Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266282369
Code sériel : 5452
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm

Le Seigneur des anneaux - tome 1 : La Fraternité de l'Anneau

Daniel LAUZON (Traducteur)
Date de parution : 08/09/2017
L'Anneau de Pouvoir, forgé par Sauron au cœur de la Montagne du Feu, dépositaire de son sombre pouvoir, est perdu. Nul ne sait ce qu'il est devenu depuis qu'un homme l'a arraché de la main du Seigneur Sombre et, ainsi, put chasser ce dernier hors du monde.
Mais de noirs présages...
L'Anneau de Pouvoir, forgé par Sauron au cœur de la Montagne du Feu, dépositaire de son sombre pouvoir, est perdu. Nul ne sait ce qu'il est devenu depuis qu'un homme l'a arraché de la main du Seigneur Sombre et, ainsi, put chasser ce dernier hors du monde.
Mais de noirs présages s'étendent à nouveau sur la Terre du Milieu, les créatures maléfiques se multiplient et, dans les Montagnes de Brume, les Orques traquent les Nains. L'ennemi veut récupérer son bien, son Maître le cherche partout et l’œil de Sauron est désormais pointé sur le Comté.
Heureusement Gandalf le Gris les a devancés, s'ils font vite, lui et le petit Frodo parviendront peut-être à détruire l'Anneau à temps...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266282369
Code sériel : 5452
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Akhatami Posté le 9 Juillet 2020
    À mon aivs, Le Seigneur des anneaux, c'est un chef-d'oeuvre de littérature qui n’est pas juste un roman amusant mais c’est l’histoire imaginaire d'un univers riche d'une géographie, d'une histoire, d'une mythologie, d'une magie et d'une poésie, dont on ne trouve pas d'autre équivalent en littérature. Il doit être noté que les livres de Tolkien sur le sujet " le mond du milieu" ont un ordre de temps spécifique. Donc pour bien comprendre tout les evenments, les personages et les histoires des personages, il vaux mieux qu'on lise les livres précédents de Talkien qui racontent des evenments de mond du milieu avant de "Le Seigneur des anneaux".
  • Lunalithe Posté le 8 Juillet 2020
    Le confinement m'aura au moins permis de me lancer, enfin, dans la lecture de ce monument littéraire qu'est Le Seigneur des Anneaux. Après Bilbo le Hobbit, j'ai retrouvé la terre du milieu, pour une histoire indéniablement moins légère que celle de Bilbo, où le mal absolu menace de tout détruire. A première vue on se retrouve avec une histoire manichéenne, qui ne l'est en réalité pas tant que cela, notamment grâce à des personnages très humains, et à l'importance du libre arbitre. J'avoue être mitigée sur ma lecture. Je comprends complètement l'importance de cette oeuvre, ce qu'elle a apporté à la littérature et à la fantasy, je suis admirative de la précision de l'univers de Tolkien, qui est incroyablement foisonnant - il créé, littéralement, un univers. C'est un créateur de monde. Toutefois, je dois bien avouer que l'écriture m'ennuie. Outre la qualité L'excès de descriptions m'a parfois lassé, et l'histoire se perd souvent en circonvolution, avec des personnages qui prennent le temps de s'arrêter ici et là, et qui m'ont fait me dire "Mais on n'était pas genre super pressé, là, au début ?!". Du coup ça me donne une sorte de sentiment de "remplissage", de longueurs qui ne me semblent pas toujours... Le confinement m'aura au moins permis de me lancer, enfin, dans la lecture de ce monument littéraire qu'est Le Seigneur des Anneaux. Après Bilbo le Hobbit, j'ai retrouvé la terre du milieu, pour une histoire indéniablement moins légère que celle de Bilbo, où le mal absolu menace de tout détruire. A première vue on se retrouve avec une histoire manichéenne, qui ne l'est en réalité pas tant que cela, notamment grâce à des personnages très humains, et à l'importance du libre arbitre. J'avoue être mitigée sur ma lecture. Je comprends complètement l'importance de cette oeuvre, ce qu'elle a apporté à la littérature et à la fantasy, je suis admirative de la précision de l'univers de Tolkien, qui est incroyablement foisonnant - il créé, littéralement, un univers. C'est un créateur de monde. Toutefois, je dois bien avouer que l'écriture m'ennuie. Outre la qualité L'excès de descriptions m'a parfois lassé, et l'histoire se perd souvent en circonvolution, avec des personnages qui prennent le temps de s'arrêter ici et là, et qui m'ont fait me dire "Mais on n'était pas genre super pressé, là, au début ?!". Du coup ça me donne une sorte de sentiment de "remplissage", de longueurs qui ne me semblent pas toujours justifiées, accentuant encore mon ennui. Pour autant, le fil rouge est passionnant, et c'est ce qui me pousse à continuer ma lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Armony22 Posté le 29 Mai 2020
    On ne présente plus ce monument de la fantasy devenu culte et incontournable. Si je suis fan des films que j'ai vu à de nombreuses reprises, je n'avais encore jamais osé me frotter aux livres. Pour #lemoisdelafantasy @steffdepikiti s'en est inspirée pour créer les items du challenge et ça m'a donné une furieuse envie de les lire. Quelle meilleure occasion ? Je vous le dis d'entrée, je n'ai pas été déçue du voyage, bien au contraire. Plonger dans cet univers fantastique imaginé de A à Z par Tolkien a été un pur bonheur. C'est riche, c'est dense, c'est juste magnifique ! Bien sûr, je connaissais l'histoire mais j'ai été ravie de découvrir des passages qui ne sont pas dans le film, comme celui avec l'énigmatiqueTom Bombadil par exemple. Les descriptions de la nature et de La Terre du Milieu sont si riches, décrites avec minutie et moults détails. L'auteur prend son temps. Certains y trouveront des longueurs, moi je me suis régalée. J'ai savouré chaque passage. J'adore les personnages, les hobbits et leurs multiples petits déjeuners, insouciants mais si courageux. Merry et Pippin qui ont l'air un peu moins niais dans le livre. Sam, que j'adore, son amitié indéfectible et dévouement pour... On ne présente plus ce monument de la fantasy devenu culte et incontournable. Si je suis fan des films que j'ai vu à de nombreuses reprises, je n'avais encore jamais osé me frotter aux livres. Pour #lemoisdelafantasy @steffdepikiti s'en est inspirée pour créer les items du challenge et ça m'a donné une furieuse envie de les lire. Quelle meilleure occasion ? Je vous le dis d'entrée, je n'ai pas été déçue du voyage, bien au contraire. Plonger dans cet univers fantastique imaginé de A à Z par Tolkien a été un pur bonheur. C'est riche, c'est dense, c'est juste magnifique ! Bien sûr, je connaissais l'histoire mais j'ai été ravie de découvrir des passages qui ne sont pas dans le film, comme celui avec l'énigmatiqueTom Bombadil par exemple. Les descriptions de la nature et de La Terre du Milieu sont si riches, décrites avec minutie et moults détails. L'auteur prend son temps. Certains y trouveront des longueurs, moi je me suis régalée. J'ai savouré chaque passage. J'adore les personnages, les hobbits et leurs multiples petits déjeuners, insouciants mais si courageux. Merry et Pippin qui ont l'air un peu moins niais dans le livre. Sam, que j'adore, son amitié indéfectible et dévouement pour Frodon et ce dernier, le vrai héros, sur qui tout repose. Les elfes, sages, majestueux, Elrond, la belle Galadriel et Legolas, mon chouchou. Gandalf, qu'il soit gris ou blanc c'est THE magicien. Gimli, le nain, j'aime son humour et sa compétition avec Legolas, ils nouent une belle amitié tous les deux. Et last but not least, Aragorn, fascinant, l'aventurier parfait au destin héroïque. Tolkien apporte un soin tout particulier à ses personnages, très travaillés, ils nous paraissent réels et en deviennent vite attachants. Et il y a des chansons, des tas. Les hobbits, les elfes, Aragorn, tout le monde à un moment donné pousse la chansonnette. Ca fait partie du folklore en quelque sorte. Ceux qui n'aiment pas, peuvent aisément passer. Moi, je suis obligée (une sorte de TOC) de tout lire. Pas la plus petite virgule n'est mise de côté. Un univers très manicchéen certes, mais une histoire emplie d'émotions, de magie et de poésie. Un monde complexe, des personnages variés et des scènes épiques. Seul point négatif à signaler, le manque de personnages féminins. Je reste fascinée par l'imagination de l'auteur. A partir d'un tout petit anneau, il a créé un conte, un conte de fées pour adultes comme il le dit lui-même. Il a construit un univers tout entier, avec une histoire passée et future, peuplé d'étranges créatures. Il a inventé un langage, créé un alphabet et un décor somptueux. Sa qualité d'écriture et son talent de conteur incontestable font de cette saga une merveilleuse épopée intemporelle à nulle autre pareille. Une mention pour les illustrations d'Alan Lee dans mon édition qui sont sublimes. Si vous ne vous êtes pas encore rendus en Terre du Milieu, je vous conseille fortement ce voyage inoubliable. Vous y ferez des rencontres surprenantes et en ressortirez émerveillés. Je poursuis pour ma part l'aventure avec le second tome. À très vite pour vous en parler.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Finn_Thilliamon Posté le 27 Mai 2020
    Aurais-je aimé ce livre si les films ne m'emplissaient pas le coeur en ayant bercé mon enfance ? A chaque mot j'avais les musiques dans les oreilles et les modifications du dialogue me faisaient tiquer. Pourtant je fus ravi de connaître enfin Bombadil et Glorfindel - même pour un court instant. Je ne peux en parler de façon impartiale et les critiques que je veux faire ne sont finalement que des divergence du film. Aragorn est bien moins royal, sauf à quelques passages précis qui hantent mes poils, et Gandalf fait plus puissant. Il y a finalement que très peu de description physique des personnages, pourtant le visage des acteurs ne me sont pas revenu tout le temps, comme un détail dans l'histoire. Une chose, bien meilleure que dans le film, c'est la logique et le réalisme. Des années de préparation, des semaines de voyage pour atteindre le village voisin. La fatigue et le poids du combat nous pèsent sur nos épaules à chaque ligne.
  • Phoenicia Posté le 8 Mai 2020
    Le Seigneur des anneaux est sûrement la saga la plus vieille de ma PAL. Longtemps possédé, quelques fois commencée, souvent abandonnée, j'ai entrepris de refaire un essai, mes goûts ayant évolué en matière de genre littéraire et lisant désormais beaucoup de fantasy. Que dire sur le Seigneur des anneaux qui n'ait déjà été dit? Tolkien nous offre un monde riche, dense et palpitant. Un anneau maléfique cherche à retrouver Sauron, seigneur ténébreux. Cet anneau se trouve inopinément entre les mains d'un Hobbit qui, accompagné de plusieurs compagnons, se voit contraint d'assumer un Destin plus grand que lui et faire ce qui n'a pas été réussi jusque là : détruire l'anneau dans la Montagne du destin qui se situe dans le Mordor, fief de Sauron. Ce tome nous pose les bases, le cadre. L'Ennemi. Gollum. L'ambition de Saroumane. Nos personnages principaux. Ce tome 1 a souvent été abandonné en cours de lecture pour ma part. Je gardais le souvenirs d'une lecture trop dense, limite indigeste. L' épaisseur n'aidait en rien. Curieusement, deux passages particulièrement long m'étaient restés à l'esprit : Bombadil et la Moria. Aujourd'hui, avec un regard neuf, je peux dire que j'ai apprécié la densité de ce pavé qui... Le Seigneur des anneaux est sûrement la saga la plus vieille de ma PAL. Longtemps possédé, quelques fois commencée, souvent abandonnée, j'ai entrepris de refaire un essai, mes goûts ayant évolué en matière de genre littéraire et lisant désormais beaucoup de fantasy. Que dire sur le Seigneur des anneaux qui n'ait déjà été dit? Tolkien nous offre un monde riche, dense et palpitant. Un anneau maléfique cherche à retrouver Sauron, seigneur ténébreux. Cet anneau se trouve inopinément entre les mains d'un Hobbit qui, accompagné de plusieurs compagnons, se voit contraint d'assumer un Destin plus grand que lui et faire ce qui n'a pas été réussi jusque là : détruire l'anneau dans la Montagne du destin qui se situe dans le Mordor, fief de Sauron. Ce tome nous pose les bases, le cadre. L'Ennemi. Gollum. L'ambition de Saroumane. Nos personnages principaux. Ce tome 1 a souvent été abandonné en cours de lecture pour ma part. Je gardais le souvenirs d'une lecture trop dense, limite indigeste. L' épaisseur n'aidait en rien. Curieusement, deux passages particulièrement long m'étaient restés à l'esprit : Bombadil et la Moria. Aujourd'hui, avec un regard neuf, je peux dire que j'ai apprécié la densité de ce pavé qui nous offre un univers riche, apprécié d'autant plus qu'ayant lu le Hobbit des références sont enfin à ma portée. Alors, bien sûr, je trouve qu'il y a quelques longueurs, mais rien de décourageant. La Moria elle-même s'est trouvée être un passage palpitant. Je suis donc contente d'avoir réitérée. Ce livre me prouve que nos goûts peuvent changer, et heureusement. Je reste persuadée que classer cette lecture comme étant jeunesse est peut-être fort de café. Challenge Trivial Reading VI Challenge BBC Challenge Mauvais Genres 2020 Challenges Pavés 2020 Challenge Séries 2020
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.