un vieux monsieur entre dans la librairie d'Annie, il lui dit avoir connu son père et lui offre quelques chapitres d'un livre. Il lui donnera la suite chaque lundi. Et c'est une histoire dans l'histoire absolument fascinante qu'Annie va lire : celle de Harry Rose, enfant du camp de concentration à Dachau, sauvé par un américain à la fin de la guerre, devenu un grand bandit. Parallèlement à sa lecture, Annie O'Neill fait la connaissance de David et "monte amoureuse" car oui, pour Annie, on ne tombe pas dans l'amour. L'amour est un sommet à atteindre. On devrait tomber en désamour, c'est une chute de ne plus aimer. C'est une histoire d'amour violente, une histoire de filiation et de vengeance, c'est une cartographie de New York de 1936 à nos jours. J'ai adoré Annie O'Neill même dans ses anachronismes, dans sa solitude, dans ses peurs et ses quêtes. Elle a de la personnalité, de la fragilité, elle est exaltée et timide. Bravo @rj_ellory et merci pour cette histoire et pour Annie !
    Lire la suite
    En lire moins
  • collectifpolar Posté le 1 Janvier 2021
    Annie O'Neill, 31 ans, est une femme solitaire et discrète qui tient une petite librairie au coeur de Manhattan. Un jour, un dénommé Forester se présente à elle comme étant un ami de ses parents, qu'elle n'a pratiquement pas connus. Il lui remet un manuscrit qui décrit l'histoire d'Haim Kruszwica, un bandit new-yorkais adopté par un soldat américain lors de la libération de Dachau en 1945. Où le magicien R.J. fait encore des ravages. Chaque nouvel opus est une surprise et une merveille. L'histoire d'Annie ne vous laissera pas indifférent, c'est impossible. Je ne sais ou l'auteur puise son inspiration et cette sensibilité aux êtres mais on le ressent de suite. Une chose est sûre, on nait a Manhattan, on vit a Manhattan et on aime a Manhattan dans ce beau roman. De plus, et pour moi c'est très important, c'est traduit dans un français irréprochable et d'une pureté telle qu'elle se remarque (Je dis ça car ce n'est pas toujours le cas chez certains auteurs) Annie, qui, on peut le dire ne vit pas une vie de rêve va aller de surprise en surprise (de bonnes comme de mauvaises mais toujours équilibrées), Pour une conclusion à la hauteur de toute l'histoire. Merci Monsieur, j'ai passé... Annie O'Neill, 31 ans, est une femme solitaire et discrète qui tient une petite librairie au coeur de Manhattan. Un jour, un dénommé Forester se présente à elle comme étant un ami de ses parents, qu'elle n'a pratiquement pas connus. Il lui remet un manuscrit qui décrit l'histoire d'Haim Kruszwica, un bandit new-yorkais adopté par un soldat américain lors de la libération de Dachau en 1945. Où le magicien R.J. fait encore des ravages. Chaque nouvel opus est une surprise et une merveille. L'histoire d'Annie ne vous laissera pas indifférent, c'est impossible. Je ne sais ou l'auteur puise son inspiration et cette sensibilité aux êtres mais on le ressent de suite. Une chose est sûre, on nait a Manhattan, on vit a Manhattan et on aime a Manhattan dans ce beau roman. De plus, et pour moi c'est très important, c'est traduit dans un français irréprochable et d'une pureté telle qu'elle se remarque (Je dis ça car ce n'est pas toujours le cas chez certains auteurs) Annie, qui, on peut le dire ne vit pas une vie de rêve va aller de surprise en surprise (de bonnes comme de mauvaises mais toujours équilibrées), Pour une conclusion à la hauteur de toute l'histoire. Merci Monsieur, j'ai passé un excellent moment.
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à R. J Ellory

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. R. J. Ellory est l'un des auteurs phares des éditions Sonatine. En 2019, il a publié Le Chant de l'assassin, un roman noir virtuose, d'une puissance émotionnelle rare. R. J Ellory nous raconte un Noël marqué par des retrouvailles et particulièrement féerique...

    Lire l'article