RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Seigneur des anneaux - tome 1 : La Fraternité de l'Anneau

            Pocket
            EAN : 9782266282369
            Code sériel : 5452
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 768
            Format : 108 x 177 mm
            Le Seigneur des anneaux - tome 1 : La Fraternité de l'Anneau

            Daniel LAUZON (Traducteur)
            Date de parution : 08/09/2017
            L'Anneau de Pouvoir, forgé par Sauron au cœur de la Montagne du Feu, dépositaire de son sombre pouvoir, est perdu. Nul ne sait ce qu'il est devenu depuis qu'un homme l'a arraché de la main du Seigneur Sombre et, ainsi, put chasser ce dernier hors du monde.
            Mais de noirs présages...
            L'Anneau de Pouvoir, forgé par Sauron au cœur de la Montagne du Feu, dépositaire de son sombre pouvoir, est perdu. Nul ne sait ce qu'il est devenu depuis qu'un homme l'a arraché de la main du Seigneur Sombre et, ainsi, put chasser ce dernier hors du monde.
            Mais de noirs présages s'étendent à nouveau sur la Terre du Milieu, les créatures maléfiques se multiplient et, dans les Montagnes de Brume, les Orques traquent les Nains. L'ennemi veut récupérer son bien, son Maître le cherche partout et l’œil de Sauron est désormais pointé sur le Comté.
            Heureusement Gandalf le Gris les a devancés, s'ils font vite, lui et le petit Frodo parviendront peut-être à détruire l'Anneau à temps...
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266282369
            Code sériel : 5452
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 768
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Sayann Posté le 15 Avril 2019
              Bon, soyons franc… j'ai eu un mal fou à terminer ce 1er tome ! Ayant vu les films avant de lire les livres (grave erreur !), je suis passée d'une histoire hyper-synthétisée à un tome...que dis-je, un pavé de descriptions. On peut tout de même vraiment saluer la qualité d'écriture, de construction et de développement de l'histoire. L'imagination de Tolkien est sans limite: il est parvenu à créer un univers d'une richesse incroyable ! Aller jusqu'à inventer certaines langues, il fallait le faire... MAIS, en ce qui me concerne, la profusion de descriptions et de personnages m'a fait perdre le fil de l'histoire et m'a empêché de l'apprécier pleinement. Je lui mets tout de même 4 étoiles car ce livre m'a beaucoup marqué.
            • morgane2993 Posté le 14 Avril 2019
              Sur une terre fantasmée vivent de multiples créatures, bienveillantes ou malveillantes. Appartenant à la première catégorie, les hobbits ou demi-hommes vivent dans la paix jusqu'à l'arrivée du magicien Gandalf, le porteur de mauvaises nouvelles. Selon lui, l'aura maléfique de Sauron gagne en puissance et pourrait bien dominer le monde si le despote venait à prendre possession de l'Anneau Unique, pour l'instant aux mains de Bilbo. Une seule solution : le détruire, en le jetant dans les flammes du Mordor. Mais Bilbo est trop vieux pour accomplir cette quête, et la confie donc à son neveu Frodo. Ce dernier aura besoin de toutes les ressources nécessaires pour accomplir ce périlleux voyage, ainsi que d'amis fidèles et intrépides. Vicieux, l'Anneau de Pouvoir pourrait bien mettre un terme à la Fraternité... ainsi qu'au monde tel qu'ils le connaissaient. Majestueuse et glaçante, cette oeuvre fabuleuse bouleverse le lecteur en rendant les combats pesants et dynamiques les descriptions, au point que la nature et la fuite inexorable du temps synonyme d'altération se font plus effrayantes encore qu'un Sauron dont on ne connaît même pas l'apparence. De la même façon, les orques, nazgûls et autres gobelins se révèlent moins dangereux que les traîtres humains et hobbits et... Sur une terre fantasmée vivent de multiples créatures, bienveillantes ou malveillantes. Appartenant à la première catégorie, les hobbits ou demi-hommes vivent dans la paix jusqu'à l'arrivée du magicien Gandalf, le porteur de mauvaises nouvelles. Selon lui, l'aura maléfique de Sauron gagne en puissance et pourrait bien dominer le monde si le despote venait à prendre possession de l'Anneau Unique, pour l'instant aux mains de Bilbo. Une seule solution : le détruire, en le jetant dans les flammes du Mordor. Mais Bilbo est trop vieux pour accomplir cette quête, et la confie donc à son neveu Frodo. Ce dernier aura besoin de toutes les ressources nécessaires pour accomplir ce périlleux voyage, ainsi que d'amis fidèles et intrépides. Vicieux, l'Anneau de Pouvoir pourrait bien mettre un terme à la Fraternité... ainsi qu'au monde tel qu'ils le connaissaient. Majestueuse et glaçante, cette oeuvre fabuleuse bouleverse le lecteur en rendant les combats pesants et dynamiques les descriptions, au point que la nature et la fuite inexorable du temps synonyme d'altération se font plus effrayantes encore qu'un Sauron dont on ne connaît même pas l'apparence. De la même façon, les orques, nazgûls et autres gobelins se révèlent moins dangereux que les traîtres humains et hobbits et ceux qui renoncent à se battre. Derrière l'imaginaire, c'est un univers bien familier qui s'esquisse, bien plus complexe et moins manichéen qu'il n'y paraît au premier abord. D'une richesse inextinguible, Le Seigneur des Anneaux allie la virtuosité stylistique propre aux belles lettres aux caractéristiques de la littérature de genre : forme cyclique, créatures surnaturelles, ou confrontation entre les forces du Bien et les forces du Mal, traditionnellement associées à la métaphore de l'ombre et de la lumière. Un des livres qu'il faut avoir lus dans sa vie.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Dartemis Posté le 13 Avril 2019
              Je ne me sens pas le talent de rédiger une critique à la hauteur de l’œuvre, mais je vais essayer. En lisant d´autres critiques, je me suis attardée sur les lecteurs qui n'ont pas aimé Tolkien. Il est en effet toujours intéressant d'écouter les détracteurs. Et je me suis rendue compte qu'il existait probablement deux types fondamentaux de lecteurs : ceux qui aiment le rythme et ceux qui aiment les mots pour les mots. Je fais partie de la seconde catégorie. Tolkien m'a donc envoûtée, et le mot est faible, il ne rend pas hommage à ce que je ressens vraiment lorsque je m'installe et que je me plonge dans son œuvre. Les personnages centraux tout d'abord. Ils montrent que tout le monde peut changer le cours des événements, et qu'il n'est pas nécessaire d'être un roi ou un héros prédestiné pour y arriver, il suffit d'avoir le cœur pur et des intentions servant l'intérêt général. C'est un peu simpliste je l'admets, mais l'idée me plait. Bien sur il y a les elfes, les orques, les magiciens et toutes les créatures magiques qui peuplent le monde de Tolkien, mais ce sont les hobbits qui me fascinent le plus. C'est comme si par la présence de... Je ne me sens pas le talent de rédiger une critique à la hauteur de l’œuvre, mais je vais essayer. En lisant d´autres critiques, je me suis attardée sur les lecteurs qui n'ont pas aimé Tolkien. Il est en effet toujours intéressant d'écouter les détracteurs. Et je me suis rendue compte qu'il existait probablement deux types fondamentaux de lecteurs : ceux qui aiment le rythme et ceux qui aiment les mots pour les mots. Je fais partie de la seconde catégorie. Tolkien m'a donc envoûtée, et le mot est faible, il ne rend pas hommage à ce que je ressens vraiment lorsque je m'installe et que je me plonge dans son œuvre. Les personnages centraux tout d'abord. Ils montrent que tout le monde peut changer le cours des événements, et qu'il n'est pas nécessaire d'être un roi ou un héros prédestiné pour y arriver, il suffit d'avoir le cœur pur et des intentions servant l'intérêt général. C'est un peu simpliste je l'admets, mais l'idée me plait. Bien sur il y a les elfes, les orques, les magiciens et toutes les créatures magiques qui peuplent le monde de Tolkien, mais ce sont les hobbits qui me fascinent le plus. C'est comme si par la présence de ces êtres communs, comme nous finalement, ils rendaient les autres personnages encore plus légendaires. L'histoire est somme toute assez banale (il faut sauver le monde), et c'est là tout le génie que je détecte chez Tolkien. Mais c'est la plume qui m’envoûte le plus. Quel art de mettre des mots les uns derrière les autres d'une si belle façon, comme un tableau devant lequel on reste coi face à tant de beauté. L'auteur va intégrer mon panthéon littéraire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Alicia27 Posté le 26 Mars 2019
              J adore l ecriture de Tolkien. J avais lu le Hobbit qui m avait déjà emporté loin d ici, mais avec le Seigneur des Anneaux c'est encore mieux. J ai lu une version longue avec pleins de détails, qui pour certains ne seraient pas utiles, mais je n ai trouvé aucune longueurs, ni rien en trop. Vraiment j ai adoré. Je débuterais le tome 2 avec grand plaisir. Ah oui, j ai trouvé un peu de ressemblance (vite dit hein je precise), mais j ai retrouvé "La tour sombre" de King, en lisant ce livre.
            • mfrance Posté le 25 Mars 2019
              Monsieur Tolkien, je tiens à vous remercier et à vous rendre hommage ! Merci à vous de nous avoir donné Les monts et rus de Terre du Milieu Les mages à l'égal des anciens dieux La voix chantante des elfes aériens Dans les bois d'or enchantés de Lorien L'empreinte invisible du pas léger Des hobbits dans les bois de la Comté Pas rude et hache efficace des nains Rage de fer, nerfs d'acier, bras d'airain Et Aragorn, l'héritier d'Isildur L'homme des terres sauvages au coeur pur Arwen, étoile du soir pour un roi Qui viendra au Gondor rendre la loi Théoden, Faramir, Galadriel Tous les héros, âme fiel, âme miel Hommes valeureux, hommes de l'ouest Oyez, oyez, le danger est de l'est Et Gollum et l'anneau, mon préci ...eux Au centre de tout, pivot de l'enjeu ! Enfin Sauron et le mont du destin Là où tout commence et où tout prend fin Merci Monsieur Tolkien pour ces incomparables présents ! Merci à vous d'avoir comblé de vos bienfaits des générations de lecteurs, qui, bien qu'adultes et largement frottés aux vicissitudes de l'existence, lot de tout humain confronté aux réalités quotidiennes offertes par la planète Terre, ont pu retrouver, grâce à vous l'enchantement, le sens du merveilleux, le goût du mystère, la capacité à s'évader dans un ailleurs comblant les aspirations vers l'infini,... Monsieur Tolkien, je tiens à vous remercier et à vous rendre hommage ! Merci à vous de nous avoir donné Les monts et rus de Terre du Milieu Les mages à l'égal des anciens dieux La voix chantante des elfes aériens Dans les bois d'or enchantés de Lorien L'empreinte invisible du pas léger Des hobbits dans les bois de la Comté Pas rude et hache efficace des nains Rage de fer, nerfs d'acier, bras d'airain Et Aragorn, l'héritier d'Isildur L'homme des terres sauvages au coeur pur Arwen, étoile du soir pour un roi Qui viendra au Gondor rendre la loi Théoden, Faramir, Galadriel Tous les héros, âme fiel, âme miel Hommes valeureux, hommes de l'ouest Oyez, oyez, le danger est de l'est Et Gollum et l'anneau, mon préci ...eux Au centre de tout, pivot de l'enjeu ! Enfin Sauron et le mont du destin Là où tout commence et où tout prend fin Merci Monsieur Tolkien pour ces incomparables présents ! Merci à vous d'avoir comblé de vos bienfaits des générations de lecteurs, qui, bien qu'adultes et largement frottés aux vicissitudes de l'existence, lot de tout humain confronté aux réalités quotidiennes offertes par la planète Terre, ont pu retrouver, grâce à vous l'enchantement, le sens du merveilleux, le goût du mystère, la capacité à s'évader dans un ailleurs comblant les aspirations vers l'infini, toutes belles choses perdues en général bien trop tôt, lors de l'entrée dans l'âge de raison... Mon seul regret ? Avoir trop de mémoire et n'avoir pas tout oublié avant chaque lecture ... afin de retrouver toutes fraîches les précieuses émotions de la découverte !
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.