Lisez! icon: Search engine

Un certain Paul Darrigrand

Julliard
EAN : 9782260052845
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 130 x 205 mm
Un certain Paul Darrigrand

Date de parution : 24/01/2019

Cette année-là, j’avais vingt-deux ans et j’allais, au même moment, rencontrer l’insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux. D’un côté, le plaisir et l’insouciance ; de l’autre, la souffrance et l’inquiétude. Le corps qui exulte et le corps...

Cette année-là, j’avais vingt-deux ans et j’allais, au même moment, rencontrer l’insaisissable Paul Darrigrand et flirter dangereusement avec la mort, sans que ces deux événements aient de rapport entre eux. D’un côté, le plaisir et l’insouciance ; de l’autre, la souffrance et l’inquiétude. Le corps qui exulte et le corps meurtri. Aujourd’hui, je me demande si, au fond, tout n’était pas lié.
Après Arrête avec tes mensonges, Philippe Besson poursuit son dialogue avec les fantômes de sa jeunesse et approfondit son souci d’exprimer sa vérité intime.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260052845
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 130 x 205 mm
Julliard

Ils en parlent

« Même dans le drame, qui sait, comme Besson, manier la délicatesse ? » 
Pierre Vavasseur / Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Octopussy Posté le 11 Novembre 2019
    Alors autant vous le dire tout de suite, c'est un coup de foudre pour moi! * Un certain Paul Darrigrand c'est le récit autobiographique d'une histoire d'amour à la fois merveilleuse et terrifiante, embarrassée d'une maladie terrible qui se déclare au milieu de cette tempête des sentiments. * J'ai lu ce texte d'une traite. Littéralement. Sans pause. Le souffle tellement court par moments! * Je voudrais ici remercier Philippe Besson pour ce talent qui m'a émue comme rarement. Cette qualité de description des sentiments et des affects, des petits détails qui font le désir et la passion... wahou! Vous n'imaginez pas à quel point vos mots ont eu un écho chez moi!! Je n'attends plus qu'une chose: pouvoir plonger dans tous vos textes!! *
  • blandine5674 Posté le 23 Octobre 2019
    Fort et émouvant. Philippe Besson semble nous raconter à peu près la même histoire que son précédent livre et pourtant avec la force de ses mots, impossible d’en arrêter la lecture. Son écriture est de plus en plus puissante. A 21 ans, il tombe amoureux d’un autre étudiant marié. Puis il tombe gravement malade. Lutte pour s’en sortir face à l’amour et face à la maladie.
  • ChouChat Posté le 8 Septembre 2019
    C'est un joli roman qui parle d'amour et d'homosexualité. On navigue entre passé et présent. J'ai apprécié ce récit autobiographique mais comme dans le précédent que j'ai lu de l'auteur, je reste un peu à distance. Les émotions sont très contrôlées et du coup, je ne me fais pas totalement happée par le récit. 
  • mimichri Posté le 4 Septembre 2019
    Bien que ce style de roman court, sorte de confession intime, ne soit pas le style de livre que j'affectionne le plus, j'ai beaucoup aimé. Une écriture maitrisée qui fait que l'on s'approprie parfaitement les sentiments de l'auteur face à l'amour mais aussi la maladie. Cela donne un livre très émouvant. Un beau roman sur la jeunesse, ses illusions, désillusions, ses joies, ses peurs...un roman sur la vie, tout simplement.
  • groody Posté le 6 Août 2019
    Comment dire à quel point ce livre m'a troublée ? Peut-être en vous disant simplement que je l'ai lu en 3 heures, que j'ai fini émue aux larmes avec la sensation que Philippe BESSON savait mettre des mots incroyables sur le sentiment amoureux. Que quelques heures après avoir refermé la dernière page de ce roman*, j'attaquais la suite "Dîner à Montréal"... On est en 1988 à Bordeaux, ville oh combien familière et chère à mon cœur, entre la rue Judaïque, la place Pey-Berland, le "Pala", l’hôpital Saint André et son jardin intérieur. Philippe Besson a 22 ans, sort d'une école de commerce avec un diplôme dont il ne sait que faire. Il s'inscrit donc à la faculté de droit de Bordeaux espérant y trouver une voie plus noble. Il y rencontre Paul, l'homme qui va bouleverser son année 88. Paul est marié à Isabelle (pétillante, généreuse, comment la détester ?), Paul sera l'homme des 5 à 7, l'amant, l'objet du désir fou. Qui n'a pas vécu une telle passion (évidemment non durable au demeurant) mais qui vous donne ce sentiment d'immortalité ? C'est d'ailleurs, ce joli parallèle que fait Besson puisqu'à la même période, on lui découvrira une... Comment dire à quel point ce livre m'a troublée ? Peut-être en vous disant simplement que je l'ai lu en 3 heures, que j'ai fini émue aux larmes avec la sensation que Philippe BESSON savait mettre des mots incroyables sur le sentiment amoureux. Que quelques heures après avoir refermé la dernière page de ce roman*, j'attaquais la suite "Dîner à Montréal"... On est en 1988 à Bordeaux, ville oh combien familière et chère à mon cœur, entre la rue Judaïque, la place Pey-Berland, le "Pala", l’hôpital Saint André et son jardin intérieur. Philippe Besson a 22 ans, sort d'une école de commerce avec un diplôme dont il ne sait que faire. Il s'inscrit donc à la faculté de droit de Bordeaux espérant y trouver une voie plus noble. Il y rencontre Paul, l'homme qui va bouleverser son année 88. Paul est marié à Isabelle (pétillante, généreuse, comment la détester ?), Paul sera l'homme des 5 à 7, l'amant, l'objet du désir fou. Qui n'a pas vécu une telle passion (évidemment non durable au demeurant) mais qui vous donne ce sentiment d'immortalité ? C'est d'ailleurs, ce joli parallèle que fait Besson puisqu'à la même période, on lui découvrira une thrombopénie idiopathique contre laquelle il luttera. 220 pages de poésie, pudeur, émotion pour raconter l'Autre, celui qui vous emporte, celui qui vous fait vous sentir vivant. Mais aussi cet Autre, dont l'absence vous déchire le cœur, vous fait vous sentir incomplet. Cet Autre qui s'endort auprès d'une femme chaque soir et dont l'attente d'un signe, à une période où le téléphone portable n'existait pas devient insupportable. "Une vraie saleté l'infériorité en amour" écrit Besson au milieu du roman. Tout est dit. * roman ? (indique clairement la couverture). Qu'en est-il ? La trilogie (1. Arrête avec tes mensonges, 2. Un certain Paul Darrigrand et 3. Dîner à Montréal) est pourtant présentée comme l'oeuvre de la sincérité, les aveux intimes et explique même les précédents romans de l'auteur. On y reviendra. Est-un roman, une autobiographie, un récit autobiographique? Besson ne nous ballade-t-il pas entre réalité, souvenirs, fantasmes ? La lecture de l’épilogue "dîner à Montréal" a fait naître le doute.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.