Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262040949
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 210 mm
Reines d'Afrique, le roman vrai des premières dames
Date de parution : 20/03/2014
Éditeurs :
Perrin

Reines d'Afrique, le roman vrai des premières dames

Date de parution : 20/03/2014

Une visite guidée inédite, incisive et cocasse au royaume méconnu des Premières Dames d'Afrique, femmes d'influence, de pouvoir et de (fort) caractère.

Virago volcanique, dame patronnesse postmoderne, mère poule impénitente, redoutable affairiste : la Première Dame d’Afrique est tout à la fois la plus sûre alliée et la pire ennemie de son... Virago volcanique, dame patronnesse postmoderne, mère poule impénitente, redoutable affairiste : la Première Dame d’Afrique est tout à la fois la plus sûre alliée et la pire ennemie de son président de mari. Au-delà de ses engagements caritatifs, elle endosse volens nolens un rôle politique, au confl uent de l’intime... Virago volcanique, dame patronnesse postmoderne, mère poule impénitente, redoutable affairiste : la Première Dame d’Afrique est tout à la fois la plus sûre alliée et la pire ennemie de son président de mari. Au-delà de ses engagements caritatifs, elle endosse volens nolens un rôle politique, au confl uent de l’intime et des jeux de pouvoir. Truffée de témoignages et d’anecdotes, cette galerie de portraits inédite raconte en creux la mue de l’image de la femme sur un continent qui comptera, au mitan du siècle, 2 milliards d’âmes. On y croisera l’Ivoirienne Simone Gbagbo, impératrice déchue, la Congolaise Antoinette Sassou-Nguesso, archétype de la First Lady à l’ancienne ; des incarnations blanches et métisses du legs colonial – Viviane Wade (Sénégal), Sylvia Bongo Ondimba (Gabon), Dominique Ouattara (Côte d’Ivoire) –, ainsi que les deux Chantal : Biya (Cameroun) et Compaoré (Burkina Faso) ; quelques reines méconnues, telle la novice sénégalaise Marième Sall. Hors du « pré carré » francophone, il eût été dommage de négliger des personnages aussi singuliers que Grace Mugabe (Zimbabwe) ou Constancia Mangue de Obiang (Guinée équatoriale). Une enquête saisissante, riche en révélations, écrite d’une plume alerte et acérée.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262040949
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent

Dans un livre-enquête ultra-informé, et parfois féroce, le grand reporter Vincent Hugeux dresse les portraits fouillés (et inédits) d'une dizaine d'entre elles.
jean christophe buisson / Le Figaro Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • benleb Posté le 12 Juillet 2014
    L'auteur fait le portrait de 10 femmes de dirigeants africains, après un prologue où il présente succinctement d'autres portraits d'épouses. les anecdotes sont nombreuses mais le contenu est sérieux, l'auteur analysant le rôle politique de ces dames. Celles-ci sont l' Ivoirienne Simone Gbagbo, la Congolaise Antoinette Sassou-Nguesso, la Sénégalaise Marième Sall; les blanches Viviane Wade (Sénégal), Sylvia Bongo Ondimba (Gabon), Dominique Ouattara (Côte d'Ivoire) et les métisses Chantal Biya (Cameroun) et Chantal Compaoré (Burkina Faso) ; et hors du «pré carré» francophone, Grace Mugabe (Zimbabwe) et Constancia Mangue de Obiang (Guinée équatoriale). Dans tous les cas, il y a des constantes : - la direction par la première dame d'une fondation humanitaire - leur cocufiage systématique, qu'elles peuvent négocier contre un rôle politique (Simone Gbagbo) ou une certaine liberté dans la vie du couple (Chantal Comaoré) - une tendance à perdre le sens des réalités et à profiter de leur position, à l'exception de Marième Sall et de Dominique Ouattara, mais leurs maris viennent à peine d'arriver au pouvoir. - les alliances politico-sentimentalo-matrimoniales entre dictateurs; toutes les unions commencent ou finissent par une dimension politique. Mais les différences sont aussi nombreuses. Si Grace Mugabe et Constancia ont une grande influence sur leur mari et un... L'auteur fait le portrait de 10 femmes de dirigeants africains, après un prologue où il présente succinctement d'autres portraits d'épouses. les anecdotes sont nombreuses mais le contenu est sérieux, l'auteur analysant le rôle politique de ces dames. Celles-ci sont l' Ivoirienne Simone Gbagbo, la Congolaise Antoinette Sassou-Nguesso, la Sénégalaise Marième Sall; les blanches Viviane Wade (Sénégal), Sylvia Bongo Ondimba (Gabon), Dominique Ouattara (Côte d'Ivoire) et les métisses Chantal Biya (Cameroun) et Chantal Compaoré (Burkina Faso) ; et hors du «pré carré» francophone, Grace Mugabe (Zimbabwe) et Constancia Mangue de Obiang (Guinée équatoriale). Dans tous les cas, il y a des constantes : - la direction par la première dame d'une fondation humanitaire - leur cocufiage systématique, qu'elles peuvent négocier contre un rôle politique (Simone Gbagbo) ou une certaine liberté dans la vie du couple (Chantal Comaoré) - une tendance à perdre le sens des réalités et à profiter de leur position, à l'exception de Marième Sall et de Dominique Ouattara, mais leurs maris viennent à peine d'arriver au pouvoir. - les alliances politico-sentimentalo-matrimoniales entre dictateurs; toutes les unions commencent ou finissent par une dimension politique. Mais les différences sont aussi nombreuses. Si Grace Mugabe et Constancia ont une grande influence sur leur mari et un immense pouvoir, Sylvia Bongo a un rôle négligeable, méprisée par l'entourage de son époux, totalement isolée dans un Gabon qu'elle fuit le plus possible. La blanche Viviane Wade représente une ancienne génération : c'est la Française qui a divorcé pour suivre le bel étudiant africain; Dominique Ouattara et Sylvia Bongo (fille de coopérant), sont des Françaises typiques de la Françafrique, elles on vécu et fait fortune en Afrique. Antoinette Sassou-Nguesso reste une première dame à l'ancienne, se contentant de profiter de l'argent de son dictateur de mari. Mais Simone Gbagbo a obtenu un rôle politique important, tenant des positions extrémistes par rapport à son mari. Plus que de parler de liens étroits entre la France et le continent africain, on peut établir un parallèle entre le comportement de leurs élites politiques. Le choix des photographies illustrant le livre est très bon (particulièrement celles des deux Chantal, Biya et Compaoré); mais j''ai regretté des erreurs de relecture qui rendent certaines phrases incompréhensibles.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !