RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le facteur humain

            Robert Laffont
            EAN : 9782221131596
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Le facteur humain

            Georges BELMONT (Traducteur), Hortense CHABRIER (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 10/05/2012

            ««Depuis l'époque où, jeune recrue, il était entré dans la “Boîte”, il y avait de cela plus de trente ans, Castle prenait son déjeuner dans un pub situé derrière Saint James's Street, non loin du bureau. Si on lui avait demandé pourquoi, il eût répondu que c'était à cause de...

            ««Depuis l'époque où, jeune recrue, il était entré dans la “Boîte”, il y avait de cela plus de trente ans, Castle prenait son déjeuner dans un pub situé derrière Saint James's Street, non loin du bureau. Si on lui avait demandé pourquoi, il eût répondu que c'était à cause de l'excellence des saucisses; peut-être aurait-il préféré à la Watney une autre marque de bière amère, mais la qualité des saucisses l'emportait sur la bière. Il était toujours prêt à rendre compte de ses actes, même les plus innocents; il était toujours aussi d'une grande ponctualité.»Une fuite est découverte dans un sous-département des services secrets britanniques, entraînant une opération de contrôle. Dans l'atmosphère lourde de suspicion qui en découle, les personnages sortent peu à peu de l'ombre… Graham Greene retourne ici à ce monde des services secrets qu'il a bien connu et pour lequel il a certainement gardé une fascination ironique. Mais l'espionnage et ses péripéties sont aussi le moyen d'illustrer de façon aiguë et parfois tragique que la rigidité obtuse des raisons d'État est souvent trop oublieuse du facteur humain…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221131596
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Robert Laffont
            13.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • culturevsnews Posté le 22 Janvier 2019
              Le facteur humain est un livre d'espionnage, ou plutôt de contre-espionnage, je ne suis pas du tout un expert du genre, au contraire c'est juste un genre qui ne me convient généralement pas, mais ne dis jamais jamais et en fait.... Il y a Maurice Castle, le protagoniste, qui travaille pour les services secrets britanniques, sa section s'occupe de l'Afrique, a vécu pendant de nombreuses années en Afrique du Sud (qui est peut-être le pays le moins africain de tout le continent) et connaît en profondeur la dynamique politique et le secret, mais là-bas dans cet extrême sud, Castle a eu quelques problèmes.... Tomber amoureux, c'est un problème ? Je n'appellerais pas ça des ennuis. Une fille africaine. Un bantou, comme disent les Afrikaners sans distinction. Vous aviez violé leurs lois raciales. Il est tombé amoureux d'une collègue noire, qui pour des raisons politiques est en danger, Castle l'aide à s'échapper de son pays, puis l'emmène en Angleterre et l'épouse. À un moment donné dans la section londonienne où travaille Castle émerge une dangereuse fuite d'informations, qui a pour tâche de vérifier où se trouve la fuite, qui est le traître pour mener le sale double jeu. Tout au long du roman, les rebondissements sont rares,... Le facteur humain est un livre d'espionnage, ou plutôt de contre-espionnage, je ne suis pas du tout un expert du genre, au contraire c'est juste un genre qui ne me convient généralement pas, mais ne dis jamais jamais et en fait.... Il y a Maurice Castle, le protagoniste, qui travaille pour les services secrets britanniques, sa section s'occupe de l'Afrique, a vécu pendant de nombreuses années en Afrique du Sud (qui est peut-être le pays le moins africain de tout le continent) et connaît en profondeur la dynamique politique et le secret, mais là-bas dans cet extrême sud, Castle a eu quelques problèmes.... Tomber amoureux, c'est un problème ? Je n'appellerais pas ça des ennuis. Une fille africaine. Un bantou, comme disent les Afrikaners sans distinction. Vous aviez violé leurs lois raciales. Il est tombé amoureux d'une collègue noire, qui pour des raisons politiques est en danger, Castle l'aide à s'échapper de son pays, puis l'emmène en Angleterre et l'épouse. À un moment donné dans la section londonienne où travaille Castle émerge une dangereuse fuite d'informations, qui a pour tâche de vérifier où se trouve la fuite, qui est le traître pour mener le sale double jeu. Tout au long du roman, les rebondissements sont rares, il n'y a pas de lames de stylo-fontaine, pas de pistolets en or, pas de rostre qui monte des jantes scintillantes de Ferrari tirées à grande vitesse, bref, oubliez James Bond. C'est presque un contre-espionnage de chambre (dans le style parfait de Greene) très discrètement britannique, des agents secrets presque des bureaucrates de bureau qui traduisent ou chiffrent des télégrammes codés, ou qui utilisent War and Peace comme chiffre pour écrire un rapport secret, et pourtant l'inspiration de Greene réussit à créer une tension d'accumulation sous la surface des événements répétés, nous fait percevoir comme un paladin franc le dilemme de l'homme conscient de trahisons mais pour une raison très noble, celui qui est au fait d'une trahison, d'un traître, et ce qui est pour une bonne et honnête raison. La vie de l'agent secret qui fait du contre-espionnage est mauvaise, il veille toujours sur ses épaules, il n'a pas le droit, ne serait-ce qu'un instant, d'imposer le secret, immergé dans la solitude de ce qu'il sait et ne peut partager, avec personne. Un professionnel chargé d'un péché vieux comme le monde : la trahison qui devient son modus vivendi, est même payée pour trahir et perpétuer la trahison, mais ceux qui trahissent méritent d'être éliminés sans même passer par un processus, sans agitation ni publicité ne doivent que disparaître, ne jamais avoir existé. Enfin, le beau titre que le facteur humain se glisse dans les événements et les démêle comme la neige au soleil, la composante humaine qui fait une différence dans les choses. Note : 9,5/10
              Lire la suite
              En lire moins
            • KRISS45 Posté le 26 Janvier 2014
              Plongée dans le monde occulte et impitoyable des agents secrets... parfois aussi agents doubles. Solitaire au cœur de l'Organisation, l'agent secret évolue en eau trouble, dans un univers opaque, lourd de méfiance et de soupçon : le collègue qui parait le plus inoffensif et vous inspire le plus de sympathie ne s'avèrera-t-il pas le traitre ou votre pire ennemi ? "le facteur humain" est un vrai roman d'atmosphère mais, pour moi, une lecture un peu laborieuse due à l'âpreté du sujet. Graham Greene ne fait-il pas partie de ces grands auteurs injustement oubliés ?
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.