Lisez! icon: Search engine
Écriture
EAN : 9782359052909
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 235
Format : 141 x 225 mm

D'autres vies sous la tienne

Date de parution : 06/02/2019
C'est une île lointaine, censément paradisiaque. Une île que cette femme a fui tant elle voulait l'oublier. Jusqu'au jour où sa fille l'amène à renouer avec les fantômes de son passé : violence misogyne, inceste, viol...
Renouer avec les âmes errantesC'est une île lointaine, censément paradisiaque, que les dépliants touristiques surnomment l'île des revenants". Une île que cette femme a fui tant elle voulait l'oublier, se croyant victime d'un sortilège qui la lie toujours à elle.Jusqu'au jour où elle se retrouve confrontée au désir de sa... Renouer avec les âmes errantesC'est une île lointaine, censément paradisiaque, que les dépliants touristiques surnomment l'île des revenants". Une île que cette femme a fui tant elle voulait l'oublier, se croyant victime d'un sortilège qui la lie toujours à elle.Jusqu'au jour où elle se retrouve confrontée au désir de sa fille, pourtant née dans le pays d'adoption, de renouer avec les âmes errantes de cette île et les fantômes de son passé. C'est alors qu'affluent chez la mère tous les souvenirs enfouis, les récits familiaux douloureux, les drames de la violence misogyne, de l'inceste, du viol...Par une lettre qu'elle adresse à sa fille, la mère interroge son passé et son présent, et, ce faisant, fait remonter à la surface des tresses de récits, des éclats de paroles étouffées, des questionnements intimes, autour notamment d'une figure trouble, celle du "dorlis", équivalent créole de l'incube du Moyen-âge, ce démon mâle qui prend corps pour abuser d'une femme qui dort. En l'île répudiée, c'est lui qui règne en maître absolu ; c'est l'Homme, blanc, noir, mulâtre, indien, qu'importe ; riche ou pauvre, croyant ou mécréant. Lui, pour qui le ventre des femmes est à labourer sans répit, à triturer, à torturer parfois même.À travers ce chassé-croisé, l'auteur explore la peur intestine qui habite tous ceux qui naviguent entre plusieurs appartenances, peur qui les conduit à l'invention de figures magiques pour recouvrir une réalité trop douloureuse. Si ce roman s'enracine dans une réalité socio-historique indéniablement caribéenne, et fait écho à une actualité brûlante, il témoigne tout autant d'une quête universelle : celle des femmes résistantes, qui osent affronter à plume découverte l'obscur éclat des généalogies marquées par une oppression masculine masquée ; celle des "déracinés" qui, dans le silence obstiné des autres, portent leur couleur de peau et leur histoire comme un fardeau."
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782359052909
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 235
Format : 141 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LesLecturesDeLaDiablotine Posté le 11 Avril 2019
    En débutant ma lecture, j'étais loin de me douter que j'allais me sentir aussi proche de l'héroïne, Céline mais aussi Anita, l'enfant de cette dernière car pour tout vous dire, je me suis sentie très proche d'elle mais je n'en avais pas conscience jusqu'à ce qu'elle évoque son ressenti à elle. L'auteur va remonter sur plusieurs générations de femmes martiniquaises pour nous raconter cette histoire. Cette île, elle l'a fui il y a de cela de nombreuses années. Aussi paradisiaque soit-elle, elle est surnommée "L'île des revenants". Cette île, elle voulait l'oublier, elle pensait être victime d'un sortilège qui la lie encore et toujours à elle sauf que voilà, sa fille a envie de connaître son pays d'origine, quoi de plus normal pour un enfant que de vouloir connaître les racines de ces ancêtres, de sa mère, de sa famille entière. C'est ainsi que les souvenirs qu'elle avait profondément enfouie en elle vont influer en abondance sur cette mère qui voulait tant oublier la douleur du passé, les drames, la violence, l'inceste, le viol... Pour se faire, elle a décidé d'écrire une lettre à sa fille qui est partie en mission humanitaire dans son pays d'origine où la mère s'interroge sur son passé,... En débutant ma lecture, j'étais loin de me douter que j'allais me sentir aussi proche de l'héroïne, Céline mais aussi Anita, l'enfant de cette dernière car pour tout vous dire, je me suis sentie très proche d'elle mais je n'en avais pas conscience jusqu'à ce qu'elle évoque son ressenti à elle. L'auteur va remonter sur plusieurs générations de femmes martiniquaises pour nous raconter cette histoire. Cette île, elle l'a fui il y a de cela de nombreuses années. Aussi paradisiaque soit-elle, elle est surnommée "L'île des revenants". Cette île, elle voulait l'oublier, elle pensait être victime d'un sortilège qui la lie encore et toujours à elle sauf que voilà, sa fille a envie de connaître son pays d'origine, quoi de plus normal pour un enfant que de vouloir connaître les racines de ces ancêtres, de sa mère, de sa famille entière. C'est ainsi que les souvenirs qu'elle avait profondément enfouie en elle vont influer en abondance sur cette mère qui voulait tant oublier la douleur du passé, les drames, la violence, l'inceste, le viol... Pour se faire, elle a décidé d'écrire une lettre à sa fille qui est partie en mission humanitaire dans son pays d'origine où la mère s'interroge sur son passé, sur son présent, faisant ainsi remonter peu à peu à la surface les paroles étouffées, les questionnements intimes, du "dorlis", l'équivalent créole de l'incube du Moyen-Âge. C'est un démon mâle qui prend vie pour abuser d'une femme dans son sommeil. Sur l'île, il est le roi, il règne dessus en maître absolu et incontesté, il peut être n'importe quel homme : blanc, noir, indien, riche, pauvre, mécréant, croyant ect... Son but est simple : torturer les femmes physiquement et psychologiquement, leur faire subir tout ce qui n'est pas humainement supportable. Dans son livre l'auteur explore la peur qui fait penser, qui fait voir au gens des figures magiques, des figures que leur propre imagination a créée ; cela leur permet de taire une réalité glaçante qui fait froid dans le dos. L'auteur va nous parler dans son livre de la difficulté rencontrée dans la "grande métropole" ; que ce soit le racisme, les discriminations sournoises qui existent malheureusement encore et toujours. Anita va répondre à sa maman, elle parlera de la prise de conscience, de ce besoin de revenir aux sources, de revenir chez soi, elle a besoin de renouer avec son histoire familiale pour avancer, pour grandir. La plume de l'auteur est intéressante, salvatrice, fluide, agréable à lire. J'ai aimé cette façon de faire, de cette mère qui correspond avec sa fille pour lui parler de son enfance, de son pays d'origine, des autres femmes de la famille, celles qui ont contribué à faire celle qu'elle est devenue aujourd'hui. Tout ça pour vous dire que ce livre pose des mots sur des maux que l'on était loin de se douter qu'il pouvait se passer dans les Antilles. Une belle histoire, une histoire de femme, une histoire qui nous parle de la vie... A méditer !
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés