En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Tu tueras le père

        Robert Laffont
        EAN : 9782221188651
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Tu tueras le père

        Delphine GACHET (Traducteur)
        Collection : La Bête noire
        Date de parution : 06/10/2015

        Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.
        Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond...

        Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.
        Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière.
        Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l’hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier, qu’il appelle « le Père ».
        Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté…

        « Le meilleur thriller de l’année » Il Corriere della Sera
        « Un duo d’enquêteurs qui sort vraiment de l’ordinaire » Der Spiegel
        « Un cauchemar additif » Elle (Espagne)

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221188651
        Façonnage normé : EPUB2
        DRM : Watermark (Tatouage numérique)
        Robert Laffont
        9.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Felina Posté le 2 Avril 2018
          Les Éditons Robert Laffont s'enrichissent d'une nouvelle collection, plus sombre, plus noire: La bête noire. Sa ligne éditoriale est axée sur les thrillers et les polars. Frisson garanti. Et cela commence avec ce thriller plus que captivant de 664 pages. Une sacrée bête, comme dirait l'autre. ^^ La plume de Sandrone Dazieri capte immédiatement l'attention du lecteur. Dès les premières pages, l'angoisse est là, et ne le quittera plus. La trame, qui au premier abord semble simple, est en réalité beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît, et les répercussions d'autant plus vastes. Le récit suit un binôme, totalement improvisé d'enquêteurs, la belle Colomba Casselli, commissaire en repos suite à un évènement des plus marquants, et un consultant, Dante Torre, au passé terrifiant - auquel je n'ai pu m'empêcher d'associer le physique du Mentalist, allez savoir pourquoi. Le caractère et la psychologie de chacun sont très bien développés, de même que leurs émotions, ce qui les humanise mais donne également une impression de fragilité. Résultat, le lecteur passe une bonne partie du récit a flippé pour eux, et il a des raisons bien fondées pour ça. L'auteur, d'ailleurs, s'en donne à coeur joie. L'intrigue est très bien ficelée, et l'on ne voit rien... Les Éditons Robert Laffont s'enrichissent d'une nouvelle collection, plus sombre, plus noire: La bête noire. Sa ligne éditoriale est axée sur les thrillers et les polars. Frisson garanti. Et cela commence avec ce thriller plus que captivant de 664 pages. Une sacrée bête, comme dirait l'autre. ^^ La plume de Sandrone Dazieri capte immédiatement l'attention du lecteur. Dès les premières pages, l'angoisse est là, et ne le quittera plus. La trame, qui au premier abord semble simple, est en réalité beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît, et les répercussions d'autant plus vastes. Le récit suit un binôme, totalement improvisé d'enquêteurs, la belle Colomba Casselli, commissaire en repos suite à un évènement des plus marquants, et un consultant, Dante Torre, au passé terrifiant - auquel je n'ai pu m'empêcher d'associer le physique du Mentalist, allez savoir pourquoi. Le caractère et la psychologie de chacun sont très bien développés, de même que leurs émotions, ce qui les humanise mais donne également une impression de fragilité. Résultat, le lecteur passe une bonne partie du récit a flippé pour eux, et il a des raisons bien fondées pour ça. L'auteur, d'ailleurs, s'en donne à coeur joie. L'intrigue est très bien ficelée, et l'on ne voit rien venir. Au trois-quart du roman, il y a tellement de rebondissements, et le lecteur se dit que le fantôme après lequel les personnages principaux courent, ne se fera jamais coincé. Une légère lassitude pointe alors le bout de son nez, face à toutes les voies sans issue qui apparaissent les unes après les autres. Et puis soudain - page 586 pour être exact - la claque! Sèche, nette et précise. Bang! Et là, le lecteur dévore en deux deux la centaine de pages qui lui reste à lire, de la tension à l'état pur - bon ok j'exagère un peu mais pas tant que ça . C'est haletant! Et l'on ne devine qu'à la toute fin ce que sont les tenants et les aboutissants du récit, et surtout le nom du Père. On en reste comme deux ronds de flans, de s'être fait manipuler de la sorte, par cette atmosphère au cordeau, et ce style fluide et addictif. La toute dernière page, laisse d'ailleurs supposer que le lecteur ne sait définitivement pas tout, et qu'un ultime rebondissement pourrait bien déboucher sur une suite. Ça serait vraiment percutant! (...)
          Lire la suite
          En lire moins
        • jfdupontviel Posté le 1 Avril 2018
          [Note : Je me réserve toujours une petite gêne dans mes critique afin de ne rien dévoilé de l'intrigue. ] Il ya quelque temps, je me demandais lequel des ces deux romans italiens lire en premier : "Le Chuchoteur" de Donato Carrisi ou "Tu Tueras le Père" de Sandrone Dazieri. Les deux romans semblèrent fort appréciés par la jungle babiloïte. Le premier l'emporta sans vraiment de bonnes raisons. Peux-être étais-ce la couverture, un visage de poupée sale, plus intriguant que ce dessin d'oiseau primitif. Par contre, pour moi, ce dernier est mieux réussi que le bouquin de Carrisi. Carrisi nous avait servi un roman un peu compliqué qui aurait du être écrit en deux tomes. "Tu Tueras le Père" est plus simpliste et tout aussi intriguant. Nous avons droit à un polar divertissant, avec lequel chaque chapitre est un domino qui tombe sur un autre. Tu n'a juste pas le choix de continuer ta lecture. Ce qui nous donne donc une lecture très fluide qui suit un duo homme-femme bien sympatique. La finale est intriguante et nous donne envie de lire la suite de leur aventure. À lire ? : Certainement ! Un bon polar pas trop compliqué... [Note : Je me réserve toujours une petite gêne dans mes critique afin de ne rien dévoilé de l'intrigue. ] Il ya quelque temps, je me demandais lequel des ces deux romans italiens lire en premier : "Le Chuchoteur" de Donato Carrisi ou "Tu Tueras le Père" de Sandrone Dazieri. Les deux romans semblèrent fort appréciés par la jungle babiloïte. Le premier l'emporta sans vraiment de bonnes raisons. Peux-être étais-ce la couverture, un visage de poupée sale, plus intriguant que ce dessin d'oiseau primitif. Par contre, pour moi, ce dernier est mieux réussi que le bouquin de Carrisi. Carrisi nous avait servi un roman un peu compliqué qui aurait du être écrit en deux tomes. "Tu Tueras le Père" est plus simpliste et tout aussi intriguant. Nous avons droit à un polar divertissant, avec lequel chaque chapitre est un domino qui tombe sur un autre. Tu n'a juste pas le choix de continuer ta lecture. Ce qui nous donne donc une lecture très fluide qui suit un duo homme-femme bien sympatique. La finale est intriguante et nous donne envie de lire la suite de leur aventure. À lire ? : Certainement ! Un bon polar pas trop compliqué comme on les aime.
          Lire la suite
          En lire moins
        • artemisia2302 Posté le 2 Mars 2018
          Apres Donati Carrisi, une autre belle découverte d'un auteur italien de polar. L'association de deux enquêteurs bien amochés suite à la disparition d'un garçon de 8 ans et le meurtre de sa mère dont la police soupçonne le père de l'enfant d'être l'auteur des faits. D'un côté Colomba, commissaire en arrêt maladie, blessée au cours d'un événement traumatisant, et de l'autre côté, Dante, un homme connu pour son passé d'enfant du Silo : un enfant enlevé à l'âge de 6 ans et élevé dans un silo par le Père et qui au bout de plusieurs années a réussi à s'enfuir. Ce duo mal assorti pense que le Père est responsable de l'enlèvement de l'enfant et va faire sa propre enquête en marge de celle de la police. Une enquête passionnante, des bons rebondissements, une histoire sans temps mort. Les deux protagonistes sont très attachants, gérant chacun à leur façon leurs traumatismes. Ils mettent toutes leur volonté, leur énergie, leurs ressouces et leurs forces dans cette enquête, enquête qui confronte Dante à son passé. Le Père se révèle être un kidnappeur psychologique des plus effrayants. Par contre, j'ai été moins surprise par l'identité du Père pour autant cela n'a pas gâché mon plaisir de... Apres Donati Carrisi, une autre belle découverte d'un auteur italien de polar. L'association de deux enquêteurs bien amochés suite à la disparition d'un garçon de 8 ans et le meurtre de sa mère dont la police soupçonne le père de l'enfant d'être l'auteur des faits. D'un côté Colomba, commissaire en arrêt maladie, blessée au cours d'un événement traumatisant, et de l'autre côté, Dante, un homme connu pour son passé d'enfant du Silo : un enfant enlevé à l'âge de 6 ans et élevé dans un silo par le Père et qui au bout de plusieurs années a réussi à s'enfuir. Ce duo mal assorti pense que le Père est responsable de l'enlèvement de l'enfant et va faire sa propre enquête en marge de celle de la police. Une enquête passionnante, des bons rebondissements, une histoire sans temps mort. Les deux protagonistes sont très attachants, gérant chacun à leur façon leurs traumatismes. Ils mettent toutes leur volonté, leur énergie, leurs ressouces et leurs forces dans cette enquête, enquête qui confronte Dante à son passé. Le Père se révèle être un kidnappeur psychologique des plus effrayants. Par contre, j'ai été moins surprise par l'identité du Père pour autant cela n'a pas gâché mon plaisir de lecture. Je vais lire très rapidement la suite Tu tueras l'Ange.
          Lire la suite
          En lire moins
        • melul38 Posté le 24 Février 2018
          un enfant a disparu... mais comment exactement? la commissaire Caselli en arrêt, va partir enquêter avec dante Torre, l'enfant du silo. merveilleux thriller qu'on n'arrive pas a lâcher, très bien écrit, histoire palpitante!
        • Pietro38 Posté le 26 Janvier 2018
          Du même niveau que Le Chuchoteur de Donato Carrisi. Dante Torre est un survivant, un miraculé: emprisonné pendant une partie de son enfance dans un silo par un terrifiant psychopathe surnommé le Père, Dante a réussi à s'enfuir et à être retrouvé vivant. Son ravisseur, sur le point d'être arrêté, se serait dans la foulée donné la mort. Je dis se serait, donc au conditionnel, car Dante est persuadé que ce n'est pas le Père qui s'est suicidé. Le Père court toujours, et continue, depuis des décennies, d'enlever des enfants. De manière camouflée, insidieuse. Une nouvelle disparition va conforter Dante dans ses doutes. Pauvre Dante qui ne peut plus rester dans un endroit confiné, et qui vit sur la terrasse extérieure de son appartement. Une vie difficile, et ça ne va pas aller en s'arrangeant, quand débarque le commissaire Colomba Caselli. Qui a également échappé à la mort de peu. A une bombe plus exactement. Une écorchée vive qui va mettre Dante sur la piste d'un redoutable serial killer. Un duo d'enquêteurs de choc inédit, inattendu, surprenant, frontal, embarqué dans une chasse à l'homme sans précédent. Avant de dévorer ce fulgurant thriller hors norme, je pensais que Le Chuchoteur était le plus... Du même niveau que Le Chuchoteur de Donato Carrisi. Dante Torre est un survivant, un miraculé: emprisonné pendant une partie de son enfance dans un silo par un terrifiant psychopathe surnommé le Père, Dante a réussi à s'enfuir et à être retrouvé vivant. Son ravisseur, sur le point d'être arrêté, se serait dans la foulée donné la mort. Je dis se serait, donc au conditionnel, car Dante est persuadé que ce n'est pas le Père qui s'est suicidé. Le Père court toujours, et continue, depuis des décennies, d'enlever des enfants. De manière camouflée, insidieuse. Une nouvelle disparition va conforter Dante dans ses doutes. Pauvre Dante qui ne peut plus rester dans un endroit confiné, et qui vit sur la terrasse extérieure de son appartement. Une vie difficile, et ça ne va pas aller en s'arrangeant, quand débarque le commissaire Colomba Caselli. Qui a également échappé à la mort de peu. A une bombe plus exactement. Une écorchée vive qui va mettre Dante sur la piste d'un redoutable serial killer. Un duo d'enquêteurs de choc inédit, inattendu, surprenant, frontal, embarqué dans une chasse à l'homme sans précédent. Avant de dévorer ce fulgurant thriller hors norme, je pensais que Le Chuchoteur était le plus grand thriller italien jamais écrit. Et bien, Tu tueras le Père atteint des sommets équivalents au roman de Donato Carrisi sur bien des plans. Dès les premières pages, j'ai senti que j'avais entre les mains un thriller pas comme les autres, une production de qualité supérieure, un Label Rouge version serial killer thriller. Et je ne peux pas croire un instant que vous ne le sentirez pas aussi. Tous les ingrédients du thriller d'exception sont réunis: le style d'écriture direct, alerte, percutant, le rythme effréné du récit, le suspense et les rebondissements incessants, des scènes d'action spectaculaires, des personnages forts, hors normes, embarqués dans un engrenage terrifiant et diaboliquement addictif. Et le tueur insaisissable, le diable en personne, qui fait peur, très peur. Au final, Tu tueras le père est une mécanique de précision parfaitement huilée, un furieux page turner, mélange explosif de serail killer thriller saignant et de polar politique, une bombe textuelle survitaminée, un livre à grand spectacle, et surtout une histoire stupéfiante mettant en scène deux personnages hors normes. Avec un ultime rebondissement qui laisse entrevoir une suite intéressante.
          Lire la suite
          En lire moins
        Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
        Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.