RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Boule de Suif

            12-21
            EAN : 9782266225212
            Code sériel : 12350
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Boule de Suif

            Nicolas MILLET (Préface)
            Date de parution : 25/10/2012

            Jeune homme, Maupassant éclate de santé, de passion pour les femmes et la littérature. La guerre de 1870 avec ses images de honte et d’horreur interrompt cette vie de plaisirs. C’est « l’année terrible ». Il voit tout, enregistre tout. Boule de suif en témoignera plus tard. Pendant l’occupation, un...

            Jeune homme, Maupassant éclate de santé, de passion pour les femmes et la littérature. La guerre de 1870 avec ses images de honte et d’horreur interrompt cette vie de plaisirs. C’est « l’année terrible ». Il voit tout, enregistre tout. Boule de suif en témoignera plus tard. Pendant l’occupation, un groupe de commerçants, de bourgeois, deux religieuses et un républicain prennent une diligence pour Dieppe. La présence parmi eux d’une grosse prostituée les dégoûte. À la halte de l’auberge, un jeune officier allemand menace de stopper le convoi tant que la fille n’aura pas couché avec lui. La mort dans l’âme, craintive et patriote, elle se soumet…

            Ce récit rend Maupassant célèbre du jour au lendemain.

            Fou de joie, Flaubert écrit : « C’est un chef-d’œuvre de composition, de comique, d’observation. » Les voyageurs de la diligence de Dieppe sont désormais des personnages inoubliables.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266225212
            Code sériel : 12350
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            12-21
            1.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Flocava1 Posté le 15 Juin 2019
              Évidemment, l’écriture de Maupassant superbe, précise, exquise, détaillée, ...... que dire qui n’ait été dit par des bien plus savants que moi? Un régal, voluptueux, acide, féroce, joyeux bref un bonheur que ces nouvelles. Boule de suif, la serre, la dot particulièrement. À lire ou relire ça fait du bien l’intelligence et ce qu’il aborde est évidemment d’actualité Car il concerne l’Humain
            • CharlesEdouard Posté le 21 Avril 2019
              Je pense que cette nouvelle est la plus connue et la plus "poignante" de Guy de Maupassant. Boule de Suif offre sont repas avec les voyageurs d'une diligeance, les Prussiens les prennent en otage, mais les laisseront partir si Boule de Suif accepte "d'offrir" aussi son corps, mais c'est l'ennemi.. La trahison des voyageurs, qui n'ont aucun scrupule à l'intimer à coucher avec l'ennemi, Boule de Suif ne souhaitant pas, les voyageurs vont y aller avec leurs belles paroles, par exemple une religieuse : "« La fin justifie les moyens. » Elle l’interrogeait. — Alors, ma sœur, vous pensez que Dieu accepte toutes les voies, et pardonne le fait quand le motif est pur ? — Qui pourrait en douter, madame ? Une action blâmable en soi devient souvent méritoire par la pensée qui l’inspire." ainsi que le comte : "Il la prit par la douceur, par le raisonnement, par les sentiments. Il sut rester « monsieur le comte », tout en se montrant galant quand il le fallut, complimenteur, aimable enfin. Il exalta le service qu’elle leur rendrait, parla de leur reconnaissance ; puis soudain, la tutoyant gaiement : — « Et tu sais, ma chère, il pourrait se vanter d’avoir goûté d’une jolie fille comme il... Je pense que cette nouvelle est la plus connue et la plus "poignante" de Guy de Maupassant. Boule de Suif offre sont repas avec les voyageurs d'une diligeance, les Prussiens les prennent en otage, mais les laisseront partir si Boule de Suif accepte "d'offrir" aussi son corps, mais c'est l'ennemi.. La trahison des voyageurs, qui n'ont aucun scrupule à l'intimer à coucher avec l'ennemi, Boule de Suif ne souhaitant pas, les voyageurs vont y aller avec leurs belles paroles, par exemple une religieuse : "« La fin justifie les moyens. » Elle l’interrogeait. — Alors, ma sœur, vous pensez que Dieu accepte toutes les voies, et pardonne le fait quand le motif est pur ? — Qui pourrait en douter, madame ? Une action blâmable en soi devient souvent méritoire par la pensée qui l’inspire." ainsi que le comte : "Il la prit par la douceur, par le raisonnement, par les sentiments. Il sut rester « monsieur le comte », tout en se montrant galant quand il le fallut, complimenteur, aimable enfin. Il exalta le service qu’elle leur rendrait, parla de leur reconnaissance ; puis soudain, la tutoyant gaiement : — « Et tu sais, ma chère, il pourrait se vanter d’avoir goûté d’une jolie fille comme il n’en trouvera pas beaucoup dans son pays. »" Jusqu'au dénouement, finale, cette nouvelle est une critique bien ficelé sur cette époque, mais aussi pourquoi pas la nôtre..
              Lire la suite
              En lire moins
            • marguerite18 Posté le 13 Avril 2019
              La langue ciselée et précise de Guy de Maupassant fait de Boule de suif une nouvelle qu'on relit toujours avec émotion et plaisir, même si la figure de la prostituée au grand cœur opposée aux méchants bourgeois et nobliaux est un peu convenue. Il est facile de se tisser une robe de candeur en s'indignant devant l'attitude des occupants de la diligence qui poussent Elisabeth Rousset à céder aux exigences de l'officier prussien malgré ses convictions patriotiques. Qu'aurions-nous fait à leur place? Aurions-nous accepté d'être ad aeternam assignés à résidence dans une auberge entre Rouen et Le Havre, dans le souci de respecter le libre arbitre de cette fille galante ? Qu'on me permette d'écrire que je ne le crois pas et que le même épisode transposé à l'époque contemporaine nous aurait trouvé aussi pleutres et hypocrites que les protagonistes de cette nouvelle, même s'il est plus réconfortant de croire le contraire. Ceci dit, les descriptions de Maupassant sont vives et enlevées, souvent savoureuses. Il sait créer une atmosphère en quelques mots. Ainsi, on ressent très bien la faim et la convoitise des voyageurs imprévoyants et démunis lorsque Boule de suif déballe devant eux ses provisions appétissantes, leur ennui et... La langue ciselée et précise de Guy de Maupassant fait de Boule de suif une nouvelle qu'on relit toujours avec émotion et plaisir, même si la figure de la prostituée au grand cœur opposée aux méchants bourgeois et nobliaux est un peu convenue. Il est facile de se tisser une robe de candeur en s'indignant devant l'attitude des occupants de la diligence qui poussent Elisabeth Rousset à céder aux exigences de l'officier prussien malgré ses convictions patriotiques. Qu'aurions-nous fait à leur place? Aurions-nous accepté d'être ad aeternam assignés à résidence dans une auberge entre Rouen et Le Havre, dans le souci de respecter le libre arbitre de cette fille galante ? Qu'on me permette d'écrire que je ne le crois pas et que le même épisode transposé à l'époque contemporaine nous aurait trouvé aussi pleutres et hypocrites que les protagonistes de cette nouvelle, même s'il est plus réconfortant de croire le contraire. Ceci dit, les descriptions de Maupassant sont vives et enlevées, souvent savoureuses. Il sait créer une atmosphère en quelques mots. Ainsi, on ressent très bien la faim et la convoitise des voyageurs imprévoyants et démunis lorsque Boule de suif déballe devant eux ses provisions appétissantes, leur ennui et leur lassitude lorsque leur périple paraît ne plus jamais pouvoir se poursuivre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Cer45Rt Posté le 3 Avril 2019
              Il y a dans "Boule de Suif et autres nouvelles" une fraîcheur et une intelligence rare ! Avec beaucoup de talent, Maupassant y décrit de petites historiettes, parfois presque anecdotiques, mais toujours avec l'art de raconter, la fraîcheur et la maîtrise littéraire, qui caractérise un bon Maupassant. L'imagination de l'auteur de Pierre et Jean y fait des merveilles ! Que d'intelligence, que d'art de raconter, que de fraîcheur ! Une merveille de style et d'imagination.
            • Realita18 Posté le 24 Février 2019
              Premier écrit de Maupassant que je lis et ce fut une bonne expérience ! Pour moi la force de certaines nouvelles réside dans le fait de réussir à toucher son lecteur et à critiquer la société aussi bien que le feraient des romans d'une centaine de pages. Dans cette nouvelle, la classe de la grande et petite bourgeoisie est mis à mal. Leur hypocrisie est révélée au grand jour. Boule de suif fait face à un dilemme. Doit-elle sacrifier quelque chose qui lui est cher, sa fierté et son patriotisme pour apporter satisfaction à la majorité de ces compagnons ? On ressent vraiment comment la pression d'un groupe peut influencer nos plus profondes convictions. C'est une nouvelle qui aborde aussi le thème de l'occupation, des divers comportements et réactions qui en découlent et de comment cela est perçu par les différents milieux. Bref, cette nouvelle est cruelle et intense ! A lire.
            12-21, la newsletter des lecteurs numériques.
            Un rendez-vous dédié, pour ne jamais être à court d'e-books !