Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782264078377
Code sériel : 5736
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm
Mort d'une fille de peu
Corine Derblum (traduit par)
Collection : Polar
Date de parution : 17/02/2022
Éditeurs :
10/18

Mort d'une fille de peu

Corine Derblum (traduit par)
Collection : Polar
Date de parution : 17/02/2022
Jane Prescott, dame de compagnie dans le New York des années 1910, mène l'enquête entre petite et grande histoire !
 
1913. Jane Prescott est la dame de compagnie de Louise Tyler, épouse de William Tyler. Lorsque ses congés arrivent, elle décide d'aller voir l'exposition cubiste scandaleuse dont tout le monde...
 
1913. Jane Prescott est la dame de compagnie de Louise Tyler, épouse de William Tyler. Lorsque ses congés arrivent, elle décide d'aller voir l'exposition cubiste scandaleuse dont tout le monde parle ...
1913 est aussi l’année de l’anniversaire du discours de Lincoln sur l'émancipation des esclaves.
Dolly Rutherford, riche héritière et épouse...
 
1913. Jane Prescott est la dame de compagnie de Louise Tyler, épouse de William Tyler. Lorsque ses congés arrivent, elle décide d'aller voir l'exposition cubiste scandaleuse dont tout le monde parle ...
1913 est aussi l’année de l’anniversaire du discours de Lincoln sur l'émancipation des esclaves.
Dolly Rutherford, riche héritière et épouse d’un homme d’affaire, décide de monter une pièce de théâtre pour fêter cette occasion. Louise Tyler doit jouer le rôle de Lincoln lui-même.
Jane est tiraillée entre son envie de profiter de ses vacances et son devoir d’aider les femmes de la bonne société new yorkaise.
Le destin va se charger de décider pour elle puisqu’une jeune femme, Sadie Ellis, est assassinée. Elle vivait dans un refuge pour femmes seule, souvent battues, tenu par le révérend de Jane, Twin Prescott. Le petit ami de Sadie va être jeté en prison, et bientôt c’est le révérend lui-même que l’on va suspecter.
Aidée d’un journaliste Michel Behan et du pianiste Leo Hirsh, Jane est déterminée à mener son enquête coûte que coûte pour sauver son oncle.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264078377
Code sériel : 5736
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LePamplemousse Posté le 6 Avril 2022
    Une domestique a-t-elle le droit à des vacances quand elle travaille pour une riche famille New-Yorkaise en 1913 ? Alors qu’elle était censée profiter d’une semaine de congés, Jane Prescott, la dame de compagnie, mais aussi femme de chambre, couturière et bonne à tout faire de la très riche Louise Tyler, va devoir non seulement créer des costumes pour toute une troupe de théâtre amateur, mais aussi tenter de disculper son oncle d’une accusation de meurtre. L’histoire nous emmène à la fois dans les maisons bourgeoises de l’époque, mais aussi dans les quartiers mal-famés, nous allons côtoyer de riches femmes oisives qui veulent mettre un peu de piment dans leur vie en jouant de petites scènes de théâtre mais également d’anciennes prostituées qui essaient de changer de vie en apprenant un métier honnête dans un foyer tenu par l’oncle de Jane, un pasteur défroqué. Ce volume est le troisième de la série mais peut se lire seul. J’ai bien aimé l’ambiance de l’époque, on voit bien la différence de conditions de vie entre les riches et les pauvres, mais aussi entre les employés et les domestiques et encore plus entre les gens dits “honnêtes” et les filles de mauvaises vies, alors qu’il suffirait de... Une domestique a-t-elle le droit à des vacances quand elle travaille pour une riche famille New-Yorkaise en 1913 ? Alors qu’elle était censée profiter d’une semaine de congés, Jane Prescott, la dame de compagnie, mais aussi femme de chambre, couturière et bonne à tout faire de la très riche Louise Tyler, va devoir non seulement créer des costumes pour toute une troupe de théâtre amateur, mais aussi tenter de disculper son oncle d’une accusation de meurtre. L’histoire nous emmène à la fois dans les maisons bourgeoises de l’époque, mais aussi dans les quartiers mal-famés, nous allons côtoyer de riches femmes oisives qui veulent mettre un peu de piment dans leur vie en jouant de petites scènes de théâtre mais également d’anciennes prostituées qui essaient de changer de vie en apprenant un métier honnête dans un foyer tenu par l’oncle de Jane, un pasteur défroqué. Ce volume est le troisième de la série mais peut se lire seul. J’ai bien aimé l’ambiance de l’époque, on voit bien la différence de conditions de vie entre les riches et les pauvres, mais aussi entre les employés et les domestiques et encore plus entre les gens dits “honnêtes” et les filles de mauvaises vies, alors qu’il suffirait de pas grand chose pour qu’une femme riche perde tout, son mari, sa fortune, sa maison et sa réputation et se retrouve à devoir faire n’importe quoi pour survivre. Une bonne enquête avec une héroïne attachante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Caro17 Posté le 5 Avril 2022
    3eme tome des enquêtes de Jane Prescott. New-York, 1913, Jane, qui est toujours la femme de chambre de Louise Tyler, profite de ses quelques jours de congés pour retourner chez son oncle, qui tient un foyer pour des jeunes femmes voulant prendre un nouveau départ. Ses vacances sont interrompues lorsque Sadie Ellis, une jeune pensionnaire du foyer, est retrouvée sauvagement assassinée. Les soupçons se portent vite vers l'oncle de Jane, et celle-ci va tout faire pour l'innocenter. Ce nouvel opus est plus centré sur Jane et on en apprend davantage sur son histoire personnelle et sa relation avec son oncle et c'est ce qui me fait préférer ce tome aux précédents. L'enquête est intéressante et j'ai aimé la description du New York de 1913, du glamour scintillant des riches (notamment avec le magasin Rutherford's qui m'a rappelé Selfridge's) à la classe ouvrière plus pauvre et exploitée, ainsi que la condition des femmes à l'époque. On a également un aperçu de la scène musicale et du journalisme au début du XXe siècle. Une lecture très agréable. Merci à Babelio et aux éditions 10/18 pour ce roman reçu dans le cadre d'une masse critique.
  • Isambour Posté le 21 Mars 2022
    Et voilà encore une lecture Masse critique (merci Babelio !) Alors c'est un polar qui se lit agréablement, un bon "cosy mystery" avec une petite intrigue qui, malgré l'horreur du crime en question, se place dans un univers entre misère et luxe, avec la part belle faite à la place des femmes.. C'est parfois un tantinet long sur des passages qui ne font pas du tout avancer l'intrigue. Dans l'ensemble, c'est un roman intéressant et instructif qui se lit facilement. C'est là sans doute son gros défaut car il n'en est de ce fait pas inoubliable
  • Lousine Posté le 12 Mars 2022
    Pour le mois de février, j’ai également lu ce polar historique qui se déroule en Amérique lors du début du siècle précédent On assiste au retour de Jane Prescott, la dame de compagnie de Louise Tyler (mariée à William), pour élucider une nouvelle affaire criminelle. Comme dans les précédentes aventures, nous sommes donc dans le New York du début du XXe siècle : 1913 pour être précis. Les mots clés de cet environnement sont pauvreté, crimes et politique. En congé, Jane va voir l’exposition cubiste qui fait parler d’elle car jugée trop scandaleuse. C’est aussi le moment de l’anniversaire du discours de Lincoln à propos de l’émancipation des esclaves et pour le célébrer Dolly Rutherford, riche héritière et femme d’un homme d’affaires à la tête d’un grand magasin, organise une pièce dans laquelle la patronne de Jane doit jouer Lincoln. Jane hésite entre profiter de son temps libre et aider la bonne et riche société new Yorkaise à s’habiller pour le spectacle et ainsi se divertir Mais les choses vont mal tourner car une très jeune femme, Sadie Ellis, qui vit dans un refuge pour aider les femmes seules tenu par l’oncle de Jane (le révérend Twin Prescott) est retrouvée assassinée, le visage taillé à vif. Jane... Pour le mois de février, j’ai également lu ce polar historique qui se déroule en Amérique lors du début du siècle précédent On assiste au retour de Jane Prescott, la dame de compagnie de Louise Tyler (mariée à William), pour élucider une nouvelle affaire criminelle. Comme dans les précédentes aventures, nous sommes donc dans le New York du début du XXe siècle : 1913 pour être précis. Les mots clés de cet environnement sont pauvreté, crimes et politique. En congé, Jane va voir l’exposition cubiste qui fait parler d’elle car jugée trop scandaleuse. C’est aussi le moment de l’anniversaire du discours de Lincoln à propos de l’émancipation des esclaves et pour le célébrer Dolly Rutherford, riche héritière et femme d’un homme d’affaires à la tête d’un grand magasin, organise une pièce dans laquelle la patronne de Jane doit jouer Lincoln. Jane hésite entre profiter de son temps libre et aider la bonne et riche société new Yorkaise à s’habiller pour le spectacle et ainsi se divertir Mais les choses vont mal tourner car une très jeune femme, Sadie Ellis, qui vit dans un refuge pour aider les femmes seules tenu par l’oncle de Jane (le révérend Twin Prescott) est retrouvée assassinée, le visage taillé à vif. Jane se lance alors dans l’enquête pour innocenter son oncle avec l’aide du journaliste Michel Behan, déjà présent pour l’aider dans le roman précédent, et du pianiste Leo Hirschfeld qu’elle a rencontré lors des répétitions du spectacle en l’honneur de Lincoln. Comme lors de ses aventures précédentes, j’ai beaucoup aimé suivre l’enquête et les péripéties de Jane, un personnage très attachant. J’ai aimé également retrouver la plume de Mariah Fredericks que j’avais déjà découverte avec Une mort sans importance. J’aime beaucoup les polars historiques et nous sommes ici doublement dépaysés : et de par le lieu où cela se passe et de par l’époque qui est révolue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shadow15 Posté le 1 Mars 2022
    Quelle bonheur de retrouver Jane Prescott dans cette troisième enquête! Comme lors des précédentes, j'adore me trouver plongée dans l'ambiance du New-York des années 1910! Jane Prescott, à la fois forte, humble et attachante nous emporte dans une affaire de meurtre dans les rues sombres new-yorkaises... J'espère qu'il y aura d'autres romans prochainement !

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter 10/18 pour encore plus d'inspirations !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…