RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Dîner à Montréal

            Julliard
            EAN : 9782260053170
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 198
            Format : 130 x 205 mm
            Dîner à Montréal

            Date de parution : 29/05/2019

            Ils se sont aimés, à l’âge des possibles, puis quittés, sans réelle explication. Dix-huit ans plus tard, ils se croisent, presque par hasard, à Montréal. Qui sont-ils devenus ? Qu’ont-ils fait de leur jeunesse et de leurs promesses ? Sont-ils heureux, aujourd’hui, avec la personne qui partage désormais leur vie...

            Ils se sont aimés, à l’âge des possibles, puis quittés, sans réelle explication. Dix-huit ans plus tard, ils se croisent, presque par hasard, à Montréal. Qui sont-ils devenus ? Qu’ont-ils fait de leur jeunesse et de leurs promesses ? Sont-ils heureux, aujourd’hui, avec la personne qui partage désormais leur vie ?
            Le temps d’un dîner de retrouvailles – à quatre – chaque mot, chaque regard, chaque geste est scruté, pesé, interprété. Tout remonte à la surface : les non-dits, les regrets, la course du temps, mais aussi l’espérance et les fantômes du désir.
            À leurs risques et périls.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260053170
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 198
            Format : 130 x 205 mm
            Julliard

            Ils en parlent

            « Ces retrouvailles d’un soir avec Paul closent un triptyque dans lequel le romancier ne nous raconte plus d’histoires, mais livre la sienne. »
            Guillaume Perilhou / Tetu

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • voyagelivresque Posté le 11 Septembre 2019
              Coup de cœur ❤️❤️❤️ Quel tableau, quelle fresque, quel triptyque que nous offre Philippe Besson .... Il nous raconte, se raconte avec talent ... Un Troisième opus Diner à Montréal, de cette trilogie personnelle (commencée par arrête avec tes mensonges et un certain Paul Darrigrand). Un livre profond, plein d’originalité, plein de sensibilité, une sensibilité quasi exacerbée par moment... Un livre qui se livre sans fard, un livre qui nous délivre un récit véritable introspection personnelle, écrit avec justesse, avec retenue, pudeur. Il distille les émotions et les sentiments. Il élève l’amour avec brio et panache. Il dissèque une passion amoureuse au scalpel de ses mots , le manque , la passion, la douleur.... Il évoque les élans, les émois, les doutes, les questions, les joies, les bonheurs, les peines. Un effeuillage de vie, touchant, émouvant. Un questionnement sur les désirs, l’envie, les regrets... Tout avait commencé en 1989 , coup de foudre entre deux étudiants, mais voilà Paul était marié et il n’avait aucune intention de quitter sa femme. La rupture avait été bouleversante, les deux amants s’étaient perdus de vue ... 18 ans après leur séparation .... en 2007, retrouvailles lors d'une signature en librairie à Montréal ,... Coup de cœur ❤️❤️❤️ Quel tableau, quelle fresque, quel triptyque que nous offre Philippe Besson .... Il nous raconte, se raconte avec talent ... Un Troisième opus Diner à Montréal, de cette trilogie personnelle (commencée par arrête avec tes mensonges et un certain Paul Darrigrand). Un livre profond, plein d’originalité, plein de sensibilité, une sensibilité quasi exacerbée par moment... Un livre qui se livre sans fard, un livre qui nous délivre un récit véritable introspection personnelle, écrit avec justesse, avec retenue, pudeur. Il distille les émotions et les sentiments. Il élève l’amour avec brio et panache. Il dissèque une passion amoureuse au scalpel de ses mots , le manque , la passion, la douleur.... Il évoque les élans, les émois, les doutes, les questions, les joies, les bonheurs, les peines. Un effeuillage de vie, touchant, émouvant. Un questionnement sur les désirs, l’envie, les regrets... Tout avait commencé en 1989 , coup de foudre entre deux étudiants, mais voilà Paul était marié et il n’avait aucune intention de quitter sa femme. La rupture avait été bouleversante, les deux amants s’étaient perdus de vue ... 18 ans après leur séparation .... en 2007, retrouvailles lors d'une signature en librairie à Montréal , Les deux hommes décident de dîner ensemble le soir même. Paul viendra accompagné d’Isabelle qui sait le passé amoureux de son mari, et Philippe sera accompagné d’Antoine, son amant du moment. Joute verbale, non-dits, sous entendus, silence, vérités éclatantes et contre vérités , atmosphère tendue, Un narrateur obsédé par une question, ai-je vraiment compté, dans la vie de cet homme? Ou n’ai-je été qu’une passade sans importance ? Et un ex amant qui cherche à savoir si cet homme tant aimé lui en veut encore ..... Vérités éclatantes et contrevérités, regards furtifs, regards en coin ...Une mise en scène sous forme de huis clos, Philippe nous offre ses confidences avec honnêteté et une pointe de nostalgie On aime cette brillante plume de l’auteur, on boit avec délice ses paroles , le ton est juste , vrai , sincère à l’image de l’homme , l’auteur que j’ai eu l’occasion de croiser au salon du livre de Hyères cette année .
              Lire la suite
              En lire moins
            • Clytemnestre Posté le 10 Septembre 2019
              L'intérêt de ce troisième opus réside dans la capacité de Besson à disséquer l'émotion amoureuse. Quelques passages intéressants notamment sur les ravages du deuil d'un amour passé. En dehors du couple "historique", deux personnages participent à ce dîner; ils sont sans relief, fades; d'ailleurs l'auteur les envoie par deux fois fumer une cigarette à l'extérieur du restaurant, et heureusement. Leur absence permet les seuls vrais échanges entre les amants d'autrefois.
            • Mateiva Posté le 7 Septembre 2019
              Encore une fois sous le charme de la plume de Philippe Besson avec cette suite à "UN CERTAIN PAUL DARRIGRAND", suite parfaite qui nous montre, dû aux années écoulées surement, une autre vision de cette relation particulière entre Philippe et Paul. Cette fois, une plume un peu moins poétique, un peu plus tranchante, plus incisive… finalement en total adéquation avec les sentiments ressentis par nos protagonistes lors de ce dîner très spécial. J'ai adoré ce roman qui nous raconte, le temps d'un dîner, les retrouvailles avec Paul. Ce texte nous offre une autre perspective de ce qu'a pu être cette relation, peut-être trop fantasmée, et ce, vu par nos deux protagonistes. Une vision plus étoffée, plus réfléchi, après 20 ans, après la vie qui a continué, qui a changé, tout comme les envies et les besoins. Ici, nous retrouvons donc Philippe et Paul dans un dîner à quatre, un dîner aussi désagréable que fascinant. Il est drôle de voir les 4 personnages interagir entre eux. Isabelle, toujours fidèle à elle-même, mais surtout, toujours un peu cette peur au fond d'elle de perdre Paul, et tout ses privilèges avec... et Antoine, l'ami de Philippe, un ami que j'ai beaucoup apprécié pour sa justesse,... Encore une fois sous le charme de la plume de Philippe Besson avec cette suite à "UN CERTAIN PAUL DARRIGRAND", suite parfaite qui nous montre, dû aux années écoulées surement, une autre vision de cette relation particulière entre Philippe et Paul. Cette fois, une plume un peu moins poétique, un peu plus tranchante, plus incisive… finalement en total adéquation avec les sentiments ressentis par nos protagonistes lors de ce dîner très spécial. J'ai adoré ce roman qui nous raconte, le temps d'un dîner, les retrouvailles avec Paul. Ce texte nous offre une autre perspective de ce qu'a pu être cette relation, peut-être trop fantasmée, et ce, vu par nos deux protagonistes. Une vision plus étoffée, plus réfléchi, après 20 ans, après la vie qui a continué, qui a changé, tout comme les envies et les besoins. Ici, nous retrouvons donc Philippe et Paul dans un dîner à quatre, un dîner aussi désagréable que fascinant. Il est drôle de voir les 4 personnages interagir entre eux. Isabelle, toujours fidèle à elle-même, mais surtout, toujours un peu cette peur au fond d'elle de perdre Paul, et tout ses privilèges avec... et Antoine, l'ami de Philippe, un ami que j'ai beaucoup apprécié pour sa justesse, sa jeunesse, sa fougue et surtout sa vision très réaliste de cette relation qu'il entrevoit entre Philippe, Paul et Isabelle. Il a toujours le mot qui fait mouche, la question pertinente et surtout cette faculté à deviner qu'il faut un peu d'intimité entre Paul et Philippe pour tout clarifier, pour expliquer, pour pardonner et en garder un beau souvenir. Ces apartés entre Philippe et Paul que nous offre Antoine sont un régal. Si aux départs elles peuvent paraître en retenues, en indécisions, elles deviennent vite indispensables et surtout libératrices d'un fardeau, d'un secret, de paroles pour délier la vérité, les sentiments, les questions. Une biographie reste toujours difficile à interpréter, à analyser, car au final c'est l'homme que l'on juge, que l'on blesse ou encense. Une biographie vous donne un sentiment de voyeurisme mais aussi une sorte de complicité avec l'auteur, un peu de lui, de son âme, de son cœur. Ici, la plume de Philippe Besson ne transcende pas les mots, elle devient les mots, elle devient l'humeur, le sentiment, la sensation. Tranchante, parfois dure, mais teintée d'une vérité en rapport avec ses sentiments. Du doux, du piquant, du poétique (très peu), du cru : un beau cocktail pour une envie de lire renouvelée à chaque page. Ce roman nous offre aussi la vision que peut avoir l'auteur de lui-même comme une sorte de manque de confiance, un sentiment de mal-être, et ceci malgré les années, malgré les amours, malgré les corps. En bref, un grand bravo à l'auteur pour avoir réussi à faire de ce roman de 191 pages un plaisir et tout cela juste avec un dîner. Une sorte de huit clos où nous sentons la gêne, le faux-semblant, le pédant, la sincérité peut-être, mais surtout une décortication des paroles, des gestes, des regards. Et l'amour, toujours.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Ladybirdy Posté le 4 Septembre 2019
              Un dîner à Montréal c’est l’occasion pour Philippe Besson de se plonger, une soirée, dans son passé sentimental auprès de Paul qu’il revoit par hasard lors d’une séance dédicace. Paul arrive avec son épouse Isabelle et Philippe avec Antoine, son compagnon. Le temps d’un repas, les deux couples dissèquent la vie de l’auteur, discutent sur la couleur de ses penchants, ses écrits, son passé affectif. Les questions montent crescendo dans l’impudeur. Au départ, on ressent les réserves de chacun malgré les envies d’en savoir plus. Puis ça émulsionne, ça égratigne les souvenirs, ça réveille les regrets. Étant tout à fait honnête, je pense que pour plonger dans ce récit autobiographique, il est d’intérêt de lire ses deux précédents ouvrages dont Un certain Paul Darrigrand. N’ayant lu aucun des deux, mes émotions ne sont pas à la hauteur de la très belle plume de Besson. Le thème de l’homosexualité n’est pas non plus un sujet qui m’attire plus que cela. Philippe Besson je crois le préférer dans des romans extérieurs à sa vie, tel que l’excellent « Une bonne raison de se tuer ». Bien sûr ce n’est que mon avis personnel. En dehors des petits parasites personnels, ce petit récit est servi... Un dîner à Montréal c’est l’occasion pour Philippe Besson de se plonger, une soirée, dans son passé sentimental auprès de Paul qu’il revoit par hasard lors d’une séance dédicace. Paul arrive avec son épouse Isabelle et Philippe avec Antoine, son compagnon. Le temps d’un repas, les deux couples dissèquent la vie de l’auteur, discutent sur la couleur de ses penchants, ses écrits, son passé affectif. Les questions montent crescendo dans l’impudeur. Au départ, on ressent les réserves de chacun malgré les envies d’en savoir plus. Puis ça émulsionne, ça égratigne les souvenirs, ça réveille les regrets. Étant tout à fait honnête, je pense que pour plonger dans ce récit autobiographique, il est d’intérêt de lire ses deux précédents ouvrages dont Un certain Paul Darrigrand. N’ayant lu aucun des deux, mes émotions ne sont pas à la hauteur de la très belle plume de Besson. Le thème de l’homosexualité n’est pas non plus un sujet qui m’attire plus que cela. Philippe Besson je crois le préférer dans des romans extérieurs à sa vie, tel que l’excellent « Une bonne raison de se tuer ». Bien sûr ce n’est que mon avis personnel. En dehors des petits parasites personnels, ce petit récit est servi par une grande plume, alerte, réveillée et sensible. Dans l’écriture de Philippe Besson, on ressent toute la complexité d’être vivant quand surgissent les regrets, les doutes et un besoin viscéral d’exister à travers son art.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Arthore Posté le 2 Septembre 2019
              Dernier opus d’un triptyque, d’un roman, d’une biographie, des deux à la fois? Bordeaux, dans une librairie, il y a 18 ans, l’auteur rencontre Paul Darrigrand. Ils vont s’aimer puis se quitter sans réelle explication. Paul vit avec Isabelle.... Montréal, dans une librairie, 18 ans après, Philippe est venu faire la promotion de son nouveau livre. Dans la file, Paul; son tour arrive; il tend le livre demande une dédicace... Philippe sans véritablement prendre conscience de sa demande, propose un dîner, Paul accepte... que s’est-il passé? Que sont-ils devenus? Paul prévient, il vient avec Isabelle, sa femme. Philippe répond, il sera avec Antoine, rencontré à Paris, dans un train quelques mois avant. Un nouveau roman très fort, où les émotions, les questions, les non-dits, les sentiments s'enchaînent, nous ébranlent, nous émeuvent. Toujours cette même capacité chez Besson à trouver le mot juste, précis, nous emportant dans la tête et le coeur de ses personnages. Un bel hommage à l'amour, à la survie des sentiments les plus forts le tout avec pudeur, vérité, intransigence.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.