Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092592762
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Court toujours - Silent boy - Roman ado avec audio inclus

Collection : Court Toujours
Date de parution : 03/09/2020
Court toujours, une collection de romans courts à lire ou à écouter en moins d’une heure.
Silent boy… Celui qui la ramène pas mais qu’il faut pas chercher. Qu’est-ce que j’ai d’autre comme choix ? Tu t’intègres ou t’es mort. 

Anton est interne dans un lycée difficile. Sa seule bouffée d’oxygène: ses discussions sur un forum en ligne, caché derrière l’avatar de Silent boy. Car dans la vraie...
Silent boy… Celui qui la ramène pas mais qu’il faut pas chercher. Qu’est-ce que j’ai d’autre comme choix ? Tu t’intègres ou t’es mort. 

Anton est interne dans un lycée difficile. Sa seule bouffée d’oxygène: ses discussions sur un forum en ligne, caché derrière l’avatar de Silent boy. Car dans la vraie vie, Anton ne donne jamais son avis, ne prend jamais parti. Jusqu’à sa rencontre avec Nathan…

Quand on veut, où l'on veut ! 1 roman, 3 versions. Avec ce livre, vous pouvez écouter la version audio et lire la version numérique gratuitement via l’appli Nathan Live. Des récits initiatiques intenses et percutants, qui racontent un moment-charnière de la vie d’un ou d’une ado d’aujourd’hui.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092592762
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 64
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Maliae Posté le 7 Novembre 2020
    Cette lecture était un véritable coup de poing, c’était une lecture qui fait mal et qui m’a vachement touché. Anton est au lycée, il est interne et joueur de rugby. Il donne une certaine image de lui, un gros bourrin qui suit ses copains et fait partie de la bande de dur. Mais le soir, sur un forum, il devient quelqu’un d’autre, Silent Boy, où il se sent plus lui-même. Et puis tout va changer quand dans sa chambre va venir vivre Nathan. C’était poignant, c’est très dur d’en parler, le roman est court, il est oppressant et très bien écrit. Tout au long de ma lecture j’étais totalement dans la tête d’Anton, et je vivais les choses avec lui. Je savais comme c’était difficile pour lui de l’ouvrir, la peur de devenir une victime, préférer se taire et suivre plutôt que d’être une nouvelle cible. On sent l’isolement d’Anton malgré le fait qu’il n’est pas seul, la difficulté d’être soi-même, et ce que subisse les filles, les mecs, les personnes différentes à cause des cases et des stéréotypes. C’était fort, c’était dur, c’était génial et percutant. Je me suis beaucoup attachée à Anton, et j’aurais voulu plus d’une fois pouvoir... Cette lecture était un véritable coup de poing, c’était une lecture qui fait mal et qui m’a vachement touché. Anton est au lycée, il est interne et joueur de rugby. Il donne une certaine image de lui, un gros bourrin qui suit ses copains et fait partie de la bande de dur. Mais le soir, sur un forum, il devient quelqu’un d’autre, Silent Boy, où il se sent plus lui-même. Et puis tout va changer quand dans sa chambre va venir vivre Nathan. C’était poignant, c’est très dur d’en parler, le roman est court, il est oppressant et très bien écrit. Tout au long de ma lecture j’étais totalement dans la tête d’Anton, et je vivais les choses avec lui. Je savais comme c’était difficile pour lui de l’ouvrir, la peur de devenir une victime, préférer se taire et suivre plutôt que d’être une nouvelle cible. On sent l’isolement d’Anton malgré le fait qu’il n’est pas seul, la difficulté d’être soi-même, et ce que subisse les filles, les mecs, les personnes différentes à cause des cases et des stéréotypes. C’était fort, c’était dur, c’était génial et percutant. Je me suis beaucoup attachée à Anton, et j’aurais voulu plus d’une fois pouvoir l’aider. C’était une terrible lecture que j’ai adoré.
    Lire la suite
    En lire moins
  • stephanieplaisirdelire Posté le 1 Novembre 2020
    Etre ou paraitre, voilà un choix bien difficile à faire et à assumer. L’auteur a opté pour le développement de son histoire autour d’un protagoniste qui n’est ni la victime ni le bourreau, et c’est ce qui le rend davantage attachant. On se reconnait bien plus facilement en lui et on est de ce fait plus impacté par ce qui se joue. La narration est en adéquation avec les personnages, elle colle bien à leur âge et à leur époque. Le ton est juste, le vocabulaire et les échanges sur le forum correspondent bien à la réalité accentuant ainsi le coté convainquant de l’histoire. Silent boy, au-delà même des apparences, est un texte qui pose une vraie réflexion sur le genre, la classification les cases (qu’on s’impose autant qu’on nous impose) et sur l’image de soi. En découlent, presque inévitablement, le harcèlement, la discrimination et l’intimidation....................
  • cathulu Posté le 25 Octobre 2020
    Anton fait profil bas dans ce lycée difficile où il est interne. Histoire de ne pas attirer l'attention des leaders de la classe qui chahutent certains profs et harcèlent les lycéens qui ne rentrent pas dans le moule. Sa seule respiration est un forum en ligne où il intervient sous le pseudo de Silent Boy et où il trouve un espace de bienveillance. Pourtant la rencontre avec Nathan, avec qui il va devoir partager sa chambre, va changer la donne et le forcer à intervenir dans la vraie vie. Ces 63 pages sont un concentré édifiant de la violence sourde qui sévit dans certains établissements , au sein de certains groupes. Violence verbale ou physique dont les enseignants ne voient trop souvent que la partie émergée de l'iceberg. Une écriture sans complaisance  qui fait mouche.
  • LesPapotisdeSophie Posté le 22 Octobre 2020
    Anton est interne dans un lycée difficile, les relations sont tendues entre filles et garçons, les surnoms moqueurs sont légion. La nuit, il décompresse en écrivant sur un forum de discussions. Mais est-ce une solution pour vivre son mal-être ? Un court roman, 62 pages, qui propose une version audio et numérique avec le titre physique. Le portrait actuel d'un ado sensible qui essaie de survivre, de comprendre les relations humaines. C'est fort, prenant et sonne très juste.
  • Felina Posté le 17 Octobre 2020
    Les Editions Nathan, proposent, pour la rentrée une petite collection à destination des jeunes qui n'accrochent pas trop avec la lecture. Le format des romans est court - une soixantaine de pages - écrits par des auteurs phare de la littérature jeunesse comme Fabrice Colin , Vincent Cuvellier, Florence Hinckel, Séverine Vidal, Rachel Corenblit, et Gaël Aymon que j'ai découvert avec "La planète des sept dormants", mais surtout le superbe album de "Blanche-Neige", illustré par Peggy Nile. Silent Boy est le pseudonyme d'Anton sur le net. Ce lycéen passe partout est un garçon comme il faut qui sait se taire quand il faut, fréquente les bonnes personnes et ne fait pas de vague. Mais ce n'est pas parce que l'on est dans la norme et que l'on ose pas l'ouvrir que l'on ne pense rien. Que l'on ne ressent rien. C'est pourquoi de temps en temps, il éprouve le besoin de se connecter sur un forum sur lequel il peut lâcher tout ce qu'il a dans la tête. Et ça fait du bien! L'adolescent est probablement comme le dit Tennessee Williams "Mais entre l'enfance et l'âge adulte, il y a un terrain accidenté peut-être encore plus sauvage que celui de l'enfance.... Les Editions Nathan, proposent, pour la rentrée une petite collection à destination des jeunes qui n'accrochent pas trop avec la lecture. Le format des romans est court - une soixantaine de pages - écrits par des auteurs phare de la littérature jeunesse comme Fabrice Colin , Vincent Cuvellier, Florence Hinckel, Séverine Vidal, Rachel Corenblit, et Gaël Aymon que j'ai découvert avec "La planète des sept dormants", mais surtout le superbe album de "Blanche-Neige", illustré par Peggy Nile. Silent Boy est le pseudonyme d'Anton sur le net. Ce lycéen passe partout est un garçon comme il faut qui sait se taire quand il faut, fréquente les bonnes personnes et ne fait pas de vague. Mais ce n'est pas parce que l'on est dans la norme et que l'on ose pas l'ouvrir que l'on ne pense rien. Que l'on ne ressent rien. C'est pourquoi de temps en temps, il éprouve le besoin de se connecter sur un forum sur lequel il peut lâcher tout ce qu'il a dans la tête. Et ça fait du bien! L'adolescent est probablement comme le dit Tennessee Williams "Mais entre l'enfance et l'âge adulte, il y a un terrain accidenté peut-être encore plus sauvage que celui de l'enfance. Car sa sauvagerie est toute intérieure.". La preuve en est, Anton. Durant sa vie de lycéen, le jeune passe son temps a essayé de faire comme les autres, à ne pas se démarquer, à faire comme tout le monde. A cet âge, tout le monde est influençable et se laisse facilement entraîné par l'avis des autres. N'osant rien dire, il lutte contre sa vraie nature et sa peur d'être différent. Le but de tout ça, éviter de devenir un bizu. Cette période n'est vraiment pas de tout repos. Anton a trouvé la solution. Pour purger tout ce qui le "hante", il se connecte et devient Silent Boy, son autre moi. Celui qui peut parler librement. La plume de Gaël Aymon est fluide et immersive. Le registre langagier est populaire, très bien adapté au lectorat visé. La thématique du harcèlement est forte et le message sous-jacent plus qu'intéressant. En quelques pages, le lecteur plonge avec Anton, dans cette ambiance de lycée - et les souvenirs. ^^ Le format est tout a fait adapté aux jeunes qui ont du mal à ouvrir un livre de plus de 100 pages. Pour les lecteurs compulsifs par contre, le récit est un peu court, et ne partirait aucunement de quelques développement. Mais c'est le jeu!...
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.