Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258090330
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Magnéto

Date de parution : 14/04/2011

Les années 80 racontées à travers le récit drolatique d'une jeune Candide normande travaillant dans une grande radio à Paris.

Candide et curieuse de tout, elle est arrivée de son Cherbourg natal. Elle se voyait écrivain mais, à trente ans déjà, elle veut être quelque part, travailler. La voilà embauchée dans une radio populaire, et rapidement sollicitée par le Tout-Paris des années 80 qui rêve d'être invité à son émission....

Candide et curieuse de tout, elle est arrivée de son Cherbourg natal. Elle se voyait écrivain mais, à trente ans déjà, elle veut être quelque part, travailler. La voilà embauchée dans une radio populaire, et rapidement sollicitée par le Tout-Paris des années 80 qui rêve d'être invité à son émission. C'est ainsi qu'un intellectuel connu pour son art de la provocation, le célèbre Jean-Edern Hallier, la harcèle et la place bien malgré elle au cœur de la fameuse affaire des Ecoutes de l'Elysée. Notre héroïne naïve mais sans complexe, qui se nomme Cotentin, subira alors ennuis et filatures sans jamais se douter de quoi que ce soit. Pour elle, la vie est un roman.

Dans une langue truculente, entre cocasse et burlesque, Françoise Hamel raconte aussi le quotidien presque ordinaire d'une femme des années 80. Une histoire parfois délirante, entre réalité et fantasmes.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258090330
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

Les livres ont la parole RTL L'Express - Xavier Demarchy de la librairie "Contre-temps" à Paris parle du livre "Magnéto" de Françoise Hamel aux Presses de la Cité.

http://www.rtl.fr/actualites/culture-loisirs/livres/article/les-livres-ont-la-parole-kafka-l-eternel-fiance-de-jacqueline-raoul-duval-7682295796

Lire :

"Françoise Hamel raconte ses années 1980, joyeuses et foutraques, personnelles et universelles, mêlant autobiographie et pure invention. On l'appelle mademoiselle Cotentin, elle fréquente le "beau monde" des médias mais rentre seule chez elle et déménage souvent. Tout semble marcher sur des rails jusqu'au jour où la petite Normande aux yeux rigolards croise un drôle de type ébouriffé, gesticulant, haranguant la foule. Ce d'Artagnan du IVème arrondissement s'appelle Jean-Edern Hallier."

Christine Ferniot / Lire :
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.