Lisez! icon: Search engine
Dîner à Montréal
Date de parution : 29/05/2019
Éditeurs :
Julliard
En savoir plus

Dîner à Montréal

Date de parution : 29/05/2019

Ils se sont aimés, à l’âge des possibles, puis quittés, sans réelle explication. Dix-huit ans plus tard, ils se croisent, presque par hasard, à Montréal. Qui sont-ils devenus ? Qu’ont-ils...

Ils se sont aimés, à l’âge des possibles, puis quittés, sans réelle explication. Dix-huit ans plus tard, ils se croisent, presque par hasard, à Montréal. Qui sont-ils devenus ? Qu’ont-ils fait de leur jeunesse et de leurs promesses ? Sont-ils heureux, aujourd’hui, avec la personne qui partage désormais leur vie...

Ils se sont aimés, à l’âge des possibles, puis quittés, sans réelle explication. Dix-huit ans plus tard, ils se croisent, presque par hasard, à Montréal. Qui sont-ils devenus ? Qu’ont-ils fait de leur jeunesse et de leurs promesses ? Sont-ils heureux, aujourd’hui, avec la personne qui partage désormais leur vie ?
Le temps d’un dîner de retrouvailles – à quatre – chaque mot, chaque regard, chaque geste est scruté, pesé, interprété. Tout remonte à la surface : les non-dits, les regrets, la course du temps, mais aussi l’espérance et les fantômes du désir.
À leurs risques et périls.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260053170
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 198
Format : 130 x 205 mm
Julliard
En savoir plus
EAN : 9782260053170
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 198
Format : 130 x 205 mm

Ils en parlent

« Ces retrouvailles d’un soir avec Paul closent un triptyque dans lequel le romancier ne nous raconte plus d’histoires, mais livre la sienne. »
Guillaume Perilhou / Tetu

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • GabrielKevlec 15/12/2022
    Roman lu en une journée. Autant j'ai préféré Un certain Paul Darrigrand, autant celui-ci m'a ému comme on frôle l'intime... j'y ai trouvé comme un miroir l'attente des mots qui ne viennent pas, la douleur de l'après, le poids des images souvenirs qui caressent autant qu'elles griffent, la certitude d'une vie bouleversée quoi qu'il se passe après. Un roman qui confirme mon amour pour cet auteur
  • natn 19/11/2022
    je n'ai pas lu "un certain Paul Darrgigan" et j'ai plongé par hasard dans ce court roman pour en être à chaque page émue. Pourtant, il ne se passe aucune action dans ce face à face à quatre, Philippe le narrateur, 40 ans, Antoine son jeune amant de 20 ans, si beau, si jeune, et puis Paul, la quarantaine aussi et Isabelle sa femme. Paul, ce fut le premier amour vrai de Philippe et un déchirement quand Paul a décidé de retourner près de celle qui était déjà sa femme, Isabelle. Philippe ne s'en est jamais remis, a enchainé les aventures sans réussir à s'engager et fuyant de plus en plus cette vieillesse qu'il oublie avec la fougue d'Antoine, sa liberté. Alors ce diner, ce sont des retrouvailles à Montréal, au hasard d'une signature de livre. C'est un diner proposé le soir même et accepté de part et d'autre avec surprise. Tout y si juste, de la délicatesse, de la pudeur, des sentiments dévoilés, tout est dans ces regards, les pauses, les mots que l'on dit ou non. Antoine est parfait ainsi que le personnage d'Isabelle, qui connait Philippe et sa relation avec Paul, qui connait surtout le choix... je n'ai pas lu "un certain Paul Darrgigan" et j'ai plongé par hasard dans ce court roman pour en être à chaque page émue. Pourtant, il ne se passe aucune action dans ce face à face à quatre, Philippe le narrateur, 40 ans, Antoine son jeune amant de 20 ans, si beau, si jeune, et puis Paul, la quarantaine aussi et Isabelle sa femme. Paul, ce fut le premier amour vrai de Philippe et un déchirement quand Paul a décidé de retourner près de celle qui était déjà sa femme, Isabelle. Philippe ne s'en est jamais remis, a enchainé les aventures sans réussir à s'engager et fuyant de plus en plus cette vieillesse qu'il oublie avec la fougue d'Antoine, sa liberté. Alors ce diner, ce sont des retrouvailles à Montréal, au hasard d'une signature de livre. C'est un diner proposé le soir même et accepté de part et d'autre avec surprise. Tout y si juste, de la délicatesse, de la pudeur, des sentiments dévoilés, tout est dans ces regards, les pauses, les mots que l'on dit ou non. Antoine est parfait ainsi que le personnage d'Isabelle, qui connait Philippe et sa relation avec Paul, qui connait surtout le choix qu'a fait Paul. A relire pour le plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Babette28 11/11/2022
    Je ne savais pas que ce livre était le troisième tome d'une trilogie. Enfin, cela n'empêche pas que c'est très bien écrit et que c'est un roman assez intimiste. Bien sûr, il faut aimer les non-dits, l'expression des sentiments, bref une sorte de confession. L'écriture est, comme d'habitude, sublime et tellement juste. Les chapitres sont courts, ce qui donne du rythme à ce dîner.
  • Pivoine57 26/10/2022
    Dîner à Montréal clôt la trilogie autobio/romanesque de Philippe Besson, commencée avec "Arrête avec tes mensonges." Le narrateur/auteur/écrivain retrouve Paul Darrigrand dans une librairie, à l'occasion d'une signature de livre. Il lui propose de dîner... Paul Darrigrand mentionne tout de suite qu'il va consulter sa femme (patatras!) Mais le narrateur est à Montréal avec son ami/amant/compagnon, Antoine, qui viendra aussi. (Et il ne manque pas d'humour.) Le roman est un huis clos, qui permet au trio de se retrouver pour deviser sur le temps qui passe... et au duo narrateur/Philippe Besson/Paul Darrigrand de revisiter leur histoire (qui s'est déroulée en 1989. Philippe Besson a le génie de la datation, dans ses romans, de sorte que vous savez exactement ce que vous faisiez à ce moment-là. ) Alors, j'aime beaucoup le personnage d'Antoine. Il adore visiblement mettre les pieds dans le plat, en évoquant certains romans délicats, (comme Un garçon d'Italie), il ménage des instants de tête à tête au duo Philippe B./Paul D. Et finalement, il témoigne bien plus d'écoute et de sympathie vis-à-vis de son compagnon que celui-ci l'avait d'abord laissé sous entendre... J'aime... Dîner à Montréal clôt la trilogie autobio/romanesque de Philippe Besson, commencée avec "Arrête avec tes mensonges." Le narrateur/auteur/écrivain retrouve Paul Darrigrand dans une librairie, à l'occasion d'une signature de livre. Il lui propose de dîner... Paul Darrigrand mentionne tout de suite qu'il va consulter sa femme (patatras!) Mais le narrateur est à Montréal avec son ami/amant/compagnon, Antoine, qui viendra aussi. (Et il ne manque pas d'humour.) Le roman est un huis clos, qui permet au trio de se retrouver pour deviser sur le temps qui passe... et au duo narrateur/Philippe Besson/Paul Darrigrand de revisiter leur histoire (qui s'est déroulée en 1989. Philippe Besson a le génie de la datation, dans ses romans, de sorte que vous savez exactement ce que vous faisiez à ce moment-là. ) Alors, j'aime beaucoup le personnage d'Antoine. Il adore visiblement mettre les pieds dans le plat, en évoquant certains romans délicats, (comme Un garçon d'Italie), il ménage des instants de tête à tête au duo Philippe B./Paul D. Et finalement, il témoigne bien plus d'écoute et de sympathie vis-à-vis de son compagnon que celui-ci l'avait d'abord laissé sous entendre... J'aime vraiment beaucoup le personnage d'Antoine. :-) Un peu moins Paul Darrigrand, mais bon, c'est une réaction plutôt épidermique... (je n'aurais quand même pas "laissé tomber" quelqu'un que j'aurais aimé, en proie à la maladie...) enfin, c'est ce que je pense, mais après tout... je ne suis pas dans la peau de l'autre... il faut donc avoir lu Paul Darrigrand avant de lire le Diner à Montréal... c'est un livre doux amer, mais moins tragique que Arrête avec tes mensonges, et moins triste que Paul Darrigrand.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesLivresDeCedrick 22/10/2022
    Pour la seconde fois, j'ai écouté grâce à Audible un livre de Philippe Besson édité par Lizzie. Je vais essayer de vous faire part de mon ressenti. J'écris "essayer" car il me semble délicat de décrire cette écoute sans exagérer mes différentes perceptions. Sans compter que le choix des mots est un exercice particulièrement difficile pour parler d'un ouvrage de Philippe Besson pour qui le verbe est choisi avec sensibilité et intelligence. L'auteur nous amène à Montréal où il dédicace ses livres. C'est alors qu'il voit arriver vers lui son amour de jeunesse. Après un échange de banalités, permettant à chacun de ne pas se dévoiler publiquement, l'écrivain se lance et l'invite à dîner. Ils se retrouveront le soir même chacun en couple, une femme et trois hommes, trois histoires d'amour. C'est à partir de ce moment là que le huis clos de sentiments est installé. L'auteur y soupèse chaque mot, chaque expression mais aussi tous les gestes et les non-dits. Les sentiments sont disséqués comme pour vérifier qu'ils vivent encore. L'attirance, l'envie, l'amour, que reste-t-il ? Pourquoi tout cela s'est arrêté si brutalement ? Le texte précis, ciselé est de toute beauté. La relation amoureuse non exclusive y est abordée.... Pour la seconde fois, j'ai écouté grâce à Audible un livre de Philippe Besson édité par Lizzie. Je vais essayer de vous faire part de mon ressenti. J'écris "essayer" car il me semble délicat de décrire cette écoute sans exagérer mes différentes perceptions. Sans compter que le choix des mots est un exercice particulièrement difficile pour parler d'un ouvrage de Philippe Besson pour qui le verbe est choisi avec sensibilité et intelligence. L'auteur nous amène à Montréal où il dédicace ses livres. C'est alors qu'il voit arriver vers lui son amour de jeunesse. Après un échange de banalités, permettant à chacun de ne pas se dévoiler publiquement, l'écrivain se lance et l'invite à dîner. Ils se retrouveront le soir même chacun en couple, une femme et trois hommes, trois histoires d'amour. C'est à partir de ce moment là que le huis clos de sentiments est installé. L'auteur y soupèse chaque mot, chaque expression mais aussi tous les gestes et les non-dits. Les sentiments sont disséqués comme pour vérifier qu'ils vivent encore. L'attirance, l'envie, l'amour, que reste-t-il ? Pourquoi tout cela s'est arrêté si brutalement ? Le texte précis, ciselé est de toute beauté. La relation amoureuse non exclusive y est abordée. Il s'agit de l'hésitation entre les charmes de son semblable en supportant le regard de l'autre et une vie hors norme ou la simplicité d'une vie rangée avec une future épouse. Malgré quelques longueurs, la beauté des sentiments et du texte qui les porte m'ont fait apprécier ce livre. J'ai trouvé la voix de Patrick Donnay très juste et en accord parfait avec le texte.
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la Newsletter Julliard
Maison de littératures, les éditions Julliard publient des ouvrages de fiction et de non-fiction littéraire, en langues française et étrangères. Abonnez-vous pour recevoir toutes nos actualités !

Lisez maintenant, tout de suite !