En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Glacé

        Pocket
        EAN : 9782266219976
        Code sériel : 14900
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 736
        Format : 108 x 177 mm
        Glacé

        Date de parution : 10/05/2012

        Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
        Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
        Le...

        Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
        Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
        Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

        « Retenez bien ce nom : Bernard Minier. » Le Figaro littéraire

        « De répit, point, ni pour les personnages ni pour nous. Une réussite ! » Le Point

        Prix du meilleur roman francophone au Festival polar de Cognac

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266219976
        Code sériel : 14900
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 736
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        8.60 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • JPB Posté le 3 Août 2018
          Bernard MINIER est vraiment un maître pour imaginer des histoires improbables. Celle-ci commence en haut d'un télésiège, lorsque des employés de la station voient quelque chose de curieux pendu dans un des pylônes… Il s'agit d'un cheval, un des plus beaux qui appartiennent au notable de la vallée. Qui a pu mettre en scène un corps écorché à cette altitude et surtout pourquoi ? Un policier et une gendarme vont mener l'enquête pour finalement aboutir à la solution que nul ne pouvait envisager. C'est passionnant.
        • yann72000 Posté le 5 Juillet 2018
          Après "une putain d'histoire" qui m'avait bien plu (sans toutefois m'emballer autant que les Thilliez), malgré la fin décevante à mon avis, on m'avait dit d'essayer la série des Servaz. C'est mieux. Le flic est un personnage intéressant. Bien entendu il est divorcé et a du mal à créer le lien avec sa fille ados. Finalement on n'en découvre pas beaucoup sur lui au fil des pages si ce n'est ses phobies du vide et des nouvelles technologies. Son association avec une capitaine de gendarmerie est originale et le personnage d'Irène plus intéressant que celui de Servaz. Mieux développé sans doute. C'est un flic assez étrange qui avance son enquête par intuition. On le suit donc assez agréablement et on s'attache aussi à ses 2 collègues la fliquette moche et triplement métissée qui semble super sympa et compétente et plus encore Vincent. On découvre au fil des pages qu'il existe une relation plus qu'amicale avec la femme de Vincent. Et même que ce dernier a des relations extra-conjugales intéressantes et inexploitées jusque là (à ma connaissance) par d'autres auteurs. Mais hélas Minier ne prolonge pas ces relations. Elles ne servent pas à faire avancer l'enquête mais permettent pourtant qu'on s'attache mieux... Après "une putain d'histoire" qui m'avait bien plu (sans toutefois m'emballer autant que les Thilliez), malgré la fin décevante à mon avis, on m'avait dit d'essayer la série des Servaz. C'est mieux. Le flic est un personnage intéressant. Bien entendu il est divorcé et a du mal à créer le lien avec sa fille ados. Finalement on n'en découvre pas beaucoup sur lui au fil des pages si ce n'est ses phobies du vide et des nouvelles technologies. Son association avec une capitaine de gendarmerie est originale et le personnage d'Irène plus intéressant que celui de Servaz. Mieux développé sans doute. C'est un flic assez étrange qui avance son enquête par intuition. On le suit donc assez agréablement et on s'attache aussi à ses 2 collègues la fliquette moche et triplement métissée qui semble super sympa et compétente et plus encore Vincent. On découvre au fil des pages qu'il existe une relation plus qu'amicale avec la femme de Vincent. Et même que ce dernier a des relations extra-conjugales intéressantes et inexploitées jusque là (à ma connaissance) par d'autres auteurs. Mais hélas Minier ne prolonge pas ces relations. Elles ne servent pas à faire avancer l'enquête mais permettent pourtant qu'on s'attache mieux aux personnages.
          Lire la suite
          En lire moins
        • nath59 Posté le 3 Juillet 2018
          1er ouvrage de cet auteur que je découvrais, j'ai été littéralement happée par l'atmosphère et l'intrigue. Le titre porte bien son nom. Je me hâte de découvrir la suite...
        • DODONONO Posté le 26 Juin 2018
          Le premier livre de Bernard Minier que j’ai lu, « Le Cercle », m’avait passionnée. Ensuite ce fut « n’éteins pas la lumière », où l’on suit à nouveau le commandant Servaz dans un thriller époustouflant. J’avais un peu peur de lire « Glacé », car c’était là son premier roman, et je craignais ce retour en arrière. Mes craintes se sont vite effacées, car dès les premières pages, l’imagination débordante de cet auteur nous emporte dans un tourbillon hallucinant, et force est de le constater, ses livres se dévorent. Au fil des pages, on ne peut que se dire, « mais où va t ‘il chercher tout cela ». Dans « Glacé », l’intrigue se déroule dans une vallée des Pyrénées, et l’aventure commence avec la découverte d’un cheval sans tête accroché au-dessus du vide en haut d’une centrale hydroélectrique. La proximité d’un établissement psychiatrique et de ses dangereux aliénés, nous fait craindre le pire de page en page, d’autant qu’une jeune psychologue perspicace et un brin fouineuse, débarque dans ce centre pour prendre son premier travail. Un thriller haletant, une intrigue qui se déroule dans une... Le premier livre de Bernard Minier que j’ai lu, « Le Cercle », m’avait passionnée. Ensuite ce fut « n’éteins pas la lumière », où l’on suit à nouveau le commandant Servaz dans un thriller époustouflant. J’avais un peu peur de lire « Glacé », car c’était là son premier roman, et je craignais ce retour en arrière. Mes craintes se sont vite effacées, car dès les premières pages, l’imagination débordante de cet auteur nous emporte dans un tourbillon hallucinant, et force est de le constater, ses livres se dévorent. Au fil des pages, on ne peut que se dire, « mais où va t ‘il chercher tout cela ». Dans « Glacé », l’intrigue se déroule dans une vallée des Pyrénées, et l’aventure commence avec la découverte d’un cheval sans tête accroché au-dessus du vide en haut d’une centrale hydroélectrique. La proximité d’un établissement psychiatrique et de ses dangereux aliénés, nous fait craindre le pire de page en page, d’autant qu’une jeune psychologue perspicace et un brin fouineuse, débarque dans ce centre pour prendre son premier travail. Un thriller haletant, une intrigue qui se déroule dans une atmosphère sombre et Glacé et un dénouement inattendu comme dans tous ses romans. Une seule chose à ajouter, « une putain d’histoire » trône dans ma bibliothèque et je savoure déjà le jour où je vais la vivre.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Brooklynbythesea Posté le 17 Juin 2018
          Wow ! Voilà un thriller digne de ce nom, qui nous happe du début à la fin. Les 700 pages s'avalent goulûment, tant le suspense est bien ménagé et les personnages attachants. L'intrigue est étonnante, le décor est fort bien planté (la Nature est magnifiée), et on est emporté par les rebondissements de l'enquête. Et dire que c'est le 1er roman de Bernard Minier ! Il faut un talent fou pour rivaliser de la sorte avec les fameux "auteurs-de-polars-scandinaves", et s'en sortir si haut la main ! C'est une brillante réussite, qui donne envie d'une seule chose : lire les romans suivants !

        Ils en parlent

        « Retenez bien ce nom : Bernard Minier » Le Figaro Littéraire

        « De répit, point, ni pour les personnages ni pour nous. Une réussite ! » Le Point

        « Ce premier livre a la force de ceux du maître en frayeur. » ELLE

        « Vous le prenez, vous ne le lâchez pas. Oppressant et formidable. » Télématin

        « C’est écrit à la serpe. Il n’y a rien à jeter. » Femme Actuelle

        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com