Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266279895
Code sériel : 17131
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Les Filles des autres

Simon BARIL (Traducteur)
Date de parution : 08/03/2018
Il y a huit ans, Julie était kidnappée dans sa chambre en pleine nuit. Sous les yeux de sa petite sœur, terrée dans la penderie. On n’a jamais retrouvé Julie, ni l’homme au couteau qui l’a enlevée. Les Whitaker ont survécu. Comme ils ont pu. Jusqu’à ce coup de sonnette,... Il y a huit ans, Julie était kidnappée dans sa chambre en pleine nuit. Sous les yeux de sa petite sœur, terrée dans la penderie. On n’a jamais retrouvé Julie, ni l’homme au couteau qui l’a enlevée. Les Whitaker ont survécu. Comme ils ont pu. Jusqu’à ce coup de sonnette, un soir de réunion familiale. C’est Julie, amaigrie par des années d’horreur. Après la surprise et la joie des retrouvailles, les incohérences s’accumulent, Anna s’interroge : cette jeune fille est-elle vraiment la sienne ? Elle ne reconnaît plus son enfant.
Mais l’a-t-elle jamais vraiment connue ?

« Le doute s'installe et nous ronge, tandis que le suspense nous emporte. » Femme actuelle
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266279895
Code sériel : 17131
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un thriller original où la recherche de l'identité de la victime, pourtant connue, supplante celle du criminel. »
Biblioteca Magazine

« Le doute s'installe et nous ronge, tandis que le suspense nous emporte. »
Femme actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Rajko Posté le 1 Septembre 2021
    L'auteur se perd un peu dans sa narration en souhaitant présenter des espaces temps différents à chaque partie. L'auteur en fait peut être un peu trop mais le roman reste néanmoins réussi. L'intrigue est bonne et les personnages intéressants. Je recommande sa lecture
  • Rajko Posté le 1 Septembre 2021
    L'auteur se perd un peu dans sa narration en souhaitant présenter des espaces temps différents à chaque partie. L'auteur en fait peut être un peu trop mais le roman reste néanmoins réussi. L'intrigue est bonne et les personnages intéressants. Je recommande sa lecture
  • Rajko Posté le 1 Septembre 2021
    L'auteur se perd un peu dans sa narration en souhaitant présenter des espaces temps différents à chaque partie. L'auteur en fait peut être un peu trop mais le roman reste néanmoins réussi. L'intrigue est bonne et les personnages intéressants. Je recommande sa lecture
  • secondo Posté le 31 Janvier 2021
    Il y a deux livres dans ce livre, le 1er est un thriller qui nous ballade comme tous les thrillers, qui nous fait peur et qui nous roule dans la farine. On ne finira par découvrir qu'à la fin ce que l'on pressent depuis le début. le 2ème est un autre genre, un genre qui met mal à l'aise, qui parle de ce qu'on ne veut entendre que comme faits divers dans des milieux out-défavorisés parce que sinon la tristesse et l'horreur nous submergeraient. le Ruby de Cynthia Bond décrit à peu près les mêmes indicibles horreurs à une autre époque, les mêmes conditions inhumaines réservées aux femmes mais avec une touche de finesse et de poésie pour libérer les personnages féminins. Ce que je ne trouve pas ici à part des "méchantes lames" qui se personnifient à force de se répéter. Les 2 livres se côtoient et s'intercalent au fil des chapitres sans lien littéraire tangible. Même le thème de l'identité, de celle ou celui que l'on est à un moment et de cet autre à un autre moment comme un voleur d'image, même ce thème là ne relie pas les 2 livres. Le style balance entre l'originalité et la banalité,... Il y a deux livres dans ce livre, le 1er est un thriller qui nous ballade comme tous les thrillers, qui nous fait peur et qui nous roule dans la farine. On ne finira par découvrir qu'à la fin ce que l'on pressent depuis le début. le 2ème est un autre genre, un genre qui met mal à l'aise, qui parle de ce qu'on ne veut entendre que comme faits divers dans des milieux out-défavorisés parce que sinon la tristesse et l'horreur nous submergeraient. le Ruby de Cynthia Bond décrit à peu près les mêmes indicibles horreurs à une autre époque, les mêmes conditions inhumaines réservées aux femmes mais avec une touche de finesse et de poésie pour libérer les personnages féminins. Ce que je ne trouve pas ici à part des "méchantes lames" qui se personnifient à force de se répéter. Les 2 livres se côtoient et s'intercalent au fil des chapitres sans lien littéraire tangible. Même le thème de l'identité, de celle ou celui que l'on est à un moment et de cet autre à un autre moment comme un voleur d'image, même ce thème là ne relie pas les 2 livres. Le style balance entre l'originalité et la banalité, l'ordinaire finissant par gagner.
    Lire la suite
    En lire moins
  • secondo Posté le 31 Janvier 2021
    Il y a deux livres dans ce livre, le 1er est un thriller qui nous ballade comme tous les thrillers, qui nous fait peur et qui nous roule dans la farine. On ne finira par découvrir qu'à la fin ce que l'on pressent depuis le début. le 2ème est un autre genre, un genre qui met mal à l'aise, qui parle de ce qu'on ne veut entendre que comme faits divers dans des milieux out-défavorisés parce que sinon la tristesse et l'horreur nous submergeraient. le Ruby de Cynthia Bond décrit à peu près les mêmes indicibles horreurs à une autre époque, les mêmes conditions inhumaines réservées aux femmes mais avec une touche de finesse et de poésie pour libérer les personnages féminins. Ce que je ne trouve pas ici à part des "méchantes lames" qui se personnifient à force de se répéter. Les 2 livres se côtoient et s'intercalent au fil des chapitres sans lien littéraire tangible. Même le thème de l'identité, de celle ou celui que l'on est à un moment et de cet autre à un autre moment comme un voleur d'image, même ce thème là ne relie pas les 2 livres. Le style balance entre l'originalité et la banalité,... Il y a deux livres dans ce livre, le 1er est un thriller qui nous ballade comme tous les thrillers, qui nous fait peur et qui nous roule dans la farine. On ne finira par découvrir qu'à la fin ce que l'on pressent depuis le début. le 2ème est un autre genre, un genre qui met mal à l'aise, qui parle de ce qu'on ne veut entendre que comme faits divers dans des milieux out-défavorisés parce que sinon la tristesse et l'horreur nous submergeraient. le Ruby de Cynthia Bond décrit à peu près les mêmes indicibles horreurs à une autre époque, les mêmes conditions inhumaines réservées aux femmes mais avec une touche de finesse et de poésie pour libérer les personnages féminins. Ce que je ne trouve pas ici à part des "méchantes lames" qui se personnifient à force de se répéter. Les 2 livres se côtoient et s'intercalent au fil des chapitres sans lien littéraire tangible. Même le thème de l'identité, de celle ou celui que l'on est à un moment et de cet autre à un autre moment comme un voleur d'image, même ce thème là ne relie pas les 2 livres. Le style balance entre l'originalité et la banalité, l'ordinaire finissant par gagner.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.