Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368525425
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

Père Fouettard Corporation - tome 01

Sarah PROVOST (Traducteur)
Date de parution : 07/12/2017
Découvrez le côté obscur du Père Noël !
Au Japon, c'est la crise. Pas facile d'avoir un boulot quando n n'a pas de diplôme. Miharu Hino, 22 ans et abonné aux CDD pourris, en sait quelque chose. Et le Père Fouettard, vous connaissez ? Celui qui se balade à Noël avec un douet et un grand sac pour... Au Japon, c'est la crise. Pas facile d'avoir un boulot quando n n'a pas de diplôme. Miharu Hino, 22 ans et abonné aux CDD pourris, en sait quelque chose. Et le Père Fouettard, vous connaissez ? Celui qui se balade à Noël avec un douet et un grand sac pour y plonger les vauriens. Miharu s'apprêt à le rencontrer.

Bien loin d'être un affreux moutard, notre héros se retrouve malgré lui au fond du sac du père Fouettard, en route pour le pôle Nord ! Il y découvre le véritable visage de Noël, plus proche d'une multinationale peu scrupuleuse que d'un atelier coquet. 

La petite entreprise du Père Fouettard ne connaît pas la crise
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368525425
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 128 x 182 mm

Ils en parlent

Un récit bien inscrit dans la modernité réaliste de notre époque, qui va jouer sur plein de petits vices de la société pour offrir une comédie aux petits oignons.
Koiwai / Manga-News
Définitivement, la prêtresse du manga humoristique fait son retour en librairie, plus en forme que jamais. Père Fouettard Corporation s'impose dès ses débuts comme une lecture incontournable de Noël.
Joan Lainé / AnimeLand

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Erik_ Posté le 1 Novembre 2020
    Ce n'est qu'au milieu de la lecture de ce manga que je me suis aperçu que le héros était un jeune homme tant les traits de son visage faisait un peu féminin. Mise à part cela, ce fut une entrée en matière à peine crédible mais il y a de la matière pour de l'humour corrosif sur l'entreprise de Noel qui ne connaît pas la crise. On connait tous l'auteur qui a fait Les Vacances de Jésus Bouddha. Elle réitère dans un même genre pour nous parler de l'avatar noir du Père Noël à savoir le Père Fouettard qui s'occupe des petits garnements. Le récit s'inscrit dans la modernité avec certaines trouvailles assez intéressantes comme la multinationale peu scrupuleuse dirigée par ce fameux Père fouettard. La fête de Noël risque de perdre un peu de sa magie légendaire.
  • pommerouge Posté le 28 Décembre 2019
    Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Ça faisait un moment que j’avais envie de découvrir l’univers de ce manga au nom très intriguant. De plus, nous sommes en pleine période de Noël, idéal pour se plonger dans l’ambiance ! Nous suivons le personnage de Miharu. Il n’a que 22 ans, mais sa vie est misérable. Il n’a pas réussi à rentrer à l’université, mais pour lui cela n’était pas un problème, il allait trouver un boulot rapidement. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Il a négligé la crise actuelle ! Les seuls emplois qu’il trouve sont des CDD pitoyables. Il trime vraiment pour vivre correctement. N’en pouvant plus, même si cela est interdit, il décide de prendre un gâteau qui est un invendu et de l’emmener chez lui. Sauf que quelqu’un va très rapidement remarquer ce faux pas… Le père fouettard. Oui, l’acolyte opposé du père Noël. Son but ? Donner des jouets aux petits vauriens. Du charbon, des tripes ou même des jouets, mais le plus décevant possible. Le but est d’atteindre un but d’insatisfaction, afin que l’enfant ne recommence plus. Sans savoir comment, ni pourquoi, Miharu va se retrouver plongé dans cette entreprise et bosser pour eux. Après... Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Ça faisait un moment que j’avais envie de découvrir l’univers de ce manga au nom très intriguant. De plus, nous sommes en pleine période de Noël, idéal pour se plonger dans l’ambiance ! Nous suivons le personnage de Miharu. Il n’a que 22 ans, mais sa vie est misérable. Il n’a pas réussi à rentrer à l’université, mais pour lui cela n’était pas un problème, il allait trouver un boulot rapidement. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Il a négligé la crise actuelle ! Les seuls emplois qu’il trouve sont des CDD pitoyables. Il trime vraiment pour vivre correctement. N’en pouvant plus, même si cela est interdit, il décide de prendre un gâteau qui est un invendu et de l’emmener chez lui. Sauf que quelqu’un va très rapidement remarquer ce faux pas… Le père fouettard. Oui, l’acolyte opposé du père Noël. Son but ? Donner des jouets aux petits vauriens. Du charbon, des tripes ou même des jouets, mais le plus décevant possible. Le but est d’atteindre un but d’insatisfaction, afin que l’enfant ne recommence plus. Sans savoir comment, ni pourquoi, Miharu va se retrouver plongé dans cette entreprise et bosser pour eux. Après tout, il cherchait un CDI et c’est ce qu’on lui propose. Mais il va vite se rendre compte que l’entreprise du père Noël et du père Fouettard, ressemble énormément à une grosse industrie… L’univers abordé est intéressant. On ne parle pas réellement du père Noël, mais de son opposé, de celui qui est en charge de punir les mauvais enfants, ceux qui ne sont pas sages. J’ai vraiment beaucoup apprécié le contexte. De plus, les autres personnages ne sont pas mis de côté, on va même apprendre le passé d’un des personnages secondaires, les raisons de sa venue ici. L’univers est riche et vraiment intéressant. En bref, c’est un manga idéal pour se plonger dans l’ambiance de Noël actuel ! L’univers est original et innovant ! J’ai apprécié les personnages et le style graphique du mangaka. L’histoire est très intriguant et on se pose beaucoup de questions, surtout sur le fameux père Fouettard ! 😉
    Lire la suite
    En lire moins
  • mimouski Posté le 16 Avril 2019
    Pour commencer, j'ai décidé d'emprunter ce manga car le mangaka ne m'était pas inconnu (Vacances de Jésus et Bouddha). Avec Père Fouettard Corporation, il prend une nouvelle orientation et s'est approprié ce personnage mythique pour en faire une autre série déjantée toujours reliée à la société actuelle. L'histoire a du mal à démarrer dans les premiers chapitres, il faut poser et bâtir le contexte et l'environnement quotidien de Miharu, c'est long, très tiré par les cheveux ce dernier licenciement.. le héros n'a vraiment pas eu de chance. Il va jusqu'à rencontrer le Père Fouettard qui le chope le jour de Noël à voler un gâteau invendu ! le premier et donc le dernier.. J'ai mieux accroché quand on commence à lui découvrir un talent, le caractère s'affirme enfin (yayy!) et surtout quand il s'embourbe de plus en plus dans ses mensonges avec sa mère.
  • Shan_Ze Posté le 16 Avril 2019
    C'est le titre qui m'a donné envie de le découvrir... L'histoire est assez tarabiscotée avec les différents personnages (le Père Fouettard, le Sac ?) mais Miharu, au centre du manga, tient le haut du panier ! Ses réactions avec sa mère ou avec ses nouveaux collègues valent le coup ! J'ai aimé quand il change complètement de réactions d'un instant à l'autre. On se demande si le Père Fouettard a bien fait de le prendre à son service (bon, il a volé un gâteau) mais on se découvre un talent... Un bon moment de détente même si parfois, on est dans l'exagération ! A suivre.
  • Hiromichi Posté le 12 Mars 2019
    Miharu Hino est salarié dans une petite supérette de quartier depuis maintenant 3 ans. Il n’a jamais commis d’impair, suivant scrupuleusement les règles, il supporte en silence son collègue agaçant (Kaisen) et des clients difficiles. Cependant, le jour de Noël, son collègue profite une nouvelle fois de lui, Miharu commet l’irréparable : il vole un gâteau invendable destiné à être jeté. Or, cet acte est interdit et il se fait licencier comme un malpropre. Miharu ne comprend pas pourquoi tout va mal pour lui, il ressent sa vie comme un échec alors qu’il a toujours été obéissant. C’est en effet un garçon rêveur qui a toujours adoré Noël et l’idée que le Père Noël récompense les enfants sages. C’est alors qu’apparaît devant lui un grand individu humanoïde sans visage. Tout vêtu de noir, ce dernier lui propose un contrat de travail. Les avantages sont intéressants, mais Miharu n’y croit qu’à moitié, et puis pourquoi travailler au Pôle Nord ? Et surtout, qui est cet individu étrange qui se présente comme étant le Père Fouettard avec son gros sac vivace ? Le premier tome de Père Fouettard Corporation est un vrai délice. Aux côtés de Miharu, on découvre l’envers du décor de Noël et... Miharu Hino est salarié dans une petite supérette de quartier depuis maintenant 3 ans. Il n’a jamais commis d’impair, suivant scrupuleusement les règles, il supporte en silence son collègue agaçant (Kaisen) et des clients difficiles. Cependant, le jour de Noël, son collègue profite une nouvelle fois de lui, Miharu commet l’irréparable : il vole un gâteau invendable destiné à être jeté. Or, cet acte est interdit et il se fait licencier comme un malpropre. Miharu ne comprend pas pourquoi tout va mal pour lui, il ressent sa vie comme un échec alors qu’il a toujours été obéissant. C’est en effet un garçon rêveur qui a toujours adoré Noël et l’idée que le Père Noël récompense les enfants sages. C’est alors qu’apparaît devant lui un grand individu humanoïde sans visage. Tout vêtu de noir, ce dernier lui propose un contrat de travail. Les avantages sont intéressants, mais Miharu n’y croit qu’à moitié, et puis pourquoi travailler au Pôle Nord ? Et surtout, qui est cet individu étrange qui se présente comme étant le Père Fouettard avec son gros sac vivace ? Le premier tome de Père Fouettard Corporation est un vrai délice. Aux côtés de Miharu, on découvre l’envers du décor de Noël et de son gros bonhomme rouge, car la vraie personne aux manettes, c’est un gars en noir avec des petits lutins embauchés dans le milieu civil parmi les mauvais enfants. Notre héros doit alors trouver sa place dans ce nouveau monde et parmi ses camarades. Il est un peu perdu, mais attachant, puis son nouveau job est vraiment bien trouvé ! On découvre ainsi avec fantaisie l’entreprise bien huilée qui est construite autour de Noël. Père Fouettard Corporation est une série riche et amusante, surtout que de nombreux secrets planent autour de notre héros, un peu paumé, mais aussi autour de l’entreprise. On apprécie le coup de crayon de Hikaru Nakamura (mangaka de Les vacances de Jésus et Bouddha) et son humour visuel. La drôlerie est supportée par une histoire plus consistante qui titille notre curiosité. Cependant attention, si vous commencez cette série, il vous faudra vous armer de patience, car seulement deux tomes sont disponibles en français, et on a presque rattrapé la version japonaise !
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.