Lisez! icon: Search engine
Seul le silence
Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 28/08/2008
Éditeurs :
Sonatine

Seul le silence

Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 28/08/2008
Les morts ne sont pas les seules victimes.
Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village... Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée. La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police... Joseph Vaughan, écrivain à succès, tient en joue un tueur en série, dans l’ombre duquel il vit depuis bientôt trente ans. Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps horriblement mutilé d’une fillette assassinée. La première victime d’une longue série qui laissera longtemps la police impuissante. Des années plus tard, lorsque l’affaire semble enfin élucidée, Joseph décide de changer de vie et de s’installer à New York pour oublier les séquelles de cette histoire qui l’a touché de trop près. Lorsqu’il comprend que le tueur est toujours à l’œuvre, il n’a d’autre solution pour échapper à ses démons, alors que les cadavres d’enfants se multiplient, que de reprendre une enquête qui le hante afin de démasquer le vrai coupable, dont l’identité ne sera révélée que dans les toutes dernières pages.

Plus encore qu’un roman de serial killer à la mécanique parfaite et au suspense constant, Seul le silence marque une date dans l’histoire du thriller. Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, sans concession aucune, R. J.Ellory évoque autant William Styron que Norman Mailer par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu’il met en jeu.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355840135
Code sériel : 35
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 140 x 220 mm
EAN : 9782355840135
Code sériel : 35
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

Un véritable piège, dévorant, parfaitement construit.
Un impeccable thriller, d’une éclatante noirceur, un livre magnifique sur l’énigme du Mal et la culpabilité, la rédemption par l’écriture.
 
Télérama

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Selkis 14/11/2022
    Depuis le temps que je me disais Ellory ! « À lire absolument! » Mais comment j’ai attendu aussi longtemps. Mais le point positif est : j’ai toute son oeuvre à découvrir ! Et je ne vais pas m’en priver ! #8232;#8232;Un mega coup de coup de coeur pour ce roman qui est plus un roman noir , plus qu’un thriller.. qui a tout ce que j’aime, le tout accompagné par une écriture que j’ai beaucoup appréciée. Un roman psychologique, original, profond, qui va laisser un petit fantôme dans ma mémoire. Un livre sur le passé, sur la peur, sur les fantômes qui nous hantent, sur l’importance de la lecture et de l’écriture, une vie faite de drames et d’angoisses.#8232;Tout commence dans une petite ville de Georgie avec le meurtre de plusieurs petites filles, sauvagement agressées. Les habitants sont sur les dents et les enfants ont peur. Parmi les jeunes, un groupe d’ados va conclure un pacte de sang pour protéger les petites filles … Mais le fait de se déclarer « anges gardiens » sera-t-il suffisant?#8232;C’est un roman qui reprend le cours de l’existence d’un homme, à la fois narrateur et partie… Il va vivre sa vie et en faire un roman… C’est un... Depuis le temps que je me disais Ellory ! « À lire absolument! » Mais comment j’ai attendu aussi longtemps. Mais le point positif est : j’ai toute son oeuvre à découvrir ! Et je ne vais pas m’en priver ! #8232;#8232;Un mega coup de coup de coeur pour ce roman qui est plus un roman noir , plus qu’un thriller.. qui a tout ce que j’aime, le tout accompagné par une écriture que j’ai beaucoup appréciée. Un roman psychologique, original, profond, qui va laisser un petit fantôme dans ma mémoire. Un livre sur le passé, sur la peur, sur les fantômes qui nous hantent, sur l’importance de la lecture et de l’écriture, une vie faite de drames et d’angoisses.#8232;Tout commence dans une petite ville de Georgie avec le meurtre de plusieurs petites filles, sauvagement agressées. Les habitants sont sur les dents et les enfants ont peur. Parmi les jeunes, un groupe d’ados va conclure un pacte de sang pour protéger les petites filles … Mais le fait de se déclarer « anges gardiens » sera-t-il suffisant?#8232;C’est un roman qui reprend le cours de l’existence d’un homme, à la fois narrateur et partie… Il va vivre sa vie et en faire un roman… C’est un roman mais c’est surtout une vie : la vie de Joseph Vaughan, qui va aller de drame en drame, la mort de son père, la maladie de sa mère, ses amours contrariées (c’est le moins qu’on puisse dire), les galères qu’il va devoir affronter. Ce qui va le sauver ? La lecture et l’écriture… Une fois encore la démonstration que l’enfance marque un être pour toute sa vie. #8232;Joseph est un personnage émouvant, qui vit avec les fantômes du passé, le besoin de retrouver le meurtrier des petites filles, un être déraciné, un homme en fuite, mais un homme qui, en premier lieu , se fuit lui-même… Alors la Georgie ou New-York… au final il est bien difficile de savoir où il se sentira bien.. #8232;Le contexte historique est également u poids supplémentaire : la guerre mondiale en Europe, qui finit par rejoindre les Etats-Unis. La violence est partout…#8232;L'enquête est bien présente mais ce n'est pas ce que je retiens du livre.#8232; Un livre qui sonne, qui résonne. Des réflexions sur la vie qui font réfléchir, des descriptions qui font vibrer. L’arrivée à New-York de Joseph est vibrante, on a l’impression d’être l’infiniment petit qui rencontre l’infiniment grand.. on le vit, on le subit et en même temps on emmagasine une énergie folle. Brooklyn qui fait peur par sa bestialité, mais qui motive et enveloppe en même temps.. Un texte qui parle de la Mort, de la vie, de sentiments, de l’importance de la lecture, de l’intolérance, du racisme, de la défiance, de la manipulation, de la folie, de la maladie, des rapports humains, des sentiments, de la peur, de l’amour, de l’injustice, de la prison, de la trahison, de l’amitié, la solitude, la culpabilité, la trahison… et qui restera dans ma mémoire parmi les récits qui s’impriment.
    Lire la suite
    En lire moins
  • franceflamboyant 03/10/2022
    Difficile, au vu des très nombreuses critiques positives de paraître moins enthousiaste que certains mais c'est pourtant le cas. La première partie du livre, à savoir l'enfance de Joseph Vaughan à Augusta Falls, une petite ville étouffante de Géorgie, m'a paru splendide. La Mort qui s'approche, prend le père, change la mère, emporte la vie de plusieurs petites filles et provoque la réunion de jeunes garçons qui veulent se liguer pour enquêter de leur côté puisque la police piétine tout cela est très bien di et l'émotion affleure sans cesse. Elle affleure aussi quand Joseph et Alex tombent amoureux. La seconde partie qui, selon moi, démarre après la mort brutale d'Alex m'a davantage déconcertée. J'ai moins adhéré au récit. Joseph semble poursuivi par une malédiction qui lui enlève une nouvelle fois la femme qu'il aime et un enfant à naître. Il est jeté en prison et accusé à tort alors qu'il devenait un écrivain respecté. Tout ce développement ainsi que le nouveau procès et la confrontation finale avec l'ancien sheriff Haynes Dearing m'a laissé perplexe. Ce qui justifie la mort atroce de nombreuses fillettes arrive un peu tard. Ceci étant dit, R.J Ellory écrit magnifiquement.
  • yael81 14/09/2022
    Je suis une fan inconditionnelle de Rj Ellory, il est à mes yeux, le plus grand maitre de l'écriture, on aime ou on n'aime pas, il n'y a pas de juste milieu. Depuis des années je me suis laissée envouter pour tous ses romans. Je vais essayer d'être objectif, même si le challenge sera dur pour moi . Seul le silence est le plus grand le meilleur, roman qui l'ai écrit, un roman qui m'a marqué à vie, j'en frissonne encore. Il nous capte dés le début , jusqu'au final. Un roman noir loin des thrillers, pour ma part. Les descriptions existentielles, chaque protagonistes ont un rôle important, pour mieux comprendre, le déroulement de l'histoire. Certaines personnes trouveront le roman lent, long à lire, mais c'est ce qui donne le charme de ce récit. Il joue avec les mots,, il nous entraine dans son univers à part, où lui seul est le maitre. Il maitrise le sujet ,à la perfection, aucune fausse note tout est excellent. En lisant ce roman j'ai eu un sentiment , de réalité et non de fiction. Nous sommes en Amérique, au plus profond des contrées. Nous faisons la connaissance de Joseph , personnage... Je suis une fan inconditionnelle de Rj Ellory, il est à mes yeux, le plus grand maitre de l'écriture, on aime ou on n'aime pas, il n'y a pas de juste milieu. Depuis des années je me suis laissée envouter pour tous ses romans. Je vais essayer d'être objectif, même si le challenge sera dur pour moi . Seul le silence est le plus grand le meilleur, roman qui l'ai écrit, un roman qui m'a marqué à vie, j'en frissonne encore. Il nous capte dés le début , jusqu'au final. Un roman noir loin des thrillers, pour ma part. Les descriptions existentielles, chaque protagonistes ont un rôle important, pour mieux comprendre, le déroulement de l'histoire. Certaines personnes trouveront le roman lent, long à lire, mais c'est ce qui donne le charme de ce récit. Il joue avec les mots,, il nous entraine dans son univers à part, où lui seul est le maitre. Il maitrise le sujet ,à la perfection, aucune fausse note tout est excellent. En lisant ce roman j'ai eu un sentiment , de réalité et non de fiction. Nous sommes en Amérique, au plus profond des contrées. Nous faisons la connaissance de Joseph , personnage attachant, il dégage une vraie empathie. Son chemin dans la vie est d'une tristesse, et d' une mélancolie intenses, plusieurs meurtres de petites filles assassinées d'une maniere abjecte, impensable, des corps mutilés , démembrés. Joseph ressent un sentiment d'impuissance, une culpabilité, de ne pas avoir pu éviter ces meurtres. Il grandira avec ses cauchemars. Il sera toujours en quête , trouver le meurtrier. Cette histoire l' a détruit psychologiquement. Arrivera t'-il à résoudre cette énigme .Arrivera t-il à vivre , à trouver un souffle d'espoir, de connaitre le bonheur , la plénitude et la joie, dans un monde rayonnant. Une histoire qui perdure tout le long du roman, trouverons nous une réponse, savoir le comment du pourquoi. Rj Ellory est le maitre du roman noir. La plume de l'auteur est subtile, poétique, il sait utiliser les mots avec une grande justesse, les retranscrire là où il faut, donnant de l'intensité au suspens, il y a également un brin de mélancolie. La lecture est absolument extraordinaire, époustouflante, malgré un sujet très dur. Il joue à merveille avec nos émotions, nous passons par la haine, la colère, la tristesse, un petit brin de joie. Un roman puissant qui m' a touché au plus profond de cœur, une envie de pleurer au fur et à mesure de la lecture. La fin est représentative du roman, du monde littéraire de l'auteur. Ce roman est un véritable chef d'œuvre un grand auteur à découvrir absolument. ( je n'ai pas réussi mon challenge, il est et restera, mon auteur préféré). Un roman d'une puissance
    Lire la suite
    En lire moins
  • oceaneclaer 04/09/2022
    Le roman s’étale de 1939 aux années 60 sur une trentaine d’années, donc. Cela se passe en Géorgie, la Géorgie d’America, la Géorgie brûlante et provinciale, sous la coupe des pasteurs de tous poils. Avec une incursion dans le Brooklyn artiste des années de la guerre. Au début, c’est le petit garçon qui parle. Ensuite, c’est l’adulte qui prend le relai. Il n’a pas de chance le petit Joseph. Mais il vivra une belle histoire d’amour, inattendue et merveilleuse (je vous rassure ce n’est pas la raison d’être du livre, car c’est bien un roman noir du plus noir possible) J’aime le style de R.J.Ellory. Vif. Interactif. Malgré l’épaisseur du livre (621 pages) je n’ai pas senti de longueurs. Le thriller est bien construit. Je n’ai soupçonné le tueur que dans la dernière partie du livre. Je reprocherai juste quelque chose au livre, c’est cette profusion de détails sur les meurtres. Pour moi, c’est trop. Comme une espèce de fascination pour l’horreur. Ellory n’est pas Ellroy, mais ça pourrait y ressembler (bon, il y a longtemps que je n’ai pas lu Ellroy…)
  • Soiz950 21/08/2022
    Lorsque j'ai lu la note laissée par Mickaël CONNELY que j'ai lu et apprécié les romans, "un livre magnifique, qui vous hantera longtemps ", j'ai pensé que c'était une forme de promo et que c'était un peu exagéré... Grand mal m'en a pris. Ce livre d'une noirceur exceptionnelle, rapporté par des yeux d'enfant qui deviendra adulte, dans l'Amérique des années 30, sur fond de guerre en Europe.... Peu de livre m'auront autant touché. Merci à cet auteur !
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Sonatine

    Sonatine a 10 ans !

    Au programme des festivités : le retour des géants au catalogue, des concours, des jeux, des surprises... L'année 2018 sera Sonatine !

    Lire l'article