Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782262083007
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 154 x 240 mm
Napoléon face aux souveraines de son temps
Date de parution : 25/11/2021
Éditeurs :
Perrin

Napoléon face aux souveraines de son temps

Date de parution : 25/11/2021
De l’honneur ou du malheur d’avoir affronté l’Empereur.
Grandes-duchesses, reines ou impératrices, elles furent toutes souveraines. Elles s’appellent Marie-Louise, Joséphine, Élisa, Auguste-Amélie, Stéphanie, Hortense, Louise, Catherine, Élisabeth, l’impératrice Marie-Louise, Marie-Caroline, Caroline. Certaines l’étaient de famille immémoriale, d’autres le... Grandes-duchesses, reines ou impératrices, elles furent toutes souveraines. Elles s’appellent Marie-Louise, Joséphine, Élisa, Auguste-Amélie, Stéphanie, Hortense, Louise, Catherine, Élisabeth, l’impératrice Marie-Louise, Marie-Caroline, Caroline. Certaines l’étaient de famille immémoriale, d’autres le devinrent par la seule volonté de cet homme devant qui tout pliait. Elles connurent le faste des cours, le sommet... Grandes-duchesses, reines ou impératrices, elles furent toutes souveraines. Elles s’appellent Marie-Louise, Joséphine, Élisa, Auguste-Amélie, Stéphanie, Hortense, Louise, Catherine, Élisabeth, l’impératrice Marie-Louise, Marie-Caroline, Caroline. Certaines l’étaient de famille immémoriale, d’autres le devinrent par la seule volonté de cet homme devant qui tout pliait. Elles connurent le faste des cours, le sommet de la fortune, mais aussi les errances dues aux guerres incessantes, parfois même la prison. De l’Espagne à la Sicile, de la Toscane à la Russie, mais aussi en Bavière, dans les duchés de Wurtemberg et de Bade, dans le royaume de Prusse et dans le Saint Empire, ces douze souveraines nous permettent de parcourir l’Europe au gré des conquêtes puis des défaites napoléoniennes. Leurs mariages furent rarement le fait de leur volonté, mais ceux qui furent imposés ne furent pas toujours les plus malheureux. Certaines sont encore très célèbres, d’autres sont inconnues du grand public. Toutes ont vu leur destin bouleversé par la tornade impériale. Certaines perdirent tout en 1815, d’autres retrouvèrent leur souveraineté à la faveur du congrès de Vienne. Qu’ils soient admiratifs ou sévères, ce sont douze regards qui ont scruté Napoléon. Nous pouvons retrouver leur jugement souvent respectueux, parfois impitoyable, mais jamais indifférent, à travers une correspondance abondante, toujours en français. Chacune a tenu son rôle, politique ou simplement dynastique, mais aucune n’a laissé Napoléon insensible.
 

 

 



 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262083007
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Chroniqueuse Posté le 25 Janvier 2022
    Historienne et essayiste française, Florence de Baudus est auteure de nombreux ouvrages romanesques ayant trait avec les nœuds familiaux. D’autre part, ces racines familiales l’a passionnent pour l’histoire. Parmi toutes les œuvres pleines de ressources de la romancière, Napoléon face aux souveraines de son temps aux éditions Perrin est un livre qui m’a interpellée. Napoléon Bonaparte est une figure emblématique de l’histoire de France. Fondateur du Premier Empire, il connaît une série de revers. Adoré ou critiqué, ce personnage au destin exceptionnel fut couronné empereur et régna sur l’Europe jusqu’en 1815. Son désir de pouvoir, de notoriété et de domination a offensé de nombreuses femmes. Je pense qu’il vaut la peine de lire ce livre pour mieux comprendre sa personnalité et ses relations avec elles. Napoléon face aux souveraines de son temps se décompose en 12 portraits de personnalités féminines qui ont affronté de près ou de loin la figure ambitieuse et téméraire, Napoléon Bonaparte. Florence de Baudus révèle le rôle des femmes à l’époque. Elle nous plonge dans leurs pensées les plus intimes et les plus abstraites. Grandes-duchesses, reines ou impératrices, leur statut est le même face à Bonaparte. Leur seul rôle est de renforcer l’alliance entre tous les empires,... Historienne et essayiste française, Florence de Baudus est auteure de nombreux ouvrages romanesques ayant trait avec les nœuds familiaux. D’autre part, ces racines familiales l’a passionnent pour l’histoire. Parmi toutes les œuvres pleines de ressources de la romancière, Napoléon face aux souveraines de son temps aux éditions Perrin est un livre qui m’a interpellée. Napoléon Bonaparte est une figure emblématique de l’histoire de France. Fondateur du Premier Empire, il connaît une série de revers. Adoré ou critiqué, ce personnage au destin exceptionnel fut couronné empereur et régna sur l’Europe jusqu’en 1815. Son désir de pouvoir, de notoriété et de domination a offensé de nombreuses femmes. Je pense qu’il vaut la peine de lire ce livre pour mieux comprendre sa personnalité et ses relations avec elles. Napoléon face aux souveraines de son temps se décompose en 12 portraits de personnalités féminines qui ont affronté de près ou de loin la figure ambitieuse et téméraire, Napoléon Bonaparte. Florence de Baudus révèle le rôle des femmes à l’époque. Elle nous plonge dans leurs pensées les plus intimes et les plus abstraites. Grandes-duchesses, reines ou impératrices, leur statut est le même face à Bonaparte. Leur seul rôle est de renforcer l’alliance entre tous les empires, afin que la lignée continue. Derrière chaque portrait, Florence de Baudus relate le destin de chaque femme et sa rencontre avec Napoléon Bonaparte. Marie-Louise de Bourbon d’Espagne, Joséphine de Beauharnais, Catherine de Wurtemberg, Louise De Bade… 12 figures féminines connues ou méconnues ont traversé la même bataille jusqu’à la fin de leur pouvoir, celle de rester digne en toutes circonstances. Dès leur naissance, leur destinée était voué à un homme qu’elle connaissait peu ou presque, généralement des mariages consanguins. Florence De Baudus met en lumière leur union précoce et leur combat commun en tant qu’épouses, mères et souveraines pour faire face à la terrible douleur qu’elles auront à endurer. C’est une lutte digne et gratifiante de femmes envers leur famille et leur patrie. Elles affronteront la pire des humiliations, le rejet, la défaite, la ruine, l’exil, comme si leur sort avait été prédestiné, quoi qu’il arrive ou qu’elles fassent. Elles ont subi un véritable conflit moral dans une crise ou une guerre militaire. Non seulement elles sont affectées, mais elles sont aussi meurtries par toutes ces batailles où la domination féminine n’existe pas. En fait, elles occupent des postes où elles détiennent rarement le pouvoir. Napoléon Bonaparte était maître de leur destin. Bien qu’elles aient lutté , elles se retrouvaient toujours face à un fait accompli. Peu de femmes ont pu assouvir leurs désirs et combler leurs vrais besoins sur le plan politique ou domestique. Elles ont confrontés Napoléon Bonaparte directement ou indirectement, aimée ou haï, solidaire ou trahi, adulé ou critiqué. Connu pour ses convictions, il a cependant succombé à la forte volonté de quelques femmes. La lecture de ce livre est une porte ouverte vers des histoires de femmes qui ont mené leur propre bataille, la guerre de l’âme. La pire des atrocités humaines est la perte d’un ou plusieurs enfants. Le cœur brisé, elles poursuivent leur combat commun, défiant Napoléon Bonaparte, un homme qui les a aimés à sa manière. Florence de Baudus nous fournit une source d’informations dont nous avons besoin pour nos connaissances. Elle partage avec nous son expérience et ses références. Elle nous permet de mieux comprendre le caractère de l’empereur et sa relation avec les femmes aussi ambitieuses que courageuses, mais victimes de la politique. Ce livre plaira à tous les passionnés d’histoire ou désireux d’en savoir plus sur ces figures féminines. La plume concise et efficace de l’auteure m’a permis de lire cet ouvrage avec un intérêt et un plaisir évidents. Je vous recommande fortement de le découvrir sans attendre.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la newsletter Perrin
Découvrez chaque mois des exclusivités, des avant-premières et nos actualités !