RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Intégrale Le Seigneur des Anneaux (Nouvelle traduction)

            Pocket
            EAN : 9782266286268
            Code sériel : 7256
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 1600
            Format : 130 x 185 mm
            Intégrale Le Seigneur des Anneaux (Nouvelle traduction)

            Daniel LAUZON (Traducteur), Stéphane DESA (Direction de collection)
            Date de parution : 13/09/2018
            Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui... Une contrée paisible où vivent les Hobbits. Un anneau magique à la puissance infinie. Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien. Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l’Anneau malgré lui. Gandalf, le Magicien, venu avertir Frodon du danger. Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui approchent…

            C’est ainsi que tout commence en Terre du Milieu entre le Comté et Mordor. C’est ainsi que la plus grande légende est née.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266286268
            Code sériel : 7256
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 1600
            Format : 130 x 185 mm
            Pocket
            18.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Theobaldine Posté le 14 Août 2019
              Un roman très riche, plein de poésie, de surprises et de descriptions bucoliques... manifestes de la naissance d'une conscience écologique ?
            • 6wellan7 Posté le 14 Août 2019
              '' Le Seigneur des Anneaux '' est sans aucun doute une super trilogie. Pour ma part, je l'ai lu facilement, rapidement lorsque j'étais en 6ème, ce qui m'est pas donné à tout le monde à cet âge là. C'est un super concept très détaillé, qui nous mène à fond dans l'histoire. Je recommend vivement a partir de 12 ans, en moyenne. Bonne lecture !
            • hervelefranc Posté le 25 Juin 2019
              Un chef d'oeuvre à lire et relire.
            • Bibliozonard Posté le 20 Juin 2019
              L'histoire Dans un monde habité par des elfes, des nains, des orques, des créatures maléfiques et féériques, des magiciens ; aux paysages hallucinants, éblouissants de couleurs et de noirceurs ; dans la Franche-Comté, Bilbo le Hobbit, après de nombreuses aventures, est fatigué. Et avant de partir en retraite définitive, il lègue un anneau magique à son neveu Frodo Saquet. Ce précieux qui renferme un pouvoir exceptionnel est l'objet de toutes les convoitises. le petit homme a tôt fait de comprendre que le temps presse et qu'il doit parer au plus vite. Avec ses amis Sam Gamegie et Peregrine Touc, en quête de l'inconnu, pourchassé par des cavaliers noirs spectraux (Nazgules), il prend la route de l'Est pour le Mordor. En passant par le pays des Elfes, ils constitueront un groupe élargi, la communauté de l'anneau. Première partie La fraternité de l'anneau Ebahi suis-je au regard de la vieille forêt enchantée, dans un labyrinthe vert en mouvement. « Ils avaient de plus en plus l'impression que ce pays était irréel, qu'ils traversaient un rêve angoissant ne devant aboutir à aucun réveil » (p184) Témoin du décor splendide dans lequel personne ne peut s'attarder, je retiens mon souffle. Capté par la rencontre avec l'énigmatique et jovial Tom... L'histoire Dans un monde habité par des elfes, des nains, des orques, des créatures maléfiques et féériques, des magiciens ; aux paysages hallucinants, éblouissants de couleurs et de noirceurs ; dans la Franche-Comté, Bilbo le Hobbit, après de nombreuses aventures, est fatigué. Et avant de partir en retraite définitive, il lègue un anneau magique à son neveu Frodo Saquet. Ce précieux qui renferme un pouvoir exceptionnel est l'objet de toutes les convoitises. le petit homme a tôt fait de comprendre que le temps presse et qu'il doit parer au plus vite. Avec ses amis Sam Gamegie et Peregrine Touc, en quête de l'inconnu, pourchassé par des cavaliers noirs spectraux (Nazgules), il prend la route de l'Est pour le Mordor. En passant par le pays des Elfes, ils constitueront un groupe élargi, la communauté de l'anneau. Première partie La fraternité de l'anneau Ebahi suis-je au regard de la vieille forêt enchantée, dans un labyrinthe vert en mouvement. « Ils avaient de plus en plus l'impression que ce pays était irréel, qu'ils traversaient un rêve angoissant ne devant aboutir à aucun réveil » (p184) Témoin du décor splendide dans lequel personne ne peut s'attarder, je retiens mon souffle. Capté par la rencontre avec l'énigmatique et jovial Tom Bombadil et charmé par « Baie-d'or, Ô belle dame » (p187). Je m'en voudrais d'oublier l'étape animée à l'enseigne du Poney Fringant à Brie, agréable bien que sous gouverne d'une inquiétude imposante, l'ambiance y est feutrée et chauffée aux contes captivants avec les Grandes Gens et les Petites Gens. Dans le Livre II de cette quête de justice, le petit groupe s'agrandit ; ainsi complétée au pays des elfes sous l'égide d'Elrond le souverain, l'équipe de courageux devient la communauté de l'anneau. Pendant ce temps le lecteur plonge dans de l'« ELFOLOGIE » (voir appendices) ! Un monde de contes elfiques, celui de Beren Tinùviel, de poésie : « […] D'un nom elfique il l'appela, Tinùviel ! Tinùviel ! Alors elle entendit sa voix, Qui dans le sous-bois résonnait. Lors s'arrêta Tinùviel ; Beren accourant l'enlaça, Et le destin fondit sur elle, Qui dans ses bras s'abandonnait. […]» (P281) Un pays Elfes aussi classe que les Maldives et aussi sauvage qu'une province retirée de la Thaïlande. Tout au long du récit j'étais subjugué comme Frodo s'émerveillant sur le tertre d'Amroth dans la forêt Lothlorien, le pays de la Dame Galadriel et Celeborn : « Ce monde était baigné d'une lumière qui n'avait aucun nom dans sa langue. Toutes choses y étaient belles, mais leurs contours paraissaient neufs, comme s'ils avaient été conçus et tracés à l'instant même du dévoilement de ses yeux, et anciens à la fois, comme s'ils subsistaient de toute éternité. Il ne voyait d'autres couleurs que celles qu'il connaissait, or et blanc et vert et bleu, mais elles étaient fraîches et émouvantes, comme s'il les percevait alors pour la première fois, en leur donnant des noms nouveaux et merveilleux. Ici, en hiver, les coeurs ne pleuraient pas l'été ou le printemps. Nulle flétrissure, maladie ou difformité ne paraissait sur les fruits de la terre. le pays de Lórien ne portait aucune souillure. » (P491) Deuxième partie, la dualité. Dans les deux tours, symbole de contradiction, tout reste personnages et paysages sans exception, du plus sombre au plus doux. Entre le bien et le mal. La parenthèse féérique dans le Livre III marque un arrêt du temps. Malgré le violent affrontement avec les Orques et la disparition de Pippin et Marry ; nous sommes témoins de la rencontre magique avec Barbebois (un Ente) dans la forêt de Fangorn. La description des Cavernes de la Gorge de Helm par Gimlin le nain faites à l'elfe Legolas (ces deux là aussi forment un duo agréable, joyeux !) est sublime : « Et Legolas, quand les torches s'allument et que les hommes arpentent les sols sablonneux sous les dômes remplis d'échos, ah ! alors, Legolas les gemmes, cristaux et veines de précieux minerais scintillent sur les luisantes parois ; et la lumière flamboie au travers de marbres plissés en coquillages, diaphanes, telles les vivantes mains de la reine Galadriel. Il y a des colonnes blanches, safran et rose aurore, Legolas, cannelées et torsadées en des formes de rêve : elles jaillissent de sols multicolores à la rencontre des riches pendentifs de la voûte : ailes et franges, voiles aussi fins que le frimas ; lances, bannières et pinacles de palais suspendus ! » (P762) ; La Moira, le territoire sous terrains des Nains ne passera guère inaperçu dans la première partie... surprise ! Là aussi nous naviguons entre le sépulcral et l'enchanteur. Dans le livre IV, la rencontre avec Gollum — l'image de l'ambiguïté, la bipolarité de l'homme, au pied des montagnes Emyn Muil. Citons la complémentarité de l'amitié entre Frodo et Sam, lumière en opposition à la noirceur de l'enfer qui les entourent ; les Marais inoubliables, la désolation des terres du Mordor « […], mais ici, ni printemps ni été ne viendraient jamais plus. Ici, rien ne vivait, pas même ces excroissances lépreuses sous la cendre et les coulées de boue, d'un gris et blanc malsain, comme si les montagnes avaient vomi les terres environnantes l'ordure de leurs entrailles […] (P879), l'arrivée aux portes du Mordor, la très longue traversée des montagnes, l'Araigne une redoutable créature lovecraftienne et l'entêtement des demi-hommes, sont autant de découvertes macabres ou poétiques à lire. Tout se gère entre abandon et espoir. La troisième et dernière partie. Le Retour du Roi, où il s'agit de prendre le taureau par les cornes. Nous ne sommes pas en mal de sensations fortes dans le Livre V sur ce luciférien chemin des Morts ; pendant le rassemblement des troupes pour la guerre ; à propos des descriptions des cités grandioses et démesurées telles Minas Tirith ou Edoras ; et enfin au cours de la bataille finale épique ! Et puis il y a le Livre VI, la conclusion avec le dénouement, les adieux et le retour à la maison. C'est la fin mais une image reste : « Gandalf avec sa barbe blanche et la lumière qui semblait émaner de lui, comme si sa longue cape bleue n'était qu'un nuage devant l'éclat du soleil ; et les quatre Hobbits, tels des cavaliers en errance, sortis de contes presque disparus des mémoires.»(p1380) Une trilogie de fantasy culte fascinante à tout point.
              Lire la suite
              En lire moins
            • loma33 Posté le 6 Juin 2019
              Le chef d'oeuvre qui m'a fait découvrir ce merveilleux auteur
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

            Lisez maintenant, tout de suite !