Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221216231
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 1 x 200 mm

Le Résident

Date de parution : 21/01/2021

Entre comédie satirique et thriller existentiel, six semaines décisives dans la vie d’un écrivain hanté par un effroyable secret de famille.

Mars 2017. Jacques Cascade s’installe pour six semaines dans la résidence d’écriture de White Falls, village perdu au nord de l’État de New York. Espérant renouer avec l’inspiration, il doit aussi cohabiter avec les autres pensionnaires : Ritesh, le poète indien silencieux, Dave, le dramaturge britannique si content de sa...

Mars 2017. Jacques Cascade s’installe pour six semaines dans la résidence d’écriture de White Falls, village perdu au nord de l’État de New York. Espérant renouer avec l’inspiration, il doit aussi cohabiter avec les autres pensionnaires : Ritesh, le poète indien silencieux, Dave, le dramaturge britannique si content de sa personne, Holly, l’essayiste américaine psychorigide, ou encore Cheyenne, la discrète écrivaine américano-iranienne.
S’il y rencontre occasionnellement de farouches supporters de Donald Trump, les excursions de Jacques dans la campagne américaine le renvoient surtout à lui-même. Au point que des traumatismes enfouis ressurgissent. Pourquoi s’est-il tant éloigné de sa sœur Danielle ? Pourquoi son père est-il parti quand il était enfant ? Et, surtout, quel terrible mystère se cache derrière la mort de sa mère ?
Autant de questions auxquelles s’ajoute bientôt un doute : et si la résidence de White Falls avait une autre raison d’être que l’écriture ?

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221216231
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 1 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Annette55 Posté le 6 Août 2021
    Voici un très beau roman où l'on fait connaissance avec Jacques Cascade , un auteur français hanté par son passé , en mal d'inspiration : «  Scrutant la foule des voyageurs en mouvement , il se mit en quête des éléments les plus prometteurs , c'est à dire susceptibles de faire jaillir en lui des fragments d'intrigues, des bribes d'histoires …. » p21. Mars 2017: Jacques , en période de panne créative , sur les conseils de son éditeur Bertrand et de sa femme Alicia , en mal d'amour conjugal ,rejoint donc pour six semaines la Résidence d'Ecriture de White Falls : cascades blanches, village perdu au nord de l'état de New- York, où il cohabitera avec cinq autres pensionnaires : Dave, un dramaturge et scénariste britannique , toujours content de lui, Ritesh, un poète indien silencieux , Holly , une essayiste américaine crispante , conformiste et psychorigide ,, Cheyenne Yassibi une jeune auteure américano - iranienne de vingt - sept ans , timide , et Solen Garnier , une romancière française d'une trentaine d'années , à la télégénique blonde aux grands yeux bleus . Jacques se rapprochera de Cheyenne, réalisera un chemin étonnant , tout à fait inattendu . Il... Voici un très beau roman où l'on fait connaissance avec Jacques Cascade , un auteur français hanté par son passé , en mal d'inspiration : «  Scrutant la foule des voyageurs en mouvement , il se mit en quête des éléments les plus prometteurs , c'est à dire susceptibles de faire jaillir en lui des fragments d'intrigues, des bribes d'histoires …. » p21. Mars 2017: Jacques , en période de panne créative , sur les conseils de son éditeur Bertrand et de sa femme Alicia , en mal d'amour conjugal ,rejoint donc pour six semaines la Résidence d'Ecriture de White Falls : cascades blanches, village perdu au nord de l'état de New- York, où il cohabitera avec cinq autres pensionnaires : Dave, un dramaturge et scénariste britannique , toujours content de lui, Ritesh, un poète indien silencieux , Holly , une essayiste américaine crispante , conformiste et psychorigide ,, Cheyenne Yassibi une jeune auteure américano - iranienne de vingt - sept ans , timide , et Solen Garnier , une romancière française d'une trentaine d'années , à la télégénique blonde aux grands yeux bleus . Jacques se rapprochera de Cheyenne, réalisera un chemin étonnant , tout à fait inattendu . Il faut dire que l'épouse de Jacques, Alicia souffrait beaucoup de ses silences , se sentait frustrée de ne rien connaître de son passé ,ses aspérités sinueuses , ses absences, son humeur étrange ….. Elle pensait à juste titre qu'une pause dans leur couple serait la bienvenue … «  Mais fallait - il vraiment tout se dire par amour ? Pourtant, ses difficultés récentes à se concentrer sur son activité d'écriture ,il n'en avait touché mot à quiconque…. Il avait caressé l'idée d'entamer une thérapie à plusieurs reprises . Non , le temps n'était pas encore venu d'exhumer pour Jacques les souvenirs fumants qu'il avait tout fait pour conjurer . Au coeur d'exursions dans la campagne américaine , à la résidence il renouera avec lui- même …. Le lecteur est immergé au coeur du processus d'écriture entre les rêves chimériques et improbables de succès et l'écran vide pour Jacques , jour après jour. C'est un roman radicalement contemporain présentant un écrivain aux prise avec sa carrière qui s'effiloche, son passé et son incroyable secret de famille , son couple , le tout décrit avec minutie , élégance et poésie . Les phrases sont longues, le vocabulaire riche , l'écriture fluide , le ton caustique parfois, «  le froid impérialiste et sûr de son bon droit , un froid américain » , et la description acerbe de cet espèce de Carnaval Littéraire qu'est chaque année la rentrée littéraire française . La tension monte au fur et à mesure entre comédie satirique et thriller existentiel', les pistes brouillées , l'intrigue propre justement à faciliter et faire émerger de vieux traumatismes enfouis resurgissant , issus de l'enfance et leur impact sur nos vies et le fameux : la clé : «  Pourquoi écrivez - vous ? Dont le lecteur ne prendra connaissance qu'à la dernière phrase : «  Il savait maintenant quoi répondre : il écrivait pour réécrire …. » . Un très beau texte captivant , à la fois intimiste , psychologique , à l'atmosphère confinée , pétri de rebondissements , une belle découverte de hasard ,encore à la médiathèque.. «  Tracer chaque jour le même sillon sur la Terre dure et gelée des mots ,.. «  Sculpter la terre glaise des mots , hisser des formes hors de l'abîme » «  Puisque la vocation première de l'écriture était la création d'un nouveau langage intuitif et modulable , écrire en anglais lui permettait de renouer avec les racines de l'écriture …. » .
    Lire la suite
    En lire moins
  • talou61 Posté le 14 Avril 2021
    Merci tout d'abord à fanfanouche 24 et à la liste qu'elle a créée "En résidence d'écriture ou de création !..." grâce à qui j'ai découvert ce livre. Un très beau roman très addictif. Un auteur français, Jacques Cascade, part aux Etats Unis dans une résidence d'écriture. Il y rencontre les autres artistes, personnages atypiques et fait même quelques excursions mouvementées hors du domaine. Petit à petit, l'intrigue s'intensifie et si cette résidence cachait un secret ?! Un vrai page-turner !
  • LabiblideVal Posté le 4 Mars 2021
    Connaissez- vous les résidences d’écrivains ? Le concept, très répandu aux Etats- Unis, est en train de se développer en France ; tout comme les ateliers d’écriture d’ailleurs. Le principe ? Permettre à des auteurs de s’isoler, durant plusieurs semaines, loin des contraintes et des bruits de la vie quotidienne afin de leur permettre de consacrer tout leur temps à l’écriture. Jacques Cascade, le personnage principal de ce roman, est ainsi un auteur français en mal d’inspiration. Son éditeur, croyant bien faire, l’a donc envoyé à White Falls (« cascades blanches » ; clin d’œil moqueur de l’auteure !), dans une résidence nommée « Oscar Wilde », dans le but de lui permettre de boucler son dernier roman en cours. Il est prévu qu’il y passe six semaines en compagnie de cinq autres écrivains. La cohabitation n’est pas évidente, au premier abord, tant les personnalités des résidents diffèrent. Cependant, Jacques va se rapprocher de la jeune Cheyenne, auteure américano iranienne, et réaliser un cheminement mental inattendu… « Mais fallait-il vraiment tout se dire par amour ? Jacques était convaincu qu’un peu de mystère nourrit l’amour, et qu’on ne désire jamais que ce que l’on ne possède pas tout à fait. » L’épouse... Connaissez- vous les résidences d’écrivains ? Le concept, très répandu aux Etats- Unis, est en train de se développer en France ; tout comme les ateliers d’écriture d’ailleurs. Le principe ? Permettre à des auteurs de s’isoler, durant plusieurs semaines, loin des contraintes et des bruits de la vie quotidienne afin de leur permettre de consacrer tout leur temps à l’écriture. Jacques Cascade, le personnage principal de ce roman, est ainsi un auteur français en mal d’inspiration. Son éditeur, croyant bien faire, l’a donc envoyé à White Falls (« cascades blanches » ; clin d’œil moqueur de l’auteure !), dans une résidence nommée « Oscar Wilde », dans le but de lui permettre de boucler son dernier roman en cours. Il est prévu qu’il y passe six semaines en compagnie de cinq autres écrivains. La cohabitation n’est pas évidente, au premier abord, tant les personnalités des résidents diffèrent. Cependant, Jacques va se rapprocher de la jeune Cheyenne, auteure américano iranienne, et réaliser un cheminement mental inattendu… « Mais fallait-il vraiment tout se dire par amour ? Jacques était convaincu qu’un peu de mystère nourrit l’amour, et qu’on ne désire jamais que ce que l’on ne possède pas tout à fait. » L’épouse de Jacques, Alicia, n’est pas du même avis. Elle souffre de ne rien connaître du passé de son mari, de ne pas comprendre ses silences, ses sautes d’humeur. Le séjour de l’auteur est de ce fait l’occasion pour le couple de faire une pause et d’envisager quelle suite donner à leur vie de famille. « Jacques avait pratiquement renoncé à lire ses contemporains, craignant que les mots des autres ne l’éclaboussent. » Être en compagnie d’auteurs à temps complet est difficile pour lui. Et l’inspiration, au lieu de se délier, se bloque, plongeant étrangement Jacques dans des souvenirs qu’il pensait avoir enfouis si profondément qu’il n’aurait plus jamais à y revenir… Et finalement, une question va se poser à lui : incapable d’écrire la moindre ligne, que va-t-il retirer de ce séjour à White Falls ? Au final un roman extrêmement agréable à lire. J’ai souri plus d’une fois, rapprochant certains passages de l’écriture de Philip Roth, pour son regard sarcastique sur notre société, si cathartique de nos jours ! Le personnage de Jacques est d’abord véritablement risible et puis, peu à peu, la plume d’Elsa Vasseur va habillement le présenter sous un jour beaucoup plus tragique, et certains passages ne donnent plus envie de sourire du tout. Un premier roman très bien maîtrisé, à la plume originale et intelligente. L’auteure est sans conteste une plume à suivre ! Merci à Babelio pour la Masse Critique et à Robert Laffont pour l'envoi du livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • argali Posté le 6 Février 2021
    Jacques Cascade est à un tournant de son existence. Il peine à écrire son dernier roman, son couple bat de l’aile et son passé le bloque. Son éditeur le pousse à participer à une session d’auteurs en résidence. Un défi pour Jacques le taciturne que de vivre avec d’autres auteurs dont il se moque bien et de se concentrer sur l’écriture de son roman dont il n’a même pas le sujet. Au fur et à mesure que les jours passent, il se noue pourtant avec Ritesh, paisible et silencieux, ainsi qu’avec Cheyenne avec laquelle il fait de longues marches dans la nature. Plusieurs choses dans l’organisation de la résidence interpellent Jacques : le sentiment d’être épié, les allées et venues de Will, le responsable faussement cordial et directif à l’excès, ainsi que des coïncidences qui le ramènent bizarrement à son enfance. Le confinement à la résidence Oscar Wilde est pesant. Des flashbacks de plus en plus fréquents vont peu à peu faire remonter à la surface des moments de vie en famille. Pourquoi ? Aurait-il refoulé un fait grave, un traumatisme ? Et si les mots allaient tout faire basculer ? Ce thriller intimiste se penche avec finesse sur la psychologie du... Jacques Cascade est à un tournant de son existence. Il peine à écrire son dernier roman, son couple bat de l’aile et son passé le bloque. Son éditeur le pousse à participer à une session d’auteurs en résidence. Un défi pour Jacques le taciturne que de vivre avec d’autres auteurs dont il se moque bien et de se concentrer sur l’écriture de son roman dont il n’a même pas le sujet. Au fur et à mesure que les jours passent, il se noue pourtant avec Ritesh, paisible et silencieux, ainsi qu’avec Cheyenne avec laquelle il fait de longues marches dans la nature. Plusieurs choses dans l’organisation de la résidence interpellent Jacques : le sentiment d’être épié, les allées et venues de Will, le responsable faussement cordial et directif à l’excès, ainsi que des coïncidences qui le ramènent bizarrement à son enfance. Le confinement à la résidence Oscar Wilde est pesant. Des flashbacks de plus en plus fréquents vont peu à peu faire remonter à la surface des moments de vie en famille. Pourquoi ? Aurait-il refoulé un fait grave, un traumatisme ? Et si les mots allaient tout faire basculer ? Ce thriller intimiste se penche avec finesse sur la psychologie du personnage principal et les méandres de sa pensée tout en ne laissant pas de côté ceux qui gravitent autour de lui. Lentement, Elsa Vasseur pose le décor, l’atmosphère, joue des apparences et distille au compte-goutte les informations qui permettent aux lecteurs de comprendre ce qui se trame en filigranes. A la fois comédie satirique et roman existentiel, ce récit est original et agréable à lire. L’écriture fluide et descriptive de l’auteure m’a plu de même que les découpages de la narration. Peut-être y a-t-il quelques longueurs et épisodes dispensables mais l’ensemble est cohérent. Un bon moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire d'hiver 2021, une sélection de romans à dévorer

    Une sélection de nouvelles lectures pour bien commencer la nouvelle année ! Laissez-vous tenter par un voyage à Cuba, replongez dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, découvrez la suite d'un roman à succès... Avec la rentrée littéraire d'hiver, commencez 2021 en plongeant dans des univers passionnants.

    Lire l'article