Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264054685
Code sériel : 4782
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Le dragon du Trocadéro

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 06/03/2014
Douzième et dernier épisode du feuilleton Victor Legris, à la poursuite d’un mystérieux tueur de marins dans le Paris rocambolesque de l’Exposition Universelle de 1900.

En 1900, l’exposition universelle ramène à Paris une faune bigarrée de curieux, de marins, d’artistes et de scientifiques. Ichiro Watanabe et son cousin Isamu visitent les œuvres réunies sur le Trocadéro quand quelqu’un dans la foule glisse un papier dans la main de ce dernier. A peine l’a-t-il lu qu’il...

En 1900, l’exposition universelle ramène à Paris une faune bigarrée de curieux, de marins, d’artistes et de scientifiques. Ichiro Watanabe et son cousin Isamu visitent les œuvres réunies sur le Trocadéro quand quelqu’un dans la foule glisse un papier dans la main de ce dernier. A peine l’a-t-il lu qu’il est abattu d’une flèche en plein cœur, à laquelle est rattachée une plume. Quelques jours plus tard, un anglais subit le même sort, marquant le début d’une série noire. Qu’est-ce qui relit ces hommes ? Inquiets pour la sécurité de leur ami Watanabe, Victor et Joseph vont se lancer dans une nouvelle enquête qui les amènera au récit d’un bateau fantôme et d’une mystérieuse cargaison... Entre marins et contrebandiers de toutes les nationalités, les dernières aventures de Victor ont des airs de bout du monde.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264054685
Code sériel : 4782
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • diablounette Posté le 17 Janvier 2020
    L'exposition universelle de 1900 bat son plein à Paris sous une chaleur caniculaire. Ichiro Watanabe est ravi de faire visiter ces merveilles à son cousin Isamu. Malheureusement, celui-ci est rapidement abattu, tué d'une flèche reçue en plein coeur. C'est le début d'une série noire et d'une enquête tortueuse pour Victor Legris et son associé Joseph. Cela faisait quelques temps que les romans de Claude Izner me tentaient. Rien d'étonnant quand on sait que cette période historique de la fin XIXème m'intéresse particulièrement. J'avais donc hâte de me lancer dans cette lecture et malheureusement, comme cela arrive parfois, j'ai plutôt été déçue. Tout d'abord, je pense que cela tient au fait que j'ai commencé par le dernier tome de la série. Je n'étais pas familière de l'entourage de Victor Legris et la galerie de personnages qui l'entourent m'a régulièrement perdue. Côté enquête, ce n'était guère mieux... beaucoup de protagonistes également, qui en plus ont souvent des doubles identités ! Là encore, difficile pour ma part de se rappeler qui est qui. De plus, une fois le dénouement atteint, j'ai trouvé que tout cela était sacrément tiré par les cheveux. Reste le Paris du XIXème siècle, sur ce point, pas de souci, l'exposition universelle est très... L'exposition universelle de 1900 bat son plein à Paris sous une chaleur caniculaire. Ichiro Watanabe est ravi de faire visiter ces merveilles à son cousin Isamu. Malheureusement, celui-ci est rapidement abattu, tué d'une flèche reçue en plein coeur. C'est le début d'une série noire et d'une enquête tortueuse pour Victor Legris et son associé Joseph. Cela faisait quelques temps que les romans de Claude Izner me tentaient. Rien d'étonnant quand on sait que cette période historique de la fin XIXème m'intéresse particulièrement. J'avais donc hâte de me lancer dans cette lecture et malheureusement, comme cela arrive parfois, j'ai plutôt été déçue. Tout d'abord, je pense que cela tient au fait que j'ai commencé par le dernier tome de la série. Je n'étais pas familière de l'entourage de Victor Legris et la galerie de personnages qui l'entourent m'a régulièrement perdue. Côté enquête, ce n'était guère mieux... beaucoup de protagonistes également, qui en plus ont souvent des doubles identités ! Là encore, difficile pour ma part de se rappeler qui est qui. De plus, une fois le dénouement atteint, j'ai trouvé que tout cela était sacrément tiré par les cheveux. Reste le Paris du XIXème siècle, sur ce point, pas de souci, l'exposition universelle est très bien décrite et la postface apporte des détails supplémentaires sur l'époque. Pourquoi lire Le dragon du Trocadéro ? Je pense honnêtement qu'il vaut mieux commencer la lecture des aventures de Victor Legris par le début, et ne surtout pas faire comme moi ! Cela dit, j'ai Le talisman de la Villette dans ma PAL (6ème de la série), ce sera peut-être une meilleure surprise. Si comme moi cette époque vous intéresse, je vous invite à lire Brigitte Aubert avec son reporter Louis Denfert dont les péripéties se lisent facilement dans le désordre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jfponge Posté le 2 Mars 2019
    L’Exposition Universelle de 1900, avec ses 48 millions de visiteurs, célèbre par son déferlement de trouvailles architecturales et d’attractions en tout genre (le Trottoir Roulant, la Grande Roue, le Métropolitain), sert de cadre à cet énième opus des enquêtes de Victor Legris. On y retrouve notre libraire-détective, affublé de son beau-frère Joseph, à la recherche d’un tueur à la flèche, qui s’en prend à des visiteurs venus d’Outre-Atlantique. On va de surprise en surprise, dans un mystère qui ne cesse de s’épaissir tant les protagonistes sont habiles à se grimer et se faire passer pour ce qu’ils ne sont pas. On tente d’abord de se retrouver dans ce labyrinthe savamment conçu pour égarer les limiers les plus perspicaces, et puis on finit par s’abandonner à l’atmosphère langoureuse du Paris de la Belle Époque, admirablement rendue à l’aide de savoureuses anecdotes. Comme dans les toiles des nabis, où le cadre s’avère aussi important que le sujet…
  • thisou08 Posté le 15 Mars 2017
    Si l'intrigue en elle-même ne m'a pas passionnée, il n'en est pas de même pour la description du Paris de l'Exposition Universelle de 1900 ainsi que de la description de celle-ci. Vraiment très intéressant !
  • Ouchey Posté le 20 Décembre 2015
    C'est certes un peu compliqué... Beaucoup de personnes/personnages qui plus est, avec des rôles, des faux-noms... Excellent divertissement à mon humble avis bravo les frangines ! une première pour moi, et pas la dernière. Tout m'a plu, du langage argotique? voire, plus du tout usité.... le post-face très instructif ! ça peu fort bien coller à notre actualité ! (115ans après ! si, si!) lisez-le !
  • Epictete Posté le 11 Août 2015
    Voici une nouvelle enquête de Victor Legris et de ses acolytes, (Joseph, Ishiro, et le reste de la clique de la famille et de son environnement). Son originalité réside dans l'époque précise : L'exposition universelle de 1900 ! L'histoire est un peu compliquée au départ : Des personnages (dont certains sont relativement proches de nos héros) sont retrouvés mal en point avec une flèche à empennage rouge plantée dans la poitrine. La solution réside dans le passé des victimes, bien-sûr et dans l'exploitation d'un trafic bien dans l'époque décrite (Aujourd'hui, il n'amènerait qu'assez peu de valeurs....) L'exposition universelle offre un cadre intéressant et on apprend beaucoup de choses. On sent que le dossier a été travaillé, et cela donne envie de se replonger dans cette époque. Bon sang ! Nous n'aurons jamais le temps de tout faire.... Je me souviens de la découverte des premiers volumes des enquêtes de Victor Legris, du côté de la "rue des Saints-pères", puis au "Père Lachaise", en 2003. Nous avons depuis visité tout Paris, et pris bien du plaisir. Et je réitère mon admiration pour le travail de documentation précieux des deux auteurs. Autant que l'analyse des personnages et la manière dont ils sont dépeints. Pour moi, ces romans ont été une... Voici une nouvelle enquête de Victor Legris et de ses acolytes, (Joseph, Ishiro, et le reste de la clique de la famille et de son environnement). Son originalité réside dans l'époque précise : L'exposition universelle de 1900 ! L'histoire est un peu compliquée au départ : Des personnages (dont certains sont relativement proches de nos héros) sont retrouvés mal en point avec une flèche à empennage rouge plantée dans la poitrine. La solution réside dans le passé des victimes, bien-sûr et dans l'exploitation d'un trafic bien dans l'époque décrite (Aujourd'hui, il n'amènerait qu'assez peu de valeurs....) L'exposition universelle offre un cadre intéressant et on apprend beaucoup de choses. On sent que le dossier a été travaillé, et cela donne envie de se replonger dans cette époque. Bon sang ! Nous n'aurons jamais le temps de tout faire.... Je me souviens de la découverte des premiers volumes des enquêtes de Victor Legris, du côté de la "rue des Saints-pères", puis au "Père Lachaise", en 2003. Nous avons depuis visité tout Paris, et pris bien du plaisir. Et je réitère mon admiration pour le travail de documentation précieux des deux auteurs. Autant que l'analyse des personnages et la manière dont ils sont dépeints. Pour moi, ces romans ont été une belle découverte, et je les recommande sincèrement.
    Lire la suite
    En lire moins
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.