Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264034564
Code sériel : 3578
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

L'héritage de Karna

Luce HINSCH (Traducteur)
Date de parution : 20/11/2003

Après dix-huit ans d’une folle fugue, Dina rentre de Berlin. Karna se réjouit de rencontrer cette aïeule tant fantasmée. Mais à Reinsnes, son retour effraie. D’autant que, séduite par la révolution industrielle, elle entend régir l’avenir du comptoir, bousculant à nouveau l’ordre établi. Et les cœurs : car Dina réveille...

Après dix-huit ans d’une folle fugue, Dina rentre de Berlin. Karna se réjouit de rencontrer cette aïeule tant fantasmée. Mais à Reinsnes, son retour effraie. D’autant que, séduite par la révolution industrielle, elle entend régir l’avenir du comptoir, bousculant à nouveau l’ordre établi. Et les cœurs : car Dina réveille les blessures d’antan, qu’on espérait enfouies à jamais.

Les mots tombent comme des coups de poings sur la mer furibonde et dans un lyrisme sauvage se dénoue la lignée des Grønelv : il faut enterrer les morts et pardonner les vivants.

Traduit du norvégien
par Luce Hinsch

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264034564
Code sériel : 3578
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Torrentueuse, tempétueuse, romanesque à souhait (...) Herbjorg Wassmo se montre d'une grande souplesse d'écriture, d'une grande vigueur aussi. Elle sait comme personne mettre en scène l'amour et la mort avec excés et avec fougue."
La Montagne

 

"Elle écrit la Norvège, ses landes démoniaques, sa mer furibonde, et raconte aussi les tempêtes humaines, les naufrages amoureux. Wassmo est une fougueuse, une mangeuse de lecteurs."
Télérama

 

"Un livre brûlant. A la fois chargé de désirs et puritain, mariant superbement le chaud et le froid, le goût du péché et l'horreur du péché, la punition, la rédemption."
Télérama

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Errant Posté le 7 Septembre 2019
    Avant-dernier tome de la saga de Dina, on y voit celle-ci revenir à Reinsnes après dix-huit d'absence et reprendre rapidement les rênes du comptoir en train de péricliter. Forcément, ce sera un temps d'explications avec son fils Benjamin et son mari Anders qu'elle a laissé en plan sans explication. Et tout le reste du monde devra s’accommoder du retour de la Dina, toujours aussi en verve et en détermination. Les émotions sont à fleur de peau, les vérités camouflées éclatent au grand jour et le drame guette. Dina, malgré sa force, saura-t-elle tout arranger? Tout prépare à une finale que l'on devine déjà grandiose; j'ai hâte.
  • patricebellocq Posté le 16 Janvier 2016
    Nouvelle trilogie de Herbjorg Wassmo, où nous retrouvons les personnages du Livre de Dina plus vieux, à la fin du 19ème siècle toujours dans le Norland. Karna, la petite fille de Dina en est le personnage principal, mais contrairement à Dina dans la première trilogie qui tenait le devant de la scène, ici l'importance des personnages est plus équilibrée. C'est le début de l'industrialisation, les bateaux à vapeur, les ateliers le developpement du commerce et des voyages même dans le nord et l'abscence de Dina pendant de nombrueses années vont entrainer petit à petit le déclin de Reinsness au profit de Sdranstedet qui devient une ville. De retour de Copenhague, où il a fait ses études de médecine, Benjamin, le fils de Dina revient au pays avec un bébé, Karna dont la mère est morte à la naissance. La petite fille, fragile et épileptique va grandir dans le domaine familial et s'inventer une grand mère imaginaire pour pallier à l'abscence de Dina qui tient tant de place dans la mémoire de tous. Elevée par son père et par Hanna, la fille de Stine soeur de lait de Benjamin, elle voit arriver Anna de Copenhague, jeune femme dont Benjamin était amoureux... Nouvelle trilogie de Herbjorg Wassmo, où nous retrouvons les personnages du Livre de Dina plus vieux, à la fin du 19ème siècle toujours dans le Norland. Karna, la petite fille de Dina en est le personnage principal, mais contrairement à Dina dans la première trilogie qui tenait le devant de la scène, ici l'importance des personnages est plus équilibrée. C'est le début de l'industrialisation, les bateaux à vapeur, les ateliers le developpement du commerce et des voyages même dans le nord et l'abscence de Dina pendant de nombrueses années vont entrainer petit à petit le déclin de Reinsness au profit de Sdranstedet qui devient une ville. De retour de Copenhague, où il a fait ses études de médecine, Benjamin, le fils de Dina revient au pays avec un bébé, Karna dont la mère est morte à la naissance. La petite fille, fragile et épileptique va grandir dans le domaine familial et s'inventer une grand mère imaginaire pour pallier à l'abscence de Dina qui tient tant de place dans la mémoire de tous. Elevée par son père et par Hanna, la fille de Stine soeur de lait de Benjamin, elle voit arriver Anna de Copenhague, jeune femme dont Benjamin était amoureux au Danemark et qui vient s'installer à Reinsness. Benjamin se trouve déchiré entre Hanna et Anna et Karna fait l'apprentissage du mensonge et de la duplicité. Le retour de Dina aprés 25 ans d'abscence va tout bouleverser. Le talent de conteur de Herbjorg Wassmo ne se dément pas, on retrouve avec bonheur les personnages du livre de Dina, avec des nouveaux, Hanna, Benjamin, Anna, Olaisen et bien sur Karna, dont la vie onirique vaut bien celle de sa grand mère. Encore une fois, la part belle est faite aux personnages féminins alors que les personnages masculins sont plus laches , plus violents et moins sympathiques. Comme la première trilogie, les trois livres sont indissociables
    Lire la suite
    En lire moins
  • Kittiwake Posté le 19 Août 2014
    Dina revient! Et bien sûr cela change tout à Reinsnes, qui était en train de mourir à petit feu, faute d’une gestion musclée dont était bien incapable le docteur Benjamin, habité par ses tergiversations sentimentales et la difficulté de son travail. Ce n’est pas non plus Anders, fatigué, vieillissant qui peut redresser la barre. Dina, que vient accueillir une foule curieuse, lors de son retour à l’embarcadère. Ceux qui la connaissaient bien sûr, mais aussi ceux qui en avaient juste entendu parler. La petite Karna est vite séduite par cette dame imposante. Des secrets sont dits, des êtres meurent , d’autres révèlent leur côté obscur, d’autres encore émigrent vers l’Amérique. Dina reste droite au coeur des tempêtes et reprend la barre : elle sauvera Reinsnes, dût-elle s’allier au diable. C’est dans ce tome à nouveau la personnalité forte et le charisme de Dina qui suscite l’enthousiasme du lecteur.Elle dynamise le récit comme elle secoue les consciences au sein du roman. Faute d’attention ou difficulté de traduction, il semble que le nombre de passages peu clair sur le plan de la syntaxe au point de nuire à la compréhension augmente un peu sur la presque fin de la saga.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…