Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221115671
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 816
Format : 153 x 240 mm

Les Métamorphoses d'Alphonse

Mourir d'enfance - L'Étrange Monsieur Joseph - La Fermeture

Régine DEFORGES (Préface)
Date de parution : 27/01/2011

« On connaissait le Boudard de la langue verte et de la verve populaire, ce livre révèle un Boudard plus intime, sensible et révolté, un magnifique écrivain français », pouvait-on lire sur la couverture de Mourir d’enfance. Pour ce roman, dans lequel il évoquait ses années de jeunesse et ses...

« On connaissait le Boudard de la langue verte et de la verve populaire, ce livre révèle un Boudard plus intime, sensible et révolté, un magnifique écrivain français », pouvait-on lire sur la couverture de Mourir d’enfance. Pour ce roman, dans lequel il évoquait ses années de jeunesse et ses relations avec sa mère, l’auteur de La Métamorphose des cloportes reçut en 1995 le grand prix de l’Académie française. Alphonse l’enfant délaissé, le gamin des rues de Paris, le combattant, le tubard, le voyou, le taulard, l’écrivain à succès connaissait sa dernière incarnation.
Avant de disparaître, en 2000, à l’âge de soixante-quatorze ans, Boudard devait encore publier L’Étrange Monsieur Joseph, portrait d’un singulier personnage rencontré en prison, ferrailleur juif, « embrouilleur professionnel », pourvoyeur de métaux pour les nazis, voguant de façon ambiguë entre la Gestapo et l’armée des Ombres. Aujourd’hui, ces ouvrages, auxquels s’ajoute La Fermeture, paru en 1986 et consacré aux maisons closes (« J’ai toujours vécu avec ces histoires de bordel en toile de fond, disait Boudard, parce que ma mère se défendait comme ça »), sont réunis en un volume.
Se glissant tour à tour dans la peau du romancier, du biographe et de l’historien des moeurs, Alphonse Boudard y évoque, avec sa truculence et sa plume superbe, cette période courant de l’avant à l’après-guerre en passant par les années d’occupation – une période qui le fascinait autant que les individus qu’elle avait générés.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221115671
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 816
Format : 153 x 240 mm

Ils en parlent

REVUE DE PRESSE


À propos de La Fermeture :


« C’est du Boudard bon cru, l’année de la comète, qui s’amuse, moitié naïf, moitié roublard.[...] Faut-il ajouter à cessupputations que le livre d’Alphonse Boudard, pour historique qu’il soit, selit comme l’un de ses romans ? Cela va sans dire ; et encore mieux en le disant. »
JacquesCellard, L'Express


« Alphonse Boudard possède ce que Paul Léautaud appelait "le sûr instinct de la langue".Il peut donc se permettre beaucoup, et notamment de nous donner une littérature très peu catholique. »
François Bott, Le Monde


« Petit cousin de Maupassant et de Toulouse-Lautrec, l’auteur promène impitoyablement sa caméra-stylo sans jamais tomber dans le piège imbécile de la poésie de la misère. [...] Boudard nous offre le livre le plus drôle, le plus rigoureux, le mieux écrit, enfin le plus désenchanté de la saison. »
Michèle Gregori, Le Figaro


« On retrouve des personnages hauts en couleur, des descriptions qui sentent le vécu et des tranches de vie qui surgissent âpres et denses allègrement portées par une écriture chargée d’un argot le plus savoureusement imagé qui soit. On y découvre un style, bien sûr, et une réflexion historique. »
Philippe Robrieux, Le Nouvel Observateur

À propos de L’Étrange Monsieur Joseph :


« Ce livre en apprendra plus sur les dessous de l’Occupation que beaucoup de travaux historiques. Et en plus, on s’amuse beaucoup. »
Jacques Delarue, Le Magazine littéraire



« L’Étrange Monsieur Joseph est le passionnant portrait, infiniment nuancé, d’un personnage semblant "résumer à lui seul toutes les complexités de l’époque" ».
Bernard Le Saux, Madame Figaro



« De l’avoir pisté longtemps, depuis vingt ans et plus, Boudard, avec patience, a rassemblé tous ces morceaux d’un miroir en éclats. Soit un sabbat où le diable joue à l’aise, mieux que dans un roman noir. […] Le lecteur appréciera. Il devrait. »
Arnould de Liedekerke, Le Figaro Magazine



« Epoque effroyable. On n’en aura jamais fini avec elle. L’ancien maquisard Boudard la restitue en virtuose de la verve familière et canaille, ce faux bavardage, très écrit, qu’il utilise en maître. »
Michel Grisolia, L’Express



À propos de Mourir d’enfance :


« Hommage plutôt que règlement de comptes, Mourir d'enfance est le roman d'un homme en quête de ses origines, et cela a quelque chose d'émouvant, peut-être tout simplement parce que c'est vrai et que cette vérité transparaît dans l'écriture. L'écriture est d'ailleurs une des grandes préoccupations d'Alphonse Boudard qui a imposé, au fil des années, son ton singulier, entre langue parlée et écrite. Un plaisir de lecture »
Pierre Maury, Le Soir

PRESSE
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.