Lisez! icon: Search engine
Écriture
EAN : 9782359051209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 230
Format : 140 x 225 mm

La mazurka perdue des femmes-couresse

Date de parution : 16/10/2013
Une adolescente, Reine, en quête de ses origines, entend la nuit la voix de son arrière-grand-mère. Celle-ci lui raconte, en créole, sa vie de femme faite de misère et de labeur lors de « La Grande Catastrophe », la révolte qui marqua la prise de conscience, en Martinique, de la... Une adolescente, Reine, en quête de ses origines, entend la nuit la voix de son arrière-grand-mère. Celle-ci lui raconte, en créole, sa vie de femme faite de misère et de labeur lors de « La Grande Catastrophe », la révolte qui marqua la prise de conscience, en Martinique, de la survivance de la condition d'esclave.Coupée de ses racines, Reine est étrangère à ce passé, mais elle se laisse gagner par cette voix et s'engage dans le mouvement de révolte baptisé « révolution des ventres ». Ses partisans sont en quête d'une identité propre, qui leur a été volée par des années de colonisation. Le passé s'offre alors à elle, comme autant d'horizons tissés de douleurs et de sensations, de couleurs qu'elle veut exprimer et défendre. Mais comment dire cette histoire ?Par cet entrelacs de voix de femmes se tisse un roman polyphonique à la recherche de la langue, d'une tonalité, d'une manière de raconter, contre l'Histoire officielle - celle des vainqueurs - et contre l'aveuglement consenti de la majorité d'un peuple. Une autre voix, la « Parole critique », ponctue également ce récit de considérations sociologiques, linguistiques et historiques.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782359051209
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 230
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • deass Posté le 27 Mars 2016
    La Mazurka Perdue des Femmes coureuses. J'ai reçu ce livre il y a plusieurs années, mais suite à de multiples déménagements ce n'est que récemment que je l'ai retrouvé. Avant même de lire , ce livre avec des pérégrinations. Pérégrinations bien moindre que celles de nos héroïnes, mais cet avant goût de voyage ne m'a que plus envie donné de lire ce livre... et qu'elle claque! Ce n'est pas un livre simple, il n'est pas facile à aborder et nécessite une attention particulière , cependant si vous arrivez à passer outre cette difficulté vous ne le regretterez pas. Certains le qualifierait de Féministe, comme si le fait de rendre hommage aux femmes d'antan, à nos mères et grands mères et ce quelques soit leurs origines. Ces femmes courages, ces héroïnes qui nous ont permis d'être qui nous sommes. Cet ouvrage à deux niveaux majeurs de lecture : La culture et la notion de peuple Le peuple qui « recherche une satisfaction immédiate, dans un temps immédiat, à travers des objets qu’il utilise pour travestir son désir. (…) En fait, c’est comme si on était une somme infinie de téléphones mobiles, de grosses voitures, de bouteilles de champagne ». Une culture qui s'individualise et qui vit à... La Mazurka Perdue des Femmes coureuses. J'ai reçu ce livre il y a plusieurs années, mais suite à de multiples déménagements ce n'est que récemment que je l'ai retrouvé. Avant même de lire , ce livre avec des pérégrinations. Pérégrinations bien moindre que celles de nos héroïnes, mais cet avant goût de voyage ne m'a que plus envie donné de lire ce livre... et qu'elle claque! Ce n'est pas un livre simple, il n'est pas facile à aborder et nécessite une attention particulière , cependant si vous arrivez à passer outre cette difficulté vous ne le regretterez pas. Certains le qualifierait de Féministe, comme si le fait de rendre hommage aux femmes d'antan, à nos mères et grands mères et ce quelques soit leurs origines. Ces femmes courages, ces héroïnes qui nous ont permis d'être qui nous sommes. Cet ouvrage à deux niveaux majeurs de lecture : La culture et la notion de peuple Le peuple qui « recherche une satisfaction immédiate, dans un temps immédiat, à travers des objets qu’il utilise pour travestir son désir. (…) En fait, c’est comme si on était une somme infinie de téléphones mobiles, de grosses voitures, de bouteilles de champagne ». Une culture qui s'individualise et qui vit à travers le matériel. Une culture qui se perd progressivement et un peuple qui se disloque, se perd, incapable de s'unir. L'évolution à travers les âges d'une famille, de femmes qui forment un « grand tout ». Ce livre est une histoire, de femme et de Femmes, les femmes-couresses, à travers le temps. A travers elle c'est l'histoire d'un peuple, d'une nation et d'une société qu'ont vit : dépossession, perte de repère, esclavage, machisme . A travers des petits apartés « la schyzo », ou « la parole critique » on suit la psychanalyse, l'analyse et l'évolution de la famille, de la société et du monde qui nous entoure. Pour résumé c'est une histoire puissante et symbolique. Une histoire comme il y en a peu et qui marque profondément le lecteur... si celui ci est prêt. En conclusion, ce livre n'est pas accessible à tous de part l'effort de concentration qu'il demande, mais si vous surmontez cette barrière vous découvrirez un ouvrage fascinant et qui vous marquera pour les années à venir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Eleiwen Posté le 19 Février 2014
    Tout d'abord merci à Masse critique pour m'avoir fait profiter de ce roman. Un titre qui attise la curiosité par son originalité et une quatrième de couverture qui réveille notre fierté de femme. A travers ce premier roman, Mérine Céco nous plonge dans l'univers de femmes d'une île perdue dans un vaste océan, loin de tout mais dont la population cherche à avoir une identité en copiant les gens du continent. Plusieurs générations se croisent avec leurs vécus, leurs histoires et leurs personnalités riches et variées. Le choc des générations et l'incompréhension de vies si différentes nous mènent cependant à une réflexion commune sur l'indépendance, la volonté de vivre à travers ces propres choix et ces propres idées, d'aller contre les règles en places. De nos jours, Reine se complaît dans sa vie sans problèmes, accrochée à son téléphone, internet, et autre technologie la laissant croire qu'elle est ouverte au monde, alors qu'elle ne fait que tourner en rond. La voix du passé vient troubler cette quiétude en la personne d'arrière bonne maman, ancêtre de Reine, essayant de lui transmettre son histoire et toutes ses pensées qu'elle n'a pas osé transmettre de vive voix de son vivant. Elle veut rappeler à Reine... Tout d'abord merci à Masse critique pour m'avoir fait profiter de ce roman. Un titre qui attise la curiosité par son originalité et une quatrième de couverture qui réveille notre fierté de femme. A travers ce premier roman, Mérine Céco nous plonge dans l'univers de femmes d'une île perdue dans un vaste océan, loin de tout mais dont la population cherche à avoir une identité en copiant les gens du continent. Plusieurs générations se croisent avec leurs vécus, leurs histoires et leurs personnalités riches et variées. Le choc des générations et l'incompréhension de vies si différentes nous mènent cependant à une réflexion commune sur l'indépendance, la volonté de vivre à travers ces propres choix et ces propres idées, d'aller contre les règles en places. De nos jours, Reine se complaît dans sa vie sans problèmes, accrochée à son téléphone, internet, et autre technologie la laissant croire qu'elle est ouverte au monde, alors qu'elle ne fait que tourner en rond. La voix du passé vient troubler cette quiétude en la personne d'arrière bonne maman, ancêtre de Reine, essayant de lui transmettre son histoire et toutes ses pensées qu'elle n'a pas osé transmettre de vive voix de son vivant. Elle veut rappeler à Reine la vraie histoire de son île et surtout le pouvoir sur sa vie dont elle ne se rend pas compte. Déroutant au commencement, on réalise très vite notre implication dans ces histoires entremêlées si touchantes. Entre dépaysement et réflexion, l'auteur nous fait passer son message et rappelle l'importance de ces origines, de son histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés