Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262026530
Code sériel : 172
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 800
Format : 108 x 177 mm

L'épopée cathare

Tome 4 : Mourir à Montségur (1230-1244)

Date de parution : 19/04/2007

Le quatrième des cinq volumes en poche de L' épopée cathare, l'ouvrage de référence sur le sujet par le spécialiste incontesté.

750 ans après les événements, Montségur parle encore à notre imaginaire. La légende et l'histoire ont entremêlé leurs fils ; une poignée d'«hérétiques» qui défient des années durant les deux plus grandes puissances de leur temps, l'Eglise romaine et le roi de France ; dix mois d'un siège en altitude...

750 ans après les événements, Montségur parle encore à notre imaginaire. La légende et l'histoire ont entremêlé leurs fils ; une poignée d'«hérétiques» qui défient des années durant les deux plus grandes puissances de leur temps, l'Eglise romaine et le roi de France ; dix mois d'un siège en altitude qui s'acheva un matin de mars 1244, dans les cendres d'un immense bûcher collectif ; les dossiers de l'Inquisition conservant les données d'un combat dont la question centrale reste toujours d'actualité : comment le mal peut-il apparaître dans un monde créé par un Dieu en principe infiniment bon ? La réponse cathare était fascinante, mais aussi redoutable pour les rois de France que pour Rome. C'est l'histoire d'une geste pathétique et folle, ici magistralement racontée en se fondant uniquement sur les sources du temps.

Michel Roquebert est le spécialiste incontesté des cathares. Il a publié avec succès de nombreux ouvrages sur le sujet, notamment dans la collection tempus Histoire des cathares et L'Epopée cathare (tome I, L'Invasion ; tome II, Muret ou la dépossession; tome III, Le Lys et la Croix).

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262026530
Code sériel : 172
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 800
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MDWI Posté le 3 Décembre 2019
    Ce n'est pas un roman mais un livre d'histoire (une brique de 700 pages) que j'ai parcouru pour des recherches personnelles. Des le début, j'ai été noyée sous une avalanche de noms souvent pareils, même si heureusement l'auteur reprécise régulièrement qui est qui. Des arbres généalogiques en annexe permettent également de clarifier tout ça. Les références documentaires sont précises et si l'auteur émet des hypothèses, c'est toujours indiqué. J'ai quand même parcouru certains passages en diagonale car ils m'intéressaient moins. Néanmoins, je l'ai trouvé moins rébarbatif que je ne pensais, plutôt passionnant pour un livre d'histoire, et même parfois presque lyrique malgré le parti pris de l'auteur pour certains personnages.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…