En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        « Arrête avec tes mensonges » - Prix Maison de la presse 2017

        Julliard
        EAN : 9782260029885
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 198
        Format : 130 x 205 mm
        « Arrête avec tes mensonges » - Prix Maison de la presse 2017

        Date de parution : 05/01/2017

        Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
        Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère...

        Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier.
        Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre.
        Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale.
        Mais un amour, quand même.
        Un amour immense et tenu secret.
        Qui a fini par me rattraper.

        Prix Maison de la presse 2017.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782260029885
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 198
        Format : 130 x 205 mm
        Julliard
        18.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • SabiSab28 Posté le 2 Mai 2018
          C'est avec beaucoup d'émotions que je referme ce livre. Il est le témoignage d'un amour douloureux dans la vie de l'auteur représentant le premier sentiment amoureux et le "morsure"qu'il en découle, le manque, l'abandon, ... Tous ces sentiments que Philippe Besson aborde dans ces autres livres et qui trouvent leurs origines dans cette passion amoureuse. L'écriture est rapide, vive mais profonde et émouvante. On y perçoit la passion, la tristesse, le désarroi, l'impuissance et le poids du destin que l'on se créé ou non, de l'acceptation de sa différence que l'on accepte ou non. Premier livre de cet auteur pour moi et j'en suis heureuse puisqu'il m'incite à lire les autres surtout ceux dont il parle.
        • VincentDurandal Posté le 25 Avril 2018
          Quel talent ! Philippe Besson réussit le tour de force consistant à écrire un livre court, percutant, soutenu qu'on lit d'une traite tout en offrant au lecteur de ressentir avec le narrateur la langueur et les lents atermoiements des amours adolescentes. Cette histoire particulière d'amours homosexuelles taboues puis de moins en moins résonne à l'universel grâce à la poésie des mots de Philippe Besson. Bien sûr que j'ai pleuré; bien sûr que c'était délicieux.
        • Gudulle Posté le 19 Avril 2018
          Quel livre sublime. 1984, Philippe Besson a 17 ans et la vie devant lui. Rien ne le prédestine encore à des envies d'écriture ou de voyages. Au lycée, il se fait accoster par Thomas Andrieu. Ils se retrouvent au café. Puis au gymnase. Là ils font l'amour. Prémice d'une relation qui va se poursuivre dans le temps mais dans le plus strict secret. C'est le deal: à prendre ou à laisser. Une histoire de rencontre, de jeunesse, de passion, d'amour, de séparation... Un livre qui m'a bouleversée par son intensité et la dramaturgie de son dénouement Un premier essai sans fautes pour moi avec cet auteur qui assume pleinement sa sexualité. Je n'ai pas de mots pour traduire cette force brutale, ce shaker d'émotions qui m'a ébranlé. "Parce que tu partiras et que nous resterons". Juste somptueux.
        • kouette_kouette Posté le 4 Avril 2018
          Se préoccuper de son épanouissement personnel n’est pas de l’autolâtrie. C’est juste nécessaire. Parce qu’à priori, le bonheur ne s’est jamais trouvé dans un paquet Bonux. Avec cette autobiographie (qui, au passage, est LA clé des marottes de l’auteur pour les aficionados), Philippe Besson en écrit la plus belle démonstration. Enfin, c’est plutôt l’écriture qui est belle. La démonstration, elle, de part son authenticité, est triste et accablante. On découvre la vie désastreuse de l’amour de jeunesse de l’écrivain, Thomas. Désastreuse parce que malheureuse. Il ne se sent pas le droit de vivre sa sexualité librement, ni de choisir sa voie professionnelle. Double peine. Il me suffit de regarder la couverture du livre qui illustre ce jeune homme à la vie gâchée, parce qu’il est incapable de se libérer de ses chaînes de « bonne conduite », pour ressentir une peine immense. Et ce qui m’est carrément insupportable, c’est quand je réalise que Thomas ne fait pas partie de la dernière génération victime de ces mentalités bridantes... La morale du livre est limpide. Incontestable. Manque plus qu’elle devienne triviale.
        • lupiotte Posté le 3 Avril 2018
          J’ai été choisie en tant que juré du Prix Audiolib 2018 et je dois donc écouter dix livres audio et les noter. Pour le deuxième roman, j’ai choisi Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson et lu par Antoine Leiris. Personnellement, je n’aurai jamais lu ce roman si je ne l’avais pas reçu mais c’est une très bonne découverte ! Déjà, je le trouve très bien lu et ça donne une bonne dimension au roman. De plus, on se laisse prendre à l’histoire, j’aime comment le roman est découpé entre les périodes. Les années 80 représentent les 3/4 du roman mais c’est justement la période racontée, ce qui s’est passé dans son enfance, son amour de jeunesse. Puis, on fait un bond dans le temps et on se retrouve en 2007 puis de nouveau en 2016. C’est dans un sens une belle histoire, mais dans un autre une histoire triste. Un amour de jeunesse, un amour caché, tenu secret, parce qu’à cette époque ce n’était pas les mêmes mentalités qu’aujourd’hui. J’aime beaucoup les rencontres après cette période, une rencontre par hasard qui va du coup tout changer et faire repenser au passé. En résumé, Arrête avec tes mensonges est un excellent... J’ai été choisie en tant que juré du Prix Audiolib 2018 et je dois donc écouter dix livres audio et les noter. Pour le deuxième roman, j’ai choisi Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson et lu par Antoine Leiris. Personnellement, je n’aurai jamais lu ce roman si je ne l’avais pas reçu mais c’est une très bonne découverte ! Déjà, je le trouve très bien lu et ça donne une bonne dimension au roman. De plus, on se laisse prendre à l’histoire, j’aime comment le roman est découpé entre les périodes. Les années 80 représentent les 3/4 du roman mais c’est justement la période racontée, ce qui s’est passé dans son enfance, son amour de jeunesse. Puis, on fait un bond dans le temps et on se retrouve en 2007 puis de nouveau en 2016. C’est dans un sens une belle histoire, mais dans un autre une histoire triste. Un amour de jeunesse, un amour caché, tenu secret, parce qu’à cette époque ce n’était pas les mêmes mentalités qu’aujourd’hui. J’aime beaucoup les rencontres après cette période, une rencontre par hasard qui va du coup tout changer et faire repenser au passé. En résumé, Arrête avec tes mensonges est un excellent roman qui parle de l’adolescence, des premiers amours et des amours perdus, d’une période pas facile où il est dur d’assumer les choses. C’est une très belle histoire même si elle est triste dans un sens parce que cet amour a dû stopper pour des raisons qui n’arriveraient surement plus aujourd’hui. Une très belle découverte !
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        « Bravo maestro Besson, continuez à nous raconter la vérité vous avez écrit le « Brokeback Mountain » français. » 
        Édouard Dutour / Elle
        « Ce livre poignant, déroutant, sans doute son meilleur, pourrait être considéré comme la matrice de son œuvre. Il en contient les principaux thèmes : le manque, l’absence, les élans inaboutis, les amours malheureuses. Mais aussi le caractère imprévisible de l’existence, les événements inattendus qui en modifient le cours. Besson affirme de plus en plus sa filiation avec Duras, tant par l’épure du style que par le ressassement des thèmes et des noms. » 
        Claire Julliard / L’Obs
        « un requiem aussi puissant que bouleversant. […] Un roman plein de grâce, témoignage d'une époque les années l980 – où la liberté était là – pas encore le sida – et témoignage du passage à l'âge d'homme, avec ses expériences et ses tâtonnements. Formidable, encore ! » 
        Valérie Gans / Madame Figaro
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.