Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258133884
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

A la belle marquise

Collection : Terres de France
Date de parution : 24/05/2017
Début des années 1900, à Royat. Comment une petite fabrique artisanale de chocolats devient une entreprise au succès florissant, grâce à l’alliance d’une fille de confiseur et d’un jeune ingénieur des mines.
 En 1889, ce n’était encore qu’un très modeste moulin-chocolaterie. Mais Auguste et Clémentine Roussel, jeunes mariés, ont des idées et de l’ambition. Lui, ingénieur des Mines, a pour réputation de réussir tout ce qu’il entreprend. Elle, fille d’un confiseur réputé de Royat, a su depuis toute petite  aiguiser son palais....  En 1889, ce n’était encore qu’un très modeste moulin-chocolaterie. Mais Auguste et Clémentine Roussel, jeunes mariés, ont des idées et de l’ambition. Lui, ingénieur des Mines, a pour réputation de réussir tout ce qu’il entreprend. Elle, fille d’un confiseur réputé de Royat, a su depuis toute petite  aiguiser son palais. Guimauves, pralines, dragées et autres douceurs n’ont aucun secret pour elle. Conjuguant leurs talents, Auguste fait le serment de créer « le meilleur chocolat de toute la contrée », aux arômes et épices subtils…
Comment, en une dizaine d’années, leur modeste entreprise artisanale deviendra-t-elle la florissante enseigne A la Belle Marquise, qui jusqu’à Paris et à l’étranger, fera le bonheur des gourmands et des célébrités ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258133884
Façonnage normé : EPUB2
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • flockbook23 Posté le 24 Décembre 2019
    En se mariant au crépuscule du XIXe siècle, Auguste et Clémentine ne savent pas encore qu’ils vont révolutionner l’art de la chocolaterie, en mettant sur le marché un chocolat exquis, dont la réputation se répandra dans toute la France et leur vaudra une renommée au-delà des frontières nationales. En mêlant d’excellents produits de qualité, le couple prospère en moins de dix ans et transforme la modeste entreprise en florissante enseigne avec, à l’aube de l’ an 1900, près de quinze boutiques ouvertes dans l’Hexagone. On raconte que les curistes de la petite cité thermales de Royat ont été leurs premiers clients, avant que l’intérêt atteigne des personnalités aussi insignes que Maurice Maeterlinck et Georges Clémenceau. Sans arabesques, Gérard Georges raconte l’histoire d’une success-story. Son style fluide et des dialogues dynamiques rendent ce récit attachant dès les premiers chapitres. Bien entendu, il s’agit d’une biographie légèrement romancée. Pour les besoins du récit, l’auteur s’est réservé le droit de faire intervenir des personnages de fiction et de modifier certains noms. Néanmoins, on le sait « adaptation » ne signifie pas forcément trahison. Liberté également pour les passages qui se déroulent en Côte d’Ivoire. L’objectif consiste ici à abreuver la soif du lecteur... En se mariant au crépuscule du XIXe siècle, Auguste et Clémentine ne savent pas encore qu’ils vont révolutionner l’art de la chocolaterie, en mettant sur le marché un chocolat exquis, dont la réputation se répandra dans toute la France et leur vaudra une renommée au-delà des frontières nationales. En mêlant d’excellents produits de qualité, le couple prospère en moins de dix ans et transforme la modeste entreprise en florissante enseigne avec, à l’aube de l’ an 1900, près de quinze boutiques ouvertes dans l’Hexagone. On raconte que les curistes de la petite cité thermales de Royat ont été leurs premiers clients, avant que l’intérêt atteigne des personnalités aussi insignes que Maurice Maeterlinck et Georges Clémenceau. Sans arabesques, Gérard Georges raconte l’histoire d’une success-story. Son style fluide et des dialogues dynamiques rendent ce récit attachant dès les premiers chapitres. Bien entendu, il s’agit d’une biographie légèrement romancée. Pour les besoins du récit, l’auteur s’est réservé le droit de faire intervenir des personnages de fiction et de modifier certains noms. Néanmoins, on le sait « adaptation » ne signifie pas forcément trahison. Liberté également pour les passages qui se déroulent en Côte d’Ivoire. L’objectif consiste ici à abreuver la soif du lecteur et à ne jamais lui faire perdre le fil de l’intrigue. Pari réussi !
    Lire la suite
    En lire moins
  • lexicologos Posté le 19 Décembre 2019
    En se mariant au crépuscule du XIXe siècle, Auguste et Clémentine ne savent pas encore qu’ils vont révolutionner l’art de la chocolaterie, en mettant sur le marché un chocolat exquis, dont la réputation se répandra dans toute la France et leur vaudra une renommée au-delà des frontières nationales. En mêlant d’excellents produits de qualité, le couple prospère en moins de dix ans et transforme la modeste entreprise en florissante enseigne avec, à l’aube de l’ an 1900, près de quinze boutiques ouvertes dans l’Hexagone. On raconte que les curistes de la petite cité thermales de Royat ont été leurs premiers clients, avant que l’intérêt atteigne des personnalités aussi insignes que Maurice Maeterlinck et Georges Clémenceau. Sans arabesques, Gérard Georges raconte l’histoire d’une success-story. Son style fluide et des dialogues dynamiques rendent ce récit attachant dès les premiers chapitres. Bien entendu, il s’agit d’une biographie légèrement romancée. Pour les besoins du récit, l’auteur s’est réservé le droit de faire intervenir des personnages de fiction et de modifier certains noms. Néanmoins, on le sait « adaptation » ne signifie pas forcément trahison. Liberté également pour les passages qui se déroulent en Côte d’Ivoire. L’objectif consiste ici à abreuver la soif du lecteur... En se mariant au crépuscule du XIXe siècle, Auguste et Clémentine ne savent pas encore qu’ils vont révolutionner l’art de la chocolaterie, en mettant sur le marché un chocolat exquis, dont la réputation se répandra dans toute la France et leur vaudra une renommée au-delà des frontières nationales. En mêlant d’excellents produits de qualité, le couple prospère en moins de dix ans et transforme la modeste entreprise en florissante enseigne avec, à l’aube de l’ an 1900, près de quinze boutiques ouvertes dans l’Hexagone. On raconte que les curistes de la petite cité thermales de Royat ont été leurs premiers clients, avant que l’intérêt atteigne des personnalités aussi insignes que Maurice Maeterlinck et Georges Clémenceau. Sans arabesques, Gérard Georges raconte l’histoire d’une success-story. Son style fluide et des dialogues dynamiques rendent ce récit attachant dès les premiers chapitres. Bien entendu, il s’agit d’une biographie légèrement romancée. Pour les besoins du récit, l’auteur s’est réservé le droit de faire intervenir des personnages de fiction et de modifier certains noms. Néanmoins, on le sait « adaptation » ne signifie pas forcément trahison. Liberté également pour les passages qui se déroulent en Côte d’Ivoire. L’objectif consiste ici à abreuver la soif du lecteur et à ne jamais lui faire perdre le fil de l’intrigue. Pari réussi !
    Lire la suite
    En lire moins
  • meknes56 Posté le 6 Septembre 2019
    L'histoire est belle, j'ai appris quelque chose sur le chocolat, l'écriture envoutante. Malheureusement les personnages sont un peu fade. Sauf, le début du livre, le reste ne m'a pas vraiment emballé.
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.