Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355842955
Code sériel : 151
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 130 x 180 mm

Papillon de nuit

Fabrice POINTEAU (Traducteur)
Date de parution : 04/06/2015
Tout l'univers de RJ Ellory dans son premier roman inédit, au coeur de l'Amerique des Sixties !
Après l’assassinat de Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes. L’Amérique a compris que si une puissance invisible pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs.
C’est dans cette Amérique en crise que...
Après l’assassinat de Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes. L’Amérique a compris que si une puissance invisible pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs.
C’est dans cette Amérique en crise que Daniel Ford a grandi. Et c’est là, en Caroline du Sud, qu’il a été accusé d’avoir tué Nathan Vernet, son meilleur ami.
Nous sommes maintenant en 1982 et Daniel est dans le couloir de la mort. Quelques heures avant son exécution, un prêtre vient recueillir ses dernières confessions. Bien vite, il apparaît que les choses sont loin d’être aussi simples qu’elles en ont l’air.
Récit d’un meurtre, d’une passion, d’une folie, ce roman nous offre une histoire aussi agitée que les années soixante..
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842955
Code sériel : 151
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 130 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • athos41 Posté le 25 Juin 2020
    Ellory est magique ! C'est un génie de la littérature américaine alors même qu'il est anglais. Toujours, il nous embarque dans une atmosphère prenante dont l'ambiance "crépusculaire" nous prend aux tripes. Intrigue, philosophie de la vie, le sens de la foi, de la vérité etc...appellent toujours à des questionnements, sans compter un style poétique à nul autre pareil. Les amateurs de RJE auront tous lu "Seul le silence", les autres doivent s'y employer sans retard car c'est un chef-d'oeuvre. "Papillon de nuit" n'est pas loin dans la hiérarchie.
  • eb9122 Posté le 8 Juin 2020
    Daniel Ford, un jeune blanc devient ami avec Nathan Verney, le fils du pasteur noir d'une petite ville de Caroline du Sud. Nous sommes dans les années 60, la ségrégation sévit toujours ... c'est une amitié risquée et mouvementée pour lui dans les Etats du Sud !! L'auteur nous fait suivre les deux garçons de leurs jeunes années et le début de leur amitié, à leurs années d'adolescence avec les premiers amours, l'arrivée de la guerre du Vietnam et le départ des futurs recrues vers l'autre bout du monde. Nathan va recevoir son avis d'incorporation, et c'est le début d'une fuite des 2 amis, de petits boulots en partie de billard tumultueuse, d'amours hippie sur les plages à l'anonymat de la grande ville. Puis le retour en Caroline du Sud où l'histoire dérape, avant de finir dans les prisons de la mort. En parallèle de nos 2 jeunes, l'histoire avec un H avance ... guerre du Vietnam, atrocités du Ku Klux Kan, ségrégation et ses petites abominations ordinaires, et évidemment les assassinats des deux frères Kenedy ... Papillon de nuit ... je ne commençais pas l'auteur, mais ce roman était bien noté sur Babelio. Et je ne l'ai pas regretté !! Le début est un peu... Daniel Ford, un jeune blanc devient ami avec Nathan Verney, le fils du pasteur noir d'une petite ville de Caroline du Sud. Nous sommes dans les années 60, la ségrégation sévit toujours ... c'est une amitié risquée et mouvementée pour lui dans les Etats du Sud !! L'auteur nous fait suivre les deux garçons de leurs jeunes années et le début de leur amitié, à leurs années d'adolescence avec les premiers amours, l'arrivée de la guerre du Vietnam et le départ des futurs recrues vers l'autre bout du monde. Nathan va recevoir son avis d'incorporation, et c'est le début d'une fuite des 2 amis, de petits boulots en partie de billard tumultueuse, d'amours hippie sur les plages à l'anonymat de la grande ville. Puis le retour en Caroline du Sud où l'histoire dérape, avant de finir dans les prisons de la mort. En parallèle de nos 2 jeunes, l'histoire avec un H avance ... guerre du Vietnam, atrocités du Ku Klux Kan, ségrégation et ses petites abominations ordinaires, et évidemment les assassinats des deux frères Kenedy ... Papillon de nuit ... je ne commençais pas l'auteur, mais ce roman était bien noté sur Babelio. Et je ne l'ai pas regretté !! Le début est un peu laborieux, la forme est étrange avec les retours arrière dus aux confessions au prêtre de la prison, mais on se laisse ensuite prendre dans cette ambiance Etats du Sud années 60, et cette amitié. A poursuivre par d'autres lectures de cet auteur !!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Derfuchs Posté le 26 Avril 2020
    Ici l'histoire est riche, riche d'amitié, de joie et de peine. Deux frère où presque, l'un noir, l'autre blanc, ensemble depuis l'enfance. La vie, les copains, l'école, l'insouciance, les parents partageurs, simples mais attentifs et puis l'adolescence, les filles les flippers, les bars et les rixes d'ados, sauf qu'en Caroline du Sud on est plutôt regardant sur la couleur de peau. Alors petit passe encore mais grand il ne faut plus regarder dans le même sens surtout les filles. Bien sûr, là bas plus au nord, les décideurs parlent de déségrégation, tout le monde pareil, partout. C'est beau sur un papier mais dans la vraie vie c'est bien autrement. Alors les embrouilles arrivent et comme les deux, Daniel le blanc et Verney le noir sont toujours aussi fort dans leur amitié, forcément, les autres assimilent vite l'un à l'autre et on punit pareil! Le Vietnam arrive et on recrute qui veut bien y aller au début et comme il n'y a pas assez de volontaires alors on incorpore. Et il ne faut pas se défiler sinon gare à qui se fait choper en désertant. "Pourquoi irais-je tuer des vietnamiens? Ils ne m'ont pas traité de négros eux!" disait un certain boxeur. Alors la... Ici l'histoire est riche, riche d'amitié, de joie et de peine. Deux frère où presque, l'un noir, l'autre blanc, ensemble depuis l'enfance. La vie, les copains, l'école, l'insouciance, les parents partageurs, simples mais attentifs et puis l'adolescence, les filles les flippers, les bars et les rixes d'ados, sauf qu'en Caroline du Sud on est plutôt regardant sur la couleur de peau. Alors petit passe encore mais grand il ne faut plus regarder dans le même sens surtout les filles. Bien sûr, là bas plus au nord, les décideurs parlent de déségrégation, tout le monde pareil, partout. C'est beau sur un papier mais dans la vraie vie c'est bien autrement. Alors les embrouilles arrivent et comme les deux, Daniel le blanc et Verney le noir sont toujours aussi fort dans leur amitié, forcément, les autres assimilent vite l'un à l'autre et on punit pareil! Le Vietnam arrive et on recrute qui veut bien y aller au début et comme il n'y a pas assez de volontaires alors on incorpore. Et il ne faut pas se défiler sinon gare à qui se fait choper en désertant. "Pourquoi irais-je tuer des vietnamiens? Ils ne m'ont pas traité de négros eux!" disait un certain boxeur. Alors la fuite et le drame. Ce roman est écrit dans une bien belle langue, simplement avec de jolis mots et un retour sur les événements de l'époque, Vietnam comme dit ci-dessus mais aussi Kennedy, King, Nixon, Watergate et K.K.K. Le joli papillon toujours plus attiré par la lueur brillante de la vie bruissante de partout, qu'à la fin la montée ne peut plus être maitrisée et qu'il se brûle à ses passions. Un grand roman, une belle histoire. A lire!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Poupon1987 Posté le 2 Mars 2020
    J'ai ce livre dans ma bibliothèque depuis plusieurs années. Je l'avais commencé mais pas achevé. Je n'avais pas choisi de mettre ce livre de côté pour en commencer un autre, j'avais juste arrêté de lire. Depuis mon désir de reprendre la lecture, je me suis promis de reprendre le premier livre de l'auteur qui a partagé beaucoup de mes soirées et trajets en bus, R.J.Ellory. Il est différent de ses succès sortis plus tôt en France. Loins des polars et des thrillers habituels, il se situe un peu entre "La ligne verte" et "Forrest Gump". Un condamné à mort qui raconte son enfance, son amitié avec un "noir", ses amours et, au passage, l'histoire des États-unis (racisme, guerre du Vietnam et Watergate). Le livre est un peu long par moment mais la présence constante du suspense ainsi que le style éblouissant de l'auteur font que les pages s'enchaînent rapidement. La fin, bien que prévisible, est néanmoins surprenante (j'aime me contredire, laissez moi tranquille). Je vais me refaire toute la bibliographie. J'adore Ellory
  • Pixis Posté le 9 Février 2020
    Un bon roman. Qui nous mène doucement où il veut. Parfois un peu long.
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !