RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Hauts de Hurle-Vent

            Robert Laffont
            EAN : 9782221215531
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 592
            Format : 122 x 182 mm
            Les Hauts de Hurle-Vent

            Lydie SALVAYRE (Préface), Frédéric DELEBECQUE (Traducteur)
            Collection : Pavillons Poche
            Date de parution : 24/05/2018
            À l’occasion du bicentenaire de la naissance d’Emily Brontë, « Pavillons Poche » publie son chef-d’oeuvre et unique roman, Les Hauts de Hurle-Vent, avec une préface de Lydie Salvayre.

            « Il est l’orgueil en personne. Il est l’excès. Il est la foudre. Il est élégant et sauvage. Il est tendre et brutal comme un tranchant de scie. Il s’appelle Heathcliff. De Heathcliff, Emily Brontë a le caractère entier, l’insolence prompte et le refus têtu de se plier aux contraintes...

            « Il est l’orgueil en personne. Il est l’excès. Il est la foudre. Il est élégant et sauvage. Il est tendre et brutal comme un tranchant de scie. Il s’appelle Heathcliff. De Heathcliff, Emily Brontë a le caractère entier, l’insolence prompte et le refus têtu de se plier aux contraintes sociales dès lors qu’elles ne s’appuient que sur des faux-semblants. De lui, le goût de la lande que, depuis l’enfance, elle parcourt en tous sens, une lande qui meurt l’hiver sous le poids de la neige et les hurlements du vent pour renaître au printemps dans les bruyères roses et les crocus dorés dont elle fait des bouquets. Mais Emily ne partage en rien la noirceur effroyable de son héros, pas plus que sa classe sociale dite inférieure, une classe contre laquelle Heathcliff, l’enfant trouvé, l’enfant sauvage, l’enfant sans nom et sans lignage, se révoltera et se vengera avec un acharnement qui confinera à la démence. » Lydie Salvayre

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221215531
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 592
            Format : 122 x 182 mm
            Robert Laffont
            6.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • mange1danycairamieux Posté le 12 Mai 2019
              Quelle folie que cette histoire ! La noirceur, la haine, la mort, la violence... Tout ça autour d'un personnage habité par la folie... Une passion amoureuse qui tourne mal et continue de peser sur la génération suivante... Il était cependant nécessaire que je le lise car le titre éveillait en moi celui d'un incontournable... Il parait qu'il a été adapté au cinéma !? Pas sure d'avoir envie de le voir...
            • GoodBooksGoodFriends Posté le 10 Mai 2019
              Roman noir s’il en est, Les Hauts de Hurle-Vent offre un tel étalage de violence, de folie et d’âpreté que j’en ai souvent été oppressée, mais j’ai également été émerveillée par la beauté et la puissance se dégageant de ces mots. Rien d’étonnant à ce que sa parution à la fin du 19ème siècle ait fait scandale, ses personnages extrêmes choquant les esprits victoriens. Toute l’intrigue se déroule à huis clos et s’étale sur quarante années. Elle est presque entièrement narrée par des témoins de l’histoire et nous n’avons que très rarement le point de vue des principaux intéressés. Nous n’avons donc que des transcriptions de dialogues, de faits et de gestes, de manifestations de passion incontrôlables mais jamais l’explication ou l’origine de leurs sentiments. Cependant, cette narration indirecte et parfois à tiroirs, le témoin rapportant des faits qu’on lui a racontés, n’en rend les scènes que plus intenses, plus prenantes, parfois à la limite de l’exagération. Heathcliff en est l’exemple frappant, menant une vengeance personnelle et machiavélique qui n’épargnera personne, ni son propre fils, ni même la fille de celle qu’il a tant aimée. Il n’a de cesse de faire payer à ceux qui lui ont fait subir un terrible affront dans sa... Roman noir s’il en est, Les Hauts de Hurle-Vent offre un tel étalage de violence, de folie et d’âpreté que j’en ai souvent été oppressée, mais j’ai également été émerveillée par la beauté et la puissance se dégageant de ces mots. Rien d’étonnant à ce que sa parution à la fin du 19ème siècle ait fait scandale, ses personnages extrêmes choquant les esprits victoriens. Toute l’intrigue se déroule à huis clos et s’étale sur quarante années. Elle est presque entièrement narrée par des témoins de l’histoire et nous n’avons que très rarement le point de vue des principaux intéressés. Nous n’avons donc que des transcriptions de dialogues, de faits et de gestes, de manifestations de passion incontrôlables mais jamais l’explication ou l’origine de leurs sentiments. Cependant, cette narration indirecte et parfois à tiroirs, le témoin rapportant des faits qu’on lui a racontés, n’en rend les scènes que plus intenses, plus prenantes, parfois à la limite de l’exagération. Heathcliff en est l’exemple frappant, menant une vengeance personnelle et machiavélique qui n’épargnera personne, ni son propre fils, ni même la fille de celle qu’il a tant aimée. Il n’a de cesse de faire payer à ceux qui lui ont fait subir un terrible affront dans sa jeunesse ainsi qu’à leur descendance et ne cherche qu’à les détruire, lentement si possible. Pour cela, il emploiera tous les moyens à sa portée : domination physique et mentale, manipulation, tortures mentales infligées à ses victimes augmentées par la crainte quasi-divine qu’il inspire. Heathcliff joue avec les gens comme avec des poupées vaudous et n’en retire cependant aucun plaisir. Les lieux sont superbement décrits et sous la plume d’Emily Brontë, la lande balayée par les éléments devient le sombre théâtre de cette passion exaltée. La jeune femme dissèque l’âme humaine et livre ainsi un des romans les plus puissants de la littérature anglaise.
              Lire la suite
              En lire moins
            • yowie Posté le 9 Mai 2019
              Premier cadeau d'une très bonne amie à moi il y a plusieurs années. Je lui avais dit que j'étais pour le lire éventuellement. C'est fait! Publié la première fois en 1847 sous un pseudonyme masculin car à l'époque une femme écrivaine avait moins de chance d'être publiée. Ce roman détonne des oeuvres de l'époque Victorienne. En fait il fut très mal accueilli jadis. De plus l'auteure meure deux ans plus tard. Ce fut donc son seul roman! Roman très bien écrit où toute l'action se passe dans un domaine: les Hauts de Hurlevent. Entre cette maison et une seconde résidence plus bas l'histoire décrit dans le détail d'un homme cruel et diabolique: Heathcliff! Tant de haine dans ce roman... Elle est palpable, physique presque tout au long de ces 475 pages. Triste de voir comment une haine peut détruire une et plusieurs vies durant une si longue période de temps.
            • Kittiwake Posté le 4 Mai 2019
              Heathcliff, Catherine, les landes austères balayées par les vents, tout un univers créé il y a plus de 150 ans par Emily Brontë (et publié sous le nom d’Ellis Bell), devenu un mythe vivant des amours impossibles. Encore plus noir et tourmenté que dans mes souvenirs Heathcliff est un personnage dense, sans concession, aveuglé par la haine de tous ceux qui se sont mis sur son chemin pour l’empêcher de vivre avec l’amour de sa vie. Mais en aurait-il été capable? Catherine, pas si innocente que ça dans l’histoire mérite-t-elle vraiment l’amour d’Heathcliff? Les landes, le paysage si séduisant à force d’austérité constituent un personnage à part entière renvoyant en miroir l’âpreté des caractères. La construction est originale, puisque l’histoire est contée par la gouvernante Nelly , à Mr Lockwood, étranger en villégiature dans la région. Ce qui crée une mise à distance du récit central, tout en le parant des émotions de la narratrice. Lorsque que l’on connait le milieu dans lequel évoluait la jeune Emily, quasi-recluse, dans un isolement affectif profond, on est étonné par la profondeur et la force de sa narration, qu‘explique en partie son appétence pour les rumeurs et les histoires qui animaient la campagne environnante, et son... Heathcliff, Catherine, les landes austères balayées par les vents, tout un univers créé il y a plus de 150 ans par Emily Brontë (et publié sous le nom d’Ellis Bell), devenu un mythe vivant des amours impossibles. Encore plus noir et tourmenté que dans mes souvenirs Heathcliff est un personnage dense, sans concession, aveuglé par la haine de tous ceux qui se sont mis sur son chemin pour l’empêcher de vivre avec l’amour de sa vie. Mais en aurait-il été capable? Catherine, pas si innocente que ça dans l’histoire mérite-t-elle vraiment l’amour d’Heathcliff? Les landes, le paysage si séduisant à force d’austérité constituent un personnage à part entière renvoyant en miroir l’âpreté des caractères. La construction est originale, puisque l’histoire est contée par la gouvernante Nelly , à Mr Lockwood, étranger en villégiature dans la région. Ce qui crée une mise à distance du récit central, tout en le parant des émotions de la narratrice. Lorsque que l’on connait le milieu dans lequel évoluait la jeune Emily, quasi-recluse, dans un isolement affectif profond, on est étonné par la profondeur et la force de sa narration, qu‘explique en partie son appétence pour les rumeurs et les histoires qui animaient la campagne environnante, et son amour pour la littérature romanesque.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Alkita Posté le 3 Mai 2019
              Il est des livres que l'on oublie pas. L'histoire reste en mémoire longtemps. C'est le cas de 'Les hauts de Hurle-Vent que j'avais lu il y a trois ans. J'ai tout aimé : les descriptions des paysages, les personnages. C'est dommage que l'auteure est morte très jeune. On aurait connu peut-être d'autres oeuvres.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              L'amour en littérature : 7 grands classiques à lire et à relire

              "En vain ai-je lutté. Rien n’y fait. Je ne puis réprimer mes sentiments. Laissez-moi vous dire l’ardeur avec laquelle je vous admire et je vous aime". Cette déclaration, point d'orgue du roman culte Orgueil et préjugés, est le symbole même de l'amour en littérature. Enflammées, déçues, tragiques, salvatrices... ces histoires d'amour-là sont fantasmées et continuent pourtant de nous toucher droit au coeur des siècles plus tard. Voici 7 grands classiques de la littérature qui rendent hommage à l'amour, à lire et à relire sans plus tarder. 

              Lire l'article
            • Par Robert Laffont

              Emily Brontë : célébrez le bicentenaire de sa naissance en (re)lisant "Les Hauts de Hurle-Vent"

              Ce 30 juillet 2018, nous fêtons le bicentenaire de la naissance d’Emily Brontë. À cette occasion, (re)lisez son chef-d’œuvre et unique roman, Les Hauts de Hurle-Vent, préfacé par Lydie Salvayre.

              Lire l'article