Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782748514452
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 254
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
L'homme-qui-dessine
Collection : Hors collection
Date de parution : 23/01/2014
Éditeurs :
Syros

L'homme-qui-dessine

Collection : Hors collection
Date de parution : 23/01/2014
Un polar vertigineux qui nous emmène il y a 30 000 ans, et bouscule notre vision de la préhistoire et de nos origines.

L’Homme-qui-dessine a été chargé par les siens de parcourir le monde pour mieux le connaître. Au cours de son voyage, il est fait prisonnier par une tribu d’Hommes-qui-savent dont les membres sont inexplicablement assassinés. L’Homme-qui-dessine a sept nuits, jusqu’à la prochaine lune, pour prouver son innocence...

EAN : 9782748514452
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 254
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marilou09 Posté le 2 Novembre 2019
    Un roman policier préhistorique! Cela paraît surprenant, mais finalement, l'intrigue est bien amenée et on se laisse donc emporter par Munje. Cet homme de Néanderthal est accusé par un clan d'homo sapiens d'avoir tué sept de ses membres. Au-delà du mystère à résoudre, la question est posée de la façon dont on traite les personnes différentes, des préjugés que l'on peut véhiculer, simplement par ignorance.
  • Bablions Posté le 6 Septembre 2019
    Un polar préhistorique surprenant.
  • laliseusedebonnesaventures Posté le 24 Août 2019
    Un thriller préhistorique ? ! Moyennement motivée, j'étais...Mais j'ai fait crédit à Benoit Séverac que j'aime bien et je ne l'ai pas regretté, c'est excellent ! J'ai trouvé que l'histoire était émaillée de remarques ou de réflexions d'ordre philosophique ou existentiel mais aussi un regard poétique sur l'existence.
  • pirouettecacahuete Posté le 31 Janvier 2019
    Un roman jeunesse très intéressant car outre l'enquête policière, il s'agit aussi de la rencontre entre deux peuples préhistoriques qui ont cohabités : l'homme de Neanderthal et l'homo sapins. C'est très enrichissant, le roman nous raconte la préhistoire de façon très intéressante et nous fait vivre le quotidien de ces hommes déjà civilisés.
  • si-bemol Posté le 23 Janvier 2019
    L'Homme-qui-dessine parcourt seul rivières et forêts. Il appartient au peuple des Hommes-droits, que nous appellerons, bien plus tard, Hommes de Néandertal. Un homme-qui-dessine est un voyageur qui a pour rôle, et pour talent, de reproduire le monde par ses dessins, sur des feuilles et des écorces, et de ramener de ses voyages « de nouvelles idées prises à d'autres peuples, des outils plus efficaces, des pierres plus dures. » Lui, il est l'homme-qui-dessine de son clan, comme son père et son grand-père et tous ses ancêtres avant lui. Il a quitté son clan, trois hivers auparavant, pour explorer le monde, ses mystères, ses contrées et ses créatures, et le dessiner afin de mieux le connaître et le comprendre. Mais son peuple est en déclin : les enfants, de moins en moins nombreux, meurent prématurément, victimes d'un mal inconnu contre lequel la médecine du chamane est sans remède… Il survit donc en solitaire, furtif et clandestin, vivant de sa chasse et de sa pêche, à la recherche de nouvelles images à dessiner, de nouveaux pigments pour embellir ses dessins, de nouvelles découvertes qui seront utiles à son clan… et d'une femme étrangère à épouser pour renouveler le sang de la tribu. Jusqu'au... L'Homme-qui-dessine parcourt seul rivières et forêts. Il appartient au peuple des Hommes-droits, que nous appellerons, bien plus tard, Hommes de Néandertal. Un homme-qui-dessine est un voyageur qui a pour rôle, et pour talent, de reproduire le monde par ses dessins, sur des feuilles et des écorces, et de ramener de ses voyages « de nouvelles idées prises à d'autres peuples, des outils plus efficaces, des pierres plus dures. » Lui, il est l'homme-qui-dessine de son clan, comme son père et son grand-père et tous ses ancêtres avant lui. Il a quitté son clan, trois hivers auparavant, pour explorer le monde, ses mystères, ses contrées et ses créatures, et le dessiner afin de mieux le connaître et le comprendre. Mais son peuple est en déclin : les enfants, de moins en moins nombreux, meurent prématurément, victimes d'un mal inconnu contre lequel la médecine du chamane est sans remède… Il survit donc en solitaire, furtif et clandestin, vivant de sa chasse et de sa pêche, à la recherche de nouvelles images à dessiner, de nouveaux pigments pour embellir ses dessins, de nouvelles découvertes qui seront utiles à son clan… et d'une femme étrangère à épouser pour renouveler le sang de la tribu. Jusqu'au jour où il trouve sur sa route le cadavre d'un homme, visiblement assassiné. Un homme qui n'est pas de son clan ni de son peuple mais de celui des Hommes-qui-savent (les futurs « Sapiens-Sapiens »), une tribu étrange et laide, orgueilleuse et puissante qui l'accuse du meurtre et l'emprisonne. Car les Hommes-qui-savent sont confrontés depuis quelques temps à un grave problème : un meurtrier décime un à un les membres de la tribu. Six victimes en moins d'une lune, cela commence à faire beaucoup, beaucoup trop même ! Avec l'Homme-qui-dessine, ils tiennent enfin le coupable. Qu'on le mette à mort, et qu'on n'en parle plus ! Mais c'est sans compter avec la personnalité de notre Homme-qui-dessine ! C'est une homme fier, courageux et intelligent ; il ne se laisse pas facilement intimider, il a la parole facile, il sait argumenter et se défendre. Bien décidé à sauver sa peau, il négocie un marché : il partira à la recherche du véritable assassin et le ramènera au clan. Il a sept jours pour résoudre le mystère, trouver le coupable et faire ainsi la preuve de son innocence. Mais s'il échoue… ce sera la mort. L'Homme-qui-dessine, cet homme dont la mort de ses proches a fait « un être nu, taciturne et solitaire » et qui appartient à un peuple désormais condamné par les lois de l'évolution et le vent de l'histoire saura-t-il, par son intelligence et sa perspicacité, changer le destin pour l'instant menacé d'une tribu et d'un peuple qui portent en eux (mais ils l'ignorent) l'avenir de l'humanité ? Benoît Séverac est un auteur jeunesse réputé, qui a reçu de nombreux prix littéraires. Avec « L'Homme-qui-dessine », il signe un polar préhistorique atypique, original et très documenté, qu'il a l'habileté de situer à un tournant de l'histoire de l'évolution (la disparition de l'Homme de Néandertal). Il nous emporte au fil des pages dans un voyage temporel de plusieurs dizaines de millénaires et tient le (jeune) lecteur en haleine jusqu'au dénouement de cette intrigue complexe et captivante. Son roman, par ailleurs fort bien écrit, s'appuie sur les recherches et les découvertes les plus récentes des paléontologues et réhabilite, au travers de son Homme-qui-dessine, personnage attachant à l'esprit vif et à l'intelligence aiguë, l'image de l'Homme de Néandertal, longtemps considéré comme un être simiesque et totalement obtus. Une lecture très agréable qui propose au jeune lecteur une découverte intéressante du quotidien, des moeurs et de la civilisation de nos ancêtres des cavernes. (A partir de 12 ans.) [Challenge MULTI-DEFIS 2019]
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à Syros, la newsletter alternative !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !