Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221120552
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Des grives aux loups - Tome 1

Collection : L'École de Brive
Date de parution : 03/01/2013

Des grives aux loups est le premier volet de la grande suite romanesque de Claude Michelet, qui a touché plus de cinq millions de lecteurs. 

Dans leur ferme du village de Saint-Libéral, en Corrèze, les Vialhe vivent et travaillent dans le respect de la tradition. Mais dès le début du XXe...

Des grives aux loups est le premier volet de la grande suite romanesque de Claude Michelet, qui a touché plus de cinq millions de lecteurs. 

Dans leur ferme du village de Saint-Libéral, en Corrèze, les Vialhe vivent et travaillent dans le respect de la tradition. Mais dès le début du XXe siècle, des idées nouvelles viennent fissurer le vieux monde. La Grande Guerre achève sa désintégration. Et déjà, les enfants du patriarche secouent le joug familial et s'envolent...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221120552
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Charlenej131 Posté le 31 Juillet 2021
    Bonjour tout le monde; Il y a quelques jours je découvrais pour la première fois "des grives aux loups' de Claude Michelet.J'ai cru comprendre que beaucoup d'entre vous, ont eu la chance de découvrir ce roman durant leurs scolarités. Ce qui ne fut pas le cas pour moi. Du coup, je suis fort contente de l'avoir découvert maintenant, car il n'est jamais trop tard. De plus pour comprendre ce récit cinglant, il faut une analyse complexe de la famille. En effet, remettons le contexte en place. Le récit se déroule à la fin du siècle donc (fin 1800) pour aller au-delà de la guerre 1914-1918.Deux périodes totalement différentes. Nous suivons les personnages de la famille Vialhe, des grands-parents aux petits-enfants. Une histoire touchante, mais tellement dure. Ce livre aborde en premier lieu l'homme patriarche et dominant. Les femmes commenceront à prendre leurs places au début de la première guerre. En se mettant au piédestal avec les hommes. Précisons aussi que les femmes n'ont toujours pas accès au droit de vote. Qu'elles s'occupent pratiquement de tout, qu'elles gèrent à la fois la maison, les enfants, les finances. Qu'il n'y avait pas tout le luxe de nos jours en ce qui concerne la médecine. Des... Bonjour tout le monde; Il y a quelques jours je découvrais pour la première fois "des grives aux loups' de Claude Michelet.J'ai cru comprendre que beaucoup d'entre vous, ont eu la chance de découvrir ce roman durant leurs scolarités. Ce qui ne fut pas le cas pour moi. Du coup, je suis fort contente de l'avoir découvert maintenant, car il n'est jamais trop tard. De plus pour comprendre ce récit cinglant, il faut une analyse complexe de la famille. En effet, remettons le contexte en place. Le récit se déroule à la fin du siècle donc (fin 1800) pour aller au-delà de la guerre 1914-1918.Deux périodes totalement différentes. Nous suivons les personnages de la famille Vialhe, des grands-parents aux petits-enfants. Une histoire touchante, mais tellement dure. Ce livre aborde en premier lieu l'homme patriarche et dominant. Les femmes commenceront à prendre leurs places au début de la première guerre. En se mettant au piédestal avec les hommes. Précisons aussi que les femmes n'ont toujours pas accès au droit de vote. Qu'elles s'occupent pratiquement de tout, qu'elles gèrent à la fois la maison, les enfants, les finances. Qu'il n'y avait pas tout le luxe de nos jours en ce qui concerne la médecine. Des vies éreintantes en somme. Pas de machines à laver, pas de voitures...De quoi nous plaignons-nous ? L'homme dirige, l'homme oriente, pas toujours dans les bonnes voies ni pour prendre les bonnes décisions. Une période où il fallait beaucoup travailler pour gagner son pain. Une période où les familles (de génération en génération) vivaient sur une même propriété. Les jeunes s'occupaient des vieux et ainsi de suite va la vie. Nous pouvons donc, prendre place au sein de la ferme et des exploitations des Vialhe. Un joli voyage dans nos contrées françaises, avec d'agréables descriptions. Jean-Édouard le père, gaillard avec du caractère ne se laisse pas marcher sur les pieds. Il s'impose aux autres avec force et rage. Tout le monde dans le village sait qu'en plus d'être un cultivateur/fermier reconnut dans sa région, qu'il a en lui une poigne de fer. Il est fier et rien ne peut le décamper de ses positions. vous suivrez dans ce récit, la chute d'une famille soudée et liée. L'auteur aborde avec brio l'émancipation des enfants dans des périodes qui n'étaient pas propices. De plus les familles n'étaient pas habituées à ce genre de pratique. À l'époque, les gens étaient très regardants concernant la religion. La plupart n'osaient en rien enfreindre les lois bibliques. Incitant même à prêcher le bien. Mais dans les années 1900, tout ça commence à sonner la fin. Plus personne ne se base sur ça. De plus la séparation des Églises et de l'État mettra un grand froid entre le peuple et les prêtres. ils deviennent moins bons conseilleurs. Le peuple prend son envol. Si à l'époque, vous alliez voir le prêtre de votre commune, il vous indiquait la bonne marche à suivre mais tout change avec le temps. Donc Jean-Edouard ne se base plus sur ça. tout sonne faux. C'est la fin. Claude Michelet aborde aussi la guerre. C'est difficile. Force est de constater que la guerre change une personne. La guerre n'amène que fiasco et perte. Perte humaine notons-le. Des soldats se battent à mort pour certains. La plupart sont des pères, des amis, des frères envoyés sur les fronts pour défendre les intérêts des plus hauts. Plus je lis des choses ainsi, plus tout ça m'écœure. C'est une réalité. Nous ne sommes rien. Des misérables. Mais en plus de ça, la main-d'œuvre étant moins présente tout augmente. Nous pouvons donc constater deux choses: - beaucoup de femmes se retrouveront veuves, beaucoup d'enfants seront orphelins. Ils vont devoir se sortir la tête de l'eau difficilement. Pas d'aides sociales à l'époque. - Tout augmente, les denrées alimentaires, les logements, les terrains. Tout devient difficile. Alors qu'amène la guerre finalement ? Merci à l'écrivain pour sa démonstration. Claude Michelet aborde ce récit avec une agréable touche féminine, et il transpose tellement bien ses émotions que nous avons l'impression qu'il connaît vraiment tout sur tout. Les accouchements, la situation de la femme à cette époque et j'en passe. J'ai aimé son écriture fluide et nette. J'ai bien aimé ce roman. Cependant je ne pense pas lire les autres tomes. Ou peut-être plus tard...qui sait ! Je vous souhaite une bonne journée
    Lire la suite
    En lire moins
  • Marilynzillah Posté le 16 Juillet 2021
    Superbe!! J'ai trouvé un vieux Reader Digest dans la maison familiale et j'ai lu le condensé de ce premier tome de C. Michelet qui m'a littéralement enchanté..cette saga familiale paysanne m'a même rappelé "la terre chinoise" de P. Buck. J'ai beaucoup aimé: les personnages avec en rôle principale la Terre, les relations familiales, la nature, le rythme des saisons, les ponts à créer entre générations, ..c'est prenant, c'est captivant; on imagine très bien le labeur de ces hommes, femmes, enfants... J'ai commandé les trois autres tomes dès la fin de celui -ci! Un enchantement!
  • BellaLectura Posté le 6 Juillet 2021
    Claude Michelet pratique une écriture sans fioritures. Le roman ne pose pas de réflexion profonde sur la vie paysanne de cette époque, celle du début du XXe siècle, il propose simplement de nous bercer avec ses difficultés et ses particularités. Alors comme on fait un long voyage d'observations, on se laisse conter le village de Saint-Libéral et les conflits de génération chez les Viahle. On s'attache aux personnages sans jamais vraiment s'identifier à eux.
  • sferret Posté le 3 Juillet 2021
    Plongée dans la Corrèze profonde, celle du tout début du XXème siècle, dans la vie rude de la campagne d'autrefois. Une plongée qui fait du bien, au coeur de nos racines, de la vie de nos anciens et des valeurs authentiques. Les mentalités restent très traditionnelles et la tradition prime parfois sur le bonheur familial. La modernité arrive dans les villages reculés, comme l'automobile ou le chemin de fer, qui apporte bienfaits et nuisances. Le village de Saint-Libéral ne fait pas exception et les nouveautés qui arrivent vont chambouler le quotidien des villageois. Les mentalités changent aussi, et les traditions familiales sont bousculées, au grand dam des plus anciens. Dans ce tome 1, on suit la famille Vialhe et en particulier Pierre-Edouard, aîné des 3 enfants et seul garçon. Un beau roman, qui dépeint à merveille la Corrèze de nos arrière-grand-parents. Une belle réussite. J'ai hâte de lire la suite !
  • Ncohlaiunvel Posté le 30 Mai 2021
    J'ai lu ce roman quand j'avais dix ans sous les conseils de mon père. Il l'a adoré adulte tout comme moi je l'ai adoré enfant. Il m'a fait cadeau de souvenirs impérissables et jamais une série de livre ne m'avait autant donné l'impression "d'appartenir" (à l'époque). L'écriture est belle, m'a fait sourire, m'a fait pleurer, m'a fait apprendre. Je ne peux pas dire si c'est très réaliste, je ne m'y connaissais pas assez pour ça. Ce que je peux dire c'est qu'il est le parfait livre de chevet, et ce quelque soit l'âge.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.