RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le saintier

            Presses de la cité
            EAN : 9782258099579
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le saintier

            Date de parution : 04/10/2012

            Les saintiers – ou fondeurs de cloches – exerçaient jadis une profession itinérante, puisqu’ils la pratiquaient le plus souvent au pied même du clocher auquel ils devaient fournir « la voix de bronze qui appelle les anges ».
            Voici l’histoire romancée d’une dynastie de saintiers-agriculteurs établie à Viverols, en Auvergne. L’un...

            Les saintiers – ou fondeurs de cloches – exerçaient jadis une profession itinérante, puisqu’ils la pratiquaient le plus souvent au pied même du clocher auquel ils devaient fournir « la voix de bronze qui appelle les anges ».
            Voici l’histoire romancée d’une dynastie de saintiers-agriculteurs établie à Viverols, en Auvergne. L’un d’eux, Pardoux Mosnier, connaîtra un destin extraordinaire. D’abord, lors de son tour de France de compagnon, puis sur la route qui le conduira jusqu’à Moscou pour créer, sur l’invitation de Pierre le Grand, la plus grosse cloche au monde avec ses deux cent dix-huit tonnes !
            Mais, en 1738, cette dynastie cesse soudainement son activité. Pour quelles raisons ? On le découvrira dans ce récit plein d’action, de prouesses et d’amours.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258099579
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • La31 Posté le 3 Avril 2017
              Couler une cloche neuve en refondant d'antiques cloches fêlées atait u évènement que Jean Anglade nous fait vivre.
            • Epictete Posté le 24 Février 2014
              Nous sommes avec ce livre, dans un milieu peu connu et peu raconté, celui des fondeurs de cloches. Nous allons vivre une sorte de saga de la famille Mosnier, auvergnats fondeurs et spécialistes reconnus, dont l'activité diminue petit à petit, la plupart des édifices religieux ayant été équipés en nouvelles cloches. De façon étonnante, la famille sera amenée à rencontrer Pierre le Grand, Tsar russe qui quelques années plus tard les invitera à venir fondre à Moscou la plus grosse cloche du monde. Cette aventure extraordinaire qui devait ramener la richesse et l'aisance de la famille, va amener le drame dans la dynastie Mosnier. Ce récit part d'une idée originale, aussi bien sur le domaine choisi que sur les aventures vécues. Cependant, ce texte est écrit sous forme de saga chronologiquement déstructurée, et on a du mal à suivre la ligne conductrice du récit. Certaines parties semblent bâclées, d'autres non traitées et tout cela n'est pas toujours cohérent avec ce qui semble être le thème principal du livre. Le livre reste agréable à lire parce que l'auteur a une écriture aisée et simple. On peut juste dire que même si cela offre un sympathique moment de lecture, ce bouquin n'est pas... Nous sommes avec ce livre, dans un milieu peu connu et peu raconté, celui des fondeurs de cloches. Nous allons vivre une sorte de saga de la famille Mosnier, auvergnats fondeurs et spécialistes reconnus, dont l'activité diminue petit à petit, la plupart des édifices religieux ayant été équipés en nouvelles cloches. De façon étonnante, la famille sera amenée à rencontrer Pierre le Grand, Tsar russe qui quelques années plus tard les invitera à venir fondre à Moscou la plus grosse cloche du monde. Cette aventure extraordinaire qui devait ramener la richesse et l'aisance de la famille, va amener le drame dans la dynastie Mosnier. Ce récit part d'une idée originale, aussi bien sur le domaine choisi que sur les aventures vécues. Cependant, ce texte est écrit sous forme de saga chronologiquement déstructurée, et on a du mal à suivre la ligne conductrice du récit. Certaines parties semblent bâclées, d'autres non traitées et tout cela n'est pas toujours cohérent avec ce qui semble être le thème principal du livre. Le livre reste agréable à lire parce que l'auteur a une écriture aisée et simple. On peut juste dire que même si cela offre un sympathique moment de lecture, ce bouquin n'est pas une des grandes réussites de Jean Anglade.
              Lire la suite
              En lire moins
            • BVIALLET Posté le 10 Avril 2012
              Les Mosnier sont une dynastie auvergnate de fondeurs de cloches qu'on appelle "saintiers" . Ils n'ont plus guère de travail . Presque toutes les églises et les cathédrales sont pourvues , alors ils sont en même temps agriculteurs . Jusqu'au jour où deux étranges russes viennent chez eux découvrir les techniques de la fonte : le futur Pierre le Grand et son écuyer . Vingt ans plus tard , les Mosnier sont invités en Russie pour aller fondre la plus grosse cloche du monde "la Czar Korokol" . Ils mènent la tâche à bien et rentrent au pays avec un joli pécule . Malheureusement , Germain , au caractère difficile , en arrive à tuer son fils qui voulait s'engager dans l'armée . Il sera acquitté mais ne se pardonnera jamais à lui-même et la dynastie Mosnier partira en quenouille . Une histoire qui manque de tenue et qui part un peu dans tous les sens . Le tour de France de Pardoux ou les aventures du voyage en Russie sont brossés en deux ou trois pages et puis on passe à autre chose . Dommage , car on reste sur sa faim . Anglade s'attache à des faits "historiques" si étranges qu'on finit... Les Mosnier sont une dynastie auvergnate de fondeurs de cloches qu'on appelle "saintiers" . Ils n'ont plus guère de travail . Presque toutes les églises et les cathédrales sont pourvues , alors ils sont en même temps agriculteurs . Jusqu'au jour où deux étranges russes viennent chez eux découvrir les techniques de la fonte : le futur Pierre le Grand et son écuyer . Vingt ans plus tard , les Mosnier sont invités en Russie pour aller fondre la plus grosse cloche du monde "la Czar Korokol" . Ils mènent la tâche à bien et rentrent au pays avec un joli pécule . Malheureusement , Germain , au caractère difficile , en arrive à tuer son fils qui voulait s'engager dans l'armée . Il sera acquitté mais ne se pardonnera jamais à lui-même et la dynastie Mosnier partira en quenouille . Une histoire qui manque de tenue et qui part un peu dans tous les sens . Le tour de France de Pardoux ou les aventures du voyage en Russie sont brossés en deux ou trois pages et puis on passe à autre chose . Dommage , car on reste sur sa faim . Anglade s'attache à des faits "historiques" si étranges qu'on finit par se demander s'ils ne sont pas complètement inventés . A cela s'ajoute un profond pessimisme . Il n'y a aucun espoir pour les humbles , même s'ils ont trouvé une niche économique , un petit coin au soleil . Tout s'est toujours mal passé et tout risque toujours de mal finir . Telle semble être la philosophie de Jean Anglade .
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
            Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.