Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258101265
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Les lumineuses

Nathalie SERVAL (Traducteur)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 07/05/2013

Elle a survécu.
Il pensait l’avoir tuée.
Elle veut se venger.
Il va la retrouver.

Elle a survécu.
Il pensait l’avoir tuée.
Elle veut se venger.
Il va la retrouver.


1931, Chicago. Traqué par la police, Harper Curtis, un marginal violent, se réfugie dans une maison abandonnée. A l’intérieur, il a une vision : des visages de femmes, auréolés de lumière. Il comprend qu’il doit...

Elle a survécu.
Il pensait l’avoir tuée.
Elle veut se venger.
Il va la retrouver.


1931, Chicago. Traqué par la police, Harper Curtis, un marginal violent, se réfugie dans une maison abandonnée. A l’intérieur, il a une vision : des visages de femmes, auréolés de lumière. Il comprend qu’il doit les trouver… et les tuer. Dans sa transe, Harper découvre que grâce à cette demeure, il peut voyager dans le temps. Débute alors sa croisade meurtrière à travers le XXe siècle : années 1950, 1970, 1990… D’une décennie à l’autre, il sème la mort sur son passage, laissant en guise de signature des indices anachroniques sur le corps de ses victimes.
Mais l’une d’elles survit aux terribles blessures qu’il lui a infligées. Et va tout faire pour le retrouver.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258101265
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe
Presses de la cité

Ils en parlent

"D'abord connue pour ses romans d'anticipation, Lauren Beukes signe un thriller peu banal aux Presses de la Cité."
Livres Hebdo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 20 Janvier 2020
    Chicago, 1931. Traqué par la police Harper Curtis, un marginal violent, se cache dans une maison abandonnée. A l'intérieur, il voit des visages de femmes, auréolés de lumière. Il comprend qu'il doit les trouver et les tuer. Harper découvre que grâce à cette demeure, il peut voyager dans le temps. Débute alors sa croisade meurtrière à travers le XXe siècle. Mais une de ses victimes survivra... Ce thriller d'un genre nouveau qui joue avec les codes du fantastique reste pourtant un vrai roman policier. L'auteur nous livre un récit précis, habillement construit. C’est surprenant, intelligent bref brillantissime.
  • EdwinSaeros Posté le 23 Novembre 2019
    Je suis perplexe, sur TOUT ! La fin m'a paumée... Bon j'aime le principe que un chapitre =un point de vue d'un personnage mais du reste je sais pas si vraiment j'ai aimée ou non. Le thème du voyage dans le temps est intéressant de part comment il est utiliser.
  • lokipg Posté le 18 Novembre 2018
    À Chicago pendant la Grande Dépression, le vagabond Harper Curtis va découvrir une maison abandonnée qui a le pouvoir de le faire voyager dans le temps. En contrepartie, il devra retrouver et tuer plusieurs femmes qu'il surnomme "les Lumineuses" car, à ses yeux, elles émettent une lumière hypnotique. L'une des victimes, Kirby, survivra miraculeusement et mettra toute son énergie à retrouver le tueur. On passe régulièrement d'une époque et d'un personnage à l'autre et le début de l'histoire n'est pas facile à suivre. Mais passé une cinquantaine de pages, quand l'intrigue est bien installée, c'est un régal. Le rythme est assez lent et il y a peu de scènes d'action mais l'ambiance et l'aura de mystère sont telles qu'on veut toujours connaître la suite. Et le concept du voyage temporel, bien exploité, nous promet quelques surprises, mais je n'en dis pas plus... Lauren Beukes a une plume très agréable à lire et les pages défilent sans qu'on s'en rende compte. Les personnages principaux sont très différents. D'un côté, Harper, le tueur froid et insensible, est plus illuminé que ses victimes. Il est à moitié fou, mais encore suffisamment rationnel pour en devenir dérangeant. De l'autre, Kirby est une jeune fille déterminée, qui transforme... À Chicago pendant la Grande Dépression, le vagabond Harper Curtis va découvrir une maison abandonnée qui a le pouvoir de le faire voyager dans le temps. En contrepartie, il devra retrouver et tuer plusieurs femmes qu'il surnomme "les Lumineuses" car, à ses yeux, elles émettent une lumière hypnotique. L'une des victimes, Kirby, survivra miraculeusement et mettra toute son énergie à retrouver le tueur. On passe régulièrement d'une époque et d'un personnage à l'autre et le début de l'histoire n'est pas facile à suivre. Mais passé une cinquantaine de pages, quand l'intrigue est bien installée, c'est un régal. Le rythme est assez lent et il y a peu de scènes d'action mais l'ambiance et l'aura de mystère sont telles qu'on veut toujours connaître la suite. Et le concept du voyage temporel, bien exploité, nous promet quelques surprises, mais je n'en dis pas plus... Lauren Beukes a une plume très agréable à lire et les pages défilent sans qu'on s'en rende compte. Les personnages principaux sont très différents. D'un côté, Harper, le tueur froid et insensible, est plus illuminé que ses victimes. Il est à moitié fou, mais encore suffisamment rationnel pour en devenir dérangeant. De l'autre, Kirby est une jeune fille déterminée, qui transforme son traumatisme en force motrice. Elle est très attachante. Sa relation avec Dan, le journaliste, est touchante sans tomber dans la miêvrerie. Les voyages dans le temps sont un bon moyen de nous faire découvrir 70 ans d'histoire des États-Unis. On suit également l'évolution des mentalités américaines avec un éclairage particulier sur la conditions des femmes. L'émancipation, le droit à l'avortement, entre autres, n'ont pas toujours été de soi pendant une bonne partie du XXème siècle (et même de nos jours...). Cet aspect "documentaire" ajoute un intérêt supplémentaire à l'intrigue. Les Lumineuses est une belle surprise de fin d'année, et j'ai bien envie de découvrir d'autres romans de Lauren Beukes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PinkCatReading Posté le 18 Février 2018
    Si vous pouviez voyager dans le temps en ouvrant simplement la porte de votre maison, où iriez-vous, que feriez-vous? En ce qui me concerne, j'essayerai de jeter un oeil à des époques lointaines par curiosité ou de rectifier des injustices quitte à mettre le bazar dans le continuum espace temps...Mais Harper Curtis, lui, décide de tuer les femmes dont le visage apparaît, auréolé de lumière, sur les murs de la maison. Et ouais. Si vous aimez les serial killer, les meurtres sanglants, les enquêtes, les survivants qui veulent la justice et les voyages dans le temps voilà un roman présenté comme un thriller mais qui nage dans la science fiction. Je n'ai cependant pas été totalement emportée car il m'a manqué un petit quelque chose mais je ne saurais pas dire quoi. Le récit est déstabilisant car il nous fait voyager dans le temps en mélangeant les époques selon les méandres du cerveau malade de Curtis. Le point de vue (tueur, victime, autres personnages) change selon les chapitres, assez courts. Cette construction complexe a fini par m'embrouiller et il y a bien trop de zones de flous pour moi, trop de questions sans réponse : [masquer] mais qu'est ce que c'est... Si vous pouviez voyager dans le temps en ouvrant simplement la porte de votre maison, où iriez-vous, que feriez-vous? En ce qui me concerne, j'essayerai de jeter un oeil à des époques lointaines par curiosité ou de rectifier des injustices quitte à mettre le bazar dans le continuum espace temps...Mais Harper Curtis, lui, décide de tuer les femmes dont le visage apparaît, auréolé de lumière, sur les murs de la maison. Et ouais. Si vous aimez les serial killer, les meurtres sanglants, les enquêtes, les survivants qui veulent la justice et les voyages dans le temps voilà un roman présenté comme un thriller mais qui nage dans la science fiction. Je n'ai cependant pas été totalement emportée car il m'a manqué un petit quelque chose mais je ne saurais pas dire quoi. Le récit est déstabilisant car il nous fait voyager dans le temps en mélangeant les époques selon les méandres du cerveau malade de Curtis. Le point de vue (tueur, victime, autres personnages) change selon les chapitres, assez courts. Cette construction complexe a fini par m'embrouiller et il y a bien trop de zones de flous pour moi, trop de questions sans réponse : [masquer] mais qu'est ce que c'est que cette maison, pourquoi Harper Curtis se retrouve là, pourquoi se met-il à tuer et pourquoi ces femmes là, et comment le continuum espace temps n'est pas plus bouleversé... [/masquer] pourquoi?! Certains romans tergiversent ou n'en finissent plus de disséquer le pourquoi du comment, ici : voyage dans le temps, ok check, psychopathe sans motivation à part sa psychopathie, ok check et voi-là! Et puis la fin est un peu tirée par les cheveux. En ce qui concerne les personnages principaux, j'ai trouvé en Curtis un “bon” psychopathe cliché, un peu caricatural sur les bords. Kirby, la “victime-qui-a-survécu-grâce-à-son chien” et qui a décidé, que non, sa vie n'est pas fichue et qu'elle va retrouver celui qui a essayé de la vider comme une dinde pour Thanksgiving, patauge tellement dans la semoule qu'on a vraiment envie de l'aider. Les autres Lumineuses sont quant à elles très intéressantes. Et le terme même utilisé par Curtis pour les désigner souligne à merveille cet antagonisme Bien/Mal car elles semblent toutes être déjà des femmes fortes et bienveillantes ou destinées à le devenir. Etre témoin malgré moi des meurtres perpétrés par Curtis m'a permis de me ballader à Chicago entre 1929 et 1993, de voir les évolutions de la ville et des moeurs, de découvrir de nouvelles inventions et modes de vie, en même temps qu'un Curtis déstabilisé par ces plongées fulgurantes dans la modernité (il est déjà secoué du bocal, ça n'arrange pas du coup). En conclusion : le chien est le meilleur ami de l'homme CQFD! J'ai “Zoo city” de Lauren Beukes à découvrir sur mes étagères, ...à voir!
    Lire la suite
    En lire moins
  • MarquePage Posté le 14 Février 2018
    Un roman dans le fond très intéressant, avec beaucoup d'éléments palpitants mais pas toujours utilisés aussi bien qu'ils pourraient l'être. Déjà j'ai eu du mal avec les premiers chapitres qui étaient très confus, surtout ceux sur Harper où je en comprenais pas tout ce qu'il se passait. Les mots n'arrivaient pas à faire naitre des images ni à me mettre dans un contexte. Heureusement ça s'est vite arrangé. On suit en parallèle Harper, le tueur en série qui voyage dans le temps, et Kirby la victime rescapée. Une bonne alternance très différente qui évite de s'ennuyer. Les parties sur Harper ne sont pas toujours à suivre avec tous ces voyages dans le temps, à des années très différentes, sans chronologie, avec des victimes et des objets avec lesquels on se perd un peu. Pourtant les dates sont toujours précisées. Je comprends la volonté de l'auteur et l'intérêt que ça apporte. Mais il m'a manqué un peu de tension. On nous décrit des victimes et des meurtres sanglants, on essaye de nous faire comprendre comment fonctionne un psychopathe. Malheureusement il n'y a pas grand-chose à comprendre sur lui. Par contre ces histoires de boucles sont très prenantes et donnent un sens. Celles sur Kirby sont... Un roman dans le fond très intéressant, avec beaucoup d'éléments palpitants mais pas toujours utilisés aussi bien qu'ils pourraient l'être. Déjà j'ai eu du mal avec les premiers chapitres qui étaient très confus, surtout ceux sur Harper où je en comprenais pas tout ce qu'il se passait. Les mots n'arrivaient pas à faire naitre des images ni à me mettre dans un contexte. Heureusement ça s'est vite arrangé. On suit en parallèle Harper, le tueur en série qui voyage dans le temps, et Kirby la victime rescapée. Une bonne alternance très différente qui évite de s'ennuyer. Les parties sur Harper ne sont pas toujours à suivre avec tous ces voyages dans le temps, à des années très différentes, sans chronologie, avec des victimes et des objets avec lesquels on se perd un peu. Pourtant les dates sont toujours précisées. Je comprends la volonté de l'auteur et l'intérêt que ça apporte. Mais il m'a manqué un peu de tension. On nous décrit des victimes et des meurtres sanglants, on essaye de nous faire comprendre comment fonctionne un psychopathe. Malheureusement il n'y a pas grand-chose à comprendre sur lui. Par contre ces histoires de boucles sont très prenantes et donnent un sens. Celles sur Kirby sont plus variées. En quête de son agresseur. Mais on tombe dans les mêmes défauts. Ca manque de tension, ça n'avance pas beaucoup, on essaye de connaitre Kirby qui a un passé difficile, mais elle a un côté étrange avec lequel on a du mal à s'attacher vraiment à elle. Les deux parties ne se recoupent que très rarement, jusqu'à la fin. Efficace sans être inattendue. La boucle est bouclée. Evidemment, difficile de créer un lien avec Harper qui est cruel et froid et tous ces meurtres racontés dans des détails qui ne semblent pas toujours utile. On a l'impression que l'auteur a voulu en rajouter avec du gore (chose dont je ne suis pas fan surtout quand ça semble gratuit) alors qu'ici ça pourrait rajouter un quelque chose à l'ambiance que je n'ai pas ressenti. On s'attache plus à Kirby malgré que j'ai eu parfois du mal avec ses réactions. Au final, c'est avec Dan qu'on se reconnait le plus, même si on aurait aimé en savoir un peu plus sur lui. Une lecture agréable, qui fait facilement une fois lancée. Mais qui, avec de si bons éléments, aurait pu être exceptionnelle.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.