Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266289276
Code sériel : 12533
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 96
Format : 108 x 177 mm

Phèdre

Date de parution : 30/10/2018
LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE
 
Phèdre est un tourbillon de folie amoureuse et de sang. Des divinités invisibles égarent les héros de Racine, les jetant dans la fureur...
Héritière d'une lignée maudite, Phèdre devrait aimer le prince Thésée, son mari. Elle brûle au contraire pour son beau-fils Hippolyte d'une fièvre qui...
LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE
 
Phèdre est un tourbillon de folie amoureuse et de sang. Des divinités invisibles égarent les héros de Racine, les jetant dans la fureur...
Héritière d'une lignée maudite, Phèdre devrait aimer le prince Thésée, son mari. Elle brûle au contraire pour son beau-fils Hippolyte d'une fièvre qui la ronge, la conduit au délire et au crime. Plongée dans « l'inimaginable enfer » de la jalousie, elle prépare la mise à mort de ce jeune dieu qui en aime une autre...
« Quels vers ! écrivait André Gide. Y eut-il jamais, dans aucune langue humaine, rien de plus beau ? »

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266289276
Code sériel : 12533
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 96
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nitocris2021 Posté le 17 Juin 2021
    Le chef d’œuvre de Racine même si personnellement je préfère "Andromaque" et "Iphigénie". Étincelante de noirceur, sublime de beauté poétique, cette tragédie crée une figure bouleversante d’ambiguïté, de passion et de culpabilité. En humanisant Hippolyte, Racine rend le drame encore plus poignant. A lire et à voir.
  • Nekomata Posté le 15 Juin 2021
    J’ai toujours du mal à écrire une critique sur un texte classique. Je ne me sens pas « légitime ». Je n’ai pas fait d’études de lettres, je ne maîtrise pas l’analyse de textes, je ne comprends pas toujours les références mais ça ne m’empêche pas d’apprécier mes lectures et d’aimer découvrir les classiques. J’avais lu Phèdre en cours il y a bien longtemps et je n’en gardais absolument aucun souvenir. J’avais donc envie de le redécouvrir sans pression. J’aime le théâtre et bien que ce ne soit pas mon péché mignon, lire en vers de temps en temps ne me dérange pas. J’en avais peur mais finalement j’ai vite apprécié l’histoire sans plus me focaliser sur la forme. L’amour, la haine, ces sentiments tant de fois déclamés dans tous les arts possibles et pourtant je ne me l’explique pas, je ne trouve pas les mots qui argumenteraient pour expliquer que c’est beau, que le texte m’a plu. J’ai aimé le contexte antique, les références mythologiques et je l’ai imaginé joué sur scène. Bref, il y a des textes comme ça, même sans tout saisir, on comprend facilement qu’ils soient devenus des classiques.
  • Flocava1 Posté le 13 Juin 2021
    Je n’avais jamais lu encore cette pièce de Racine que j’ai trouvé dans un passage des livres récemment. J’aime lire les pièces de théâtre et reste impressionnée par les grands classiques tels que Racine que je lis avec un immense plaisir même si je n’ai pas de culture mythologique grecque et antique . Quel plaisir que ses alexandrins même si j’ai trouvé je ne sais pourquoi cette pièce plus difficile que d’autres. Mais mon plaisir reste intacte et il me tarde de la voir jouée à la hauteur de sa qualité
  • Baudelaire13 Posté le 25 Mai 2021
    [masquer]Peut-être - sans doute, le chef-d'œuvre absolu du théâtre classique français! Dans cette tragédie (en alexandrins, comme il se doit au XVIIe siècle ), Racine scrute avec un regard acéré les délices mais surtout les affres de la passion amoureuse. Le spectateur - ou le lecteur - est partagé face au personnage de Phèdre, follement éprise d'Hippolyte, le fils que Thésée, son mari, eut d'un premier lit: faut-il voir en elle une femme pitoyable, irrésistiblement enchaînée à un amour aveugle, sous l'impulsion de la cruelle Vénus ou un être monstrueux en proie à la rage de la jalousie (lorsqu'elle apprend que ce même Hippolyte en aime une autre) ainsi qu'aux démons du désespoir et du remords qui la conduiront au suicide? C'est tout le génie de Racine de nous offrir une peinture aussi contrastée, aussi profonde, aussi humaine... Et que dire de la langue racinienne, de son intense poésie, tour à tour caressante et déchirante, éminemment musicale - l'une des plus pures de notre littérature! Une œuvre donc à lire impérativement, même si son abord peut paraître un peu difficile à certains. [/masquer]
  • NancyCeleste Posté le 10 Mai 2021
    Cette tragédie classique, écrite par Jean Racine en 1677, est composée de 5 actes, sa pièce est une analyse et une dénonciation de la passion amoureuse à travers le personnage et l'histoire de Phèdre. Elle est une figure mythique qui n'a cessé d'inspirer des dramaturges et poètes à travers les siècles. Phèdre est un personnage que l'on rencontre dans la mythologie grecque. Elle était la fille de Minos, le roi de Crète et de Pasiphaé, ce qui en fait la demi-soeur du Minotaure. Phèdre est la seconde épouse du célèbre Thésée, le vainqueur du Minotaure, roi d'Athènes. Mais voilà le problème : elle est éprise de son beau-fils Hippolyte. Hippolyte est le fils de Thésée, né d'une première union avec une Amazone. La raison de cet amour est expliquée par le fait qu'Hippolyte honore la déesse Artémis tandis qu'il méprise la déesse Aphrodite. Cette dernière, pour se venger, suscite chez Phèdre cette passion coupable. Phèdre s'offre à Hippolyte et avoue son amour « incestueux » qui la brûle et la déchire, mais qui est plus fort qu'elle. Face au rejet du jeune homme et découvrant l'amour d'Hippolyte pour Aricie, elle accuse Hippolyte d'avoir voulu la violenter. Ainsi, c'est l'histoire dramatique de... Cette tragédie classique, écrite par Jean Racine en 1677, est composée de 5 actes, sa pièce est une analyse et une dénonciation de la passion amoureuse à travers le personnage et l'histoire de Phèdre. Elle est une figure mythique qui n'a cessé d'inspirer des dramaturges et poètes à travers les siècles. Phèdre est un personnage que l'on rencontre dans la mythologie grecque. Elle était la fille de Minos, le roi de Crète et de Pasiphaé, ce qui en fait la demi-soeur du Minotaure. Phèdre est la seconde épouse du célèbre Thésée, le vainqueur du Minotaure, roi d'Athènes. Mais voilà le problème : elle est éprise de son beau-fils Hippolyte. Hippolyte est le fils de Thésée, né d'une première union avec une Amazone. La raison de cet amour est expliquée par le fait qu'Hippolyte honore la déesse Artémis tandis qu'il méprise la déesse Aphrodite. Cette dernière, pour se venger, suscite chez Phèdre cette passion coupable. Phèdre s'offre à Hippolyte et avoue son amour « incestueux » qui la brûle et la déchire, mais qui est plus fort qu'elle. Face au rejet du jeune homme et découvrant l'amour d'Hippolyte pour Aricie, elle accuse Hippolyte d'avoir voulu la violenter. Ainsi, c'est l'histoire dramatique de cette femme prise d'un amour interdit préférant faire accuser un innocent plutôt que de subir les conséquences de sa passion. Des quiproquos, des malentendus, des manigances, Racine nous emporte dans cette tragédie remarquable aux différents thèmes abordés tel que l'adultère, l'amour, la passion, la fatalité, la culpabilité et la jalousie. J'ai peu de choses à en dire, si ce n'est que c'est une magnifique tragédie.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.