Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355842955
Code sériel : 151
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 130 x 180 mm

Papillon de nuit

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 04/06/2015
Tout l'univers de RJ Ellory dans son premier roman inédit, au coeur de l'Amerique des Sixties !
Après l’assassinat de Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes. L’Amérique a compris que si une puissance invisible pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs.
C’est dans cette Amérique en crise que...
Après l’assassinat de Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes. L’Amérique a compris que si une puissance invisible pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs.
C’est dans cette Amérique en crise que Daniel Ford a grandi. Et c’est là, en Caroline du Sud, qu’il a été accusé d’avoir tué Nathan Vernet, son meilleur ami.
Nous sommes maintenant en 1982 et Daniel est dans le couloir de la mort. Quelques heures avant son exécution, un prêtre vient recueillir ses dernières confessions. Bien vite, il apparaît que les choses sont loin d’être aussi simples qu’elles en ont l’air.
Récit d’un meurtre, d’une passion, d’une folie, ce roman nous offre une histoire aussi agitée que les années soixante..
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842955
Code sériel : 151
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 130 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • eloconstant Posté le 10 Novembre 2020
    Livre très intéressant sur les tourments des relations humaines, de la pensée et du passé mais avec parfois quelques longueurs.
  • Tiguidou Posté le 21 Octobre 2020
    R.J.Ellory est un conteur extraordinaire. Dans ce roman qui nous fait revisiter les années 60 il choisit de raconter cette histoire à la première personne ce que j'aime beaucoup. Une histoire racontée au "je" donne l'impression d'une plus grande intimité avec le narrateur, comme s'il racontait ce qui lui est arrivé à moi seul. On sait des le début que le narrateur est condamné à mort et est emprisonné depuis 12 ans, la date de son exécution approchant, il raconte son histoire à un prêtre . Tout le long de cette histoire l'auteur nous tient en haleine en retardant le plus possible le moment de nous dévoiler ce qui s'est réellement passé pour qu'il se retrouve condamné à mort. On a droit à une revue complète des années 60 avec tous les personnages historiques qui ont fait l'actualité de ces années mémorables. Pour avoir vécu mon adolescence dans ces années, J'ai trouvé le retour sur ces années très juste, rien n'y manque et l'ambiance de cette époque est très bien rendue. Les personnages sont marquants, vivants, jamais ennuyants,et que dire de la façon dont est rendue l'ambiance de la prison. On tourne les pages en ayant toujours hâte... R.J.Ellory est un conteur extraordinaire. Dans ce roman qui nous fait revisiter les années 60 il choisit de raconter cette histoire à la première personne ce que j'aime beaucoup. Une histoire racontée au "je" donne l'impression d'une plus grande intimité avec le narrateur, comme s'il racontait ce qui lui est arrivé à moi seul. On sait des le début que le narrateur est condamné à mort et est emprisonné depuis 12 ans, la date de son exécution approchant, il raconte son histoire à un prêtre . Tout le long de cette histoire l'auteur nous tient en haleine en retardant le plus possible le moment de nous dévoiler ce qui s'est réellement passé pour qu'il se retrouve condamné à mort. On a droit à une revue complète des années 60 avec tous les personnages historiques qui ont fait l'actualité de ces années mémorables. Pour avoir vécu mon adolescence dans ces années, J'ai trouvé le retour sur ces années très juste, rien n'y manque et l'ambiance de cette époque est très bien rendue. Les personnages sont marquants, vivants, jamais ennuyants,et que dire de la façon dont est rendue l'ambiance de la prison. On tourne les pages en ayant toujours hâte de savoir ce qui se passe ensuite, on ne s'ennuie jamais, les événements s'enchaînent, les réflexions du narrateur sont justes et on prend fait et cause pour lui. À la fin du récit, au moment où le condamné est transféré dans sa dernière cellule pour y passer les deux dernières semaines on a droit à des moments de grande tension et on est témoin de l'extrême cruauté et du sadisme d'un gardien qui aurait sa place dans un roman de Stephen King. On a aussi droit à toute la vie intérieure du condamné qui vit ses derniers jours, C'est hallucinant. Dans tout le roman il n'y a qu'une seule grosse ficelle bien visible et sans doute que tout lecteur averti l'aura trouvée mais cela n'enlève rien au plaisir de lecture. Papillon de nuit est le premier roman de Ellory et on a déjà l'impression de lire un auteur aguerri et on constate déjà le grand talent de conteur de cet auteur. C'est un vrai plaisir de lecture qui se lit en un rien de temps.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hortance Posté le 18 Octobre 2020
    Ce livre est splendide ! Certaines pages sont terrifiantes, mais toujours emplies de poésie. Un grand coup de coeur.
  • tatarara Posté le 7 Octobre 2020
    Comprendre la ségrégation aux États Unis à travers la vie de Daniel et Nathan, c est ce que nous propose ce livre . Mais nos choix ne conduisent pas toujours là où on le souhaite. Nathan va t il sortir indemne et innocent du meurtre dont on l accuse? L écriture est dense et très descriptive, il faut bien lire 100 pages avant de rentrer dans l intrigue mais ensuite elle nous tient et ne nous lache plus. Le rythme est puissant et passionné comme les protagonistes. Bonne découverte d un auteur passionné par son sujet à travers ce roman.
  • Riz-Deux-ZzZ Posté le 2 Octobre 2020
    En bref, un roman noir mêlant Histoire des U.S.A. et histoire d'amitié. Ce titre est le premier roman de l'auteur malgré le fait qu'il ait été publié bien après d'autres succès. Malgré cela, on reconnaît tout de suite sa plume si particulière, poétique, charmante, mais la plupart du temps bien sombre... J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, notamment à cause de passages très théoriques sur l'histoire politique des Etats-Unis, en pleine époque ségrégationnisme. C'est une période riche et très intéressante, mais j'ai trouvé que R. J. Ellory avait mal intégré toutes ces informations dans son intrigue, laissant de gros pavés de dates et événements historiques, peu digestes. Néanmoins, la seconde moitié est beaucoup plus prenante puisque Daniel, le personnage principal, entre dans le vif du sujet et nous délivre son vécu et ce qu'il l'a amené là, dans le couloir de la mort. [...] Le final est très émouvant, malgré un retournement de situation auquel je m'attendais depuis déjà quelques dizaines de pages. Je l'espérais, à vrai dire, et j'ai apprécié le choix de l'auteur.
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !