Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221113356
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 153 x 240 mm

Rappelle-moi

Date de parution : 28/10/2010

« Jean Drucker, mon frère aîné, était mon idole, mon modèle. En ce week-end de Pâques 2003, j’allais le convaincre de nous associer pour vivre ensemble notre grande passion, la télévision. Mais dans la nuit du 17 au 18 avril, le destin en a décidé autrement.
Rappelle-moi – le dernier message...

« Jean Drucker, mon frère aîné, était mon idole, mon modèle. En ce week-end de Pâques 2003, j’allais le convaincre de nous associer pour vivre ensemble notre grande passion, la télévision. Mais dans la nuit du 17 au 18 avril, le destin en a décidé autrement.
Rappelle-moi – le dernier message de Jean – est une manière de revenir avec lui sur ces sept années. De lui dire à quel point chaque jour il me manque. De lui raconter ce que j’ai vu et entendu depuis son départ, la vie, notre famille, l’actualité qui le passionnait. L’occasion aussi de saluer quelques grandes figures de notre époque qu’il aimait ou qui l’intriguaient. Et de lui confier enfin tout ce que j’aurais voulu lui dire et que je ne lui ai pas dit, par pudeur, parce qu’on croit toujours qu’on a la vie devant soi… »
Mémoire familiale et portraits inattendus, souvenirs pleins de drôlerie et moments plus graves où se partage l’inconsolable chagrin d’avoir perdu un frère : après le succès de Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi ?, Michel Drucker ouvre son coeur comme il ne l’avait jamais fait.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221113356
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 153 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • malau Posté le 14 Septembre 2013
    J'ai trouvé le livre sincère : Michel Drucker nous apparaît comme bienveillant, comme légèrement moins lisse qu'à la télé (enfin, d'après le souvenir que j'en ai, car, n'ayant pas la télé, je ne l'ai pas vu depuis plusieurs années), avec des remords, une éthique... Ce n'est pas un livre hyper bien construit, mais cela reste facile à lire.
  • Ourcq Posté le 12 Août 2013
    Le livre est un peu décousu : on passe de la mort de son frère, à Johnny Haliday puis JP Belmondo, puis à son père, puis à nouveau à son frère,puis à Chirac, puis à sa mère, puis à nouveau son frère puis Lance Amstrong (c'est assez drôle car Drucker y fait part de son amitié et admiration pour ce sportif qui a perdu tous ses maillots jaunes depuis la publication du livre, preuve du manque de recul sur certains personnages du livre) Bref ce n'est pas linéaire... sans grande révélation ça se laisse lire (rapidement) mais ça ne laissera pas grande trace
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.