Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707144454
Code sériel : 757
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Sociologie du cinéma

,

Collection : Repères
Date de parution : 12/05/2021
Comment le cinéma français est-il structuré ? Comment analyser le regard des différentes catégories de spectateurs ? Comment se fabriquent collectivement les films ? Comment le cinéma parle-t-il du monde social ?
Ce livre s’interroge sur la polarisation du cinéma français entre cinéma commercial et cinéma d’auteur. Il analyse ensuite la...
Comment le cinéma français est-il structuré ? Comment analyser le regard des différentes catégories de spectateurs ? Comment se fabriquent collectivement les films ? Comment le cinéma parle-t-il du monde social ?
Ce livre s’interroge sur la polarisation du cinéma français entre cinéma commercial et cinéma d’auteur. Il analyse ensuite la consommation des films à travers l’étude de la fréquentation des salles, des pratiques de visionnage et des préférences des publics, sans oublier le rôle des intermédiaires, distributeurs et salles de cinéma. Il montre également les modalités concrètes de fabrication des films, de constitution des équipes et les rapports de force (en termes de statut, de genre, etc.) propres aux différents métiers (techniciens, réalisateurs, producteurs et acteurs, diffuseurs, administrateurs, etc.). Enfin, il s’intéresse aux relations entre cinéma et sociologie : dans quelle mesure peut-on considérer le cinéma comme un mode de connaissance du monde social ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707144454
Code sériel : 757
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Ils en parlent

Aussi limpide que complet, le précis, Sociologie du cinéma, révèle tout l’intérêt et la richesse de ce type d’approche. Car, de la naissance d’un film à son appropriation par une multiplicité de métiers, en passant par les pratiques des spectateurs, cette industrie culturelle n’est-elle pas à sa façon un fait social total, traversé par différents rapports de force ? Attentif à la partition du cinéma français entre films d’auteur et films populaires - entre profit symbolique et profit économique -, l’ouvrage parvient à varier les cadrages sur les œuvres : Le Goût des autres, d’Agnès Jaoui, Les Choristes, de Christophe Barratier, la saga Astérix, Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma, etc. « Objet de connaissance pour les sciences sociales, le cinéma est aussi une forme de connaissance du monde social. » CQFD.
Juliette Cerf / Télérama
Aurélie Pinto et Philippe Mary se penchent sur les articulations fines entre le fait social et le cinéma, tant dans ses modes de fonctionnement que dans ses représentations filmiques. […] Une lecture instructive, qui met en perspective la fabrication des films et leur regard, mais aussi leurs modes de réception et la hiérarchisation de leur public.
Jonathan Fanara / Le Mag du Ciné
Sociologie du cinéma donnera à penser à tous ceux qui s’intéressent au septième art, y compris sur le plan esthétique. [...] Passionnant.
Christophe Kantcheff / Politis

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ana_Kronik Posté le 6 Août 2021
    Saviez-vous que le cinéma reste largement en tête des sorties culturelles? Ce petit livre bourré d'infos sur le cinéma en montre toute la complexité. Bien sûr, on pourrait penser qu'il y a deux cinémas, celui des auteurs, et celui dit 'commercial'. Mais ce n'est pas si simple, car nombreux sont ceux qui passent de l'un à l'autre et pour certains, les techniciens, les sans-grade, il n'y a guère de différence. Les auteurs utilisent la représentation à deux axes désormais classique, mise au point par Pierre Bourdieu dans "La distinction". Mais il ont eu aussi le mérite de ne pas s'y limiter, en proposant d'autres éléments de réflexion. En montrant par exemple que les classes supérieures ont en partie perdu le réflexe du snobisme, et qu'elles s'intéressent à une large catégorie de films, qui vont du romantique au film d'horreur. Mais probablement pas de la même manière, car ceux qui sont dotés d'un capital culturel plus important peuvent également analyser l'œuvre. Et ce sont les CSP+ qui fréquentent le plus les salles obscures. Cette petite collection se distingue par la richesse de chacun de ses titres. Ici on trouvera des tableaux instructifs sur les professions du cinéma, des chiffres parlants. Par exemple, quelle... Saviez-vous que le cinéma reste largement en tête des sorties culturelles? Ce petit livre bourré d'infos sur le cinéma en montre toute la complexité. Bien sûr, on pourrait penser qu'il y a deux cinémas, celui des auteurs, et celui dit 'commercial'. Mais ce n'est pas si simple, car nombreux sont ceux qui passent de l'un à l'autre et pour certains, les techniciens, les sans-grade, il n'y a guère de différence. Les auteurs utilisent la représentation à deux axes désormais classique, mise au point par Pierre Bourdieu dans "La distinction". Mais il ont eu aussi le mérite de ne pas s'y limiter, en proposant d'autres éléments de réflexion. En montrant par exemple que les classes supérieures ont en partie perdu le réflexe du snobisme, et qu'elles s'intéressent à une large catégorie de films, qui vont du romantique au film d'horreur. Mais probablement pas de la même manière, car ceux qui sont dotés d'un capital culturel plus important peuvent également analyser l'œuvre. Et ce sont les CSP+ qui fréquentent le plus les salles obscures. Cette petite collection se distingue par la richesse de chacun de ses titres. Ici on trouvera des tableaux instructifs sur les professions du cinéma, des chiffres parlants. Par exemple, quelle est la probabilité pour un réalisateur (ou une réalisatrice) de pouvoir financer un second film? Enfin, on s'intéressera aussi à la représentation sociologique du monde que représente le cinéma aujourd'hui, en tant que reflet de notre société.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !