Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260053217
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 130 x 205 mm

L'outrage fait à Sarah Ikker

Date de parution : 02/05/2019

« Sarah aurait tant aimé que son mari se réveille et qu’il la surprenne penchée sur lui, pareille à une étoile veillant sur son berger. Mais Driss ne se réveillerait pas. Restitué à lui-même, il s’était verrouillé dans un sommeil où les hantises et les soupçons se neutralisaient, et Sarah...

« Sarah aurait tant aimé que son mari se réveille et qu’il la surprenne penchée sur lui, pareille à une étoile veillant sur son berger. Mais Driss ne se réveillerait pas. Restitué à lui-même, il s’était verrouillé dans un sommeil où les hantises et les soupçons se neutralisaient, et Sarah lui en voulait de se mettre ainsi à l’abri des tourments qui la persécutaient. Aucun ange ne t’arrive à la cheville, lorsque tu dors, mon amour, pensa-t-elle. Pourquoi faut-il qu’à ton réveil tu convoques tes vieux démons, alors qu’il te suffit d’un sourire pour les tenir à distance ? »
Couple comblé, Sarah et Driss Ikker mènent la belle vie à Tanger jusqu’au jour où l’outrage s’invite à leur table. Dès lors, Driss n’a plus qu’une seule obsession : identifier l’intrus qui a profané son bonheur conjugal.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260053217
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 288
Format : 130 x 205 mm
Julliard

Ils en parlent

« L’écrivain algérien poursuit une quête : démonter, en se transportant au Maroc, le système des sociétés frelatées d’Afrique du Nord. » 
Pierre Vavasseur / Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • leslecturesdemy Posté le 13 Mai 2020
    Dans ce livre nous suivons l’histoire de Driss et Sarah Ikker. Une nuit, Driss surprend sa femme en train de se faire violer. Driss pète complètement les plombs. Il commence par passer 5 nuits avec une prostituée dans un hôtel malfamé pour terminer dans une enquête pour laquelle il n’a qu’un seul but : retrouver le violeur de sa femme. J’ai bien aimé ce livre. Le thème abordé, le viol, est lourd. Mais dans cette histoire, nous parlons du viol dans la culture orientale. Ce qui a encore plus de sens car dans cette culture, quand une femme se fait violer, ce n’est pas qu’elle qui est souillée, mais son couple. Le livre est haletant, j’ai suivi l’enquête menée par Driss presque d’une seule traite. Je voulais absolument savoir ce qui c’était passé et surtout, qui est le violeur. Je peux vous dire que j’ai été très surprise du dénouement. Je m’attendais à tout sauf à ça. Bravo monsieur Khadra pour cette fin qui m’a laissée sans voix. La plume de l’auteur est magnifique, il nous emmène au coeur de Tanger, dans une histoire intéressante. Au-delà de l’histoire, l’auteur nous parle aussi de la culture orientale, sans pour autant que ce soit lourd, loin de... Dans ce livre nous suivons l’histoire de Driss et Sarah Ikker. Une nuit, Driss surprend sa femme en train de se faire violer. Driss pète complètement les plombs. Il commence par passer 5 nuits avec une prostituée dans un hôtel malfamé pour terminer dans une enquête pour laquelle il n’a qu’un seul but : retrouver le violeur de sa femme. J’ai bien aimé ce livre. Le thème abordé, le viol, est lourd. Mais dans cette histoire, nous parlons du viol dans la culture orientale. Ce qui a encore plus de sens car dans cette culture, quand une femme se fait violer, ce n’est pas qu’elle qui est souillée, mais son couple. Le livre est haletant, j’ai suivi l’enquête menée par Driss presque d’une seule traite. Je voulais absolument savoir ce qui c’était passé et surtout, qui est le violeur. Je peux vous dire que j’ai été très surprise du dénouement. Je m’attendais à tout sauf à ça. Bravo monsieur Khadra pour cette fin qui m’a laissée sans voix. La plume de l’auteur est magnifique, il nous emmène au coeur de Tanger, dans une histoire intéressante. Au-delà de l’histoire, l’auteur nous parle aussi de la culture orientale, sans pour autant que ce soit lourd, loin de là. Au niveau des personnages, j’ai eu de la peine pour ce couple que tout unissait et qui, en une nuit, a perdu de sa superbe. Driss, qui ne sait pas quoi faire pour retrouver le violeur de sa femme. Il tombe dans la folie et ce que l’on peut dire, c’est qu’il n’est pas beaucoup soutenu par ses collègues et sa hiérarchie . Sarah aussi m’a fait de la peine. Au delà de l’atrocité qu’elle a vécue, elle voit son couple de désintégrer sous ces yeux sans qu’elle ne puisse rien n’y faire. Je ne peux que vous recommander ce livre qui est très fort en émotion et dont la fin est tout sauf attendue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Joad Posté le 12 Avril 2020
    Après l'Irak, l'Algérie, le Sahara, l'Afghanistan et d'autres terres du "dar al-islam", Yasmina Khadra pose ses valises au Maroc, quelque part entre Tanger, Casablana et le roi. Il s'agit cette fois-ci d'une enquête autour d'un viol présumé, celui de Sarah Ikker, peu de temps avant l'arrivée de Driss Ikker, son mari policier. Marochomme et Maroc femme De fait, les hommes dominent les femmes ou plutôt prennent la place, s'étalent en toute médiocrité, se lamentent dans leurs cavernes. Driss se pose ainsi très vite en victime et sa femme en coupable, coupable d'être coupable surtout. C'est lui, l'homme bafoué qui est le plus à "plaindre" car il connaît le "déshonneur". Cela lui permet de boire, de se dire dégoûté de sa femme, d'aller voir une prostituée dans un rade, de tabasser sans preuves. Les femmes présentes sont celles de la jeunesse dorée ou de la maturité adulée. Ce n'est donc pas un portrait de la société mais du cénacle, de la société du spectacle dans ses fragiles dorures. Tout ce que Ikker n'est pas, paysan ayant épousé Sarah d'abord pour être un peu mieux placé dans la police puis par amour. C'est un salaud ordinaire, mari inconstant dans un pays qui grouille ou plus... Après l'Irak, l'Algérie, le Sahara, l'Afghanistan et d'autres terres du "dar al-islam", Yasmina Khadra pose ses valises au Maroc, quelque part entre Tanger, Casablana et le roi. Il s'agit cette fois-ci d'une enquête autour d'un viol présumé, celui de Sarah Ikker, peu de temps avant l'arrivée de Driss Ikker, son mari policier. Marochomme et Maroc femme De fait, les hommes dominent les femmes ou plutôt prennent la place, s'étalent en toute médiocrité, se lamentent dans leurs cavernes. Driss se pose ainsi très vite en victime et sa femme en coupable, coupable d'être coupable surtout. C'est lui, l'homme bafoué qui est le plus à "plaindre" car il connaît le "déshonneur". Cela lui permet de boire, de se dire dégoûté de sa femme, d'aller voir une prostituée dans un rade, de tabasser sans preuves. Les femmes présentes sont celles de la jeunesse dorée ou de la maturité adulée. Ce n'est donc pas un portrait de la société mais du cénacle, de la société du spectacle dans ses fragiles dorures. Tout ce que Ikker n'est pas, paysan ayant épousé Sarah d'abord pour être un peu mieux placé dans la police puis par amour. C'est un salaud ordinaire, mari inconstant dans un pays qui grouille ou plus simplement c'est un personnage de Khadra. Maroc contemporain(e) C'est sans doute ça le Maroc d'après Khadra: le règne d'un roi sur le royaume de l'informel et de la corruption, sur des rapports ambigus de genre, sur des jeux de pouvoirs. Comme si le pays rêvait d'un miracle et s'en remettait aux artistes et aux étoiles montantes, illusions d'optique d'un monde où le vrai et le faux, le bien et le mal se dissimulent dans les interstices du pouvoir. Tout le talent de l'auteur est sans doute, et depuis toujours, dans ce feu intérieur, là où la braise (homme) et le magma (femme) se consument jusqu'à la Nuit des temps.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bloblo Posté le 6 Avril 2020
    Driss, lieutenant de police à Tanger revient plus tôt que prévu d'un voyage d'affaire et découvre sa femme nue ligotée et baillonnée dans leur lit avant d'être lui-même assommé. Il décide malgré le conflit d'intérêt de mener une enquête parallèle parce qu'il a l'impression que ses collègues ne cherchent pas vraiment le coupable. L'enquête n'est pas extrêmement passionnante mais la carricature du fonctionnement de la société marocaine est absolument jubilatoire. Je le recommande pour cet aspect du roman.
  • coquinnette1974 Posté le 6 Février 2020
    Il y a quelques jours j'ai dévoré L'outrage fait à Sarah Ikker de Yasmina Khadra. Couple comblé, Sarah et Driss Ikker mènent la belle vie à Tanger jusqu'au jour où l'outrage s'invite à leur table. Dès lors, Driss n'a plus qu'une seule obsession : identifier l'intrus qui a profané son bonheur conjugal. Yasmina Khadra est un auteur que j'apprécie, j'ai d'ailleurs adoré certains de ses romans. A mon grand regret, j'ai un peu moins accroché avec L'outrage fait à Sarah Ikker. L'histoire est simple, nous sommes à Tanger et Sarah Ikker a été violée. Son mari a été assommé, il n'a pas vu le coupable. Il s'en veut, il est en colère, il verrouille ses sentiments. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre son comportement. Certes, nous sommes dans une société où les hommes sont assez machos, qu'il ne supporte pas le viol de son épouse : c'est normal. Mais là, on dirait que c'est lui qui a été violé tellement il sur réagit ! J'ai trouvé ça trop. Je n'ai pas réussi à apprécier le personnage de Driss. Même si je le comprend parfois, il m'a souvent agacé. Quand à Sarah, je ne peux pas dire que je me sois réellement attaché à... Il y a quelques jours j'ai dévoré L'outrage fait à Sarah Ikker de Yasmina Khadra. Couple comblé, Sarah et Driss Ikker mènent la belle vie à Tanger jusqu'au jour où l'outrage s'invite à leur table. Dès lors, Driss n'a plus qu'une seule obsession : identifier l'intrus qui a profané son bonheur conjugal. Yasmina Khadra est un auteur que j'apprécie, j'ai d'ailleurs adoré certains de ses romans. A mon grand regret, j'ai un peu moins accroché avec L'outrage fait à Sarah Ikker. L'histoire est simple, nous sommes à Tanger et Sarah Ikker a été violée. Son mari a été assommé, il n'a pas vu le coupable. Il s'en veut, il est en colère, il verrouille ses sentiments. J'ai eu beaucoup de mal à comprendre son comportement. Certes, nous sommes dans une société où les hommes sont assez machos, qu'il ne supporte pas le viol de son épouse : c'est normal. Mais là, on dirait que c'est lui qui a été violé tellement il sur réagit ! J'ai trouvé ça trop. Je n'ai pas réussi à apprécier le personnage de Driss. Même si je le comprend parfois, il m'a souvent agacé. Quand à Sarah, je ne peux pas dire que je me sois réellement attaché à elle. J'avais des doutes concernant certaines choses et même si je n'avais pas deviné le nom du coupable, j'avais deviné les grandes lignes. L'outrage fait à Sarah Ikker n'est pas le meilleur roman de l'auteur, même si je l'ai lu assez rapidement. Par contre, la fin est bien trouvée et quelque part, tout à fait logique vu le contexte. Avis mitigé donc, ce qui lui vaut la note de trois étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AHala Posté le 24 Novembre 2019
    Un bon polar que j'ai dévoré avec plaisir. Mais ce roman ne me laissera pas un souvenir impérissable contrairement à d’autres œuvres de l’auteur.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.