Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266286268
Code sériel : 7256
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1600
Format : 130 x 185 mm

Intégrale Le Seigneur des Anneaux (Nouvelle traduction)

Daniel LAUZON (Traducteur), Stéphane DESA (Direction de collection)
Date de parution : 13/09/2018
Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui... Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui approchent…

C’est ainsi que tout commence en Terre du Milieu entre le Comté et Mordor. C’est ainsi que la plus grande légende est née.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266286268
Code sériel : 7256
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1600
Format : 130 x 185 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cascasimir Posté le 2 Mai 2020
    -Tolkien était un Hobbit... L'auteur raconte son "Seigneur des anneaux" dans un enregistrement, selon l'article du Huffington Post du 25/05/2014, par Noble Smith, auteur de 'The Wisdom of the Shire..Thomas Dunne Books/St Martin's Press... Tolkien y lit un poème perdu en langue elfique et y explique le sens réel de sa trilogie... Un enregistrement capté lors du "Dîner Hobbit", organisé par Allen et Unwin, l'éditeur anglais de Tolkien, le 28/03/1958, à Rotterdam. Un auditorium rempli par 200 fanatiques. Au menu: Salade oeufs à la Prosper Poirebeurré, légumes de Baie d'Or et soupe de champignons du père Margotte. Et... des pipes en terre cuite, plus des blagues de tabac étiquetées "Vieux Tobie ou Feuille de Langoulet"... Il y a un passage de l'allocution de Tolkien, dans la biographie de Humphrey Carpenter. Qui possédait l'enregistrement? René van Rosenberg, un hollandais qui a un commerce dédié à La Terre du milieu. "TolkienShop.com". C'est Jay Johnstone, fondateur du "Legendarium.me" qui persuada van Rosenberg de partager son trésor. -"Tout comme Smaug, je garde mon trésor et je grogne si d'autres collectionneurs s'approchent de trop près." Disait van Rossenberg. C'est via "Rotterdam Project", que Legendarium et MiddleEarthNetwork.com ont collaboré pour remastériser leur trouvaille, afin de le commercialiser... Ce dont se se félicitait Tom Shippey, l'auteur... -Tolkien était un Hobbit... L'auteur raconte son "Seigneur des anneaux" dans un enregistrement, selon l'article du Huffington Post du 25/05/2014, par Noble Smith, auteur de 'The Wisdom of the Shire..Thomas Dunne Books/St Martin's Press... Tolkien y lit un poème perdu en langue elfique et y explique le sens réel de sa trilogie... Un enregistrement capté lors du "Dîner Hobbit", organisé par Allen et Unwin, l'éditeur anglais de Tolkien, le 28/03/1958, à Rotterdam. Un auditorium rempli par 200 fanatiques. Au menu: Salade oeufs à la Prosper Poirebeurré, légumes de Baie d'Or et soupe de champignons du père Margotte. Et... des pipes en terre cuite, plus des blagues de tabac étiquetées "Vieux Tobie ou Feuille de Langoulet"... Il y a un passage de l'allocution de Tolkien, dans la biographie de Humphrey Carpenter. Qui possédait l'enregistrement? René van Rosenberg, un hollandais qui a un commerce dédié à La Terre du milieu. "TolkienShop.com". C'est Jay Johnstone, fondateur du "Legendarium.me" qui persuada van Rosenberg de partager son trésor. -"Tout comme Smaug, je garde mon trésor et je grogne si d'autres collectionneurs s'approchent de trop près." Disait van Rossenberg. C'est via "Rotterdam Project", que Legendarium et MiddleEarthNetwork.com ont collaboré pour remastériser leur trouvaille, afin de le commercialiser... Ce dont se se félicitait Tom Shippey, l'auteur de " J.R.R Tolkien, Author of the Century." Sur la photo de l'article, on voit Tolkien élégamment vêtu d'un gilet ( comme les hobbits! Et il avait l'air d'avoir bu une ou 2 pintes) Sa main droite repose sur sa hanche, et un sourire narquois d'orateur habile fleurit sur ses lèvres. Il savait très bien comment mettre l'auditoire dans sa poche. On était loin du professeur d'Oxford ultra sérieux, avec quelques blagues. On entend plutôt Tolkien incarnant Bilbo et citant des passage du chapitre " Une réception depuis longtemps attendue." Il fait référence au 111e anniversaire, car son oraison était une parodie du discours d'adieu de Bilbo... Sa voix était joviale, avec un accent bourru comme une chanson à boire! Et selon un de ses étudiants : -"Le professeur avait le don de donner à une salle de conférence, un air de taverne." Tolkien parle très humblement du SDA , qualifiant son ouvrage de "pauvre chose". Il explique ce que signifient ses livres... Il récite le poème en langue elfique, en précisant que les hobbits sont toujours terrifiés, lorsque quelqu'un menace de réciter un poème, lors d'une fête. Sa voix mélodieuse donne vie au langage des Elfes, à la manière des sinueux caractères mithril argentés, qui vont se graver dans votre mémoire ! "20 années se sont écoulées dans cette longue rivière Et jamais la mer ne me ramènera à la rivière Ah, ces années où, le regard tourné vers l'horizon, je pouvais voir des éons Quand à perte de vue, les arbres fleurissaient en paix Mais, maintenant tout commence à flétrir Par la faute du souffle de ces sorciers sans pitié Qui brisent les choses pour mieux les connaître Afin d'établir leur règne austère Par la peur de la mort. Cet après midi là, Tolkien était attristé par les ravages de la 2e guerre mondiale sur Rotterdam. Cela lui rappelait l'Orc-titude qui semblait envahir le monde. Les " Sorciers dans pitié", engagés dans une quête effrénée de savoir et de pouvoir, n'avaient de talent que pour la destruction. - Sauron n'est plus, mais les descendants du haineux Saruman étaient encore très nombreux. Les hobbits de ce monde, n'ont pas d'arme magique pour les combattre. - Malgré tout, très chers hobbits, je concluerai avec un toast. A la santé des Hobbits, et puissent-ils vivre plus longtemps que les sorciers. -" Alors,c'est la fin?... - Non, Pippin. le rideau de pluie grisâtre de ce monde s'entrouvira, et vous les verrez Pippin. - Quoi, Gandalf? - Les rivages blancs. Et au loin,la contrée verdoyante, sous un fugace lever de soleil."
    Lire la suite
    En lire moins
  • Joflypeace Posté le 26 Avril 2020
    Débutant dans le monde de la fantasy, je me devais de lire le grand classique, l'exemple pour tous, le monument "Le Seigneur des Anneaux" . En ces temps particuliers et difficiles, la lecture est compliquée, concentration et angoisse se défient en permanence. Mais quel voyage ! Même si je n'ai que peu de recul sur la littérature de l'imaginaire, la réputation de cette œuvre n'est pas usurpée, c'est certain, et elle dépasse selon moi les frontières du genre. L'aventure prend place dans un monde d'une richesse infinie bien que clos, les personnages et les peuples s'inscrivent dans une grande Histoire qui leur est propre et dans laquelle les légendes et les mythes abondent avec précision. L'auteur poussent le détail jusqu'à créer une langue possédant ses codes et ses usages et qui apporte au récit un souffle de mélancolie profondément poétique. Tout ceci peut paraître très indigeste à la lecture et pourtant, la magie opère pour qui sait se laisser emporter sans parfois tout saisir ou comprendre. L'émerveillement attend alors le lecteur au coin de chaque page. C'est l'avènement de l'âge des Hommes qui clôturera l'aventure. Bonne lecture à tous.
  • AlexandreAllamanche Posté le 20 Avril 2020
    Le cinéma en a fait des films d'aventures, mais l'ambiance des romans est beaucoup plus immersive d'abord (ce que sont tous les livres par rapports aux films naturellement mais là j'ai trouvé ça vraiment frappant), et contemplative par les longues descriptions de J R R Tolkien, qui donnent à ce continent une profondeur extraordinaire riche de milliers d'années d'affrontements et d'échanges entre les différents peuples. Cela m'a lentement fait glisser vers une approche plus calme et posée par rapport au rythme assez soutenu des films (qui doivent condenser sérieusement vu l'épaisseur du bouquin). Pour être plus pragmatique, les personnages sont profonds et attachants, et on ressent vraiment le poids de cet anneau maudit dont dépend l'avenir de la Terre du Milieu !
  • Didjmix Posté le 12 Mars 2020
    Ce livre est le best of de l'imaginaire. Une merveille, la 8e merveille sans doute.
  • un_appetit_livresque Posté le 29 Février 2020
    Ce qui m'a frappé à la fin de ma lecture, c'est l'incroyable capacité de Tolkien à créer un univers entier de A à Z, depuis ses légendes créatrices jusqu'à l'histoire de la plus petite des créatures. J'ai adoré les Ents et les mystères qui entourent ceux que croise la communauté de l'anneau pendant leur périple. Oui il est long et il y a beaucoup de longueur, n'en déplaise à certains, mais c'est aussi c'est une oeuvre qui reste parmi les plus complètes et une quête fantastique !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !