Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355842962
Code sériel : 152
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 220 mm

Les Fantômes de Manhattan

Claude DEMANUELLI (Traducteur), Jean DEMANUELLI (Traducteur)
Date de parution : 07/06/2018
Et si un livre détenait les clés de votre existence ?
Annie O’Neill, 31 ans, est une jeune fille discrète. Elle tient une petite librairie en plein cœur de Manhattan, fréquentée par quelques clients aussi solitaires et marginaux qu’elle. Son existence est bouleversée par la visite d’un nommé Forrester, qui se présente comme un très bon ami de ses parents, qu’elle... Annie O’Neill, 31 ans, est une jeune fille discrète. Elle tient une petite librairie en plein cœur de Manhattan, fréquentée par quelques clients aussi solitaires et marginaux qu’elle. Son existence est bouleversée par la visite d’un nommé Forrester, qui se présente comme un très bon ami de ses parents, qu’elle n’a pratiquement pas connus. L’homme est venu lui remettre un manuscrit. Celui-ci raconte l’histoire d’un certain Haim Kruszwica, adopté par un soldat américain lors de la libération de Dachau, devenu ensuite une des grandes figures du banditisme new-yorkais. Quel rapport avec l’histoire intime d’Annie ? Et pourquoi le dénommé Forrester est-il si réticent à lui avouer la vérité ? Lorsqu’elle lui sera enfin dévoilée, celle-ci sera plus inattendue et incroyable que tout ce qu’elle a pu imaginer.
 
Conteur hors pair, R. J. Ellory retrace ici le récit d’un demi-siècle plein de bruit et de fureur. Cette nouvelle variation sur son thème favori, la répercussion de l’Histoire sur les trajectoires personnelles, est cette fois bien différente de ses ouvrages précédents, ne serait-ce que grâce à son héroïne, qui donne au récit une nostalgie et une douceur inaccoutumées. Des événements passés qui viennent à la rencontre du présent, une vie volée, une vengeance, Les Fantômes de Manhattan n’est pas sans rappeler par ses thèmes et son ampleur Il était une fois en Amérique de Sergio Leone.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842962
Code sériel : 152
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Une des plus grandes plumes du roman noir actuel."
Le Figaro Magazine
"Ellory est un virtuose !"
Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marech20 Posté le 25 Avril 2020
    Pourquoi pas? Dommage que l'on se doute trop des révélations bien avant la fin???
  • MonCharivariLitteraire Posté le 8 Avril 2020
    Ellory a un talent indéniable: il sait raconter les histoires. Cette fois ci il nous plonge dans la vie 'Annie qui tient une librairie au cœur de Manhattan et un jour un certain Forrester rentre dans sa boutique, diant connaître son père et ayant un manuscrit à lui faire lire à propos d'un jeune rescapé des camps devenu grand bandit. L'homme est mystérieux et répond peu aux questions. Qu'est ce que cet homme lui cache. Au fur et à mesure on découvre le voile de la vérité apparaître et même si on se laisse prendre par le roman, la fin commence à nous apparaître clairement. on devine l'issue de la rencontre mais on la lit avec plaisir. Un bon moment intriguant garantie.
  • kdelsaute Posté le 3 Avril 2020
    C'est mon deuxième livre de R.J. Ellory. Le premier était "Les Anges de New-York" et celui-ci m'avait laissé un peu sur ma faim. Je ne peux pas en dire autant de cette lecture. Elle est passionnante du début à la fin.
  • Tiguidou Posté le 20 Mars 2020
    Quand un auteur connaît du succès son éditeur s'empresse de publier ses premiers romans qui sont passés sous le radar. C'est le cas avec ce roman qui est un des premiers de R.J.Ellory qui n'est pas son meilleur mais qui est quand même pas mal. Le truc C'est de savoir que ce qu'on lit est une oeuvre du début de l'auteur, à ce moment-là nos attentes sont moins élevées et on risque moins d'être déçu. Il n'y a pas beaucoup de surprises dans ce roman: on sait dès le début le lien qu'il y a entre Annie O'Neill et le personnage de Harry Rose dans le manuscrit que lui remet un chapitre à la fois un vieil homme du nom de Forrester sorti de nulle part. On devine assez rapidement qui est vraiment ce Forrester et quel est son lien avec Rose, la seule vraie surprise survient à la toute fin. L'histoire de Annie n'est pas la plus excitante du moins au début et certains passages peuvent sembler longs. Malgré ces défauts on voit bien le talent de conteur de Ellory et je n'ai pas été trop déçu par cet opus, moi qui suis fan de cet... Quand un auteur connaît du succès son éditeur s'empresse de publier ses premiers romans qui sont passés sous le radar. C'est le cas avec ce roman qui est un des premiers de R.J.Ellory qui n'est pas son meilleur mais qui est quand même pas mal. Le truc C'est de savoir que ce qu'on lit est une oeuvre du début de l'auteur, à ce moment-là nos attentes sont moins élevées et on risque moins d'être déçu. Il n'y a pas beaucoup de surprises dans ce roman: on sait dès le début le lien qu'il y a entre Annie O'Neill et le personnage de Harry Rose dans le manuscrit que lui remet un chapitre à la fois un vieil homme du nom de Forrester sorti de nulle part. On devine assez rapidement qui est vraiment ce Forrester et quel est son lien avec Rose, la seule vraie surprise survient à la toute fin. L'histoire de Annie n'est pas la plus excitante du moins au début et certains passages peuvent sembler longs. Malgré ces défauts on voit bien le talent de conteur de Ellory et je n'ai pas été trop déçu par cet opus, moi qui suis fan de cet auteur. Je me suis attaché aux personnages de ce roman et J'ai hâte de lire son prochain nouveau roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Coetseslivres Posté le 19 Février 2020
    Annie O’Neill est une jeune femme tout ce qu’il y a d’ordinaire. Agée d’une trentaine d’années, elle tient une librairie à Manhattan. Sa mère est morte quelques années auparavant, son père est partie lorsqu’elle était enfant, elle l’a très peu connu. Discrète, un peu effacée même, elle mène une vie banale. Il émane d’elle un sentiment de solitude qui en fait un personnage attachant. Solitaire, son seul ami est son voisin de palier, Jack Sullivan. Ancien reporter de guerre, blessé plusieurs fois, il a sombré dans l’alcoolisme. Un autre personnage tout à fait réaliste. Mais la vie d’Annie va être bouleversée par une rencontre. Un vieil homme nommé Forrester va entrer dans sa boutique. Il va lui confier le début d’un manuscrit relatant la vie, depuis la naissance, d’un nommé Haim Kruszwika. Enfant sauvé de Dachau par un soldat américain qui le ramène avec lui aux Etats-Unis et le confie à sa sœur. Un enfant qui deviendra une figure du grand banditisme. Forrester donne à Annie les chapitres de ce livre au compte-goutte. Et elle va se plonger dans cette lecture qui risque fort de changer sa vie. Le lien qui existe entre les deux se devine assez aisément. Et... Annie O’Neill est une jeune femme tout ce qu’il y a d’ordinaire. Agée d’une trentaine d’années, elle tient une librairie à Manhattan. Sa mère est morte quelques années auparavant, son père est partie lorsqu’elle était enfant, elle l’a très peu connu. Discrète, un peu effacée même, elle mène une vie banale. Il émane d’elle un sentiment de solitude qui en fait un personnage attachant. Solitaire, son seul ami est son voisin de palier, Jack Sullivan. Ancien reporter de guerre, blessé plusieurs fois, il a sombré dans l’alcoolisme. Un autre personnage tout à fait réaliste. Mais la vie d’Annie va être bouleversée par une rencontre. Un vieil homme nommé Forrester va entrer dans sa boutique. Il va lui confier le début d’un manuscrit relatant la vie, depuis la naissance, d’un nommé Haim Kruszwika. Enfant sauvé de Dachau par un soldat américain qui le ramène avec lui aux Etats-Unis et le confie à sa sœur. Un enfant qui deviendra une figure du grand banditisme. Forrester donne à Annie les chapitres de ce livre au compte-goutte. Et elle va se plonger dans cette lecture qui risque fort de changer sa vie. Le lien qui existe entre les deux se devine assez aisément. Et dans la plupart des cas, cela signifie pour moi un désintérêt face à l’histoire. Oui, mais….Tout le monde n’est pas RJ Ellory ! Il a le talent d’embarquer le lecteur à sa suite sans même que ce dernier s’en aperçoive. Et on arrive à rester scotché à l’histoire jusqu’au dénouement. Un roman noir, moins que ses autres romans cependant. Des personnages fragiles en quête de vérité, d’amour et de reconnaissance. Une atmosphère pesante, comme l’auteur sait si bien les décrire. Des petites histoires qui se mêlent à l’Histoire, d’autant plus que la lecture va « alterner » entre chapitres du manuscrit et l’histoire d’Annie. A noter que ce roman a été écrit en 2004 mais traduit en français seulement en 2018. En bref : En dire plus serait gâcher le plaisir de la découverte. Un roman qui m’a fait passer un très bon moment de lecture et un retour qui je l’espère vous donnera envie de découvrir le livre…
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à R. J Ellory

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. R. J. Ellory est l'un des auteurs phares des éditions Sonatine. En 2019, il a publié Le Chant de l'assassin, un roman noir virtuose, d'une puissance émotionnelle rare. R. J Ellory nous raconte un Noël marqué par des retrouvailles et particulièrement féerique...

    Lire l'article