Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266320399
Code sériel : 18394
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm
Femmes de nazis
Sabine Rolland (traduit par)
Date de parution : 10/11/2021
Éditeurs :
Pocket

Femmes de nazis

Sabine Rolland (traduit par)
Date de parution : 10/11/2021
Plongez dans les méandres féminins du pouvoir nazi.
Juillet 1937. À travers Berlin passe un convoi de voitures S.S. bardées de croix gammées… On imagine mal Himmler aller au cinéma. C’est pourtant une comédie musicale hollywoodienne que le... Juillet 1937. À travers Berlin passe un convoi de voitures S.S. bardées de croix gammées… On imagine mal Himmler aller au cinéma. C’est pourtant une comédie musicale hollywoodienne que le sinistre personnage a choisi d’aller voir ce soir-là, pour faire plaisir à son épouse.
Margarete Himmler, Magda Goebbels, Carin et Emmy...
Juillet 1937. À travers Berlin passe un convoi de voitures S.S. bardées de croix gammées… On imagine mal Himmler aller au cinéma. C’est pourtant une comédie musicale hollywoodienne que le sinistre personnage a choisi d’aller voir ce soir-là, pour faire plaisir à son épouse.
Margarete Himmler, Magda Goebbels, Carin et Emmy Goering… On oublie souvent, derrière les hauts dignitaires du IIIe Reich, les fidèles compagnes qui les guidaient, les encourageaient. D’où venaient-elles ? Que savaient-elles ? Comment ont-elles vécu les années de faste, celles de la chute ? Les femmes de nazis, aujourd’hui, sortent de l’ombre…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266320399
Code sériel : 18394
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Mettant en évidence les milieux sociaux similaires de ces femmes, Wyllie nous propose d'observer cette période historique sous un nouveau prisme. »
The Guardian

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tvnlaurie Posté le 23 Janvier 2022
    Derrière chaque homme se cache une femme, c'est ce qu'on dit souvent, car un homme a Souvent besoin d'une femme pour l'épauler. En l'occurrence les femmes de nazis présentées dans ce livre sont ce genre de femmes, elles dirigent la maison quand monsieur n'est pas là, s'occupent des enfants et surtout de faire bonne figure lors des rassemblement du parti. Avoir une femme fait parti des convenances, on est mieux vu quand on a une vie bien rangée. Magda, Ilse, Emmy, Gerda, Margarete... sont toutes fanatiques d'Hitler, attirées par lui et voulant lui plaire, elles vont se marier avec des hommes proches de lui pour pouvoir faire parti du cercle de privilégiés. Elles font des fêtes immenses, où l'argent coule à flot.
  • nanouche Posté le 20 Janvier 2022
    Dans cet ouvrage James Wyllie étudie les itinéraires des femmes des chefs nazis Goebbels, Goering, Himmler mais aussi Heydrich, Bormann et Hess depuis la rencontre avec leur futur époux jusqu'à leur mort. Certaines étaient des nazies de la première heure, d'autres sont venues au nazisme par amour ou se sont accommodées du nazisme de leur mari (Emmy Goering), mais aucune cependant ne pouvait ignorer les crimes dans lesquels trempaient leurs maris et dont elles se sont rendues complices en acceptant le train de vie qui allait avec. Ce qui me frappe en effet c'est la corruption de tous ces cadres du régime. Ils possèdent tous plusieurs résidences, souvent immenses, et des chalets sur l'Obersalzberg, certains financés par le "Fonds Adolf Hitler pour l'économie allemande". Il s'agit d'un fonds alimenté par des capitaines d'industrie à partir de ponctions sur les salaires de leurs employés, offert en cadeau à Hitler et géré par Bormann. Les gratifications sont aussi celles du pouvoir absolu. Goering fait de ses événements privés -obsèques de sa première femme, mariage avec la seconde- de véritables fêtes nationales. En s'appuyant sur leurs journaux intimes et leur correspondance, James Wyllie donne la parole à ses protagonistes. On voit ainsi Margarete Himmler... Dans cet ouvrage James Wyllie étudie les itinéraires des femmes des chefs nazis Goebbels, Goering, Himmler mais aussi Heydrich, Bormann et Hess depuis la rencontre avec leur futur époux jusqu'à leur mort. Certaines étaient des nazies de la première heure, d'autres sont venues au nazisme par amour ou se sont accommodées du nazisme de leur mari (Emmy Goering), mais aucune cependant ne pouvait ignorer les crimes dans lesquels trempaient leurs maris et dont elles se sont rendues complices en acceptant le train de vie qui allait avec. Ce qui me frappe en effet c'est la corruption de tous ces cadres du régime. Ils possèdent tous plusieurs résidences, souvent immenses, et des chalets sur l'Obersalzberg, certains financés par le "Fonds Adolf Hitler pour l'économie allemande". Il s'agit d'un fonds alimenté par des capitaines d'industrie à partir de ponctions sur les salaires de leurs employés, offert en cadeau à Hitler et géré par Bormann. Les gratifications sont aussi celles du pouvoir absolu. Goering fait de ses événements privés -obsèques de sa première femme, mariage avec la seconde- de véritables fêtes nationales. En s'appuyant sur leurs journaux intimes et leur correspondance, James Wyllie donne la parole à ses protagonistes. On voit ainsi Margarete Himmler souffrir de relations conjugales difficiles : "Aujourd'hui je suis fermement convaincue que j'ai mérité ma place au soleil, et l'amour et le bonheur"; Goebbels pleurer à la projection de Mutterliebe, un mélo nazi et j'apprends qu'Heydrich était un excellent violoniste dont les interprétations "témoignaient d'une sensibilité extrême et d'une gamme émotionnelle d'une étendue rare". Tout cela les rattache à leur humanité et on pourrait de ce fait trouver l'auteur complaisant. Il me semble que ce n'est pas le cas. Les conditions de vie difficiles des Allemands de base avant et pendant la guerre sont décrites et les crimes nommés. Les femmes dont il est question n'ont pas rechigné à employer des travailleurs forcés à leur service et Lina Heydrich les faisait battre quand ils ne travaillaient pas assez vite. Même si certaines ont protégé un ou deux Juifs de leur entourage, elles sont pour la plupart des antisémites convaincues. Le contraste entre l'image qu'elles avaient d'elles-mêmes, leurs aspirations à une vie que j'ai envie de qualifier de petite bourgeoise et la réalité est vertigineux. Enfin, celles qui ont survécu à la guerre n'ont jamais manifesté aucun regret de leurs choix de vie ou de leurs idées. Elles se sont réfugiées dans le déni ou sont restées des nazies convaincues jusqu'à la fin. James Wyllie s'interroge sur les peines relativement légères voire l'absence de poursuites dont elles ont bénéficié. J'ai beaucoup apprécié cette lecture que j'ai trouvée plutôt facile d'accès. Encore une fois je me suis félicitée d'avoir lu auparavant la biographie d'Hitler par Joachim Fest. C'était un pavé mais un bon investissement qui m'a aidée à mieux suivre la trame chronologique. En plus de ses personnages principaux James Wyllie fait aussi de rapides biographies de seconds couteaux qui les ont côtoyés. Je découvre par exemple Otto Horcher, restaurateur préféré de Goering, qui fournissait ses réceptions. Il a ouvert des annexes dans plusieurs pays occupés par l'Allemagne nazie et repris le Maxim's à Paris. En 1943 il quitte l'Allemagne pour Madrid où le restaurant existe toujours, tenu par les descendants d'Otto. La rubrique Histoire du site de la maison évité soigneusement cette période gênante. Je trouve tout cela passionnant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • duboisginette Posté le 17 Juillet 2021
    EN général c est presque tout du déja lue. C est combien triste de vouloir etre au bras de ceux qui dirige peut importe le Prix..Ces dames n avaient aucunement honte de se gaver de nourritures tandis que le peuple creve de faim...Elles etaient toute fiere d avoir un chateau , un chalet d été et d etre au bras de ces Monsieurs les SS, et d etre admise dans le cercle du Diable... ah l argent et le pouvoir.
  • djee74 Posté le 27 Avril 2021
    livre intéressant sur un sujet pas très connu mais je sais pas , il m'a manqué un peu plus de chronologie peut-être ; par moment, on se perd un peu et quelques passages sont un peu longs ; sinon, cela reste très bien étudié il faut quelques fois s'accrocher...............
  • Ciloulecture Posté le 3 Mars 2021
    Ce livre est extrêmement intéressant ! On y suit le parcours des  femmes des principaux dignitaires nazis, des années 30 à la fin de la seconde guerre mondiale. Le rythme est enlevé car on alterne entre ces six femmes, on ne s'ennuie pas une seconde. L'ecriture est simple et le recit facile d'accès. J'ai appris beaucoup de choses au cours de la lecture, sur ce sujet qui me passionne. Si certaines de ces femmes ont fait l'objet de nombreux livres, d'autres telles que les épouses de Bormann, et Goering m'étaient quasiment inconnues, aussi je suis ravie d'avoir lu ce livre, pour en savoir plus. Car ce récit est véritablement enrichissant. En lisant ce livre, on se rend compte qu'elles partageaient à 100% et peut-être même plus, pour certaines, les idéologies nazies de leur époux. La plus connue d'entre elles, Magda Goebbels a joué un rôle extrêmement important durant le régime nazi. Le plus effrayant, selon moi est l'absence de doutes dans la vie de ces femmes. Malgré l'horreur des actes perpétrés par leurs hommes, elles acceptent tout, voir même les encouragent dans cette voie. Aucune d'elle ne condamne à aucun moment leurs actions. t on referme le livre avec cette question... Ce livre est extrêmement intéressant ! On y suit le parcours des  femmes des principaux dignitaires nazis, des années 30 à la fin de la seconde guerre mondiale. Le rythme est enlevé car on alterne entre ces six femmes, on ne s'ennuie pas une seconde. L'ecriture est simple et le recit facile d'accès. J'ai appris beaucoup de choses au cours de la lecture, sur ce sujet qui me passionne. Si certaines de ces femmes ont fait l'objet de nombreux livres, d'autres telles que les épouses de Bormann, et Goering m'étaient quasiment inconnues, aussi je suis ravie d'avoir lu ce livre, pour en savoir plus. Car ce récit est véritablement enrichissant. En lisant ce livre, on se rend compte qu'elles partageaient à 100% et peut-être même plus, pour certaines, les idéologies nazies de leur époux. La plus connue d'entre elles, Magda Goebbels a joué un rôle extrêmement important durant le régime nazi. Le plus effrayant, selon moi est l'absence de doutes dans la vie de ces femmes. Malgré l'horreur des actes perpétrés par leurs hommes, elles acceptent tout, voir même les encouragent dans cette voie. Aucune d'elle ne condamne à aucun moment leurs actions. t on referme le livre avec cette question qui demeure : pourquoi aucun d'elles n'a été reconnue coupable, au même titre que leurs terrifiants époux ?
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Notre top liste de livres à offrir aux férus d'Histoire

    Vous vous prenez la tête à trouver un cadeau lié à l'Histoire car il/elle est passionné(e), mais vous ne vous y retrouvez pas parmi une multitude de choix ? Lisez vous a conconté une short liste (pas si short) pour faire plaisir à coup sûr aux férus d'Histoire !

    Lire l'article