RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Jeune Fille qui déplaçait les montagnes

            Presses de la cité
            EAN : 9782258152779
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 140 x 225 mm
            La Jeune Fille qui déplaçait les montagnes

            Collection : Terres de France
            Date de parution : 13/06/2019
            1960. Louise part sur les traces de son grand-père disparu en Allemagne pendant la guerre de 1914… Ce passé resurgi apaisera-t-il le cœur de son père, meurtri par l’absence de la figure paternelle ? Commence alors pour la jeune fille une longue quête des âmes, des cœurs, de la vérité.
            Depuis le comptoir de son café, Joseph Lapraz voit défiler les jours et disparaître ses derniers clients. Un matin de 1958, lorsqu’un inconnu vient lui demander son chemin, le bistrotier perçoit cet accent allemand qui lui répugne. Et pour cause… Son enfance fut marquée par la disparition de son père parti au front en 1914. Tant de... Depuis le comptoir de son café, Joseph Lapraz voit défiler les jours et disparaître ses derniers clients. Un matin de 1958, lorsqu’un inconnu vient lui demander son chemin, le bistrotier perçoit cet accent allemand qui lui répugne. Et pour cause… Son enfance fut marquée par la disparition de son père parti au front en 1914. Tant de souffrance et d’espoirs déçus dont il n’a jamais guéri. L’inconnu arrive de Forêt-Noire jusqu’à ce hameau près de Samoëns pour rencontrer Louise, la fille du cafetier, et lui remettre des écrits de son grand-père. Tout y est consigné : son quotidien de soldat, sa peur, sa colère, sa révolte aussi. La jeune fille a pour elle une beauté rare, un talentueux coup de crayon. Et une détermination sans faille. Par amour filial, Louise se promet d’aller sur les traces de ce grand-père fantasmé. Est-il seulement encore vivant ?
            Une quête pleine d’espoir et de générosité.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258152779
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 352
            Format : 140 x 225 mm

            Ils en parlent

            "De la littérature à hauteur d'épaules, sans esbroufe et qui va à l'essentiel: un bon récit, des émotions et des protagonistes forts!"
            Bruxelles Culture

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MAMIEJAUNE Posté le 16 Juillet 2019
              Mon avis Je remercie PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Jeune fille qui déplaçait les montagnes » et ainsi de retrouver la plume fluide et poétique de Patrick BREUZE que j'ai découverte lors de la lecture de « Mon fils va venir me chercher » et « La Valse des nuages », romans que j'ai beaucoup aimés et qui se déroulent dans ma belle région « Les Alpes du Nord ». Je remercie également Patrick pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée. L'auteur nous transporte en 1958 dans un village Haut-Savoyard où un inconnu qui a un accent allemand, arrive au café de Joseph et demande le chemin lui permettant de rencontrer Louise, la fille du cafetier... Les habitués du bar sont méfiants et il en est de même pur le patron qui garde une rancune contre les « boches » comme ils disent tous.. Il est vrai que Joseph ne s'est jamais remis de la disparition de son père Eugène lors de la Première Guerre Mondiale. Nous faisons également connaissance avec Louise que Darius semble chercher afin de lui remettre des lettres de son grand-père. Eugène serait-il encore vivant ? Patrick BREUZE dépeint à merveille la beauté des... Mon avis Je remercie PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Jeune fille qui déplaçait les montagnes » et ainsi de retrouver la plume fluide et poétique de Patrick BREUZE que j'ai découverte lors de la lecture de « Mon fils va venir me chercher » et « La Valse des nuages », romans que j'ai beaucoup aimés et qui se déroulent dans ma belle région « Les Alpes du Nord ». Je remercie également Patrick pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée. L'auteur nous transporte en 1958 dans un village Haut-Savoyard où un inconnu qui a un accent allemand, arrive au café de Joseph et demande le chemin lui permettant de rencontrer Louise, la fille du cafetier... Les habitués du bar sont méfiants et il en est de même pur le patron qui garde une rancune contre les « boches » comme ils disent tous.. Il est vrai que Joseph ne s'est jamais remis de la disparition de son père Eugène lors de la Première Guerre Mondiale. Nous faisons également connaissance avec Louise que Darius semble chercher afin de lui remettre des lettres de son grand-père. Eugène serait-il encore vivant ? Patrick BREUZE dépeint à merveille la beauté des paysages des Alpes mais également les traits psychologiques des protagonistes de son roman, les rendant vrais. Ainsi l'on ne peut que s'attacher à Louise, cette jeune fille de 18 ans, forte et volontaire, prête à tout même l'impossible pour retrouver la trace de son aïeul. J'ai beaucoup aimé ce roman régional passionnant, émouvant, empli d'amour et d'espoir que j'ai dévoré d'une traite tant il me tardait d'en connaître le dénouement et que j'ai refermé à regret. Très bon moment de lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            • MAMIEJAUNE Posté le 16 Juillet 2019
              Mon avis Je remercie PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Jeune fille qui déplaçait les montagnes » et ainsi de retrouver la plume fluide et poétique de Patrick BREUZE que j'ai découverte lors de la lecture de « Mon fils va venir me chercher » et « La Valse des nuages », romans que j'ai beaucoup aimés et qui se déroulent dans ma belle région « Les Alpes du Nord ». Je remercie également Patrick pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée. L'auteur nous transporte en 1958 dans un village Haut-Savoyard où un inconnu qui a un accent allemand, arrive au café de Joseph et demande le chemin lui permettant de rencontrer Louise, la fille du cafetier... Les habitués du bar sont méfiants et il en est de même pur le patron qui garde une rancune contre les « boches » comme ils disent tous.. Il est vrai que Joseph ne s'est jamais remis de la disparition de son père Eugène lors de la Première Guerre Mondiale. Nous faisons également connaissance avec Louise que Darius semble chercher afin de lui remettre des lettres de son grand-père. Eugène serait-il encore vivant ? Patrick BREUZE dépeint à merveille la beauté des... Mon avis Je remercie PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « La Jeune fille qui déplaçait les montagnes » et ainsi de retrouver la plume fluide et poétique de Patrick BREUZE que j'ai découverte lors de la lecture de « Mon fils va venir me chercher » et « La Valse des nuages », romans que j'ai beaucoup aimés et qui se déroulent dans ma belle région « Les Alpes du Nord ». Je remercie également Patrick pour la très gentille dédicace qui m'a beaucoup touchée. L'auteur nous transporte en 1958 dans un village Haut-Savoyard où un inconnu qui a un accent allemand, arrive au café de Joseph et demande le chemin lui permettant de rencontrer Louise, la fille du cafetier... Les habitués du bar sont méfiants et il en est de même pur le patron qui garde une rancune contre les « boches » comme ils disent tous.. Il est vrai que Joseph ne s'est jamais remis de la disparition de son père Eugène lors de la Première Guerre Mondiale. Nous faisons également connaissance avec Louise que Darius semble chercher afin de lui remettre des lettres de son grand-père. Eugène serait-il encore vivant ? Patrick BREUZE dépeint à merveille la beauté des paysages des Alpes mais également les traits psychologiques des protagonistes de son roman, les rendant vrais. Ainsi l'on ne peut que s'attacher à Louise, cette jeune fille de 18 ans, forte et volontaire, prête à tout même l'impossible pour retrouver la trace de son aïeul. J'ai beaucoup aimé ce roman régional passionnant, émouvant, empli d'amour et d'espoir que j'ai dévoré d'une traite tant il me tardait d'en connaître le dénouement et que j'ai refermé à regret. Très bon moment de lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité de la collection Terres de France
            Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.