Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264063496
Code sériel : 4873
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ainsi résonne l'écho infini des montagnes

Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
Date de parution : 02/10/2014
Dans le village de Shadbagh, Abdullah, dix ans, veille sur sa petite soeur Pari, trois ans. Entre les deux enfants, le lien est indéfectible, un amour si fort qu'il leur permet de supporter la disparition de leur mère, les absences de leur père en quête désespérée d'un travail et ces... Dans le village de Shadbagh, Abdullah, dix ans, veille sur sa petite soeur Pari, trois ans. Entre les deux enfants, le lien est indéfectible, un amour si fort qu'il leur permet de supporter la disparition de leur mère, les absences de leur père en quête désespérée d'un travail et ces jours où la faim les tenaille. Mais un événement va venir distendre ce lien, un choix terrible qui modifiera à jamais le destin des deux jeunes vies, et de bien d'autres encore...

Après les Cerfs-volants de Kaboul et de Mille Soleils splendides, Khaled Hosseini nous emmène dans un voyage bouleversant, d’un village afghan des années 1950 à la Californie des années 2000, et signe une fresque familiale renversante d’émotion, d’une ampleur et d’une audace inouïes.

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Valérie Bourgeois
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264063496
Code sériel : 4873
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Rinco Posté le 18 Septembre 2021
    En lisant cet ouvrage et en découvrant ses personnages attachants, le mot qui résonne en moi et prend toute sa valeur c'est l'écho. "Ainsi résonne l'écho infini des montagnes", voilà bien un titre parfait qui évoque les émotions des personnages, leurs quêtes, leurs sentiments, et éveille nos émotions à la lecture de ces récits. Malgré les situations d'abandon, de chaos, de souffrances vécues dans ce pays, des hommes et des femmes d'une force incroyable parviennent à poursuivre leur chemin. A travers ces destins, une parole entendue un jour me revient : "d'où on vient pour savoir qui on est". Dans ce livre il est question de transmission, de recherche, de compréhension . Autre écho infini hélas, toujours actuel en Afghanistan : le lot de souffrances, de violences subies auxquels on ne peut rester insensible. A l'image de ces personnages, on souhaite bien sûr des éclaircies et que toujours des êtres lumineux surgissent. J'apprends à la toute fin du livre, en lisant les remerciements que le titre provient en partie du joli poème de William Blake : "Chanson de la nourrice".
  • chouette_maman_bouquine Posté le 11 Septembre 2021
    Avec les évènements de ces derniers temps en Afghanistan, le retour au pouvoir des talibans, j'ai eu très envie de relire ce merveilleux conteur qu'est Khaled Hosseini et je me suis penchée sur son troisième roman, que je n'avais pas encore lu, sûrement un peu moins connu que les précédents. Après les cerfs-volants de Kaboul et Mille soleils splendides, Khaled Hosseini propose un roman à la fois tendre et bouleversant, une fresque allant des années 50 à 2010 et se déroulant entre l'Afghanistan, la France et les USA. Chaque chapitre est construit autour d'un personnage et à la manière d'un puzzle, nous permet de combler les trous d'une histoire complexe. Au début des années 50, dans un petit village d'Afghanistan, Pari 3 ans et son frère Abdullah 10 ans sont inséparables. Leur mère étant décédée à la naissance de la petite, c'est son frère qui veille sur elle pendant que leur père se tue à la tâche, et un amour exceptionnel naît entre ces deux-là. Mais un évènement va tout bouleverser. Dans ce roman, on va rencontrer une poétesse sulfureuse, un homme à tout faire dévoué, un criminel de guerre, un riche homosexuel, un chirurgien engagé, des talibans et bien d'autres personnages... Avec les évènements de ces derniers temps en Afghanistan, le retour au pouvoir des talibans, j'ai eu très envie de relire ce merveilleux conteur qu'est Khaled Hosseini et je me suis penchée sur son troisième roman, que je n'avais pas encore lu, sûrement un peu moins connu que les précédents. Après les cerfs-volants de Kaboul et Mille soleils splendides, Khaled Hosseini propose un roman à la fois tendre et bouleversant, une fresque allant des années 50 à 2010 et se déroulant entre l'Afghanistan, la France et les USA. Chaque chapitre est construit autour d'un personnage et à la manière d'un puzzle, nous permet de combler les trous d'une histoire complexe. Au début des années 50, dans un petit village d'Afghanistan, Pari 3 ans et son frère Abdullah 10 ans sont inséparables. Leur mère étant décédée à la naissance de la petite, c'est son frère qui veille sur elle pendant que leur père se tue à la tâche, et un amour exceptionnel naît entre ces deux-là. Mais un évènement va tout bouleverser. Dans ce roman, on va rencontrer une poétesse sulfureuse, un homme à tout faire dévoué, un criminel de guerre, un riche homosexuel, un chirurgien engagé, des talibans et bien d'autres personnages qui à première vue semble sans rapport les uns avec les autres mais forment un tout. Une histoire de liens et de racines, une histoire de culture et d'exils, une histoire d'amour fraternel, une histoire de générations, une magnifique histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nanako-Mai Posté le 10 Septembre 2021
    Au départ, un frère et sa petite sœur, que la vie va cruellement séparer. Abdullah a 10 ans et Pari seulement 3, si bien qu’inconsciemment, elle omettra cette partie d’elle tandis que Abdullah devra vivre avec cette absence, qui chaque jour se rappelle à lui. Je pensais qu’on allait suivre leur parcours, leur évolution et j’ai donc été quelque peu déçue de ne les retrouver qu’au dernier chapitre. Ici il s’agit d’un roman choral, qui se nourrit d’histoires entrecroisées. Le récit renvoie à un kaléidoscope de destins où les personnages sont tous reliés par un fil ténu et sensible. Ils ont tous un lien et ne sont pas de parfaits inconnus, même s’ils ne se connaissent pas directement, que leur histoire ne se conte pas à la même période ni sur le même continent. On voyage ainsi à travers différents pays : l'Afghanistan, là où tout commence, mais aussi la Grèce, le Royaume-Unis, la France, les Etats-Unis… Je reconnais que par sa structure narrative, j’ai plus eu l’impression de lire un recueil de nouvelles, qu’un roman à proprement parler… Par ailleurs, je me suis un peu perdue dans les différentes époques, cette diversité m’a embrouillée, je ne savais plus trop où... Au départ, un frère et sa petite sœur, que la vie va cruellement séparer. Abdullah a 10 ans et Pari seulement 3, si bien qu’inconsciemment, elle omettra cette partie d’elle tandis que Abdullah devra vivre avec cette absence, qui chaque jour se rappelle à lui. Je pensais qu’on allait suivre leur parcours, leur évolution et j’ai donc été quelque peu déçue de ne les retrouver qu’au dernier chapitre. Ici il s’agit d’un roman choral, qui se nourrit d’histoires entrecroisées. Le récit renvoie à un kaléidoscope de destins où les personnages sont tous reliés par un fil ténu et sensible. Ils ont tous un lien et ne sont pas de parfaits inconnus, même s’ils ne se connaissent pas directement, que leur histoire ne se conte pas à la même période ni sur le même continent. On voyage ainsi à travers différents pays : l'Afghanistan, là où tout commence, mais aussi la Grèce, le Royaume-Unis, la France, les Etats-Unis… Je reconnais que par sa structure narrative, j’ai plus eu l’impression de lire un recueil de nouvelles, qu’un roman à proprement parler… Par ailleurs, je me suis un peu perdue dans les différentes époques, cette diversité m’a embrouillée, je ne savais plus trop où me situer. Je ne suis pas parvenue à m’attacher aux personnages, que l’on quitte une fois qu’ils nous ont livré une part de leur histoire, aussi émouvante et dure soit elle. En effet, au sein de ce récit, un chapitre correspond à un personnage, qui nous conte alors son passé, ses ressentis, sa vie, sur une période plus ou moins ciblée, ou vaste. Et malheureusement, j’ai trouvé que certains récits tiraient en longueurs, je ne voyais pas bien où cela me menait que de connaître tous ces détails… Une fois passé la moitié du roman, mon rythme de lecture s’est finalement ralenti, lassée que j’étais par ce choix narratif qui n’est pas parvenu à m’envoûter. Je comptais parfois les pages jusqu’au prochain chapitre… Je n’ai vraiment pas réussi à m’immerger dans cette lecture. Pourtant ce roman n’en demeure pas moins un beau récit ! Il met le doigt sur ces choix que nous faisons et qui pèsent sur nos vies, ces coups du sort qui nous tombent dessus, sans que l’on n’y puisse rien. Il met en lumière les liens du sang indéfectibles, l’importance de la famille mais aussi son influence et la pression que les enfants peuvent ressentir de la part de leur parent, qu’elle soit volontaire ou non, bienveillante ou écrasante. L’importance aussi de nos origines, de savoir d’où l’on vient pour comprendre qui l’on est. Malgré cela, je ne peux m’empêcher de ressentir une pointe de déception une fois ma lecture achevée… C’est le deuxième roman que je lis de cet auteur (et ce n’est pas le dernier !) mais j’ai de loin préféré Les Cerfs-volants de Kaboul. Mea Culpa. Challenge Multi-Défis 2021 Challenge les Globe-trotteurs
    Lire la suite
    En lire moins
  • Artiola Posté le 4 Septembre 2021
    Ainsi résonne l'écho infini des montagnes restera longtemps dans ma mémoire. D'abord parce j'ai beaucoup aimé ce magnifique roman et ensuite parce que j'ai découvert une autre façon de lire des livres (tout en faisant autre chose.) Je pense que vous l'avez compris : j'ai écouté ce livre. J'avais tenté l'expérience quelques années auparavant avec un autre roman, mais la voix du comédien qui s'occupait de la lecture ne m'avait pas convenue. Ici le duo Khaled Hosseini - Mathieu Buscatto fonctionne à merveille. (J'espère que j'aurai l'occasion d'écouter d'autres livres audio, lu par Mathieu Buscatto.) J'ai été envoûtée par l'histoire, j'ai suivi les personnages tout au long de leur parcours, j'ai parfois fait des retours en arrière pour comprendre quelques détails qui m'avaient échappés, car il faut préciser qu'il y a beaucoup de personnages et la chronologie des événements n'est pas facile à suivre. Mais cela a été une belle aventure inoubliable. Un roman émouvant qui parle d'identité, de l'amour pour sa famille, de décalage entre deux cultures, de guerre, de maladie et de vieillesse, bref, de la vie...
  • NathalC Posté le 2 Septembre 2021
    Ce n'est pas une histoire, mais des histoires que nous offre ici l'auteur. Des histoires de vie, des pans de vie qui s'entrecroisent, se séparent, se retrouvent... des rencontres, des séparations, des retrouvailles, des connaissances qui se font et se défont au cours de plusieurs décennies. Khaled Hosseini nous emporte dans ces pans de vie ayant pour fil rouge l'Afghanistan, avec toute la posésie qu'il met dans ses histoires. Un beau roman.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…