Lisez! icon: Search engine

L'enfance des criminels

Hors collection
EAN : 9782258100848
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
L'enfance des criminels

Date de parution : 04/10/2012

La racine du mal se trouve t-elle véritablement et seulement dans l'enfance ? A travers le portrait des principaux criminels français, une enquête passionnante menée par une journaliste d'investigation spécialiste de la psychologie criminelle.

Patrice Alègre, Marc Dutroux, Michel Fourniret,Guy Georges, Francis Heaulme, Émile Louis,Thierry Paulin, Mamadou Traoré : l’enfance d’un tueur en série peut-elle tout expliquer ?

Préface de Christophe Hondelatte


Cette enquête passionnante plonge au coeur des dossiers d’instruction des plus grandes affaires criminelles de notre temps, fait appel aux témoins de l’époque, aux...

Patrice Alègre, Marc Dutroux, Michel Fourniret,Guy Georges, Francis Heaulme, Émile Louis,Thierry Paulin, Mamadou Traoré : l’enfance d’un tueur en série peut-elle tout expliquer ?

Préface de Christophe Hondelatte


Cette enquête passionnante plonge au coeur des dossiers d’instruction des plus grandes affaires criminelles de notre temps, fait appel aux témoins de l’époque, aux psychiatres chargés de l’expertise médicale, aux enquêteurs et souvent à la famille du meurtrier. 

Très vite, un constat s’impose : à l’horreur des crimes perpétrés par un « monstre » font écho de graves souffrances subies pendant son enfance. 

Il ne s’agit pas d’excuser, mais de comprendre comment un être humain se construit et comment la maltraitance – aussi bien physique que psychologique – peut engendrer des criminels. 

Un document choc sur la personnalité des tueurs en série qui ont défrayé la chronique de ces dernières années.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258100848
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • soniaboulimiquedeslivres Posté le 27 Juillet 2019
    Patrice Alègre, Marc Dutroux, Michel Fourniret et Monique Olivier, Guy Georges, Francis Heaulme, Emile Louis, Thierry Paulin. Tous ces noms font froid dans le dos rien qu’à les prononcer. Ce livre est un choc. Un documentaire pour tenter d’expliquer l’inexplicable. Car l’homme aime comprendre. Et il ressent le besoin de trouver une explication aux abominations des tueurs en série. Attention : ce n’est pas du tout un exposé visant à trouver des circonstances atténuantes ou à excuser les actes abominables commis. Avec une préface de Christophe Hondelatte qui plante le décor, Agnès nous livre un récit qui nous plonge dans l’enfance des plus grands tueurs en série dont notre société a accouchée. Elle pose les faits, on a droit à un rapport précis des meurtres commis, les circonstances ayant abouti à l’arrestation de chaque monstre (sans oublier les manquements du système judiciaire, je pense à Marc Dutroux), puis le décorticage de l’enfance. Alors, oui, on n’apprend rien de nouveau sur le parcours meurtrier de chacun, puisqu’on le connait via les médias, mais ce rappel était nécessaire pour bien cerner ensuite la partie relative à l’enfance. Et ce que l’on peut retenir de ces conclusions font froid dans le dos. Car pour tous... Patrice Alègre, Marc Dutroux, Michel Fourniret et Monique Olivier, Guy Georges, Francis Heaulme, Emile Louis, Thierry Paulin. Tous ces noms font froid dans le dos rien qu’à les prononcer. Ce livre est un choc. Un documentaire pour tenter d’expliquer l’inexplicable. Car l’homme aime comprendre. Et il ressent le besoin de trouver une explication aux abominations des tueurs en série. Attention : ce n’est pas du tout un exposé visant à trouver des circonstances atténuantes ou à excuser les actes abominables commis. Avec une préface de Christophe Hondelatte qui plante le décor, Agnès nous livre un récit qui nous plonge dans l’enfance des plus grands tueurs en série dont notre société a accouchée. Elle pose les faits, on a droit à un rapport précis des meurtres commis, les circonstances ayant abouti à l’arrestation de chaque monstre (sans oublier les manquements du système judiciaire, je pense à Marc Dutroux), puis le décorticage de l’enfance. Alors, oui, on n’apprend rien de nouveau sur le parcours meurtrier de chacun, puisqu’on le connait via les médias, mais ce rappel était nécessaire pour bien cerner ensuite la partie relative à l’enfance. Et ce que l’on peut retenir de ces conclusions font froid dans le dos. Car pour tous les exemples, l’enfance a joué un rôle primordial dans le basculement vers l’horreur. Alors, rappelons tout de même que tous les tueurs en série n’ont pas un tel parcours et que tous les enfants ayant eu une enfance malmenée ne sont pas tous devenus des meurtriers, heureusement. Agnès a fait le choix ici de mettre l’accent sur des serial killers qui ont été traumatisés dans leur enfance. Abandon, manque d’amour, rejet, éducation dans la haine, la violence ou l’inceste, rien n’a été épargné. On ne trouve pas d’excuse à leurs gestes, mais tout de même, on comprend mieux pourquoi ils en sont arrivés là, ainsi que le fonctionnement de leur esprit tourmenté. A la fin du récit, on a deux interviews : celle de Serge Bornstein, neurospychiatre et expert honoraire près de la cour de cassation. Il a notamment expertisé Francis Heaulme et Michel Fourniret. Et celle de Philippe Herbelot, psychologue, expert près de la cour de Reims, qui a expertisé Michel Fourniret. J’ai trouvé ces deux interventions passionnantes, très poussées techniquement et psychologiquement, deux très belles réflexions et analyses sur les origines possibles du Mal. Il en résulte une conclusion qui fait froid dans le dos : on est tous potentiellement des criminels. Pour faire baisser la pression, certains font l’amour, vont courir, tapent du poing dans le mur, tandis que d’autre se mettent en chasse d’une proie à torturer et tuer sauvagement. Glaçant. Je terminerai cette chronique avec une pensée à toutes les victimes de ces monstres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hekahm Posté le 27 Septembre 2015
    Captivée par les affaires criminelles, on ne peut pas dire que j'ai appris grand chose. Globalement, ma pensée rejoint celle de Philippe Herbelot, psychologue, expert près de la cour de Reims : "Il faut aussi rendre au sujet sa part de responsabilité et de libre arbitre." Une enfance malheureuse ne peut, et ne doit, pas tout excuser... même si elle reste incontestablement un terrain fertile à la délinquance dans son sens le plus large. Globalement ici on retrouve une enfance et un cadre familial grossièrement similaire : un enfant non-désiré, l'alcoolisme d'un ou des parents, l'absence d'éducation, le rejet, la violence et une haine, conscience ou inconsciente, voire inavouée, de la mère ou à l'inverse un amour démesuré, inadéquat quasiment incestueux. Une question reste en suspens ... Et leurs gamins à ces criminels, que sont-ils devenus eux ? Après avoir grandi dans ces environnements malsains, après avoir été, parfois, les témoins de l'horreur et de l’indicible ? Pour finir, petit coup de gueule : ce livre est "dédié" "A tous ceux qui font des enfants". Alors faut-il absolument avoir des enfants pour les aimer et vouloir les protéger ? Faut-il nécessairement être parent pour s'intéresser à l'éducation des générations à venir ?... Captivée par les affaires criminelles, on ne peut pas dire que j'ai appris grand chose. Globalement, ma pensée rejoint celle de Philippe Herbelot, psychologue, expert près de la cour de Reims : "Il faut aussi rendre au sujet sa part de responsabilité et de libre arbitre." Une enfance malheureuse ne peut, et ne doit, pas tout excuser... même si elle reste incontestablement un terrain fertile à la délinquance dans son sens le plus large. Globalement ici on retrouve une enfance et un cadre familial grossièrement similaire : un enfant non-désiré, l'alcoolisme d'un ou des parents, l'absence d'éducation, le rejet, la violence et une haine, conscience ou inconsciente, voire inavouée, de la mère ou à l'inverse un amour démesuré, inadéquat quasiment incestueux. Une question reste en suspens ... Et leurs gamins à ces criminels, que sont-ils devenus eux ? Après avoir grandi dans ces environnements malsains, après avoir été, parfois, les témoins de l'horreur et de l’indicible ? Pour finir, petit coup de gueule : ce livre est "dédié" "A tous ceux qui font des enfants". Alors faut-il absolument avoir des enfants pour les aimer et vouloir les protéger ? Faut-il nécessairement être parent pour s'intéresser à l'éducation des générations à venir ? Croyez-vous vraiment que les parents désintéressés par leurs propres enfants vont lire ce livre et prendre conscience, soudainement, qu'il est primordial d'éduquer correctement, de donner affection et amour aux enfants, si on ne veut pas qu'ils dérivent ? Non, parce que dans tous ces portraits, je n'ai pas vu de parents aimants et protecteurs.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lalibrovore Posté le 15 Février 2015
    Toujours dans le cadre de mes études, j'ai acheté et lu ce livre. Je n'ai pas été déçu, sans pour autant relativiser les comportements de ces meurtriers, on les comprend un peu mieux. On comprend qu'il n'y a pas de prédisposition au meurtre, seulement des dispositions relative au climat familiale et sociale durant l'enfance. cependant, je n'en ai pas appris plus que ça sur les tueurs en particulier, et je suis un peu déçue par le caractère catalogue du livre. Je conseille si on s'intéresse aux criminels, ou aux traumatisme de l'enfance, cependant, préférez peut-être des livres de Bourgoin qui sont nettement plus poussés sur ce sujet.
  • leinavaleski Posté le 8 Février 2015
    Pour comprendre pourquoi j'ai acheté ce livre, il faut savoir que j’aime les histoires de tueurs en série dans lesquelles il y a souvent des questions de psychologie derrière que je trouve très intéressantes. La plupart du temps, on peut revenir à leur enfance, certes ça n’excuse rien et ça n’explique pas tout mais ça donne une part d’explication. Heureusement, tous ceux qui ont eu une enfance horrible ne deviennent pas des tueurs en série mais c’est un point en commun à ceux qu’on connaît. Si on peut en tirer une « leçon », c’est qu’on aurait peut-être pu éviter des drames. Pour donne un exemple, ces criminels n’ont tout simplement pas été aimés dans leur enfance et certains ont été placés en famille d’accueil, famille à qui on demande de ne pas s’attacher aux enfants qu’on leur confie (c’est dit dans le livre je crois et c’est quelque chose que j’ai vérifié en réel). Comme écrit dans le livre, on ne peut pas tout expliquer avec les traumatismes de l’enfance et encore moins tout prévoir, mais on peut essayer de comprendre pour éviter autant qu’on peut que des enfants deviennent de monstrueux criminels. Francis Heaulme (Benoit Peyrucq) Chaque chapitre commence... Pour comprendre pourquoi j'ai acheté ce livre, il faut savoir que j’aime les histoires de tueurs en série dans lesquelles il y a souvent des questions de psychologie derrière que je trouve très intéressantes. La plupart du temps, on peut revenir à leur enfance, certes ça n’excuse rien et ça n’explique pas tout mais ça donne une part d’explication. Heureusement, tous ceux qui ont eu une enfance horrible ne deviennent pas des tueurs en série mais c’est un point en commun à ceux qu’on connaît. Si on peut en tirer une « leçon », c’est qu’on aurait peut-être pu éviter des drames. Pour donne un exemple, ces criminels n’ont tout simplement pas été aimés dans leur enfance et certains ont été placés en famille d’accueil, famille à qui on demande de ne pas s’attacher aux enfants qu’on leur confie (c’est dit dans le livre je crois et c’est quelque chose que j’ai vérifié en réel). Comme écrit dans le livre, on ne peut pas tout expliquer avec les traumatismes de l’enfance et encore moins tout prévoir, mais on peut essayer de comprendre pour éviter autant qu’on peut que des enfants deviennent de monstrueux criminels. Francis Heaulme (Benoit Peyrucq) Chaque chapitre commence par nous relater les faits. On resitue donc le personnage et on est sûr d’oublier toute compassion quand on lira le passage sur l’enfance. Car même si on ne peut que reconnaître que ces hommes ont eu des enfances au mieux compliqués, au pire abominables, on ne peut pas passer à côté de l’horreur des meurtres qu’ils ont commis et leurs réactions face à leurs actes. Certains ne feront même pas semblant de regretter quoi que ce soit, et parfois ils ne comprennent même pas ce qui les fait agir ainsi. On termine le chapitre par la condamnation, ce qui rassure plus ou moins. Car ce sont des événements qui ont eu lieu pas loin de chez nous (même de chez moi pour certains) et contrairement à ce qui se passe avec les séries américaines (comme Esprits Criminels, que j’adore), on ne peut pas se dire « ça n’arrivera jamais ici ». Ce livre, c’est « l’horreur juste à côté de chez soi », non seulement à cause des crimes mais aussi à cause des complices. Entre ceux qui savent et ceux qui aident les criminels, il y a de quoi s’inquiéter ! Mais c’est aussi parfois les forces de l’ordre qui ont mal fait leur travail et quelque part, c’est encore plus effrayant que tout le reste… A la fin du livre, des interviews de médecins permettent d’approfondir l’idée d’influence de l’enfance sur le comportement de l’adulte, les points de vue divergent et on peut ainsi se faire sa propre idée. De manière générale, les histoires sont documentées (par des rapports, des témoignages,…) et c’est très intéressant quand on veut connaitre les raisons qui peuvent pousser les gens à tuer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • babichon Posté le 13 Novembre 2014
    je l'ai d'abord feuilleté pour ensuite le lire en entier!! Dans la ligne d'esprit criminel et fidèle a l'émission de son auteur, c'est un livre documentaire qui retrace l'histoire principal des criminels, dans un premier lieu, puis leur enfance. J'ai été absorbée par se livre .... et j'ai aussi un peu peur dans les parking depuis!!!
Toute l'actualité des éditions Hors Collection
Amateur de culture décalée, découvrez chaque mois les parutions insolites des éditions Hors Collection.