Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266219976
Code sériel : 14900
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 736
Format : 108 x 177 mm

Glacé

Date de parution : 10/05/2012

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le...

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

« Retenez bien ce nom : Bernard Minier. » Le Figaro littéraire

« De répit, point, ni pour les personnages ni pour nous. Une réussite ! » Le Point

Prix du meilleur roman francophone au Festival polar de Cognac

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266219976
Code sériel : 14900
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 736
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Retenez bien ce nom : Bernard Minier » Le Figaro Littéraire

« De répit, point, ni pour les personnages ni pour nous. Une réussite ! » Le Point

« Ce premier livre a la force de ceux du maître en frayeur. » ELLE

« Vous le prenez, vous ne le lâchez pas. Oppressant et formidable. » Télématin

« C’est écrit à la serpe. Il n’y a rien à jeter. » Femme Actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MissCroqBook Posté le 15 Août 2020
    Alors que d’autres lecteurs sont fans de la première heure de l’auteur et de ses enquêtes, cette lecture signe pour moi la découverte de l’univers de Bernard Minier. Cela fait quelques temps déjà que je souhaitais lire un de ses romans. Et quoi de mieux que de commencer par le premier qu’il a publié pour entrer dans son monde ! Malgré quelques longueurs par moments, la plume est fluide et agréable à lire. En quelques lignes, je me suis retrouvée propulsée dans une enquête captivante et inédite, dans une atmosphère à la fois angoissante et mystérieuse. Entre le décor pyrénéen en plein mois de décembre, la présence d’un institut psychiatrique de haute sécurité et la révélation de secrets passés, notre stress monte crescendo à chaque chapitre. Petit à petit, l’enquête se complexifie et s’intensifie et un paragraphe après l’autre, on se prend au jeu de l’investigation. On cherche des pistes et des indices, on s’attarde sur les détails pour essayer de trouver l’identité de celui qui terrifie la bourgade de Saint Martin avant d’abandonner nos théories pour en élaborer de nouvelles. Bref, on est pris dans l’enquête. Martin Servaz est un commandant de police intuitif et instinctif, considéré comme l’un des meilleurs... Alors que d’autres lecteurs sont fans de la première heure de l’auteur et de ses enquêtes, cette lecture signe pour moi la découverte de l’univers de Bernard Minier. Cela fait quelques temps déjà que je souhaitais lire un de ses romans. Et quoi de mieux que de commencer par le premier qu’il a publié pour entrer dans son monde ! Malgré quelques longueurs par moments, la plume est fluide et agréable à lire. En quelques lignes, je me suis retrouvée propulsée dans une enquête captivante et inédite, dans une atmosphère à la fois angoissante et mystérieuse. Entre le décor pyrénéen en plein mois de décembre, la présence d’un institut psychiatrique de haute sécurité et la révélation de secrets passés, notre stress monte crescendo à chaque chapitre. Petit à petit, l’enquête se complexifie et s’intensifie et un paragraphe après l’autre, on se prend au jeu de l’investigation. On cherche des pistes et des indices, on s’attarde sur les détails pour essayer de trouver l’identité de celui qui terrifie la bourgade de Saint Martin avant d’abandonner nos théories pour en élaborer de nouvelles. Bref, on est pris dans l’enquête. Martin Servaz est un commandant de police intuitif et instinctif, considéré comme l’un des meilleurs de la région. Pour autant, il n’est pas un super flic que rien n’atteint. Comme tout à chacun, il a ses démons et ses faiblesses : il est malhabile au tir, hypocondriaque, sujet au vertige… Ces maladresses font de lui un personnage un peu caricatural mais lui confèrent surtout un côté humain qui le rend plutôt attachant. A ses côtés dans cette enquête, on admire aussi le personnage d’Irene Ziegler, capitaine de gendarmerie. Contrairement à Servaz, elle semble invincible. Elle est forte, débrouillarde, sûre d’elle, un peu rentre dedans. Elle est en opposition au commandant mais leur duo légèrement cliché du bon et de la brute fonctionne. Rapidement, ils vont se comprendre et collaborer efficacement. J’ai également apprécié l’adjoint de Servaz, Vincent Espérandieu – un flic droit et honnête avec une part de mystère. Un personnage que j’ai envie de retrouver dans les prochains romans de la série pour mieux le découvrir. En résumé, un premier roman, certes pas parfait, parfois un peu long mais qui m’a transporté et donné envie de découvrir les prochaines enquêtes du commandant. A suivre…
    Lire la suite
    En lire moins
  • fed-82 Posté le 3 Août 2020
    Les livres de Bernard Minier reviennent régulièrement dans les conseils des groupes de lecture. Moi-même, je me souviens avoir beaucoup apprécié « une putain d’histoire ». C’est donc confiant et plein d’espoir que j’ai débuté la lecture de Glacé. Alors, que dire de ce livre ? Les personnages sont intéressants même si à force de vouloir rendre Servaz attachant, je me suis demandé comment il avait fait pour devenir commandant. Flippé, mauvais tireur, étourdi, torturé… Personnellement, je l’aime bien et cela promet des développements de personnalités intéressants. Même chose pour son entourage personnel et professionnel, de ce côté là également, ça promet. Coté ambiance, que du classique, vieille centrale électrique, hôpital psychiatrique, camp de vacance abandonné, hiver, pluie, froid, le tout perdu dans les montagnes. Rien de bien original mais ça fonctionne plutôt bien. Le tout donne une histoire bien ficelée, sans longueurs avec ce qu’il faut de tension, d’enquête, pas trop gore (juste ce qu’il faut), ça se lit vite et bien. J’ai passé un très agréable moment avec ce roman, bien sûr, on est sur du classique pour un thriller mais ce roman en est un bon représentant du genre. A lire pour les amateurs d’enquêtes, de psychopathes, de meurtres gores, d’ambiances angoissantes et... Les livres de Bernard Minier reviennent régulièrement dans les conseils des groupes de lecture. Moi-même, je me souviens avoir beaucoup apprécié « une putain d’histoire ». C’est donc confiant et plein d’espoir que j’ai débuté la lecture de Glacé. Alors, que dire de ce livre ? Les personnages sont intéressants même si à force de vouloir rendre Servaz attachant, je me suis demandé comment il avait fait pour devenir commandant. Flippé, mauvais tireur, étourdi, torturé… Personnellement, je l’aime bien et cela promet des développements de personnalités intéressants. Même chose pour son entourage personnel et professionnel, de ce côté là également, ça promet. Coté ambiance, que du classique, vieille centrale électrique, hôpital psychiatrique, camp de vacance abandonné, hiver, pluie, froid, le tout perdu dans les montagnes. Rien de bien original mais ça fonctionne plutôt bien. Le tout donne une histoire bien ficelée, sans longueurs avec ce qu’il faut de tension, d’enquête, pas trop gore (juste ce qu’il faut), ça se lit vite et bien. J’ai passé un très agréable moment avec ce roman, bien sûr, on est sur du classique pour un thriller mais ce roman en est un bon représentant du genre. A lire pour les amateurs d’enquêtes, de psychopathes, de meurtres gores, d’ambiances angoissantes et éventuellement de montagne et de randonnée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeMondeDeMarieD Posté le 1 Août 2020
    1er roman de Bernard Minier. Cet auteur de thriller faisant beaucoup parler de lui, j'ai eu envie de lire ce 1er roman et je n'ai pas été déçue. Une richesse dans l'écriture et le choix des mots. Des personnages travaillés et des paysages très détaillées. A cela s'ajoute une intrigue et quelques rebondissements. J'ai beaucoup pris de plaisir à lire ce thriller. Toutefois l'histoire en elle-même ne m'a pas toujours convaincue. Entre l'institut Psy qui, comme par hasard, est des plus glauque ou le fait que j'ai sentie venir une fausse piste, font que je risque d'oublier très vite l'histoire. Mais j'ai apprécié le style de l'auteur et donc nul doute que je lirais un autre de ses romans.
  • OSOLEMIO Posté le 1 Août 2020
    Saint Martin : village encaissé du Cominges. Une première de couverture dans les neiges et les glaces : Bernard Minier qui connait bien les Pyrénées va tenter de nous faire peur avec son premier thriller "glacé "! Le commandant Martin Servaz de la brigade de Toulouse est appelé en urgence par le procureur Catherine d'Humières pour une affaire "hors norme" ! Effectivement il se rend sur les lieux et découvre avec une certaine amertume que le cadavre est la tête d'un cheval qui a été suspendue en haut du pylône d'un téléphérique ! Il va être aidé par le capitaine Iréne Ziegler pour déterminer quels sont les mobiles de cet incident .. Mais avec la neige ( j'avais commencé à noter le nombre de mots " neige " dans le récit et, après 50 : j'ai abandonné ! ), le brouillard et les tempêtes : plusieurs pistes se présentent à lui ... à savoir : Une piste bleue avec les 2 vigiles qui ont pris la fuite avec leur casier judiciaire douteux. Une piste rouge avec le désir de vengeance d'Eric Lombard qui est à la tête de l'empire du même nom et, qui compte sur ses appuis en hauts lieux pour y parvenir. La piste noire :... Saint Martin : village encaissé du Cominges. Une première de couverture dans les neiges et les glaces : Bernard Minier qui connait bien les Pyrénées va tenter de nous faire peur avec son premier thriller "glacé "! Le commandant Martin Servaz de la brigade de Toulouse est appelé en urgence par le procureur Catherine d'Humières pour une affaire "hors norme" ! Effectivement il se rend sur les lieux et découvre avec une certaine amertume que le cadavre est la tête d'un cheval qui a été suspendue en haut du pylône d'un téléphérique ! Il va être aidé par le capitaine Iréne Ziegler pour déterminer quels sont les mobiles de cet incident .. Mais avec la neige ( j'avais commencé à noter le nombre de mots " neige " dans le récit et, après 50 : j'ai abandonné ! ), le brouillard et les tempêtes : plusieurs pistes se présentent à lui ... à savoir : Une piste bleue avec les 2 vigiles qui ont pris la fuite avec leur casier judiciaire douteux. Une piste rouge avec le désir de vengeance d'Eric Lombard qui est à la tête de l'empire du même nom et, qui compte sur ses appuis en hauts lieux pour y parvenir. La piste noire : qui se situe à l'institut Wargnier dirigé par le psychiatre Francis Xavier secondé par l'infirmière chef Lisa Ferney et avec une jeune psychologue arrivée récemment de Suisse. Mais sont enfermés dans cet établissement des psychopathes particulièrement dangereux et Julian Hirtmann l'ex procureur genevois qui a tué sauvagement sa famille ! Une piste jaune avec les 4 copains de poker : Chaperon/Grimm/Perrault/Mourrenx qui ont , 15 ans auparavant fait parler d'eux au sujet de viols de jeunes filles ! Et bien sur , en "hors piste " il va y avoir des meurtres perpétrés suivant le même mode opératoire + l'ADN de Hirtmann trouvé en un endroit ou il ne pouvait pas se trouver ! Servaz est mélomane, il n'est pas "branché " sur les nouvelles technologies et il a souvent peur, tremble, s'émeut facilement : un vrai " antiflic" à la mode toulousaine mais comment va t'il gérer toutes ces pistes ? Certes, Bernard Minier a multiplié ces pistes pour nous "embrouiller", mais ( à mon avis ) , il a perdu en logique et en crédibilité. "Glacé" reste cependant un bon thriller français qui a pour cadre la grandeur et la majesté de la chaîne des Pyrénées.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Vavanguer974 Posté le 31 Juillet 2020
    Haletant, très bien écrit. Un de mes polars préférés à ce jour.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !