RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Orphelins 88

            Robert Laffont
            EAN : 9782221221266
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Orphelins 88

            Collection : Collection R
            Date de parution : 20/09/2018
            Munich, juillet 1945.
            Un garçon erre parmi les décombres…

            Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D'où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent « Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont...

            Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D'où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent « Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont l’aider à lever le voile de son amnésie.
            Dans une Europe libérée mais toujours à feu et à sang, Josh et les nombreux autres orphelins de la guerre devront panser leurs blessures tout en empruntant le douloureux chemin des migrants.
            Si ces adolescents sont des survivants, ils sont avant tout vivants, animés d’un espoir farouche et d’une intense rage de vivre.
            Un roman saisissant qui éclaire un pan méconnu de l’après- Seconde Guerre mondiale et les drames liés au programme eugéniste des nazis, le Lebensborn.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221221266
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            10.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • limaginarium Posté le 13 Avril 2019
              Alors que vous dire sur Orphelins 88 ? Tout y est réussi. Le côté historique est très documenté et nous avons donc une trame solide à l’histoire. Là-dessus, un panel de personnages authentiques, non édulcorés, avec leurs peines, leurs joies, leurs souffrances surtout. Car si l’auteur ne cherche pas à nous choquer gratuitement, elle ne cherche pas non plus à nous ménager et nous présente la réalité dans tout ce qu’elle a de plus crue... Ajoutez à cela une histoire qui tient la route et nous évite de nous ennuyer (car nous nous posons autant de questions que Josh), et une superbe plume tout en émotions, sensibilité et authenticité, vous comprendrez que ce roman est une petite perle dans son genre. Lire ma chronique : http://www.limaginarium.fr/orphelins-88.html
            • ZeroJanvier79 Posté le 5 Avril 2019
              Orphelins 88 est le dernier roman en date de Sarah Cohen-Scali, une auteur(e?) que j’avais découvert avec son grand succès Max paru en 2012. Dans ce nouveau roman publié en septembre dernier, elle reprend un cadre historique passionnant qui avait déjà fait la particularité et le succès de Max. Après avoir suivi l’enfance d’un enfant conçu dans le cadre du programme Lebensborn, l’auteur nous parle cette fois d’un garçon enlevé à ses parents pour être éduqué comme un « parfait petit aryen » dans le cadre du même programme. " Munich, juillet 1945. Un garçon erre parmi les décombres… Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D’où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent » Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont l’aider à lever le voile de son amnésie. Dans une Europe libérée mais toujours à feu et à sang, Josh et les nombreux autres orphelins de la guerre devront panser leurs blessures tout en empruntant le douloureux chemin des migrants. Si ces adolescents sont des survivants, ils sont avant tout vivants, animés... Orphelins 88 est le dernier roman en date de Sarah Cohen-Scali, une auteur(e?) que j’avais découvert avec son grand succès Max paru en 2012. Dans ce nouveau roman publié en septembre dernier, elle reprend un cadre historique passionnant qui avait déjà fait la particularité et le succès de Max. Après avoir suivi l’enfance d’un enfant conçu dans le cadre du programme Lebensborn, l’auteur nous parle cette fois d’un garçon enlevé à ses parents pour être éduqué comme un « parfait petit aryen » dans le cadre du même programme. " Munich, juillet 1945. Un garçon erre parmi les décombres… Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D’où vient-il ? Il n’en sait rien. Il a oublié jusqu’à son nom. Les Alliés le baptisent » Josh » et l’envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont l’aider à lever le voile de son amnésie. Dans une Europe libérée mais toujours à feu et à sang, Josh et les nombreux autres orphelins de la guerre devront panser leurs blessures tout en empruntant le douloureux chemin des migrants. Si ces adolescents sont des survivants, ils sont avant tout vivants, animés d’un espoir farouche et d’une intense rage de vivre. Un roman saisissant qui éclaire un pan méconnu de l’après- Seconde Guerre mondiale et les drames liés au programme eugéniste des nazis, le Lebensborn. " Le personnage principal, renommé Josh car il ne souvient pas de sa véritable identité, est plutôt sympathique, parfois touchant et souvent drôle. Il m’a parfois semblé un peu mature pour son âge (estimé entre 11 et 12 ans par le médecin qui l’examine au début du roman) mais c’est peut-être après tout un effet crédible de ce qu’il a vécu pendant la guerre. Les personnages secondaires m’ont peut-être moins intéressé, sans que cela me gêne outre mesure. Après avoir lu un bon quart du roman, je le trouvais passionnant et agréable à lire, mais j’avais un peu peur pour la suite, dans le sens où je me demandais ce qu’il restait à raconter et quelles surprises l’auteur nous réservait. Mon pressentiment s’est en partie réalisé car si le récit est prenant, il arrive un moment où il tourne en rond. Bizarrement, il reste rythmé et intéressant, c’est assez difficile à expliquer. C’est peut-être un effet narratif volontaire pour montrer l’éternel recommencement de la recherche de son passé et de sa famille par Josh. L’auteur nous parle évidemment du programme Lebensborn, mais aussi du sort des Juifs dans l’après-guerre, de l’antisémitisme toujours présent chez les allemands, les polonais et les russes, mais aussi – et c’est peut-être plus inattendu – du racisme dans l’armée américaine, à travers le personnage de Wally, le GI noir avec lequel Josh sympathise. A ce propos, j’ai bien aimé la réaction de surprise de Josh quand Wally lui raconte la ségrégation raciale encore fortement ancrée aux Etats-Unis alors que les américains viennent « réapprendre » la démocratie aux allemands après douze ans de nazisme au pouvoir. Au final, Orphelins 88 est une fiction historique très réussie, bien ficelée, sur un sujet complexe mais passionnant. S’il présente quelques défauts, ce roman est tout de même très agréable à lire et m’a beaucoup plu.
              Lire la suite
              En lire moins
            • elodiemacquart Posté le 28 Mars 2019
              Un roman que j'ai découvert sur les réseaux sociaux en allant à la médiathèque il était en présentation. je l'ai embarqué avec moi et j'ai atterri dans la vie de Josh qui se retrouve orphelin après la guerre et qui a tout oublié de sa vie d'avant. Un roman rempli d'émotions qui nous fait passer par la tristesse mais aussi la joie. Nous découvrons ce que deviennent les enfants après les guerres des enfants qui n'ont soit plus de famille ou qui ont soit été séparés de leurs parents et sont à leurs recherche. Des enfants qui sont passés directement par la case adulte sans pouvoir profiter de leur enfance. Un roman dur mets un roman qu'il faut surtout lire
            • Une_passion_des_mots Posté le 22 Mars 2019
              J’ai lu ce livre sans avoir lu Max avant, véritable phénomène de cette auteure, et cette lecture m’a donné envie de le lire ! C’est un roman historique sur l’après-guerre très intéressant. En effet, peu d’auteurs racontent ce moment de reconstruction de l’Europe, et on a tendance à oublier que ce n’est pas parce que la guerre est finie que tout redevient rose. Ici, l’auteure nous éclaire sur une partie méconnue de l’histoire : le plan Lebensborn et ses conséquences. Je ne connaissais pas du tout cela et c’est pour ça que j’adore lire des romans historiques : on en apprend plus. L’auteure parle ici des enfants, ces enfants arrachés à leur famille, qui doivent survivre coûte que coûte, ceux qui ont été enlevés et qui ne gardent plus aucun souvenir, comme Josh, le héros. Ce sont des enfants brisés par la guerre, par le fait d’être né au mauvais moment, et on ne peut s’empêcher de ressentir l’horreur de ce qu’ils ont vécu. Voir leur innocence brisée est très dur, d’autant qu’ils se comportent parfois en adultes, mais c’est important de voir les dégâts de la Seconde Guerre mondiale. On est touchés par ces enfants, cette histoire et par l’horreur qu’ils... J’ai lu ce livre sans avoir lu Max avant, véritable phénomène de cette auteure, et cette lecture m’a donné envie de le lire ! C’est un roman historique sur l’après-guerre très intéressant. En effet, peu d’auteurs racontent ce moment de reconstruction de l’Europe, et on a tendance à oublier que ce n’est pas parce que la guerre est finie que tout redevient rose. Ici, l’auteure nous éclaire sur une partie méconnue de l’histoire : le plan Lebensborn et ses conséquences. Je ne connaissais pas du tout cela et c’est pour ça que j’adore lire des romans historiques : on en apprend plus. L’auteure parle ici des enfants, ces enfants arrachés à leur famille, qui doivent survivre coûte que coûte, ceux qui ont été enlevés et qui ne gardent plus aucun souvenir, comme Josh, le héros. Ce sont des enfants brisés par la guerre, par le fait d’être né au mauvais moment, et on ne peut s’empêcher de ressentir l’horreur de ce qu’ils ont vécu. Voir leur innocence brisée est très dur, d’autant qu’ils se comportent parfois en adultes, mais c’est important de voir les dégâts de la Seconde Guerre mondiale. On est touchés par ces enfants, cette histoire et par l’horreur qu’ils ont vécue. C’est un roman dur mais important. Ces enfants et adolescents vont entamer un périple de reconstruction d’eux-mêmes, en tentant de retrouver leurs familles. Ils font parfois face à des rêves brisés, se retrouvent seuls et j’ai été très touchée par leur rage de vivre et leur espoir. On se rend compte de la difficulté pour les familles de se retrouver dans ce chaos d’après-guerre. Ce livre fait passer beaucoup d’émotions. Les personnages sont très attachants, l’horreur est présente par des actions ou des pensées, avec d’autres émotions négatives comme la colère, le dégoût, mais aussi des émotions positives comme l’espoir et la joie. On ne peut s’empêcher de vivre avec les héros leur aventure, leur périple pour retrouver leurs souvenirs. Pour conclure : Un roman qui nous en apprend plus sur l’horreur du programme Lebensborn et l’après-guerre avec des personnages brisés tentant de se reconstruire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • thethele Posté le 17 Mars 2019
              Livre très émouvant. Je le conseille à tous ceux qui aime les histoires sur la 2nd Guerre Mondiale.
            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)