Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266310857
Code sériel : 18027
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Double amnésie

Date de parution : 14/01/2021
Deux femmes dans l’œil du cyclone... D’un côté, Abby Le Guen, mère de famille bourgeoise et névrosée : si elle ne nie pas avoir exécuté, dans son sommeil, son médecin de mari, elle refuse farouchement d’expliquer les raisons de son geste... De l’autre, Manon Bousquet, laquelle ces derniers temps se... Deux femmes dans l’œil du cyclone... D’un côté, Abby Le Guen, mère de famille bourgeoise et névrosée : si elle ne nie pas avoir exécuté, dans son sommeil, son médecin de mari, elle refuse farouchement d’expliquer les raisons de son geste... De l’autre, Manon Bousquet, laquelle ces derniers temps se sent épiée, harcelée même, persécutée... Au centre de leur tourmente : L’Œil, celui qui sait tout, voit tout, qui distribue les cartes et mène le jeu... Lui seul possède les pièces manquantes de ce puzzle sanglant : sales petits secrets, souvenirs dérobés, rancune de classe et vengeance à froid...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266310857
Code sériel : 18027
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

C'est brillantissime et intelligent.
Livresse du noir (Belgique)
Cécile Denjean nous offre un polar magistral et époustouflant.
Livres Addict
« Gémellité, famille, secrets, sont les ingrédients de ce thriller domestique passionnant. »
zonelivre.fr

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Crossroads Posté le 1 Octobre 2021
    Connement, j'avais cru lire Jeanjean. Un nom m'évoquant illico le sketch de Bénureau et donc peu enclin à me faire frissonner. Fort heureusement, il fallait bel et bien lire Denjean, une dame à l'univers visiblement bien barré. La vengeance est un plat qui se mange froid. Ça tombe bien, Abby et Manon allaient déguster, à volonté. L'Oeil, (dit neunoeil, pour les intimes ou les amateurs de pseudo à la con), représente l'entité mystérieuse à l'origine de tous leurs tourments. Si Manon se sent épiée continuellement, Abby, de son côté, subira les affres persécuteurs d'un châsse un brin tortionnaire. Mais comme le dit le proverbe, neunoeil pour neunoeil (pour les amateurs de proverbe à la con). À ce petit jeu du chat et de la souris, un train pourrait bien cacher un tiens qui vaut mieux que la caravane qui passe et Dieu pour tous. De mémoire poreuse. Bien aimé cette double amnésie, moi. Petit bémol, comme ça, à froid, histoire de focaliser ensuite sur les morceaux de bravoure, la longueur. J'avoue qu'un p'tit élagage en règle n'aurait pas été pour me déplaire. Ça aurait eu le mérite de maintenir un niveau de tension constant plutôt que d'offrir de grosses respirations parfois largement dispensables. Mais dans l'ensemble, ce récit m'a franchement botté. Malin, original, cohérent pour... Connement, j'avais cru lire Jeanjean. Un nom m'évoquant illico le sketch de Bénureau et donc peu enclin à me faire frissonner. Fort heureusement, il fallait bel et bien lire Denjean, une dame à l'univers visiblement bien barré. La vengeance est un plat qui se mange froid. Ça tombe bien, Abby et Manon allaient déguster, à volonté. L'Oeil, (dit neunoeil, pour les intimes ou les amateurs de pseudo à la con), représente l'entité mystérieuse à l'origine de tous leurs tourments. Si Manon se sent épiée continuellement, Abby, de son côté, subira les affres persécuteurs d'un châsse un brin tortionnaire. Mais comme le dit le proverbe, neunoeil pour neunoeil (pour les amateurs de proverbe à la con). À ce petit jeu du chat et de la souris, un train pourrait bien cacher un tiens qui vaut mieux que la caravane qui passe et Dieu pour tous. De mémoire poreuse. Bien aimé cette double amnésie, moi. Petit bémol, comme ça, à froid, histoire de focaliser ensuite sur les morceaux de bravoure, la longueur. J'avoue qu'un p'tit élagage en règle n'aurait pas été pour me déplaire. Ça aurait eu le mérite de maintenir un niveau de tension constant plutôt que d'offrir de grosses respirations parfois largement dispensables. Mais dans l'ensemble, ce récit m'a franchement botté. Malin, original, cohérent pour peu que l'on ne fasse pas dans le chafouin au niveau des avancées stratosphériques en matière de médecine. Double amnésie est un bouquin qui prend son temps. Le temps de poser l'histoire. Le temps de développer ses personnages et les faire interagir tout du long. D'ailleurs Miguel n'a-t-il point déclamé qu'il fallait donner du temps au temps ? Je découvre Céline Denjean, je sais déjà que j'y reviendrai ce qui est souvent signe d'un moment fort agréable passé en sa compagnie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annicklecture Posté le 22 Septembre 2021
    Après avoir lu "Le cheptel", un beau coup de cœur, j'avais noté auteure à suivre. J'ai eu le plaisir de rencontrer Céline Denjean au salon du livre "Noir Vézère" au Bugue (24) en juillet dernier, elle en était la marraine. J'ai acquis ce jour-là "Double amnésie" et "Voulez-vous tuer avec moi ce soir?" en ayant pu discuter de ces textes très noirs avec elle. Une auteure cash, sans détour, l'œil malicieux, comme son écriture directe et franche. Avec ce titre se joue un puzzle dont les pièces sont parsemées ici et là. Plusieurs pistes, un œil, Éloïse et Manon, la famille Le Guen et quelques meurtres bien sûr. Un enchevêtrement d'énigmes, de secrets de famille, d'histoires anciennes qui refont surface. Le fil se tend ou se détend au fur et à mesure que l'histoire se déroule avant, pendant ou après certains meurtres. Des chapitres courts, précis, durs, noirs… "Baignant dans un mélange visqueux, la bouche craquelée par la sécheresse, un nouveau-né écarlate s'époumone sur le tas de déchets qui fait sa couche. Le cordon ombilical pendouille de son ventre, serpentant tel un ver translucide géant." Et oui, d'entrée, l'auteure nous plonge dans un bain glacé d'où l'on ne ressort pas indemne. Je déconseille... Après avoir lu "Le cheptel", un beau coup de cœur, j'avais noté auteure à suivre. J'ai eu le plaisir de rencontrer Céline Denjean au salon du livre "Noir Vézère" au Bugue (24) en juillet dernier, elle en était la marraine. J'ai acquis ce jour-là "Double amnésie" et "Voulez-vous tuer avec moi ce soir?" en ayant pu discuter de ces textes très noirs avec elle. Une auteure cash, sans détour, l'œil malicieux, comme son écriture directe et franche. Avec ce titre se joue un puzzle dont les pièces sont parsemées ici et là. Plusieurs pistes, un œil, Éloïse et Manon, la famille Le Guen et quelques meurtres bien sûr. Un enchevêtrement d'énigmes, de secrets de famille, d'histoires anciennes qui refont surface. Le fil se tend ou se détend au fur et à mesure que l'histoire se déroule avant, pendant ou après certains meurtres. Des chapitres courts, précis, durs, noirs… "Baignant dans un mélange visqueux, la bouche craquelée par la sécheresse, un nouveau-né écarlate s'époumone sur le tas de déchets qui fait sa couche. Le cordon ombilical pendouille de son ventre, serpentant tel un ver translucide géant." Et oui, d'entrée, l'auteure nous plonge dans un bain glacé d'où l'on ne ressort pas indemne. Je déconseille cette lecture aux âmes sensibles. À tous ceux qui savent faire la part des choses entre une fiction et la réalité d'un thriller machiavélique, je dis foncez, vous ne serez pas déçu. Un beau coup de cœur, dont d'autres suivront j'en suis persuadée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ericdesh Posté le 14 Septembre 2021
    Un bon roman, bien écrit et agréable à lire. Mais qu'est-ce qu'il est long ! En effet, le roman traîne beaucoup trop en longueur et il aurait gagné à être raccourci. Par moment, cela manque un peu de rythme et cela n'avance pas beaucoup. Heureusement, l'histoire est intéressante et l'intrigue amène à la réflexion. Dommage que la résolution de l'intrigue est assez facilement imaginable et que j'ai finalement été peu surpris (l'écran de fumée était, à mon sens, beaucoup trop épais et il était difficile de croire que ce serait si simple). Bref, malgré la belle plume de Céline Denjean, je suis un peu déçu par le roman. Pour autant, je continuerai à lire cette auteure car son style d'écriture et la construction de ses romans sont des plus agréables.
  • Mimosa81 Posté le 22 Août 2021
    Voilà le dernier de la trilogie de Céline Denjean et de loin le meilleur. Je me suis régalée. On sent que son écriture s'améliore au fur et à mesure que ses livres avancent, qu'elle peaufine davantage ses personnages. Dans ce dernier opus, on retrouve Héloïse en pleine convalescence après le décès de Jean-Marc. Sa soeur qu'elle n'a pas vu depuis bien longtemps vient la chercher et lui demande de l'aide car depuis quelques temps elle se sent en danger.. Dans le même temps, Abby le Guen tue de sang froid son époux. Mais Manon ( soeur d'Héloïse) et Mme le Guen connaissent dans leur parcours de vie un énorme trou de mémoire...mais celui qui se fait appeler l'oeil va se charger de faire remonter à la surface leurs passés. Héloïse va mener l'enquête avec Amanda, la célèbre journaliste. C'est haletant, passionnant, rythmé...bref un vrai plaisir. Je suis en train de devenir une vrai fan de Céline Denjean. Reste plus qu'à lire son dernier : le cercle des mensonges pour voir si son talent se confirme.
  • Laurie_lucas Posté le 15 Juillet 2021
    Depuis sa précédente affaire, Éloïse, capitaine de gendarmerie, traverse des moments difficiles. Elle trouve néanmoins la force nécessaire pour venir en aide à sa sœur jumelle, Manon. Seule avec ses enfants, la jeune femme se sent en danger, persécuter... Abby Le Guen, dans un état second, vient d'assassiner son mari d'un coup de fusil. Comment cette femme, mère de famille, possédant un atelier de peinture a-t-elle pu sombrer de la sorte et commettre ce crime ? L'Oeil quant à lui voue une haine sans borne pour la famille Le Guen. Il est prêt à tout pour assouvir sa vengeance... Secrets, mensonges, passé, tout sera bientôt dévoilé. Un beau coup de cœur pour ce thriller que j'ai totalement dévoré ! Jonglant avec plaisir et effroi dans les moments clés de la vie des différents personnages. Dans le présent et le passé. Dans leur mémoire. On est pris, ferré entre les pages, attendant avec impatience de découvrir la vérité, le fin mot de l'histoire. L'auteure joue avec talent de sa plume vive avec le présent et le passé, avec les souvenirs et autres flash-back, les changements de personnages, et avec nos nerfs aussi ! Je me suis posée beaucoup de questions. Trouvant certaines réponses ou me plantant... Depuis sa précédente affaire, Éloïse, capitaine de gendarmerie, traverse des moments difficiles. Elle trouve néanmoins la force nécessaire pour venir en aide à sa sœur jumelle, Manon. Seule avec ses enfants, la jeune femme se sent en danger, persécuter... Abby Le Guen, dans un état second, vient d'assassiner son mari d'un coup de fusil. Comment cette femme, mère de famille, possédant un atelier de peinture a-t-elle pu sombrer de la sorte et commettre ce crime ? L'Oeil quant à lui voue une haine sans borne pour la famille Le Guen. Il est prêt à tout pour assouvir sa vengeance... Secrets, mensonges, passé, tout sera bientôt dévoilé. Un beau coup de cœur pour ce thriller que j'ai totalement dévoré ! Jonglant avec plaisir et effroi dans les moments clés de la vie des différents personnages. Dans le présent et le passé. Dans leur mémoire. On est pris, ferré entre les pages, attendant avec impatience de découvrir la vérité, le fin mot de l'histoire. L'auteure joue avec talent de sa plume vive avec le présent et le passé, avec les souvenirs et autres flash-back, les changements de personnages, et avec nos nerfs aussi ! Je me suis posée beaucoup de questions. Trouvant certaines réponses ou me plantant dans les règles de l'art. Ce thriller tourne autour des jours qui précédent et suivent la mort de Yohann Le Guen, puis d'un autre événement. Vient s'y greffer des résurgences d'un passé plus ou moins lointain. 672 pages, ça peut facilement effrayer. Mais vraiment, c'est tellement fluide et surtout addictif qu'elles défilent à une vitesse folle ces pages ! Tout est clair, précis et diablement efficace ! En bref, c'est un thriller du tonnerre qui se lit avidement. Une plongée en apnée dans un univers aussi lumineux et flamboyant que sombre, où les secrets volent en éclats. Je ne connaissais pas Éloïse avant de lire "Double amnésie", je ne compte pas la perdre de vue à partir de maintenant.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.