Lisez! icon: Search engine

La Villa de verre

Presses de la cité
EAN : 9782258162587
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe
La Villa de verre

Marion ROMAN (Traducteur)
Date de parution : 06/06/2019
Même dans une maison de verre, se dissimulent de nombreux secrets… Un suspense familial sombre et retors.
Wisconsin, 1960. Angie, mariée depuis peu à Paul, un peintre plus âgé qu’elle au passé mystérieux, consacre ses journées à son bébé et à son foyer. Un jour, elle reçoit un coup de téléphone de Ruth, la fille du frère de Paul, Henry. Celle-ci lui annonce que son père s’est... Wisconsin, 1960. Angie, mariée depuis peu à Paul, un peintre plus âgé qu’elle au passé mystérieux, consacre ses journées à son bébé et à son foyer. Un jour, elle reçoit un coup de téléphone de Ruth, la fille du frère de Paul, Henry. Celle-ci lui annonce que son père s’est suicidé et que sa mère, Silja, a disparu. Angie décide d’accompagner Paul aux obsèques. L’occasion de soutenir son mari et sa nièce et d’en apprendre un peu plus sur cette belle-famille qu’elle connaît
à peine. Mais une fois arrivée dans la maison ultramoderne qu’Henry, Silja et leur fille habitaient en lisière de forêt, la jeune femme se heurte aux silences de Paul et à l’attitude glaciale de Ruth. Où est passée Silja, cette femme affranchie qui a refusé une existence de femme au foyer ? À quoi ressemblait la vie dans cette villa de verre qui semble renfermer tant de non-dits ? Et surtout, Angie connaît-elle vraiment son mari ?

Construit minutieusement pièce après pièce, un drame familial aussi obsédant qu’un puzzle, qui plonge le lecteur dans l’Amérique du maccarthysme et de la dictature du bonheur conjugal à travers le portrait de trois femmes prêtes à tout pour ne pas en être les victimes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258162587
Façonnage normé : EPUB3
DRM : DRM Adobe

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • StephG54 Posté le 23 Octobre 2019
    C'est un bon thriller psychologique avec des secrets de famille. L'intrigue est assez classique avec peu d'actions . C'est surtout la psychologie des personnages qui est bien travaillée. J'ai beaucoup aimé les flashbacks , l'ambiance de la villa qui devient assez oppressante. L'écriture est fluide et agréable.
  • MilleetunepagesLM Posté le 17 Septembre 2019
    Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR! Un coup de cœur pour cette lecture. Vingt ans après sa rencontre avec Silja, Henry est retrouvé mort, on présume qu'il s'est suicidé, et Silja,elle, est disparue également. Angie, avertir du drame, par sa nièce qu'elle ne connaît pas, décide d'accompagner Paul pour les obsèques et rencontrer cette famille qui jusqu'à maintenant lui était inconnue. La villa de verre détonne dans le décor, une maison qui sort de l'ordinaire. Arrivée sur place, c'est un peu l'incompréhension pour Angie, qui ne comprend pas vraiment l'attitude de Paul et celle de Ruby à son égard. C'est un drame qui telle, une boule de neige, va grossir et grossir, jusqu'à l'éclatement peut-être? Et c'est en plein drame qu'Angie, Paul et leur fils vont se présenter, mais c'est à ne rien comprendre, Henry s'est prétendumment suicidé, Silja est disparu et Ruby, leur fille est en état de choc. Comment Paul va-t-il réagir à cette mort et cette disparition? Pourquoi cette agressivité envers Angie de la part de Ruby et de Paul, comme si elle était de trop. La lecture de ce roman nous amène dans un vraie labyrinthe de sentiments, des sentiments négatifs et positifs, des questionnements également. Qu'est-il arrivé à Henry,... Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR! Un coup de cœur pour cette lecture. Vingt ans après sa rencontre avec Silja, Henry est retrouvé mort, on présume qu'il s'est suicidé, et Silja,elle, est disparue également. Angie, avertir du drame, par sa nièce qu'elle ne connaît pas, décide d'accompagner Paul pour les obsèques et rencontrer cette famille qui jusqu'à maintenant lui était inconnue. La villa de verre détonne dans le décor, une maison qui sort de l'ordinaire. Arrivée sur place, c'est un peu l'incompréhension pour Angie, qui ne comprend pas vraiment l'attitude de Paul et celle de Ruby à son égard. C'est un drame qui telle, une boule de neige, va grossir et grossir, jusqu'à l'éclatement peut-être? Et c'est en plein drame qu'Angie, Paul et leur fils vont se présenter, mais c'est à ne rien comprendre, Henry s'est prétendumment suicidé, Silja est disparu et Ruby, leur fille est en état de choc. Comment Paul va-t-il réagir à cette mort et cette disparition? Pourquoi cette agressivité envers Angie de la part de Ruby et de Paul, comme si elle était de trop. La lecture de ce roman nous amène dans un vraie labyrinthe de sentiments, des sentiments négatifs et positifs, des questionnements également. Qu'est-il arrivé à Henry, où est passé Silja, et pourquoi l'attitude de Ruby est-elle si agressive? Qu'est ce qui se cache derrière tout ça. Ce roman, en fait, est un drame familial, autour de 3 personnages principaux, et plus nous avançons plus les questions se soulèvent. Il ne faut surtout pas s'attendre à lire un thriller époustouflant, non c'est plutôt petit à petit que tout se bâtit, tout s'éclaire et tout s'explique, que chacune des pièces du casse-tête se met en place pour nous amener vers une conclusion des plus surprenantes. L'auteure nous offre un roman, et tel un casse-tête, des pièces sont ajoutées au fur et à mesure que nous avançons dans la lecture, pour expliquer, pour situer et pour nous entraîner davantage dans un cyclone de questions et de réponses, de mises en situation et d'énigmes à résoudre, pour nous amener tout doucement vers la conclusion. L'auteure nous offre un roman de belle qualité, il ne faut pas s'attendre à un grand thriller ou suspense, c'est plutôt, je dirais un roman analytique, l'autopsie dramatique d'une famille, et l'histoire approfondie de 3 femmes qui sont les personnages principaux de ce roman, des femmes prêtes à tout, chacune à sa façon. Nous avançons un peu à tatons dans ce roman, découvrant un peu à la fois des indices, des mises en situation, des réponses à nos questions, et tout ça pour nous diriger vers l'aboutissement un peu imprévisible. Deuxième roman de cette auteur, son premier roman d'ailleurs, est sur le point d'être adapté pour le cinéma. Une belle plume, le sens du suspense a sa place dans cette histoire, et l'auteur a bien su doser le tout, pour nous tenir bien attaché jusqu'à la fin du livre. Certains personnages énigmatiques, mettent une petite touche mystérieuse et nous pousse à avancer dans le livre! Un roman à lire, sans hésitation!
    Lire la suite
    En lire moins
  • brinvilliers Posté le 12 Août 2019
    Angie vit heureuse avec son mari et leur fils. Paul son mari est beaucoup plus âgé qu'elle et est peintre, elle ne sait pas grand chose de son passé, mais l'amour étant là tout semble merveilleux. Paul doit retourner chez son frère Henry, car celui-ci est mort et sa belle-sœur Silja a disparu, il ne reste plus que leur fille Ruby. Angie veut l'accompagner, il n'y tient pas de trop mais est obligé de céder. Son comportement change et Angie découvre qu'elle ne connaissait pas sa famille ni son passé. Elle fera tout pour protéger son enfant. A travers les voix d'Angie, Silja et Ruby ont découvre cette histoire machiavélique. Même s'il n'y a pas d'actions les trois personnages principaux nous interpellent sur le caractère énigmatique de l'humain.
  • Carolivra Posté le 20 Juin 2019
    La Villa de verre est un thriller domestique, psychologique qui repose sur des secrets de famille. On suit deux points de vue dans ce roman: celui d’Angie, à la première personne. Angie est une jeune femme de 21 ans. Elle vient de se marier avec Paul, de quinze ans son aîné. Ils ont eu un petit garçon. Angie est issue d’une très bonne famille. Elle vit sa nouvelle vie de femme au foyer dans le Wisconsin. Le second point de vue est celui de Ruby, la nièce de Paul. Elle vient de perdre son père, Henry, qui s’est suicidé. Quant à sa mère, celle-ci semble s’être volatilisée. Quand Paul apprend la mort de son frère, il se rend au secours de Ruby, demeurée seule, dans l’immense villa de verre de ses parents. Angie et le bébé font partie du voyage mais une fois sur place, les choses ne semblent pas aussi simples qu’elle y paraissent. Paul change d’attitude. Quant à Ruby, elle n’a pas l’air d’être secouée par le drame qui vient de la frapper. Quels secrets recèle-t-elle? Comme je le disais un peu plus haut, La Villa de verre est avant tout un thriller domestique. Toute l’intrigue se concentre dans cette... La Villa de verre est un thriller domestique, psychologique qui repose sur des secrets de famille. On suit deux points de vue dans ce roman: celui d’Angie, à la première personne. Angie est une jeune femme de 21 ans. Elle vient de se marier avec Paul, de quinze ans son aîné. Ils ont eu un petit garçon. Angie est issue d’une très bonne famille. Elle vit sa nouvelle vie de femme au foyer dans le Wisconsin. Le second point de vue est celui de Ruby, la nièce de Paul. Elle vient de perdre son père, Henry, qui s’est suicidé. Quant à sa mère, celle-ci semble s’être volatilisée. Quand Paul apprend la mort de son frère, il se rend au secours de Ruby, demeurée seule, dans l’immense villa de verre de ses parents. Angie et le bébé font partie du voyage mais une fois sur place, les choses ne semblent pas aussi simples qu’elle y paraissent. Paul change d’attitude. Quant à Ruby, elle n’a pas l’air d’être secouée par le drame qui vient de la frapper. Quels secrets recèle-t-elle? Comme je le disais un peu plus haut, La Villa de verre est avant tout un thriller domestique. Toute l’intrigue se concentre dans cette étrange villa, très moderne pour l’époque et qui donne directement sur la forêt. Une forêt étrange d’ailleurs où Henry s’est suicidé. Quand Angie débarque dans cette maison, elle ressent instantanément un malaise. Pourquoi les journalistes s’acharnent-ils à enquêter? Angie comprend qu’elle ne connaît guère son mari au fond et que son mariage a été peut-être trop précipité. L’auteur nous balade donc en 1960, dans cette villa. Angie va tenter d’en savoir plus sur Ruby et sur Paul. Qu’ont-ils à cacher? L’intrigue fait aussi des bonds en arrière. Ce sont les moments que j’ai préférés dans le roman. On y suit Henry et Silja, les parents de Ruby, depuis leur rencontre dans les années 40 jusqu’à la mort d’Henry. J’ai vraiment aimé ces moments dans le passé qui permettent d’éclairer l’intrigue et le suicide d’Henry. Alors c’est sûr: l’intrigue est lente. L’auteur prend le temps de décortiquer la personnalité de chacun des protagonistes et la révélation finale se devine à l’avance mais j’ai aimé découvrir les psychologies troubles de Paul et de Ruby, leur passé mystérieux. J’ai aussi adoré l’ambiance du livre: cette villa au cœur d’une forêt sombre. « La Villa de verre » est un thriller à l’intrigue classique mais efficace.
    Lire la suite
    En lire moins
  • culturevsnews Posté le 12 Juin 2019
    Un roman magnifiquement écrit et délicieusement détaillé qui s'effiloche lentement. Il n'y a pas beaucoup d'action, c'est plutôt une étude du caractère de certaines des personnes les plus intéressantes dont j'ai entendu parler récemment. Parfois les livres sont écrits d'une manière que vous pouvez vous imaginer avec les personnages, parfois ils ne le sont pas. Je suis heureux de dire que c'est le premier. Je sentais ce qu'ils ressentaient. Après avoir lu le texte, j'étais nerveux à l'idée de garder une trace des trois personnages qui nous donnent leur point de vue, mais ils ont tous leur propre voix et c'est très facile à suivre. Le livre s'ouvre lorsque Paul Glass apprend que son frère, Henry, s'est apparemment suicidé et que sa femme Silja a disparu. Paul, son épouse Angie et leur jeune fils voyagent pour s'occuper des arrangements funéraires et s'occuper de l'adolescente Ruby, la fille de Henry et Silja. Ils apprennent peu après leur arrivée que la police soupçonne que la mort d'Henry n'était pas un suicide et que Silja n'a toujours pas été retrouvée. Ruby ne communique pas, n'a pas d'amis et reste seule. Des chapitres alternatifs racontent l'histoire de Silja à l'aide de flashbacks à partir du début... Un roman magnifiquement écrit et délicieusement détaillé qui s'effiloche lentement. Il n'y a pas beaucoup d'action, c'est plutôt une étude du caractère de certaines des personnes les plus intéressantes dont j'ai entendu parler récemment. Parfois les livres sont écrits d'une manière que vous pouvez vous imaginer avec les personnages, parfois ils ne le sont pas. Je suis heureux de dire que c'est le premier. Je sentais ce qu'ils ressentaient. Après avoir lu le texte, j'étais nerveux à l'idée de garder une trace des trois personnages qui nous donnent leur point de vue, mais ils ont tous leur propre voix et c'est très facile à suivre. Le livre s'ouvre lorsque Paul Glass apprend que son frère, Henry, s'est apparemment suicidé et que sa femme Silja a disparu. Paul, son épouse Angie et leur jeune fils voyagent pour s'occuper des arrangements funéraires et s'occuper de l'adolescente Ruby, la fille de Henry et Silja. Ils apprennent peu après leur arrivée que la police soupçonne que la mort d'Henry n'était pas un suicide et que Silja n'a toujours pas été retrouvée. Ruby ne communique pas, n'a pas d'amis et reste seule. Des chapitres alternatifs racontent l'histoire de Silja à l'aide de flashbacks à partir du début des années 1940, lorsqu'elle rencontre Henry pour la première fois, et suivent sa vie jusqu'au moment de sa mort au début des années 1960. Je ne peux pas en dire plus sur l'intrigue sans spoilers, mais il suffit de dire qu'il y a beaucoup de secrets, de relations désordonnées, et de dynamiques étranges. Le fait que le roman se déroule pendant ces périodes a parfaitement fonctionné pour l'histoire et les détails de l'époque étaient parfaits. Ce n'est pas un thriller rapide mais les fans de contes sombres, pleins de suspense et de personnages y trouveront leurs plaisir . Il n'y a pas d'astuce pour accrocher le lecteur, juste un bon vieux récit à l'ancienne. Note : 9/10
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.