Lisez! icon: Search engine
Intégrale Le Seigneur des Anneaux (Nouvelle traduction)
Daniel Lauzon (traduit par)
Date de parution : 13/09/2018
Éditeurs :
Pocket

Intégrale Le Seigneur des Anneaux (Nouvelle traduction)

Daniel Lauzon (traduit par)
Date de parution : 13/09/2018
Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit,... Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui... Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui approchent…

C’est ainsi que tout commence en Terre du Milieu entre le Comté et Mordor. C’est ainsi que la plus grande légende est née.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286268
Code sériel : 7256
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1600
Format : 130 x 185 mm
EAN : 9782266286268
Code sériel : 7256
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1600
Format : 130 x 185 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • iandecurieres 21/11/2022
    Un classique à avoir lu pour la puissance de l'imaginaire et de la construction de l'histoire et du monde proposé. Ceci étant, le style comporte des longueurs, tant les intermèdes divers ou encore les rappels généalogiques, qui noient un peu le côté épique de l'épopée racontée.
  • Piltou 01/10/2022
    Un must have pour qui aime l'héroic/fantasy. Cela pose les bases d'à peu près tout ce qui sortira par la suite. Un univers ultra riche et detaillé. Tolkien ira jusqu'à inventé une langue, pratiqué par bon nombre de fans à travers le monde. Tous les romans de Tolkien sont imbriqués dans le même univers ce qui en fait une référence. Des personnages attachants et d'autres détestables. On est plongé dans l'histoire et les pages défilent. Je le conseil même si vous avez vu les films, car beaucoup d'impasses on été faites pour le Cinéma (c'était obligatoire pour la durée des films) BREF si vous aimez les epopées et les créatures fantastiques en tout genre, celui ci est pour vous.
  • Vadrouille_litteraire 02/09/2022
    #x1f30aCitation: « Les Hommes de Brie, bruns de cheveux, larges d'épaules et plutôt courts de taille, étaient d'une nature enjouée et Independante: ils n'appartenaient qu'à eux-mêmes, mais ils indent généralement plus ouverts et plus accueillants envers les Hobbits, les Nains, les Elfes et les autres peuples du monde autour d'eux, que ne l'étaient (ou ne le sont) d'ordinaire les Grandes Gens. »#x1f9cb J'avais essayé de lire cette trilogie au début quand je me suis remise à la lecture et je n'avais pas réussi à le finir. J'ai abandonné au milieu du deuxième tome épuisée par les longueurs, perdu par les noms et j'en passe. Je m'étais dit que je ne retenterais pas, mais je n'ai pas su me résigné à cet « échec », je ne voulais pas me dire que je n'avais jamais lu cette trilogie alors que j'adore les films et l'univers. J'ai donc retenté en divisant l'intégrales sur 30 jours afin de me laisser le temps de « digérer » et ne pas me dégoûter. Au final je ne sais pas si c'est le fait d'avoir lu le Silmarillion avant, ou si c'est à force de lire plus intensément depuis que j'ai repis… Ou le fait que je me suis préparer à un livre « long,... #x1f30aCitation: « Les Hommes de Brie, bruns de cheveux, larges d'épaules et plutôt courts de taille, étaient d'une nature enjouée et Independante: ils n'appartenaient qu'à eux-mêmes, mais ils indent généralement plus ouverts et plus accueillants envers les Hobbits, les Nains, les Elfes et les autres peuples du monde autour d'eux, que ne l'étaient (ou ne le sont) d'ordinaire les Grandes Gens. »#x1f9cb J'avais essayé de lire cette trilogie au début quand je me suis remise à la lecture et je n'avais pas réussi à le finir. J'ai abandonné au milieu du deuxième tome épuisée par les longueurs, perdu par les noms et j'en passe. Je m'étais dit que je ne retenterais pas, mais je n'ai pas su me résigné à cet « échec », je ne voulais pas me dire que je n'avais jamais lu cette trilogie alors que j'adore les films et l'univers. J'ai donc retenté en divisant l'intégrales sur 30 jours afin de me laisser le temps de « digérer » et ne pas me dégoûter. Au final je ne sais pas si c'est le fait d'avoir lu le Silmarillion avant, ou si c'est à force de lire plus intensément depuis que j'ai repis… Ou le fait que je me suis préparer à un livre « long, lent », mais j'ai réussi à finir l'intégrale et même à apprécier. Oui j'ai apprécié, j'ai apprécié de retrouver les personnages, l'univers, je n'étais plus perdue comme la première fois, je n'ai même pas eu l'impression de longueurs aussi importantes que lors de mon premier essai. J'ai adoré de voir enfin les différences entre les livres et les films. J'ai adoré revivre l'histoire de Tolkien, de voir la vraie version, la vraie histoire et je ne me suis pas ennuyée. J'avais beau connaître la fin de l'histoire, je voulais quand même la lire j'étais quand même prise dans l'univers. Au final avant je râlais que « je n'aime pas Tolkien, c'est chiant c'est long c'est lent peu d'actions », aujourd'hui je ne suis plus d'accord avec moi-même, j'aime bien Tolkien, j'ai adoré lire tout ce travail incroyable de création ! #x1f38f
    Lire la suite
    En lire moins
  • Seikuna 19/08/2022
    Fan des films, il m'aura fallu longtemps avant de m'attaquer à l'œuvre originale du Seigneur des Anneaux. Ce roman est comparable à un long cours d'eau dont on connaitrait la source et l'embouchure, mais qui, empruntant des détours sinueux, dangereux et magnifiques, ne cesserait de nous enchanter. On le parcourt avec les protagonistes tout en découvrant les merveilles de la Terre du Milieu et son folklore si riche; et on se laisse ainsi porter par le courant, parfois contemplatif et paisible, parfois violant et rapide. Comparé aux films, livre apporte une profondeur supplémentaire aux personnages et au monde qui les entoure, se permettant de s'attarder sur chaque lieu, chaque peuple. La partie consacrée aux Ents, notamment, est très plaisante et intéressante. Si je pense qu'il faut avoir aimé les films pour apprécier pleinement cette œuvre, je recommande tout de même à tout un chacun de s'y essayer.
  • lacomtedeslivres 06/06/2022
    Quel défi… Si au début de l’année 2021 j’avais du dire quel challenge je pensais lâcher c’était clairement celui-ci. Découvrir un univers si complexe et entier, appréhender l’elfique, retenir chaque contrée… Et puis la magie a opéré. Et puis les mots de Tolkien m’ont transporté. Je n’ai jamais pu lâcher les deux derniers romans. Incapable de lire autre chose tant qu’ils n’étaient pas finis, incapable d’aller voir ailleurs tant j’ai été transporté dans un monde différent, connu mais étranger, similaire aux films mais d’un côté, différent. Nombreux sont les détails qui s’accumulent dans le texte par rapport aux films, que je ne citerais pas ici. Nombreux sont les traits de caractères différents, légèrement retravaillés a l’écran, plus linéaire et pourtant que j’adore. Je me rend aujourd’hui compte que les films et les livres sont deux traits parallèles qui ne se toucheront plus jamais dans mon esprit : il y a les fils, absolument parfaits dans leurs constructions et leurs choix scenaristiques et d’acteurs et puis, il y a LE livre, la base de tout, l’épopée dramatique des Hobbits, lâchés dans un monde inconnu, traversant mille contrées. Je ne peux que vous motivez et vous invitez à lire ses pilliers de la littérature fantasy.... Quel défi… Si au début de l’année 2021 j’avais du dire quel challenge je pensais lâcher c’était clairement celui-ci. Découvrir un univers si complexe et entier, appréhender l’elfique, retenir chaque contrée… Et puis la magie a opéré. Et puis les mots de Tolkien m’ont transporté. Je n’ai jamais pu lâcher les deux derniers romans. Incapable de lire autre chose tant qu’ils n’étaient pas finis, incapable d’aller voir ailleurs tant j’ai été transporté dans un monde différent, connu mais étranger, similaire aux films mais d’un côté, différent. Nombreux sont les détails qui s’accumulent dans le texte par rapport aux films, que je ne citerais pas ici. Nombreux sont les traits de caractères différents, légèrement retravaillés a l’écran, plus linéaire et pourtant que j’adore. Je me rend aujourd’hui compte que les films et les livres sont deux traits parallèles qui ne se toucheront plus jamais dans mon esprit : il y a les fils, absolument parfaits dans leurs constructions et leurs choix scenaristiques et d’acteurs et puis, il y a LE livre, la base de tout, l’épopée dramatique des Hobbits, lâchés dans un monde inconnu, traversant mille contrées. Je ne peux que vous motivez et vous invitez à lire ses pilliers de la littérature fantasy. Je ne peux que vous inviter à faire la distinction avec les films car elle existe bien. Mais lisez, Le Seigneur des Anneaux. Lisez les au bon moment.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !