Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221242353
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Neuf contes

Patrick DUSOULIER (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 11/04/2019
« Un grand vent d’humour noir souffle sur cette suite de contes défaits qui forment, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, une parfaite introduction à l’univers de Margaret Atwood. » Hubert Prolongeau, Télérama

Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de son défunt époux. Une dame âgée, victime d’hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés tandis que des militants populistes...

Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de son défunt époux. Une dame âgée, victime d’hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés tandis que des militants populistes se rassemblent pour mettre le feu à sa maison de retraite. Une femme née avec une malformation génétique passe pour un vampire. Un crime commis il y a longtemps se voit vengé dans l’Arctique par un stromatolithe vieux de 1,9 milliard d’années…
Dans ce recueil composé de neuf contes poétiques et satiriques empreints d’une ambiance gothique, Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes, s’aventure dans des ténèbres explorées par des auteurs tels que Robert Louis Stevenson ou Daphné Du Maurier – ainsi que par elle-même, dans son roman Captive.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221242353
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Steph_K Posté le 23 Mai 2020
    Une écrivaine qui brave une tempête de neige, un auteur à succès, un groupe d’amies de longue date, un couple de jumeaux qui hante les enterrements, un meurtre sur un bateau de croisière, un foyer pour personnes âgées assiégé par des manifestants. Des personnages, souvent âgés (c’est assez rare en littérature pour le souligner), plein de vie et d’humour, de sagacité et d’imagination. Des nouvelles gothiques, fantaisistes, grinçantes, mais aussi tendres et poétiques.
  • mel_coccinelle Posté le 24 Avril 2020
    Je voulais entrer lentement dans l'univers de Margaret Atwood, n'étant pas sûre qu'il me plairait. J'ai donc opté pour ces Neuf contes qui sont en fait des nouvelles, mais toutes étant liées d'une façon ou d'une autre à l'imaginaire et au folklore (lutins, femme-loup, héroïc-fantasy, etc.), le terme de conte semblait plus approprié, dixit l'autrice. Et là je la rejoins. Ces contes évoquent et explorent la vieillesse, la perte de la jeunesse/beauté/espoirs qui s'accompagne souvent de rancœurs, de vengeance, de décrépitude, de l'observation de sa propre déchéance corporelle et psychique. Bon, c'est très bien écrit, pas de doute là-dessus, même si je m'attendais à être éblouie par son style. C'est agréable à lire, mais ce n'est pas époustouflant à mon sens. J'ai également mis beaucoup de temps à apprécier ces contes. Les trois premiers, une même histoire vue par des protagonistes différents, ne m'ont pas emballée. J'ai commencé à vraiment apprécié ma lecture à partir du quatrième conte, même si j'ai trouvé ces histoires très banales et les dénouements très faciles. En revanche, le dernier, dans la veine dystopique, interpelle (surtout en ce moment) et pose des questions politiques et sociales fort intéressantes. Une lecture en demi teinte donc, même si elle reste... Je voulais entrer lentement dans l'univers de Margaret Atwood, n'étant pas sûre qu'il me plairait. J'ai donc opté pour ces Neuf contes qui sont en fait des nouvelles, mais toutes étant liées d'une façon ou d'une autre à l'imaginaire et au folklore (lutins, femme-loup, héroïc-fantasy, etc.), le terme de conte semblait plus approprié, dixit l'autrice. Et là je la rejoins. Ces contes évoquent et explorent la vieillesse, la perte de la jeunesse/beauté/espoirs qui s'accompagne souvent de rancœurs, de vengeance, de décrépitude, de l'observation de sa propre déchéance corporelle et psychique. Bon, c'est très bien écrit, pas de doute là-dessus, même si je m'attendais à être éblouie par son style. C'est agréable à lire, mais ce n'est pas époustouflant à mon sens. J'ai également mis beaucoup de temps à apprécier ces contes. Les trois premiers, une même histoire vue par des protagonistes différents, ne m'ont pas emballée. J'ai commencé à vraiment apprécié ma lecture à partir du quatrième conte, même si j'ai trouvé ces histoires très banales et les dénouements très faciles. En revanche, le dernier, dans la veine dystopique, interpelle (surtout en ce moment) et pose des questions politiques et sociales fort intéressantes. Une lecture en demi teinte donc, même si elle reste distrayante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PaFink Posté le 13 Avril 2020
    Margaret Atwood nous entraîne dans des mondes à part, où les héroïnes se démènent avec des fantômes, vampires, main coupée et lutins. le style est enjoué, satirique et noir. Si bien que les plus dangereux ne sont pas toujours ceux que l'on imagine. Ses nouvelles plaisent surtout quand elles se répondent. Elles engendrent la surprise, le sourire, la gêne, la frustration parfois, mais rarement l'apathie. Attention : dans cette édition, un feuillet a été imprimé à l'envers perturbant quelque peu la lecture des deux derniers contes. Sous la forme d'un haïku : A travers neuf mondes. S'évadent les héroïnes femmes. Danger imminent.
  • sylviedoc Posté le 25 Octobre 2019
    Un peu déçue par cette lecture, peut-être parce que je ne suis pas fan du format "nouvelle", je trouve que c'est souvent un peu frustrant. Et j'aurais préféré que toutes les histoires aient un lien, comme les 3 premières, cela donne plus envie de lire la suivante (à mon goût du moins). Je ne classerais sûrement pas cet ouvrage en fantasy, il n'y en a guère que de petites touches (par exemple la saga écrite par Constance, dont on trouve des éléments ici et là), mais sinon c'est trop ancré dans le réel pour mériter ce qualificatif. Beaucoup de mordant, les personnes d'un âge certain sont très caustiques et rancunières, et la dernière histoire fait un peu froid dans le dos, on espère que ce n'est pas (trop) prémonitoire pour les futurs vieux dont je fais partie ! Bref une lecture pas désagréable, mais que j'oublierai assez vite.
  • persefun Posté le 19 Mai 2019
    Un petit bijou. Parfois drôle parfois tendre, toujours piquant, ce roman aborde le sujet épineux de la vieillesse sans jamais se laisser aller au mélo.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.