Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266290913
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm
Nous sommes l'étincelle
Date de parution : 04/04/2019
Éditeurs :
Pocket jeunesse

Nous sommes l'étincelle

Date de parution : 04/04/2019
Quand les tensions entre générations deviennent trop fortes, des groupes d’adolescents choisissent de rompre définitivement. Mais créer une société alternative est-il possible ?
C’était il y a longtemps. Avant qu’on interdise la Forêt, avant les braconniers, les cannibales, les commandos…
En 2025. Antigone et Xavier, puis Paul, Jay, La Houle avaient vingt ans. Ils sont partis dans la Forêt. Ils ont cru à ce rêve, à cette révolution. Comme des milliers d’autres. Et maintenant, trente-six ans plus tard, parmi les arbres, il en reste seulement quelques-uns. Des survivants.Presque des enfants.
EAN : 9782266290913
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DocBird 25/02/2022
    Résumé : En 2025, une partie de la jeunesse dans le monde décide de faire sécession avec le reste de la société, et de partir vivre dans la nature. 2061 : trois enfants vivant en autarcie avec leurs parents dans la forêt se retrouvent capturés par des braconniers. Ce récit sera l’occasion de faire des allers retours entre passé et présent. Mon avis : Voici un roman atypique et un peu déroutant dans lequel j’ai eu du mal à rentrer. L’auteur fait de nombreux allers retours entre présent et passé, dans un roman d’anticipation qui mêle espoir et résignation. Les chapitres alternent différentes époques et personnages, et les liens entre tous ne seront révélés que progressivement, ce qui m’a un peu gênée et perdue au cours de ma lecture. Tout commence en 2061, avec trois enfants, Montana, Dan et Judith, qui vivent dans la forêt avec leurs parents, mais se retrouvent capturés par des braconniers. Leurs parents vont se lancer sur leurs traces pour tenter de les délivrer. Leur présence dans la forêt, loin des technologies, et en harmonie avec la nature, est liée à des événements qui se sont déroulés en 2025, quand une partie de la jeunesse s’est révoltée contre la... Résumé : En 2025, une partie de la jeunesse dans le monde décide de faire sécession avec le reste de la société, et de partir vivre dans la nature. 2061 : trois enfants vivant en autarcie avec leurs parents dans la forêt se retrouvent capturés par des braconniers. Ce récit sera l’occasion de faire des allers retours entre passé et présent. Mon avis : Voici un roman atypique et un peu déroutant dans lequel j’ai eu du mal à rentrer. L’auteur fait de nombreux allers retours entre présent et passé, dans un roman d’anticipation qui mêle espoir et résignation. Les chapitres alternent différentes époques et personnages, et les liens entre tous ne seront révélés que progressivement, ce qui m’a un peu gênée et perdue au cours de ma lecture. Tout commence en 2061, avec trois enfants, Montana, Dan et Judith, qui vivent dans la forêt avec leurs parents, mais se retrouvent capturés par des braconniers. Leurs parents vont se lancer sur leurs traces pour tenter de les délivrer. Leur présence dans la forêt, loin des technologies, et en harmonie avec la nature, est liée à des événements qui se sont déroulés en 2025, quand une partie de la jeunesse s’est révoltée contre la société établie, et a décidé de partir dans la campagne et dans la nature pour rompre avec la société de consommation. Mais seulement une poignée est restée, certains ne supportant pas longtemps les conditions de vie, et la réalité et la dureté de la société les rattrapant. Le récit fait le portrait d’une société dure et violente, où la loi du plus fort règne, et où la répression est forte, laissant peu d’espoirs. L’utopie des jeunes s’est réalisée, mais n’a guère duré, rattrapée par la vie. Ce roman permet de se poser des questions sur notre société et ce que nous voulons collectivement en faire, sur la répartition des richesses, la violence, la vie en société… Un roman à la construction assez complexe, qui montre la violence à l’état pur à certains moments, que je réserverais plutôt à un public à partir du lycée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Louistiti 24/02/2022
    Un livre incroyable ! J'ai pleuré, j'ai ri, comme rarement en lisant un roman... J'ai eu un vrai coup de foudre pour ce livre poignant et émouvant ! Les personnages sont attachants, la plume de Vincent Villeminot est magnifique. Ce livre est à conseiller à tous, petits comme grands. Si vous avez d'autres livres de cet auteur a me conseiller, n'hésitez pas !
  • lilicrapota 19/01/2022
    Ce roman, paru en mars 2021, a remporté le prix du roman d’écologie, et c’est amplement mérité. J’avais déjà pas mal lu de romans jeunesse (oui, car il est classé en jeunesse !!!!) qui sont des fantasy/fantastiques mêlées à une fable écologique (les « Sylvaners » de Jennifer Dalrymple, « Tobie Lolness » de Timothée de Fombelle pour ceux qui m’ont bien plu) ; j’avais aimé certains romans qui traitaient justement de l’autonomie de l’homme dans le milieu naturel, de la recherche de l’autarcie, même si parfois cela doit mal finir (« Into the wild » de Jon Krakauer, et les excellents « My absolute darling » de Gabriel Tallent ou « Dans la forêt » de Jean Hegland) ; et pour finir, ces dystopies qui s’appuient sur le rêve politico-idéaliste d’une société rendue meilleure par le recours à des valeurs « primaires » mais surtout humaines, par ces livres qui nous guident et peuvent changer le monde, tout à fait « Minuit sur le monde » de Jules Pétrichor. Eh bien voilà, ce livre est le plus parfait aboutissement de toutes ces lectures précédentes. Dans le propos, dans le fond, dans la forme, dans l’extrême complexité de l’intrigue dont pourtant,... Ce roman, paru en mars 2021, a remporté le prix du roman d’écologie, et c’est amplement mérité. J’avais déjà pas mal lu de romans jeunesse (oui, car il est classé en jeunesse !!!!) qui sont des fantasy/fantastiques mêlées à une fable écologique (les « Sylvaners » de Jennifer Dalrymple, « Tobie Lolness » de Timothée de Fombelle pour ceux qui m’ont bien plu) ; j’avais aimé certains romans qui traitaient justement de l’autonomie de l’homme dans le milieu naturel, de la recherche de l’autarcie, même si parfois cela doit mal finir (« Into the wild » de Jon Krakauer, et les excellents « My absolute darling » de Gabriel Tallent ou « Dans la forêt » de Jean Hegland) ; et pour finir, ces dystopies qui s’appuient sur le rêve politico-idéaliste d’une société rendue meilleure par le recours à des valeurs « primaires » mais surtout humaines, par ces livres qui nous guident et peuvent changer le monde, tout à fait « Minuit sur le monde » de Jules Pétrichor. Eh bien voilà, ce livre est le plus parfait aboutissement de toutes ces lectures précédentes. Dans le propos, dans le fond, dans la forme, dans l’extrême complexité de l’intrigue dont pourtant, on ne perd pas le fil une seule seconde, malgré la poésie inhérente au style, malgré l’abondance des personnages, malgré la géographie changeante et la chronologie bousculée. C’est dire ! L’histoire, en tout cas celle qui sert de prétexte au roman, c’est celle de trois enfants de la forêt qui sont enlevés par des braconniers. Autour de ce départ d’histoire, c’est une véritable toile d’araignée qui peu à peu, déroule sa toile, ses nœuds, ses multiples embranchements, et plus on avance dans la toile et plus la vision que l’on nous offre est complexe (mais complète). Car l’histoire, l’histoire de base, dure en réalité 3 jours, pas plus. Mais les va-et-vient chronologiques oscillent entre 2022 et 2061, et là est la grande réussite de l’auteur : pour construire son récit, il part des réalités d’aujourd’hui (grenelles de l’environnement, mépris des jeunes, raréfaction des matières premières, coût du pétrole, entassement des gens dans des banlieues surpeuplées, vidéo-surveillance, violence affleurante, tout le temps, partout). Et là, un roman écrit en 2024, un appel à faire sécession, vient changer la donne : un mouvement naîtra, un désir de vivre autrement, en autarcie (ou presque), dans l’amour et l’amitié, loin des villes et de l’aliénation des possessions et du pouvoir. Nous suivrons donc, durant presque 40 ans, les itinéraires de ces jeunes gens animés par le désir profond de construire autre chose, nous apprendrons peu à peu à tisser les liens qui unissent les personnages les uns aux autres (chut… je n’en dis pas plus), sans perdre de vue les autres, ceux des villes, les braconniers, les gars de la brigade des POACHERS, les ermites, les paysans, les gens du hameau, bref, cette myriade d’humains déployés dans la forêt (une forêt en Dordogne), théâtre central de l’action. Plus de 500 pages pour ce roman qui se lit d’une traite, grâce à ses courts chapitres, son rythme soutenu, les changements récurrents de narrateur et d’époque, et qui laisse en bouche le goût des réflexions sur ce qui s’annonce… ou pourrait s’annoncer si prochainement 😉 Magnifique réussite !
    Lire la suite
    En lire moins
  • mamzellecarnetO 22/12/2021
    Je pensais que c'était un roman jeunesse, c'est plutôt jeunes adultes ou adultes, en fait, et pas du tout jeunesse. C'est bien plus politique que ça. Mon neveu Yves qui l'a lu à 13 ans a dû bien souffrir, en fait, j'ai hâte d'en parler avec lui quand il rentrera de camp scout. En fait, on suit deux histoires à 20 ans d'écart... je découvre en même temps que les fiches biographiques de babelio sont passionnantes ! Par exemple, je découvre que Camilla Grebe a écrit la plupart de ses romans en co-écriture (avec sa soeur, avec un ami). Je vais lire toutes celles de mes auteurs fétiches. Allez lire celle de Vincent Villeminot !
  • Togoldart 16/12/2021
    Une véritable anticipation de notre société actuelle, d'un point de vue écologique et social. C'est avec réjouissance que je termine ce livre passionnant imaginant d'une autre possibilité que nous pouvons nous offrir à partir de notre imaginaire collectif. Car c'est ensemble que nous sommes plus forts ! Nous sommes embarqués dans une épopée diverse mélangeant politique, amitié, famille, modernité, social et surtout l'écologie qui est un des thèmes les plus importants de cette histoire. De surcroit, à travers des personnages dans lesquels chacun maintient sa vision des choses et tente de la définir.
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !