En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Papillon de nuit

            Sonatine
            EAN : 9782355842955
            Code sériel : 151
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 130 x 180 mm
            Papillon de nuit

            Fabrice POINTEAU (Traducteur)
            Date de parution : 04/06/2015
            Tout l'univers de RJ Ellory dans son premier roman inédit, au coeur de l'Amerique des Sixties !
            Après l’assassinat de Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes. L’Amérique a compris que si une puissance invisible pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs.
            C’est dans cette Amérique en crise que...
            Après l’assassinat de Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes. L’Amérique a compris que si une puissance invisible pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs.
            C’est dans cette Amérique en crise que Daniel Ford a grandi. Et c’est là, en Caroline du Sud, qu’il a été accusé d’avoir tué Nathan Vernet, son meilleur ami.
            Nous sommes maintenant en 1982 et Daniel est dans le couloir de la mort. Quelques heures avant son exécution, un prêtre vient recueillir ses dernières confessions. Bien vite, il apparaît que les choses sont loin d’être aussi simples qu’elles en ont l’air.
            Récit d’un meurtre, d’une passion, d’une folie, ce roman nous offre une histoire aussi agitée que les années soixante..
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782355842955
            Code sériel : 151
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 528
            Format : 130 x 180 mm
            Sonatine
            14.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • JML38 Posté le 8 Novembre 2018
              1982, Daniel Ford se trouve dans le couloir de la mort en attente de son exécution, accusé du meurtre de son meilleur ami Nathan Verney. Il témoigne de ses conditions depuis son incarcération 12 ans plus tôt et raconte à un prêtre la vie de deux garçons, un blanc et un noir, depuis leur rencontre à l'âge de six ans dans les années cinquante jusqu'à la mort du garçon noir en 1971 dont le blanc est tenu responsable. Son récit évoque la difficile cohabitation entre deux communautés dans les états du sud, l'amitié compliquée de deux personnes de couleurs différentes. Son récit qui s'étend sur trois décennies passe en revue les événements qui ont profondément marqué les Etats-Unis durant cette période, l'assassinat de JFK et plus tard de son frère Robert, celui de Martin Luther King figure emblématique de la lutte pour les droits des noirs, la difficulté de faire respecter l'abolition des lois ségrégationnistes dans certains états où l'importance du Klu Klux Klan est grandissante, le Watergate, la guerre du Vietnam présentée comme la défense d'une nation contre le péril communiste qui apparaît peu à peu comme l'absurde sacrifice d'une jeunesse américaine. Beaucoup de sentiments à la lecture de ce roman,... 1982, Daniel Ford se trouve dans le couloir de la mort en attente de son exécution, accusé du meurtre de son meilleur ami Nathan Verney. Il témoigne de ses conditions depuis son incarcération 12 ans plus tôt et raconte à un prêtre la vie de deux garçons, un blanc et un noir, depuis leur rencontre à l'âge de six ans dans les années cinquante jusqu'à la mort du garçon noir en 1971 dont le blanc est tenu responsable. Son récit évoque la difficile cohabitation entre deux communautés dans les états du sud, l'amitié compliquée de deux personnes de couleurs différentes. Son récit qui s'étend sur trois décennies passe en revue les événements qui ont profondément marqué les Etats-Unis durant cette période, l'assassinat de JFK et plus tard de son frère Robert, celui de Martin Luther King figure emblématique de la lutte pour les droits des noirs, la difficulté de faire respecter l'abolition des lois ségrégationnistes dans certains états où l'importance du Klu Klux Klan est grandissante, le Watergate, la guerre du Vietnam présentée comme la défense d'une nation contre le péril communiste qui apparaît peu à peu comme l'absurde sacrifice d'une jeunesse américaine. Beaucoup de sentiments à la lecture de ce roman, de l'émotion avec la relation d'amitié entre Daniel et la «sorcière» Eve Chantry, de l'incompréhension et de la colère lors des agressions racistes répétées dont sont victimes les deux amis, de l'indignation, de la révolte et de la honte à la description des conditions de vie dans le couloir de la mort surtout à l'approche de la date fatidique où l'inhumain est atteint. Un roman dense, puissant, poignant qui ne peut laisser indifférent.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Jeanmarc30 Posté le 30 Octobre 2018
              Avec “Papillon de nuit”, c'est à travers le témoignage d'un homme vivant ses dernières heures dans les couloirs de la mort, que RJ Ellory dresse un portrait réaliste et sans concession de la société américaine des années 1960, de son système carcéral et notamment à compter de l'assassinat de JFK. L'auteur y dépeint les travers de cette société (guerre du Vietnam, racisme et lutte pour les droits civiques, libération sexuelle et drogues) en toute lucidité. Daniel Ford, le condamné à mort, qui a tué sa victime, son meilleur ami noir, nous livre ses dernières confessions avant son exécution dans une description très fidèle de la mentalité de l'Amérique des années 60. Une très belle écriture et histoire, bien que dramatique, au service d'une noble cause.
            • zakfm Posté le 9 Octobre 2018
              Une prose superbe et puissante au service du récit de la vie d'un jeune homme qui attend la chaise électrique dans une prison du sud des USA. L'histoire de ce sud maudit est contée en parallèle pour expliquer les malheurs du héros de ce premier roman mémorable.
            • secondo Posté le 29 Septembre 2018
              Voilà l'histoire d'un gars (innocent ?) qui attend dans le couloir de la mort. Voilà une belle écriture qui s'empare de cette histoire et qui fait surgir des images et de réfléxions devant nos yeux de lecteurs à propos du racisme ordinaire de l'Amérique, à propos des déserteurs pendant la guerre du Vietnam, à propos de l'amitié et de ses racines dans l'enfance. 2 écueils toutefois : A chaque page on croit qu'il va se passer quelque chose de déterminant, le narrateur nous allèche et puis il ne se passe rien. On fait une indigestion de redondances, de répétitions et de rabâchages censés nous ancrer les souvenirs profonds de Daniel Ford.
            • Skritt Posté le 5 Septembre 2018
              Ce premier roman de l’auteur à succès R.J. Ellory se déroule dans l’Amérique des années 50 à 80. Nous sommes auprès de Daniel, dans le couloir de la mort, condamné pour le meurtre de Nathan, et se remémore sa vie, les bons moments comme les mauvais. L’histoire est prenant puisque le personnage nous raconte sa propre histoire mais aussi l’histoire des Etats-Unis, avec parfois suffisamment d’éloignement pour nous rendre compte malgré tout de l’impact de décisions politiques sur la vie de jeunes américains. Le personnage de Daniel est très attachant. Mais le récit met vraiment du temps à démarrer, c’est dans la deuxième partie du roman que nous ressentons une accélération jusqu’au dénouement. Mais quelques indices parsemés ici et là, juste une phrase, nous dévoile ce que sera la fin, et j’ai été un peu déçu de ne pas avoir la surprise. Le roman est très bien écrit et le style nous aspire facilement dès les premières pages. Dans l’ensemble, c’est un bon roman qui nous imprègne d’une atmosphère particulière, la prison et la vie des Etats-Unis pendant plusieurs décennies, mais il y a tout de même quelques défauts.
            Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
            Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !