Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258163416
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 550
Format : 140 x 225 mm

Les Disparues de la lande

Corinna GEPNER (Traducteur)
Collection : Sang d'Encre
Date de parution : 27/08/2020
Des adolescentes qui disparaissent, un cadavre découvert sur la lande et pas l’ombre d’une piste…
De retour à Scarborough, dans le nord de l'Angleterre, pour vendre la maison de ses défunts parents, le sergent-détective de Scotland Yard Kate Linville se trouve impliquée dans la sinistre affaire qui secoue la petite ville côtière : le corps sans vie de Saskia Morris, 14 ans, disparue depuis des mois,... De retour à Scarborough, dans le nord de l'Angleterre, pour vendre la maison de ses défunts parents, le sergent-détective de Scotland Yard Kate Linville se trouve impliquée dans la sinistre affaire qui secoue la petite ville côtière : le corps sans vie de Saskia Morris, 14 ans, disparue depuis des mois, vient d’être découvert sur la lande. Elle semble être morte de faim. Peu de temps après, une autre jeune fille manque à l’appel. Elle réapparaît quelques jours plus tard, incapable d'identifier son ravisseur.
Les deux événements sont-ils le fait d’une seule et même personne ? Ont-ils un lien avec la disparition d’Hannah Caswell, survenue trois ans plus tôt ?
Tandis que la police piétine, les médias s'en mêlent et le « tueur de la lande » fait bientôt les gros titres, au grand dam de l’inspecteur Caleb Hale, en charge de l’enquête. Bravant l’autorité de ce dernier, Kate commence alors ses propres recherches...

Violence, précarité et solitude sont les maîtres mots de ce thriller atmosphérique implacable, qui marque le retour de la plus anglaise des romancières allemandes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258163416
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 550
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« [...] on s'attache au suspense dès les premières lignes, perturbée par les confidences du kidnappeur qui nous emmène sur des fausses pistes. Pas d’hémoglobine, mais un scénario bien ficelé avec de rebondissements... pour nous embrouiller un peu plus. »
Flair

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • NanouAnne25 Posté le 11 Novembre 2020
    J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce policier. Disparition d'adolescentes, enlèvement, cadavres retrouvés, suspense, fausses pistes, rebondissements, policiers écorchés vifs... tous les ingrédients d'un bon polar sont réunis. Côté ambiance, je dirais que l'on se situe entre "l'inspecteur Barnaby" et "FBI:portés disparus". Les personnages quant à eux n'échappent pas aux clichés : l'enquêtrice principale, Kate Linville, est seule, en manque d'affection et suit son instinct envers et contre tout. Elle se heurte à Caleb Hale, un inspecteur dont elle est éperdument amoureuse. Lui non plus n'échappe pas aux clichés : divorcé et alcoolique en sevrage. On s'attend dans ce genre de cas à ce qu'il y ait une histoire d'amour dans l'air, et le roman est un peu original à ce niveau car l'amour ne vient pas du côté dont on pourrait le penser. 460 pages, cela laisse le temps de construire, déconstruire, reconstruire une enquête à résoudre. Ce roman est structuré à la manière d'un journal de bord, l'intrigue principale se déroule du 13 octobre au 25 novembre 2017. On alterne la narration : tour à tour le lecteur est plongé dans les aventures de Kate, celles de Caleb et dans la tête du dénommé "tueur de la lande". L'intrigue se concentre surtout... J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce policier. Disparition d'adolescentes, enlèvement, cadavres retrouvés, suspense, fausses pistes, rebondissements, policiers écorchés vifs... tous les ingrédients d'un bon polar sont réunis. Côté ambiance, je dirais que l'on se situe entre "l'inspecteur Barnaby" et "FBI:portés disparus". Les personnages quant à eux n'échappent pas aux clichés : l'enquêtrice principale, Kate Linville, est seule, en manque d'affection et suit son instinct envers et contre tout. Elle se heurte à Caleb Hale, un inspecteur dont elle est éperdument amoureuse. Lui non plus n'échappe pas aux clichés : divorcé et alcoolique en sevrage. On s'attend dans ce genre de cas à ce qu'il y ait une histoire d'amour dans l'air, et le roman est un peu original à ce niveau car l'amour ne vient pas du côté dont on pourrait le penser. 460 pages, cela laisse le temps de construire, déconstruire, reconstruire une enquête à résoudre. Ce roman est structuré à la manière d'un journal de bord, l'intrigue principale se déroule du 13 octobre au 25 novembre 2017. On alterne la narration : tour à tour le lecteur est plongé dans les aventures de Kate, celles de Caleb et dans la tête du dénommé "tueur de la lande". L'intrigue se concentre surtout sur l'enquête, je ne classerais pas ce polar dans les "sensations fortes". Je remercie Babelio et les éditions Presses de la Cité pour l'envoi de ce roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • DD78 Posté le 8 Novembre 2020
    Je ne connaissais pas du tout Charlotte Link, auteure allemande de polars à priori assez connue. Et bien c'est maintenant chose faite avec son dernier livre "Les disparues de la lande", que j'ai gagné grâce à l'opération Masse critique, et pour laquelle je remercie vivement les éditions Pressés de la cité. Contre toute attente, l'action se passe dans le nord de l'Angleterre, pas très loin de Newcastle. Kate, inspectrice à Scotland Yard, vient vendre la maison de ses parents après le décès de son père. Mais celle-ci ayant été saccagée par les derniers locataires, elle se voit obligée de prendre une chambre dans une pension du coin. Peu de temps après la fille des propriétaires disparaît inexplicablement, et les parents accablés lui demandent d'enquêter en parallèle de la police locale... Même si l'action ne se passe pas très loin de cette Écosse si chère à Peter May, nous ne sommes pas au niveau de celui-ci. Cependant nous n'en sommes pas très loin quand même, car dame Charlotte est très forte pour poser ses personnages et complexifier une trame somme toute assez banale au départ. Et on les tourne vite ces pages pour connaître la vérité sur ces jeunes disparues ! Bref, bien... Je ne connaissais pas du tout Charlotte Link, auteure allemande de polars à priori assez connue. Et bien c'est maintenant chose faite avec son dernier livre "Les disparues de la lande", que j'ai gagné grâce à l'opération Masse critique, et pour laquelle je remercie vivement les éditions Pressés de la cité. Contre toute attente, l'action se passe dans le nord de l'Angleterre, pas très loin de Newcastle. Kate, inspectrice à Scotland Yard, vient vendre la maison de ses parents après le décès de son père. Mais celle-ci ayant été saccagée par les derniers locataires, elle se voit obligée de prendre une chambre dans une pension du coin. Peu de temps après la fille des propriétaires disparaît inexplicablement, et les parents accablés lui demandent d'enquêter en parallèle de la police locale... Même si l'action ne se passe pas très loin de cette Écosse si chère à Peter May, nous ne sommes pas au niveau de celui-ci. Cependant nous n'en sommes pas très loin quand même, car dame Charlotte est très forte pour poser ses personnages et complexifier une trame somme toute assez banale au départ. Et on les tourne vite ces pages pour connaître la vérité sur ces jeunes disparues ! Bref, bien envie d'en découvrir d'autres de cette auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
  • adrianalitunlivre Posté le 3 Novembre 2020
    Comme toujours, Charlotte Link nous propose une histoire intéressante et surprenante. De plus, elle combine avec succès un thriller avec un roman psychologique, ce qui rend son livre plus complexe et ses personnages réels. Un vrai page turner ce roman! Les chapitres sont très rythmés et j'aime beaucoup cette ambiance haletante, ce souffle coupé qu'on a du début et jusqu’à la fin. Dans les vastes landes du nord de l'Angleterre, le corps de Saskia, une adolescente de 14 ans, qui avait disparu l'année précédente, a été retrouvé. Une autre fille disparaît... Qualifié par les médias '' le meurtrier des landes '' , le tueur, enlève et assassine impitoyablement des jeunes filles. Le sergent Kate Linville retourne dans sa ville natale pour résoudre des affaires de famille. Elle se retrouve entraînée dans cette mystérieuse histoire des disparitions . Caleb Hale, le chef de la police municipale enquête aussi de son côté. Et l'affaire n'a pas l'air si simple qu'elle paraît. Lentement mais sûrement, les deux enquêteurs vont réussir à trouver et suivre la trace du tueur. Un thriller plutôt réussi.... Comme toujours, Charlotte Link nous propose une histoire intéressante et surprenante. De plus, elle combine avec succès un thriller avec un roman psychologique, ce qui rend son livre plus complexe et ses personnages réels. Un vrai page turner ce roman! Les chapitres sont très rythmés et j'aime beaucoup cette ambiance haletante, ce souffle coupé qu'on a du début et jusqu’à la fin. Dans les vastes landes du nord de l'Angleterre, le corps de Saskia, une adolescente de 14 ans, qui avait disparu l'année précédente, a été retrouvé. Une autre fille disparaît... Qualifié par les médias '' le meurtrier des landes '' , le tueur, enlève et assassine impitoyablement des jeunes filles. Le sergent Kate Linville retourne dans sa ville natale pour résoudre des affaires de famille. Elle se retrouve entraînée dans cette mystérieuse histoire des disparitions . Caleb Hale, le chef de la police municipale enquête aussi de son côté. Et l'affaire n'a pas l'air si simple qu'elle paraît. Lentement mais sûrement, les deux enquêteurs vont réussir à trouver et suivre la trace du tueur. Un thriller plutôt réussi. J'ai aimé la façon dont l'autrice nous balade et franchement, je n'avais pas le tueur avant la fin. Comme quoi, on ne peut pas tous être des excellents détectives. Côté personnages, je les trouve intéressants même si j'aurais aimé plus de profondeur, il me manquait un peu d'émotion. Chacun traîne ses casseroles tant bien que mal. Kate a un côté solitaire mais attachant et je m'identifie un peu dans certains de ses traits de caractère. Caleb, n'est pas l'enquêteur le plus malin et dans les situations ils les noient dans l'alcool. Tous les deux forment une non-équipe assez originale. Une histoire passionnante. Un roman policier bien construit et divertissant, facile à lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • brinvilliers Posté le 3 Novembre 2020
    Charlotte Link est de retour et ce pour notre plus grand plaisir car tous ces livres ne m'ont jamais déçue. Des jeunes filles disparaissent, est-ce la même personne qui agit ? Kate inspectrice de Scotland Yard arrive sur la ville où se passe les drames, mais elle vient parce que la maison de son père a été saccagée par les locataires. Elle n'est pas en mission mais son métier qu'elle a dans le sang ne peut lui donner envie que de faire sa propre enquête. Sans le dire à personne car l'inspecteur Caleb Hale ne va du tout apprécier. Tous ces enlèvements sont-ils liés ? Caleb s'oriente vers une piste tandis que Kate en secret en prend une autre. On suit avec frénésie l'enquête.
  • alexb27 Posté le 21 Octobre 2020
    Après l’emprise du passé où elle recherchait le  meurtrier  de son père, l’inspectrice Kate Linville  est de retour ! Alors qu’elle réside dans une pension de famille le temps de la vente de la demeure de ses parents, Kate apprend la disparition de la jeune fille de la maison. Amélie a  14 ans. Cette disparition fait écho à celle de Saskia, une jeune fille dont on vient de retrouver le corps. Sans qu’elle soit diligentée sur cette enquête, Kate se retrouve embrigadée dans cette histoire où elle retrouve Caleb, inspecteur en charge des investigations… Un roman à l’ambiance typiquement anglaise (bien que l’autrice soit allemande) aux personnages attachants, terriblement seuls, et à l’intrigue bien menée. Je n’ai absolument pas deviné les tenants et aboutissants de l’enquête. Vivement le prochain opus 😉
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !