Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264063496
Code sériel : 4873
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm

Ainsi résonne l'écho infini des montagnes

Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
Date de parution : 02/10/2014
Dans le village de Shadbagh, Abdullah, dix ans, veille sur sa petite soeur Pari, trois ans. Entre les deux enfants, le lien est indéfectible, un amour si fort qu'il leur permet de supporter la disparition de leur mère, les absences de leur père en quête désespérée d'un travail et ces... Dans le village de Shadbagh, Abdullah, dix ans, veille sur sa petite soeur Pari, trois ans. Entre les deux enfants, le lien est indéfectible, un amour si fort qu'il leur permet de supporter la disparition de leur mère, les absences de leur père en quête désespérée d'un travail et ces jours où la faim les tenaille. Mais un événement va venir distendre ce lien, un choix terrible qui modifiera à jamais le destin des deux jeunes vies, et de bien d'autres encore...

Après les Cerfs-volants de Kaboul et de Mille Soleils splendides, Khaled Hosseini nous emmène dans un voyage bouleversant, d’un village afghan des années 1950 à la Californie des années 2000, et signe une fresque familiale renversante d’émotion, d’une ampleur et d’une audace inouïes.

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Valérie Bourgeois
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264063496
Code sériel : 4873
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 504
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jo_Ly Posté le 30 Septembre 2020
    Ainsi résonne l'écho infini de la vie. Des destins enchevêtrés, liés par un rien, une racine, un désir, quelques mots. Un rien ténu, fragile, qui va pourtant tout bouleverser. Abdullah a dix ans quand on lui arrache sa petite sœur. Sa petite âme sœur. Ce qui les unit est au-delà de la fraternité. C'est ça, ce petit fragment, loin, très loin de nos continents, qui va impacter tant de destins. Une petite fille est vendue, au fin fond de l'Afghanistan. De Paris à San Fransisco, de 1952 jusqu'en 2010, l'écho de cet acte sera infini. J'ai été très touchée par ce roman. D'une écriture simple, sans fioriture, l'histoire d'Abdullah et de Pari plonge ses racines non pas dans la terre, mais dans l'amour. Critiques sur deslivresetmoifr.wordpress.com
  • Doralex72 Posté le 24 Septembre 2020
    Dans un village afghan du nom de Shadbagh, au début des années 50, Abdullah, dix ans, veille sur sa sœur de deux ans, Pari. Leur relation est fusionnelle depuis le décès de leur mère. Leur père, Saboor, est un homme pauvre souvent absent pour chercher du travail. Mais à l’aube de l’hiver la nourriture manque d’autant plus qu’il s’est remarié à Parwana et a eu un second fils, Iqbal. Sur les conseils de son beau-frère Nabi, il prend la terrible décision de vendre sa fille aux Wahdati, un riche couple vivant à Kaboul et dont l’épouse, Nila, poétesse renommée, ne peut avoir d’enfants. Au fil des pages, c’est un réel puzzle qui prend forme. On découvre tour à tour les vies imbriquées de plusieurs personnes liées à ces enfants : Parwana, la seconde femme de Saboor, une femme jalouse qui a évincé sa sœur frivole et très jolie qui était aussi sa rivale ; Nabi, l’employé puis l’ami proche de Monsieur Wahdati, qui a convaincu Saboor de vendre sa fille pour lui offrir une vie meilleure ; Markos, un chirurgien grec venu en Afghanistan pour une mission humanitaire et qui n’est jamais reparti ; le couple Wahdati, et plus particulièrement... Dans un village afghan du nom de Shadbagh, au début des années 50, Abdullah, dix ans, veille sur sa sœur de deux ans, Pari. Leur relation est fusionnelle depuis le décès de leur mère. Leur père, Saboor, est un homme pauvre souvent absent pour chercher du travail. Mais à l’aube de l’hiver la nourriture manque d’autant plus qu’il s’est remarié à Parwana et a eu un second fils, Iqbal. Sur les conseils de son beau-frère Nabi, il prend la terrible décision de vendre sa fille aux Wahdati, un riche couple vivant à Kaboul et dont l’épouse, Nila, poétesse renommée, ne peut avoir d’enfants. Au fil des pages, c’est un réel puzzle qui prend forme. On découvre tour à tour les vies imbriquées de plusieurs personnes liées à ces enfants : Parwana, la seconde femme de Saboor, une femme jalouse qui a évincé sa sœur frivole et très jolie qui était aussi sa rivale ; Nabi, l’employé puis l’ami proche de Monsieur Wahdati, qui a convaincu Saboor de vendre sa fille pour lui offrir une vie meilleure ; Markos, un chirurgien grec venu en Afghanistan pour une mission humanitaire et qui n’est jamais reparti ; le couple Wahdati, et plus particulièrement Nila, la poétesse aux mœurs légères peu appréciée par sa belle-famille et qui trouvera refuge en France avec sa fille adoptive, Pari ; Abdullah, qui émigrera aux Etats-Unis. Toutes ces voix résonnent en écho pour nous conter les vies parallèles de deux frères et sœurs qui ont grandi séparément. Ce livre est poignant et bouleversant. Il nous transporte de l’Afghanistan des années 50 aux Etats-Unis des années 2000, en passant par la France et les iles grecques. L’ensemble du récit, qui s’étale sur près de soixante-ans, est organisé de façon assez complexe, notamment par l’utilisation de flash-back ou de bons dans le temps. Dans ce roman chorale, la galerie des personnages est impressionnante, tant par sa distribution que par sa diversité. Cependant, la complexité du récit ne rebutera pas un lecteur attentif et curieux de découvrir cette superbe fresque dans laquelle évolue des personnalités attachantes, intelligemment construites et, malgré tout, souvent difficiles à juger. L’être humain dans toute son essence est ici décrit et décortiqué par un auteur qui aime partager avec son public.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mira16_92 Posté le 21 Septembre 2020
    Quel beau romain, il ne vous laissera pas indifférent à la fin. L'histoire de Pari et de son frère Abdullah que les circonstances et la vie dure à fait qu'ils se sont séparés dès leurs enfances ... Ce livre m'a permis de découvrir un Afghanistan autre que celle des infos ! Une découverte surprenante pour moi ce roman.
  • Popcornlicorne Posté le 22 Juin 2020
    J'aime énormément les romans de cet auteur qui nous transporte dans le passé et nous dépayse en Afghanistan. Khaled Hosseini a beaucoup de talent et j'ai beaucoup aimé aussi ce roman-là qui est bouleversant. Ce que j'en retiens surtout c'est l'habileté avec laquelle Khaled Hosseini nous présente des situations en parallèle qui se croisent, qui pourraient se dénouer en happy ending mais non, car c'est la vraie vie qu'il dépeint. C'est subtil, c'est extrêmement touchant. C'est dur mais c'est beau. A lire !
  • Wyoming Posté le 13 Avril 2020
    Cette lecture m'a donné l'impression d'une succession de nouvelles, intégrant très souvent les mêmes personnages à différentes époques de leurs vies. Le texte peut transmettre de vraies émotions. Néanmoins, il lui manque ce qui fait une vraie oeuvre de littérature, une structure, une harmonie, et, surtout, la marque et la dimension d'un écrivain. Cependant, cette oeuvre comporte des moments très beaux avec des histoires d'amour inabouties, qu'elles soient ancillaires, homosexuelles, fraternelles ou filiales. Le personnage le plus émouvant m'a semblé être Nabi car il a porté durant une vie ses secrets personnels et ceux de sa famille. La lettre qu'il adresse à Markos est un temps fort de cette lecture. Et puis, d'autres ne sont pas ce qu'ils voudraient être, les petites excuses du quotidien ou les grandes lâchetés de la vie devenant les artisans du renoncement aux belles intentions. Ainsi pour Idris, une âme de sauveur qui s'envole dès son retour à "sa" civilisation. Alors que dans le même temps, d'autres, comme Timur, pouvant passer pour non respectueux et infidèles au sens littéral du terme, sont les artisans de la bonté et de l'action qui va de pair. Chacun choisira son héros ou son héroïne, le mien... Cette lecture m'a donné l'impression d'une succession de nouvelles, intégrant très souvent les mêmes personnages à différentes époques de leurs vies. Le texte peut transmettre de vraies émotions. Néanmoins, il lui manque ce qui fait une vraie oeuvre de littérature, une structure, une harmonie, et, surtout, la marque et la dimension d'un écrivain. Cependant, cette oeuvre comporte des moments très beaux avec des histoires d'amour inabouties, qu'elles soient ancillaires, homosexuelles, fraternelles ou filiales. Le personnage le plus émouvant m'a semblé être Nabi car il a porté durant une vie ses secrets personnels et ceux de sa famille. La lettre qu'il adresse à Markos est un temps fort de cette lecture. Et puis, d'autres ne sont pas ce qu'ils voudraient être, les petites excuses du quotidien ou les grandes lâchetés de la vie devenant les artisans du renoncement aux belles intentions. Ainsi pour Idris, une âme de sauveur qui s'envole dès son retour à "sa" civilisation. Alors que dans le même temps, d'autres, comme Timur, pouvant passer pour non respectueux et infidèles au sens littéral du terme, sont les artisans de la bonté et de l'action qui va de pair. Chacun choisira son héros ou son héroïne, le mien reste Nabi même si j'éprouve surtout compassion envers Pari, courageuse dans sa quête de vérité. Donc, un livre qui, malgré ses imperfections, ne s'oublie pas.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…