RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Notre agent à La Havane

            Robert Laffont
            EAN : 9782221131695
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Notre agent à La Havane

            Marcelle SIBON (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 19/06/2014

            C'est dans ses innombrables et incessants déplacements que Graham Greene, voyageur, homme d'action et d'écriture, a puisé le matériau et l'atmosphère si souvent exotiques de ses romans. Dans Notre agent à La Havane (1958), Graham Greene plante son décor à Cuba juste avant la révolution castriste dont on peut voir...

            C'est dans ses innombrables et incessants déplacements que Graham Greene, voyageur, homme d'action et d'écriture, a puisé le matériau et l'atmosphère si souvent exotiques de ses romans. Dans Notre agent à La Havane (1958), Graham Greene plante son décor à Cuba juste avant la révolution castriste dont on peut voir la prémonition en filigrane dans son récit. Acuité du regard d'un ex-reporter et rédacteur au Times ! Quant à l'histoire, elle est ébouriffante : c'est celle d'un citoyen britannique ordinaire, marchand d'aspirateurs à La Havane, qu'un agent secret de l'Intelligence Service recrute sur sa seule bonne mine et son naïf patriotisme, pour lui confier la mission de créer un réseau d'espions imaginaires...
            Cette aventure tragique et burlesque à la fois, cruelle aussi dans son dénouement, inspira aussitôt à Carol Reed un classique du cinéma - occasion, pour Alec Guinness, d'un de ses inoubliables numéros d'acteur.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221131695
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : DRM Adobe
            Robert Laffont
            10.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • agnesmoisan84 Posté le 25 Septembre 2018
              Un roman d'humour et d'espionnage. On ne doit pas être loin de la réalité. À lire en anglais si possible.
            • GeorgesSmiley Posté le 2 Décembre 2017
              Un excellent roman d'espionnage où les espions n'en sont pas mais fournissent des renseignements dont le MI6 se montre fort satisfait. Dans le Cuba de Battista un anglais vend des aspirateurs et pour satisfaire les goûts dispendieux de sa fille chérie se laisse convaincre de créer un réseau d'espionnage. J'ai passé de très bons moments à la lecture de ce que l'auteur qualifiait lui-même de "conte de fée moderne"
            • Davalian Posté le 1 Juin 2017
              Graham Greene est un auteur anglo-saxon reconnu pour ses romans d’espionnage. D’ailleurs dans l’une de ses dernières missions (traduites en françaises) même James Bond lit un de ses romans. Avec Notre agent à La Havanne, il compose toutefois un roman qui appartient davantage au registre de la comédie. En assumant une comparaison délicate à tous point de vue, voici un écrit qui tient davantage du tailleur de Panama que de la saga 007. Cet état d'esprit est déjà perceptible dans l'introduction que nous offre l’auteur. Celle-ci mérite le détour : un retour sur son propre passé d'espion. La démarche (qu’elle soit réelle ou romancée) est bienvenue et appréciée. Le ton est ici léger, détendu et se fond dans le Cuba pré révolutionnaire. L’ambiance de casino et de bordel à ciel ouvert dresse un contexte festif équivoque sans occulter les agissements détestables du régime en place. Ceux-ci sont symbolisées via un personnage haut en couleur, auquel le lecteur pourra même s’attacher. Indéniablement, cette ambiance fait partie intégrante du roman au point de le caractériser. L’intrigue est assez légère. Les services secrets britanniques sont ridiculisés mais de manière somme toute gentille. Sont surtout fustigées ici les pratiques administratives et bureaucratiques des services... Graham Greene est un auteur anglo-saxon reconnu pour ses romans d’espionnage. D’ailleurs dans l’une de ses dernières missions (traduites en françaises) même James Bond lit un de ses romans. Avec Notre agent à La Havanne, il compose toutefois un roman qui appartient davantage au registre de la comédie. En assumant une comparaison délicate à tous point de vue, voici un écrit qui tient davantage du tailleur de Panama que de la saga 007. Cet état d'esprit est déjà perceptible dans l'introduction que nous offre l’auteur. Celle-ci mérite le détour : un retour sur son propre passé d'espion. La démarche (qu’elle soit réelle ou romancée) est bienvenue et appréciée. Le ton est ici léger, détendu et se fond dans le Cuba pré révolutionnaire. L’ambiance de casino et de bordel à ciel ouvert dresse un contexte festif équivoque sans occulter les agissements détestables du régime en place. Ceux-ci sont symbolisées via un personnage haut en couleur, auquel le lecteur pourra même s’attacher. Indéniablement, cette ambiance fait partie intégrante du roman au point de le caractériser. L’intrigue est assez légère. Les services secrets britanniques sont ridiculisés mais de manière somme toute gentille. Sont surtout fustigées ici les pratiques administratives et bureaucratiques des services de l’ombre au travers de certaines figures. La quatrième de couverture en dit hélas trop long. Certes le dénouement ne surprend pas vraiment et reste dans la logique mais le tout n’est pas pour autant cousu de fil blanc. L’humour et la comédie prennent ici le premier pas sur l’espionnage, ce que laissait déjà entendre le scénario du roman (un vendeur d’aspirateur qui devient un espion pour garantir à sa fille le mode de vie auquel elle est habituée). Les personnages sont sympathiques, et Wormold est quelqu’un d’humain, de crédible… ce qui n’est pas toujours le cas de la plupart des retournements de situation présentés. Il n’est pas ici question de technique, de suspens, de complexité… mais de légèreté et de bonne humeur. Voici un roman idéal pour s’extraire du quotidien, ou accompagner un voyage. Un petit bijou à lire en cas de déprime passagère.
              Lire la suite
              En lire moins
            • PierreJVi Posté le 7 Mai 2017
              Livre un peu désuet même si cela en fait aussi son charme. Le style de Greene parvient à nous y intéresser. Un espion un peu particulier , de l´humour ... Depuis cette lecture, je regarde mon aspirateur bizarrement ! ...
            • Gwen21 Posté le 1 Mai 2017
              Années 50, La Havane. James Wormold est un paisible quadra quitté par sa femme et qui vend des aspirateurs, enfin peut-être est-il plus juste de dire qu'il essaie de vendre des aspirateurs. En le quittant, sa femme lui a aussi abandonné leur fille Milly, dix-sept ans, belle comme un ange, fervente catholique, en pleine mutation vers l'état de femme et la proie potentielle du capitaine Segura qui voit davantage en elle une simple femelle. Jusque là, Wormold a largement de quoi occuper sa vie et quand il a un peu de temps libre devant lui, il se descend un petit whisky en compagnie de son acolyte alcoolique, le Dr Hasselbacher. Pourtant, l'existence de Wormold va tout-à-coup être transformée du tout au tout lorsqu'il est désigné contre son gré agent spécial à La Havane par les services secrets de sa Majesté britannique... Dans un décor haut en couleurs où cireurs de chaussures et prostituées côtoient flics véreux et espions de tout poil, Graham Greene invente le genre de l'espion débutant et maladroit, une espère de Pierre Richard à situer à équidistance de 0007 et d'OSS117. Impossible de ne pas ressentir d'empathie pour un personnage aussi paumé et aussi touchant même si l'écriture... Années 50, La Havane. James Wormold est un paisible quadra quitté par sa femme et qui vend des aspirateurs, enfin peut-être est-il plus juste de dire qu'il essaie de vendre des aspirateurs. En le quittant, sa femme lui a aussi abandonné leur fille Milly, dix-sept ans, belle comme un ange, fervente catholique, en pleine mutation vers l'état de femme et la proie potentielle du capitaine Segura qui voit davantage en elle une simple femelle. Jusque là, Wormold a largement de quoi occuper sa vie et quand il a un peu de temps libre devant lui, il se descend un petit whisky en compagnie de son acolyte alcoolique, le Dr Hasselbacher. Pourtant, l'existence de Wormold va tout-à-coup être transformée du tout au tout lorsqu'il est désigné contre son gré agent spécial à La Havane par les services secrets de sa Majesté britannique... Dans un décor haut en couleurs où cireurs de chaussures et prostituées côtoient flics véreux et espions de tout poil, Graham Greene invente le genre de l'espion débutant et maladroit, une espère de Pierre Richard à situer à équidistance de 0007 et d'OSS117. Impossible de ne pas ressentir d'empathie pour un personnage aussi paumé et aussi touchant même si l'écriture a quand même pris un petit coup de vieux (sans même parler de mon édition 10/18 de 1980 truffée de fautes d'orthographe). Un roman d'espionnage plaisant qui ne se prend pas au sérieux et qui fait la part belle à l'humour au détriment de l'action mais sans que cela nuise à la cohérence de l'ensemble. Challenge Petit Bac 2016 - 2017 Challenge 1914-1918 2017 Challenge MULTI-DÉFIS 2017
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.